AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Flâner en ville ( Owen en priorité :p )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Flâner en ville ( Owen en priorité :p )   Sam 24 Avr - 12:30

-GGGNNNNAAAAAAAWWWWW !!!

- Hé !!!

La petite fille rousse massa son flanc avec un air boudeur, esquissant un pas prudent vers la droite du trottoir enneigé pour éviter au maximum ce sale gamin joufflu et braillard qui tournait, bras tendus, entre les passants pour imiter l’avion.

Bon quand est-ce qu’elle sortait de cette fichue boutique, Sophie… ?!

Bras croisés, du haut de ses six ans, April O’Brien attendait, en ce mois de décembre, plantée devant la porte d’entrée vitrée.

- Viens , on va voir les jeux !!! s’excita Matthias qui avait visiblement repéré le grand magasin de la rue d’en face.

- Non. Sophie, elle a dit « on attend ».

- Mais Maman elle est toujours d’accord quand je veux !

Les jeunes yeux verts brillants roulèrent, exaspérés par ce gamin pourri gâté.

- Allez viens, j’ai dit ! ordonna le garçon en l’attrapant par la manche pour la précipiter avec lui vers la vitrine.

Les lumières du sapin scintillaient en cadence avec une musique festive derrière la grande baie de verre, et sur une fausse coline de neige entre poupées et peluches, des automates dansaient dressés sur des toits de chalets de bois. C’était joli…

Elle jeta un regard du coin de l’œil à l’autre zouave qui bavait, ébahi, devant le tout nouveau « Demonstructor 4 » dont parlaient tous ses copains de classe...

Sûre qu’il ne la regardait pas, elle plaqua ses mains sur la paroi et colla son petit nez à la vitre gelée.

C’était merveilleux…Voir comme ça, ces milles et unes lumières colorées, ces parents qui tenaient faisaient emballer tous ces cadeaux pour leurs enfants…

Elle se demanda, le visage toujours scotché à la vitrine, si à cette heure là, sa maman à elle aussi donnait à couvrir de papier doré une grosse boîte en carton fluo. Elle l’imaginait, portant sa belle robe d’hiver bleue nuit, les si fabuleux bijoux qu’elle avait mis à Pâques dernier et elle sentirait ce parfum poudré et délicieux qu’elle mettait toujours à Noël…

- Bobby, il a dit qu’on peut rester collé, si on fait ça, la rappella d’un ton appuyé la voix rocailleuse du petit Matthias, tassé dans son gros blouson noir, le nez derrière son col rembouré remonté sur son visage.

April se détacha –on ne savait jamais – et jeta un œil méfiant sur le givre recouvrant le verre.

- C’est son père qui lui a dit ! Et il a aussi dit qu’avant les rousses on les attachait sur un poteau et on les brûlait jusqu’à ce qu’elles meurent !

Cette fois ce fut une lueur horrifiée que prit le regard vert.

- Mais maman est rousse…fit-elle d’une toute petite voix.

- T’en as pas de maman ! Elle est jamais là, ta maman ! C’est un mensonge pour cacher que t’es une sorcière !

L’énergumène se mit à bondir sur place en braillant : « UNE SORCIERE, UNE ROUSSE ! FAUT LA BRULER !!! »

Les petites lèvres pâles se mirent à trembler et le nez clair se fronça, rageur.

Cet idiot ne pouvait pas dire vrai. Maman était rousse mais elle n’était sûrement pas une sorcière. Maman était incroyablement belle, et elle sentait bon les fleurs, elle avait une voix chantante et un sourire magnifique. Toujours dans des robes de princesse et elle lui offrait les plus beaux cadeaux du monde. Maman était une fée. Matthias ne pouvait juste pas le voir, cet imbécile !

Sa main gantée glissa dans la poche de son manteau en laine bouillie. Elle y attrapa une carte postale si pliée qu’elle était veinée de larges sillages blancs et usés.

