AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Russie, ma belle Russie !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Vampire
avatar
Messages : 227

Feuille de personnage
Orientation politique: Aucune
Classe&Métier: Avocat
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Russie, ma belle Russie !   Mar 8 Mar - 23:20

Après avoir murmuré de brèves excuses, April attrapa Alaric par le bras et l'amena sur la piste de danse. Ou plutôt l'éloigna de Livingston. Il sentit ses doigts se poser contre sa taille, l'invitant ainsi à reprendre la valse.

- Regardez-moi qui devient entreprenante.

Clin d'oeil.
Il la fit tournoyer sur elle-même. Une fois, deux fois. Elle bascula en arrière, entrainée par les gestes du brun qui la soutint alors à l'aide de son bras soigneusement callé contre la cambrure de son dos. Il se pencha en avant et murmura au coin de son oreille :

- Quoi que la valse demeure un peu trop monotone, tu ne trouves pas ?

Bientôt, la musique cessa. Sans doute le temps que l'orchestre ne se remette d'aplomb. La rousse en profita pour regagner son amie métisse et son cavalier ne se fit guère prier pour la suivre. Elle attrapa au vol une coupe de champagne, la lui tendit. Il la remercia d'un signe de tête et la porta instantanément à ses lèvres.

Bien vu ; quoi qu'il fasse, il fallait qu'il crève la dalle. C'était d'ailleurs franchement contraignant ! Heureusement que des merveilles telles que l'alcool existait sur ce monde paumé.

Quand ils eurent regagné les fréquentations de Jessica, le regard du vampire se posa dans un premier temps sur la petite demoiselle qu'il jaugea d'un coup d'oeil. D'un geste affectueux de la main, il remit en place quelques mèches folles et remonta légèrement le décoleté qui, d'ici peu, n'aurait de décoleté plus que le nom tant il commençait à se faire plongeant.

Il pencha la tête sur le côté, charmeur.

- Il semblerait que l'alcool ait déjà raison de vous, mademoiselle.

- Alors, on sort O'Brien ?

Le regard ambré glissa sur la gauche pour rencontrer celui de ... tiens ? Le chiot venait aboyer et jouer les dominants auprès de lui ? Il le dévisagea, ce à quoi Alaric répondit par un sourire légèrement pincé, sincère à l'éxagération.

- Adam Everheart.

Il lui tendait la main. Le vampire la saisit avec tant d'enthousiasme qu'il lui broyait à coup sûr les doigts. L'effet était recherché, bien sûr.

- Alaric Qamra, au plaisir !

Everheart ? Le responsable de la soirée alors ? Ou leur fils, aux vues de l'âge qu'il devait avoir.

Les mains du garçon un peu trop entreprenant se posèrent, dominatrices, sur les épaules de l'ex-Ange. Il souriait, aussi le sourire de ce dernier s'allongea encore un peu, davantage provocateur.

- Te fatigue pas trop. Elle est chiante à mourir depuis qu'elle ne jure plus que par son "Mitzrael Do'Han "...!

Haussement de sourcils. L'homme réprima une envie de rire en détournant le regard vers la concernée.
Merde alors, elle était vraiment sortie avec ce petit déchu-là ? Marrant. Comme le monde était petit.
Son regard revint sur le petit arrogant.

- Un conseil, bourre-lui la gueule ou file-lui de la coke. C'est comme ça que je l'ai sautée, la dernière fois. Et devine quoi ?

Il se pencha près de son oreille.

- On a baisé comme des bêtes !

Le jeune homme se détacha avec brusquerie. Toujours souriant, et toujours sans broncher, Alaric avait penché la tête sur le côté. Calme. Joyeux. Comme à son habitude. Nop, l'impulsivité, ça n'avait rien de divertissant. Et ce petit frimeur n'en valait certainement pas la peine. Aussi...

- Santé ! rétorqua-t-il en faisant trinquer sa coupe.

Il bu encore une bonne gorgée, puis mit ses mains sur les épaules du noir de cheveux comme lui-même l'avait fait précédemment.