« Ma chère April, nous espérons, Papa et moi, que tu passes de bons moment avec Sophie et Matthias et que tu es toujours bien sage et polie. Nous ne pouvons pas venir te voir à Noël cette année mais nous serons là à Pâques et Papa va te faire parvenir un très beau cadeau quand même. En ce moment, Maman et Papa sont à Tokyo, au Japon pour le travail et ne peuvent pas rentrer à Chicago mais ils pensent fort à toi et ont très hâte de te retrouver en Avril.

Joyeux Noël et gros bisous, ma chérie.

Papa et Maman qui t’aiment. »

Elle reparcourut des yeux encore une énième fois cette carte qui lui avait lue Sophie. Elle ne savait pas bien détailler les mots mais à force de la faire lire à sa tutrice, elle la connaissait par cœur et elle parvenait à associer un son à chaque mot pour se le rappeler.

Elle posa la carte sur son cœur et serra fort contre elle le papier glacé entre ses mains enveloppées de laine blanche.

-Fais voir ça ! s’intéressa alors Matthias qui avait cessé sa danse tribale anti-rousses.

- NAN ! répondit April, catégorique.

- Fais voir, jte dis ! exigea-til en tirant sur le papier cartonné brillant qui dépassait de ses doigts.

- Naaan ! couina la petite fille avec des vagues aiguës dans la voix en pressant, mains et bras, la carte contre elle, hors de portée du monstre.

Mais elle n’avais pas beaucoup de chance comparée à ce sale gamin d’un an et demi de plus, qui eut bien vite fait de lui arracher des mains.

Il relut la carte tout haut, salissant de sa vilaine voix de crapaud chaque joli mot de Lisa et faisant monter des larmes de colère dans les petites émeraudes et serrer les poings de la jeune April.

- Elle écrit mal ta mère ! fit-elle avant de jeter la carte par terre pour sauter dessus et shooter dedans.

- Et toi, elle fait des enfants moches et débiles !

- C’est pas vraaaai ! MAMAAAAAAAN !!! vagit l’autre en courant vers la librairie tout répéter à Sophie alors qu’April s’accroupissait pour ramasser sa carte toute abîmée en la lissant déllicatement du bout de ses doigts comme pour la rassurer, la pliant consciencieusement pour la remettre à l’abri dans sa poche doublée pour reprendre, silencieuse, sa contemplation de la vitrine animée.

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Treize ans plus tard, c'est avec un sourire nostalgique, mains dans les poches, et marchant d'un pas calme mais assuré qu'April en veste de cuir, bottes cavalières plates du même style et enroulée dans une épaisse écharpe dépassa la même vitrine décorée - bien différement depuis...
Les jeux vidéos, nintendos D.S et autre consoles pour enfants gâtés avaient remplacé les derniers jouets mécaniques et les poupées de plastiques ne s'habillaient plus qu'en Dolce&Gabanna, exit les belles robes de collection. Aaaah le progrès !

Ell fuyait un peu la maison pour se retrouver seule. C'était rare mais cet aprèm-midi là, elle avait eu envie d'un bain de foule en ville.
Elle arpentait maintenant, sans grand but, les larges avenues blanches et poudreuses de Chicago, laissant libre cours à ses pensée, Dieu sait combien compliquées...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
avatar
Messages : 227

Feuille de personnage
Orientation politique: Aucune
Classe&Métier: Avocat
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Flâner en ville ( Owen en priorité :p )   Dim 25 Avr - 16:56

(c’est un peu beaucoup nul mais bon … les débuts de sujet et moi on est pas très potes -_-).

Décidément, apprendre les rudiments d’un monde sur-développé à une native de Naudiz ne s’avérait pas aussi facile que ce qu’Owen avait pu espérer. Surtout quand il s’agissait de les enseigner à une femme à laquelle il n’osait pas dire non, au risque de perdre sa plus belle fortune ! Enfin. La vie était ainsi faite et il ne pourrait y réchapper … Surtout que c’est lui qui avait fait le choix ! Puis bon … elle comprenait vite. Elle n‘était pas conne au moins, c’était déjà ça. Quoi qu’au moins c’est elle qui aurait dit oui à tous ses caprices …

Assis sur le rebord de son fauteuil de cuir, l’avocat attendait que la dame ait achevé sa toilette. Aujourd’hui, ils étaient de sortie. Il lui avait promis de lui faire visiter les galeries de Chicago et de lui offrir quelques unes des merveilles qu’elles renfermaient. On voyait qu’elle était ancienne femme de roi celle là … ! Elle aimait le luxe et s’avérait un peu plus capricieuse que ce qu’il n’avait osé songer (je me permets d’extrapoler Gwëeny mais je t’imagine trèèèès bien comme ça hehe).

Quelques minutes plus tard, la demoiselle se présenta dans le salon comme étant fin prête. Owen se redressa avec un sourire satisfait (pratique et jolie, elle avait tout ce qu’il faut !) et enfila veste, gants et écharpes. Il tendit également ceux qu’ils avaient achetés pour l’elfe à celle-ci.

- Comme tu ne t’es toujours pas faite à la voiture, on ira à pieds. Mais sache tout de même que ce ne sera pas une possibilité éternelle …

Et c’est ainsi que les deux amis (maintenant acolytes) s’engouffrèrent dans les rues enneigées de Chicago.

En ces temps de fête, le centre ville était tout de même particulièrement reconnaissable … On aurait dit qu’ils prenaient la rue pour un sapin tant elle était couverte de guirlandes, de lampes décoratives et de boule de noël géantes. Il y avait même instauré une crèche vivante et de faux cadeaux.

- Nous sommes bientôt le 24 décembre. Jour où nous fêtons une fête appelée Noël. D’où tout ce petit monde et ces … extrapolations. Je parle de la déco bien entendu.

Il attrapa Gwëen par le bras et l’entraina en direction des boutiques. Les vitrines de celles-ci n’étaient jamais aussi belles qu’à cette période de l’année. En chemin, ils croisèrent chanteurs, comédiens, jeune fille rousse aux yeux verts et à l’odeur particulièrement délicieuse qu’il tuerait bien à l’occasion et qu’il avait déjà vue quelque part, encore une crèche, pères noël et son traineau. Décidément, c’était animé cet après-midi ! Ils avaient bien fait de venir à pieds sinon il n’aurait pas su parquer sa voiture … En parlant de voiture, il faudrait un joue que son acolyte apprenne à conduire … Bref. Ca n’avait rien à voir ça !

Il poussa gentiment la demoiselle en direction d’une parfumerie renommée. Toutes les femmes aimaient le parfum après tout ! Seulement … Attendez une seconde … Owen repassa le film de ses dernières actions à l’envers. Parfumerie, voiture, monde, traineau, père Noël, crèche, jeune fille rousse aux yeux verts et à l’odeur particulièrement délicieuse qu’il tuerait bien à l’occasion et qu’il avait déjà vue quelque part.

- OH NON ! PAS ELLE !

Murmura-t-il un peu plus fort que ce qu’il n’avait prévu puisqu’il comptait le penser.

Elle s’approchait. Beaucoup. Dangereusement. Trop tard … Elle était juste à côté de lui. Il retint Gwëen par le bras et se retourna avec un grand et beau sourire (quel hypocrite il fait Wewen).

- April ! Quel plaisir de te revoir ! Ca faisait quelques temps que l'on ne s'était pas vus, comment vas-tu depuis la dernière fois ?

(Au tour de Gwëen puis si un « intrus » veut est motivé il peut poster, sinon ap^^ Et Ap j’ai une idée trop drôle je te mp).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre inactif
avatar
Messages : 90

Feuille de personnage
Orientation politique:
Classe&Métier:
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Flâner en ville ( Owen en priorité :p )   Mar 27 Avr - 19:01

Cela faisait déjà quelques jours que Gwëen se trouvait à Anteria. Elle n'arrivait toujours pas à se faire à toute cette technologie. Et la voiture... N'en parlons même pas.