- Te fatigue pas trop. Tu causes à un mec qui a déjà couché avec elle parce qu'il n'a besoin de rien d'autre que du corps sublime qui est le sien pour mettre les filles à ses pieds, avec ou sans "Mitzrael Do'Han".

Toujours en imitation parodique, il avala une tierce gorgée.

- Un conseil, délecte-toi d'une jeune demoiselle devant elle puis, tranquillement, fais-lui goûter ton sang. C'est comme ça que je l'ai sautée, la dernière fois. Et devine quoi ?

Il se pencha à son oreille.

- On a baisé comme des bêtes !

Il se détacha, plus brusquement encore que ne l'avait fait Adam précédemment et lui offrit l'un de ses magnifiques sourire hypocrite à l'outrance.

- A la naissance d'une nouvelle amitié ! rétorqua-t-il en faisant trinquer sa boisson.

Rire.

- Ah non, j'oubliais ; je n'ai pas d'amis !

Haussement dépaule déçu.

- Dommage. Cela exclut toute idée que je t'offre une laisse et des cours de redressement histoire que d'autres fassent le travail que ta mère n'a visiblement pas su accomplir.

Il secoua la tête, mine indécise. Regarda April un instant, l'interrogeant du regard.

- Hmm du coup j'hésite, j'hésite. Je le tue ? Je le tue pas ?

Puis reporta son attention sur Adam.

- Ecoute-moi bien, toi. J'ai pas une tête à adopter ou à caresser des chiots pour le plaisir. Et encore moins à les épargner quand je suis lancé à 160km/h sur l'autoroute et qu'ils traversent comme des cons devant moi. Il y a une centaine de filles et de mecs désesperés dans cette salle qui seront ravis de recevoir tes ridicules conseils en matière de sexualité ou simplement de se payer une bonne heure de baise. Alors fais-moi plaisir ; dégage d'ici et rejoins-les avant que je ne change d'avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Russie, ma belle Russie !   Mer 9 Mar - 0:42

Quand elle vit Adam s'approcher d'Alaric, April jugea préférable de les surveiller de plus près. ( Damned que de "A" xD )

Elle revint d'un pas pressé, ses talons cliquetant sur le parquet, vers l'homme et le garçon.

- Dommage. Cela exclut toute idée que je t'offre une laisse et des cours de redressement histoire que d'autres fassent le travail que ta mère n'a visiblement pas su accomplir.

Elle croisa le regard faussement interrogateur du vampire. C'était plutôt mauvais....

- Hmm du coup j'hésite, j'hésite. Je le tue ? Je le tue pas ?

Elle ouvrit d'abord de grand yeux, puis fronça les sourcils et roula des yeux. L'un comme l'autre, ils n'en rataient pas une !

- Ecoute-moi bien, toi. J'ai pas une tête à adopter ou à caresser des chiots pour le plaisir. Et encore moins à les épargner quand je suis lancé à 160km/h sur l'autoroute et qu'ils traversent comme des cons devant moi. Il y a une centaine de filles et de mecs désesperés dans cette salle qui seront ravis de recevoir tes ridicules conseils en matière de sexualité ou simplement de se payer une bonne heure de baise.

Là, elle croisa de nouveau les bras, inclinant la tête avec une regard réprobateur pour Adam.

Elle pouvait imaginer d'ici de quoi ce petit crétin était allé se targuer devant le libertin.

- Alors fais-moi plaisir ; dégage d'ici et rejoins-les avant que je ne change d'avis.

La grimace furieuse du type humilié qui essaye de contenir sa rage avait supplanté le rictus insolent du fils Everheart.

Pour sûr, on allait en découdre !

Furieux, Adam attrappa Alaric par la manche et l'entraîna dehors, sur le grand balcon vide.


- Ho ! Ça suffit ! Adam !

Bien entendu, la rousse les rattrappa vite.

- Adam ! Bon sang lâche-le !

- Quoi, t'as besoin de lui cette nuit p'têtre ?

- Putain, arrête tes conneries et fous nous la paix !

Mais Adam était trop piqué dans son orgueil pour en rester là.