Elle avait recoloré la chambre d'Owen dans les tons verts.
Ils avaient prévu de sortir en ville faire une promenade. Elle ne savait comment s'habillé. L'elfe a reçu du vampire un garde robe complète. Elle comportait pantalon, jupe, robe, t-shirt,... Elle ne se faisait pas à l'idée de porter un pantalon. Ce n'était pas dans ses habitudes à Naudiz.
Elle avait essayé de mettre une robe mais Owen l'en avait empêché en lui disant que si elle s'obstinait ils allaient se faire remarquer et qu'il faisait trop froid pour se permettre se genre d'habits.
Elle fini par choisir un jeans et un pull à capuche. Elle enfila sa veste neuve du matin, et alla rejoindre Owen dans le salon.

A peine sortie de la chambre elle fit demi-tour et alla refermer les rideaux qui étaient encor ouverts. Elle oubliait souvent que son compagnon d’aventure ne pouvait être exposé au soleil. Encor un peu elle aurait pu tuer Owen. C’était bien la dernière chose qu’elle souhaitait. Sans lui elle serrait perdue dans ce monde de sauvages. La sylvaine ne savait même pas comment retourner dans son monde. Et rien qu’à l’idée de rester enfermée dans ce monde pour encore plusieurs centaines d’années, elle préférait ne plus vivre du tout. Bref, nous ni sommes pas encore.

Après avoir soigneusement fermé les rideaux, elle se dirigea pour de bon vers le salon.
En arrivant (enfin) devant Owen, elle remarqua un sourire illuminer son visage. Gwëen se demandait s’il avait un faible pour elle. En tout cas, elle espérait que non car ce sentiment n’était pas du tout partagé.
Elle enfila les gants et les écharpes que l’homme lui tendait. Elle copia sur Owen pour savoir comment les mettre.

Elle trouvait qu’elle ne s’en sortait pas si mal que cela.
On pouvait comparer ce changement de monde comme une nouvelle naissance. Il fallait tout réapprendre.

Fin prête, ils sortir tout les deux dans la rue blanche de neige.
Arrivé dans le centre ville, Gwëen crut devenir aveugle. Il y avait tellement de petites lampes partout. Et pour la première fois, elles n’étaient pas jaunes, elles étaient de toutes les couleurs. Rouges, bleues, vertes,….

- Nous sommes bientôt le 24 décembre. Jour où nous fêtons une fête appelée Noël. D’où tout ce petit monde et ces … extrapolations. Je parle de la déco bien entendu.

- Noël ? Oh, avec toutes ces décorations, ça doit être une fête très importante et très joyeuse. J’espère qu’on pourra la fêter. Oh, j’en serrai vraiment ravie.

La Sylvaine admirait tous ces décors, se faisant presque tirer par Owen pour ne pas rentrer en collision avec un autre passant. Tout était si beau. Elle apprit l’histoire du père noël, l’homme qui pendant la nuit venait nous apporter des cadeaux. Elle espérait se tout cœur en recevoir un le 24 décembre.

Elle était en train d’observer plusieurs faux cerfs tirer un traineau quand quelqu’un la heurta. Cela faisait tellement longtemps (à son goût) qu’elle ne c’était pas battue, que toute sa violence resurgit d’un coup. Elle porta la main à sa cuisse pour prendre son poignard, mais elle se souvint qu’elle n’avait pu le prendre à cause de se satané pantalon qui ne lui permettait pas de le cacher.
Owen dû la retenir pour ne pas qu’elle se jette sur cette personne. Et quand elle pu enfin se libérer, son opposant était déjà loin.

Gwëen était révoltée. Dans son monde, quand on bousculait quelqu’un, soit on s’excusait, soit on se battait. Les personnes de se monde n’était vraiment pas bien élevées .

Quand elle se fut un peu calmée Owen la poussa vers une échoppe. A l’odeur, c’était un magasin de senteur pour le corps. Elle était prête à entrer quand son compagnon s’arrêta tout net.

- OH NON ! PAS ELLE !