Il poussa Alaric vers la zone que n'éclairait pas la lumière dorée de la salle à travers les portes ouvertes et plaqua violemment celui-ci contre le mur.

- Tu crois que tu peux me traiter de chien ?

April attrappa le bas de son visage dans ses mains, les yeux affolés.

Les dents serrées, mâchoire crispée et la mine hargneuse, le gamin décolla l'homme du mur pour l'y recogner vigoureusement.

- Pour qui tu te prends, fils de pute ! Personne ne me parle comme ça, t'entends ?!

- Adam !!!

La rousse, paniquée, tentait à présent de saisir les bras de son ex-ami pour le faire reculer au plus vite.

- Adam, arrête ça !!! T'es malade, tu sais pas ce que tu fais, tu -

Sans aucun égard, celui-ci envoya un puissant coup de poing au visage de la jeune fille.

Celle-ci sentit les reliefs osseux lui écraser les lèvres, les coupant à ses dents.

Elle gémit et porta sa main en coupe pour y cracher le sang qu'elle avait dans la bouche et qui s'écoulait de ses lèvres labourées.

Sans plus attendre, Adam revint au brun, l'envoya contre la rambarde est du balcon et lui saisit sa nuque de ses deux mains, obligeant l'homme à se courber à moitié dans le vide.

- C'était con de ta part de boire autant et d'aller faire le beau sur le balcon pour impressioner ta chienne en chaleur. T'en fais pas, on gardera un souvenir charmant de ta gueule d'ange ! Et on pleurera tous devant l'horrible malheur qui t'a fait dégringoler du plus haut étage d'un gratte-ciel.

Il poussa un peu plus le centre de gravité de son ennemi, de sorte à le voir basculer.

April, à côté de lui, vociférait, le suppliait d'arrêter s'il tenait à la vie, le frappait, le gifflait et le griffait de partout pour l'obliger à relâcher son cavalier.

- T'en fais pas, elle t'oublieras pas. Elle ramassera les morceaux !

Et, un sourire vicieux aux lèvres, il lâcha Alaric dans le vide alors que la rouquine se collait à la façade, épouvantée.

Adam James Pierce Everheart était foutu.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu
avatar
feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Russie, ma belle Russie !   Mer 9 Mar - 0:45

[Non ne tue pas Adam c'est Mitzrael qui doit le faire D8< ! ]

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Between light and darkness

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
avatar
Messages : 227

Feuille de personnage
Orientation politique: Aucune
Classe&Métier: Avocat
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Russie, ma belle Russie !   Mer 9 Mar - 15:52

[Si ... désolé :3 Mais t'en fais pas, t'auras encore l'occasion de bavasser avec son cadavre XD]

Encore un peu et le fils des Everheart explosait de rage. Du moins, c'est ce que trahissait les traits de son visage, plus tendus que jamais. Satisfait, Alaric lui adressa un dernier sourire tracasseur avant de définitivement l'oublier ; il emmènerait April un peu plus loin et enchainerait la soirée comme si aucune interaction n'avait eu lieu. Ce mec ne valait même pas la peine qu'il lui adresse un regard de plus tant il s'accordait à la race si pathétiques des hommes bouffis par leur vanité et leur prétention. Un divertissement. C'est la seule place qu'il pouvait obtenir.

Pourtant, l'autre ne semblait pas vraiment se contenter de ce verdict. Il sentit les doigts de l'humain se refermer et le tirer sur le côté. Amusé, le vampire le suivit tranquillement. Direction le balcon. Le sourire suffisant n'avait quitté le visage de l'ex-Ange et c'est celui auquel du se confronter le noir de cheveux quand il fit face à son adversaire. Aux vues de la tête qu'il tirait, son calme ne devait pas lui plaire. Et même plutôt l'énerver. Tant mieux. De toute manière, ce n'était pas demain la veille qu'il craindrait un anterien de 18 piges tout au plus.

La rousse se ramena, protesta. Son cavalier, lui, ne broncha toujours pas.
Tranquil.

- Quoi, t'as besoin de lui cette nuit p'têtre ?

Haussement de sourcils.
Merde, c'est que ce crétin était vraiment jaloux en plus !

- Putain, arrête tes conneries et fous nous la paix !

Alaric jaugea un instant April, reporta son attention sur Adam. Il croisa les bras.

- Si t'es jaloux -ce que je comprendrais parfaitement aux vues des noooombreeeuses différences qui nous opposent- surtotu n'hésite pas, hein. J'te signe un autographe quand tu veux.

Il pencha la tête sur le côté.

- Oh... J'peux même t'inviter à passer une nuit avec nous. Ce sera peut-être plus dans le ton. J'suis pas trop enchaîné aux principes, je n'y vois aucun inconvénient. Donc s'il en faut si peu pour satisfaire tes ardeurs, n'hésite pas lapinou -tu permets que je t'appelle lapinou ?-.

De toute évidence, le gamin n'apprécia pas la réflexion puisqu'il poussa le vampire en arrière. Encore une fois, celui-ci se laissa faire sans réagir. Il sentit les doigts brûlants se refermer autour de son col, le plaquer contre les briques blanches.

- Tu crois que tu peux me traiter de chien ?

Un doigt précenant se leva en avant. L'agressé fit la moue.

- De petit lapin ou de chiot. Mais pas de chien, s'il-te-plait. Un peu de respect pour ces braves bêtes. Tu sais, elles sont fidèles et dangereuses. Toi, tu n'es ni l'un ni l'autre. Donc un chiot. Ou un lapereaux. Et comme j'suis sympas comme mec, je te laisse même le choix.

SBLAM
La tête du non-mort percuta violemment le mur.

- Aïe. lâcha-t-il sans aucune expression de douleur dans sa voix ; en fait, il n'avait strictement rien sentit.

- Pour qui tu te prends, fils de pute ! Personne ne me parle comme ça, t'entends ?!

- Hmmm... j'dois sans doute me prendre pour un mec qui pourrait t'arracher le coeur et la tête tout en dansant la valse et en faisant les ongles de la demoiselle ici présente. répondit l'autre joyeusement.

- Adam, arrête ça !!! T'es malade, tu sais pas ce que tu fais, tu -

SBAF
Le jeune garçon envoya une baffe dans la figure de l'étudiante.

Alariel secoua légèrement la tête, mine déçue.

- Quelle galenterie, j'admire !

Il crispa les dents.
Du sang.

Brusquement, il se retrouva penché au-dessus du vide.
Sourire.
Quoi ? Il espérait le tuer en le faisant tomber dans le vide ? Oh, s'il voulait, il pouvait même sauter de son plein grés.

Dix secondes s'écoulèrent durant lesquelles le gosse de riche conta sa version ridicule des faits.
Sans même tenter de repousser son agresseur, visiblement amusé, Alaric Qamra se laissa plonger dans le vide.

***

Cela faisait approximativement cinq minutes qu'Adam avait invité le cavalier d'April à sauter du dernier étage de l'hôtel Hilton, aussi sans doute s'était-il remis à discuter tranquillement dans la salle. Parfait. Ce serait d'autant plus drôle. Le vampire pénétra dans la pièce par la porte d'entrée, chercha April du regard. Quand il l'eut trouvée, il l'invita à glisser son bras autour du sien. Maintenant dénicher cet idiot d'Everheart. Chose qui ne fût pas bien alambiquée. Il ne pouvait peut-être pas le retrouver à l'ôdeur du sang puisque lui n'était pas blessé, mais des peteux comme celui-ci, il n'y en avait pas des millions.

D'un pas tranquille, le petit couple s'avança en sa direction. Quand il fut certain qu'ilavait capté son regard, Alaric le salua d'un signe de main, un large souyrire attaché aux lèvres.

- Coucou Adam.

Il l'empoigna par le col, le traina comme lui l'avait fait précédemment jusqu'au balcon.

- Bye bye Adam.

Il mit ses deux mains sur ses épaules avec un air faussement désolé.

- On ne se débarasse pas de moi aussi facilement. C'est triste ... du coup, je vais devoir te faire payer. Oeil pour oeil, dent pour dent, tu comprends ?

Lui fit trois brèves tapes sur la joue, comme s'il s'agissait d'un vieil ami.

- Ca tombe bien parce que je crève de faim.

Sans aucune délicatesse, il se pencha au-dessus du cou masculin et planta ses crocs dans la jugulaire.

Quand il eut terminé de se nourir, il redressa la tête, soucieux.

- Mais j'y pense. Pourquoi offrir le réconfort du repos éternnel à un meurtrier en herbe ?!

A l'aide de ses ongles, Alaric arracha la peau de son bras et forçca le garçon à boire de son sang. Ensuite, il le redressa.

- Mort...

CRAC
Il venait de lui tordre le cou.
Il le relâcha. L'autre s'écroula au sol.

- ... mais pas tout à fait.

Tout sourire, le brun se tourna vers April.

- Je te conseille de ne pas trop bavarder avec lui quand il se réveillera. Je pense qu'il sera pas très fréquentable...

Haussement de sourcils.

- Ooooh ! Fais pas cette tête mistinguette, c'est pas comme si je l'avais pas prévenu ! Il m'a cherché, je me suis défendu. C'est tout. Mais si t'y tiens, j'lui offrirai un voyage pour les Caraïbes, histoire de me faire pardonner. Ce petit crétin n'est pas encore assez bronzé à mon goût.
(NB : si tu veux que j'en rajoute tu peux me le dire par MP)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Russie, ma belle Russie !   Mer 9 Mar - 22:07

- Alaric !!! cria April, soufflée en voyant le brun se laisser tomber du gratte-ciel.

Alors qu'elle s'accrochait, horrifiée à la rambarde pour appeler à nouveau Alaric, Adam s'envoya la fin de son verre, essuya sa bouche sur la paume de sa main et rentra à l'intérieur.

∼∼∼


- Non mais vraiment ! lança vertement la rousse en voyant le vampire repasser tranquillement la porte où elle l'attendait quelque minutes plus tard alors que le "chiot" était allé se descendre une nouvelle bouteille d'alcool pour s'assomer et passer une soirée normale malgré ce qu'il venait de faire.
Perturbé, vous dites ?


- Vous allez tous me rendre dingue...

D'accord il était indestructible comme tout bon vampire qui se respecte, mais quand même ! Elle n'était pas habituée à penser que quelqu'un qu'on envoit en bas d'une soixantaine d'étage se relèverait sans souci et avec la mine fraîche d'un matin de mai !

Elle tendit son bras à l'homme et le suivit sans rien ajouter.

Le Sieur Qamra avait un air concentré, quoique toujours léger. Il regardait partout un peu furtivement comme s'il cherchait....Oh non.

Il cherchait Adam. Elle le comprit alors qu'Alaric la dirigeait d'un pas joyeux vers le jeune brun aux yeux bleus.

- Coucou Adam.

Alaric se détacha d'elle pour attrapper le gamin à nouveau sur ce fichu balcon. April, inquiète, empoigna cette maudite robe comme elle put et se lança à leur trousses.

Elle avait l'impression d'être une de ces héroïnes niaises de films à l'eau de rose qui courent au ralenti dans un fratras de froufrous tapageurs.

- Bye bye Adam.

Elle arriva finalement près des deux mâles. Voyant qu'Alaric lui servait une petit speech vengeur, elle se tint droite, attentive, sans bouger, comme la biche aux aguets.

- Ca tombe bien parce que je crève de faim.

Les yeux verts s'écarquillèrent comme des billes. Il n'allait quand même pas ...

Elle plaqua sa main droite sur ses lèvres, étouffant un cri en voyant les dents aiguës du vampire fondre sur la gorge d'Adam comme la gueule d'un chien de combat sur un jeune canidé trop exhubérant.

La main droite rejoint la gauche, et l'étudiante s'obligea à respirer régulièrement pour ne pas paniquer.

- Mais j'y pense.Pourquoi offrir le réconfort du repos éternel à un meurtrier en herbe ?!

Quoi ?! Avant qu'elle puisse relier les mots à leur sens, elle vit Alaric s'ouvrir le bras et le coller à la bouche d'Adam.
..... Oh mon Dieu ! Il voulait bel et bien le tuer ....Mais pourquoi ce sang, pourquoi ce....

- Mort...

- ALARIC, NON !!!

Elle poussa un hurlement strident en voyant la tête d'Adam tourner dans sa direction sous les mais de son bourreau et les od de sa nuque émetttre un craquement insupportable.

- ... mais pas tout à fait.

Elle recula, horrifiée en voyant le jeune corps s'écrouler au sol comme un vulgaire pantin de chiffon.

- Je te conseille de ne pas trop bavarder avec lui quand il se réveillera. Je pense qu'il sera pas très fréquentable...

Elle resta, fixant ce qu'il restait d'Adam profondément choquée, la bouche ouverte, bougeant comme si elle allait parler mais n'émétant qu'un faible "mais....." et des souffles sacadés sous l'horreur alors que ses yeux se remplissaient de larmes brûlantes.

- Ooooh ! Fais pas cette tête mistinguette, c'est pas comme si je l'avais pas prévenu ! Il m'a cherché, je me suis défendu. C'est tout. Mais si t'y tiens, j'lui offrirai un voyage pour les Caraïbes, histoire de me faire pardonner. Ce petit crétin n'est pas encore assez bronzé à mon goût.

Elle tourna, l'air toujours aussi secoué, la tête vers Alaric, puis revint à Adam.

- A...Adam Everheart est....est un...vampire..hoqueta-t-elle, comme si elle assimilait progressivement l'information.
Adam est...MAIS TU ES DÉMENT !!! hurla-t-elle entre douleur et rage au libertin.

Elle se sentait perdue, noyée, suffoquée, et bientôt une rage sans nom gagna ses veines.

Elle empoigna Alaric par la veste, en le secouant comme une forcenée avec sa petit force minable d'humaine.

- EVERHEART ?! UN VAMPIRE ?!!!! MAIS QU'EST-CE QUE TU AS DANS LA TÊTE !

Elle se saisit le crâne entre les mains, écumant de rage, de colère et d'épouvante.

- C'EST LA PIRE CHOSE QU'IL POUVAIT DEVENIR !!! !!!

Elle fondit en sanglots - ses nerfs déclaraient forfait - elle recula, à la droite du vampire sans trop savoir ce qu'elle faisait et regarda encore l'à présent non-mort, avachia au sol, les marques de morsures encore visibles à la jugulaire.

Ce type avait été son ami !!!

Trop. C'était trop.

Ses jambes lâchèrent et elle tomba au sol, accablée, n'ayant même plus le courage de pleurer, s'affaisant sur son flanc droit, la tempe contre la jambe d'Alaric, les yeux rouges, le teint livide,complètement sonnée.


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
avatar
Messages : 227

Feuille de personnage
Orientation politique: Aucune
Classe&Métier: Avocat
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Russie, ma belle Russie !   Ven 11 Mar - 18:34

Suite à sa crise de nerfs, la petite roussé s'était effondrée au sol, à genoux, temps appuyée sur la jambe du vampire. Celui-ci la dévisagea un instant avant de l'attraper par les épaules afin de la forcer à se redresser.

- Je t'avais prévenue... commença-t-il en essuyant quelques gouttes de sang qui avait tâché sa peau mâte.

Il releva la tête et plongea son regard vermeil dans celui d'April.

- Tu n'as aucune chance de gagner en jouant contre moi. articula-t-il froidement.

Sourire entendu, mais tout aussi glacial.

- Alors la prochaine fois...

Haussement d'épaule.

- Tâche de rester à ta place.

Il lui fit une tappe "amicale" dans l'épaule, lui adressa un signe de main et un sourire d'adieu avant de regagner Judith d'un pas tranquil et de la convier à quitter la soirée.

[Fin su sujet]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Russie, ma belle Russie !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Russie, ma belle Russie !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre les mondes :: Les Mondes :: Anteria :: ▌Autres continents :: Europe-