Owen regardait une jeune fille rousse aux yeux vert qu’il avait l’aire de connaitre, et au visage qu’il avait, elle devait avoir une très bonne odeur. La jeune fille se dirigeait droit vers eux.

- April ! Quel plaisir de te revoir ! Ca faisait quelques temps que l'on ne s'était pas vus, comment vas-tu depuis la dernière fois ?

La fille prénomée April venait d’arrivée à leur Hauteur

- Ah ? Mais si ce n’est pas elle, Alors de qui parlais-tu en disant « OH NON PAS ELLE » ? Dit l'elfe avec tout le tact dont elle disposait en tutoyant pour la promière fois cet homme qui faisait maintenant office de buée de sauvetage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Flâner en ville ( Owen en priorité :p )   Ven 30 Avr - 18:53

- April ! Quel plaisir de te revoir ! Ca faisait quelques temps que l'on ne s'était pas vus, comment vas-tu depuis la dernière fois ?


* Oh, tiens...! Owen. *

Elle eut tout de suite une expression plus méfiante. Il avait ce côté " argeeeent $_$ " qu'elle n'appréciait pas du tout. C'est qu'il avait essayé de la vendre aussi, ce monstre-là ! Et puis quand on savait ce que c'était réellement...

- Ah ?
April jeta un oeil à la femme qui avait pris la parole auprès d'eux.
Mais si ce n’est pas elle, Alors de qui parlais-tu en disant « OH NON PAS ELLE » ?


HA ! Trahi par ses propres mots !

- Eh oui, Owen ? De qui parlais-tu ? demanda la rousse sur le même ton avec un air faussement ingénu, tout en battant des paupières pour lui confirmer qu'il était grillé.

Tu m'étonnes qu'il devait l'aaadooorer ! On aime rarement celui qui vous amène un fou furieux droit des enfers, son pote démon, un ex-ange scanneur d'esprit et possesseur de corps ainsi que ses amis le chien enragé et son fidèle cow-boy-archer.

Et comme une touche de cynisme ne coûte rien :

- Tout va bien. Et toi ? Tu as épousé ta banquière ? fit-elle en souriant - ô combien hypocritement - à ce mignon petit couple.

Dédaignant ce vil commerçant, elle se tourna vers la jeune femme brune.

- April O'Brien, enchantée, Mme ....?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
avatar
Messages : 227

Feuille de personnage
Orientation politique: Aucune
Classe&Métier: Avocat
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Flâner en ville ( Owen en priorité :p )   Sam 1 Mai - 10:44

Fêter Noël … Fêter Noël … Elle n’arrêtait jamais avec ses idées plus saugrenues que les autres ? Bientôt, elle lui ferait dépenser plus que ce qu’elle ne lui rapportait. Surtout si elle continuait à agresser ainsi les inconnus ! La collègue d’un avocat avec un casier judiciaire, ce n’était pas vraiment la classe. Soit … revenons-en à nos moutons.

Nous en étions à …

- Ah ? Mais si ce n’est pas elle, Alors de qui parlais-tu en disant « OH NON PAS ELLE » ?

Estomaqué, Owen lança un regard étrange à l’elfe. Impossible de dire s’il comptait la tuer là un l’instant ou s’il se demandait simplement de quoi elle parlait … elle était conne ou elle le faisait exprès ?! Comment diable faisait-il pour se taper tous les hommes sans la moindre trace de tact ? Après Stewart, Gwëen … Il était servi !

Il se retourna tout sourire vers April et enchaina le plus naturellement du monde (il n’était pas excellent avocat pour rien), ignorant totalement son air « ah bah je sais que c’était de moi ! » …

- Inutile de vous sentir ainsi concernée, April. La dame que voici a pour mauvaise habitude de n’écouter que la moitié de ce qu’on lui raconte. J’étais simplement en train de faire une remarque sur la vendeuse du magasin dans lequel nous allions. La dernière fois que je m’y suis rendu, elle n’a cessé de faire des erreurs à la caisse …

… et son cynisme.

- Banquière … on peut dire ça … Mais navré non, je ne l’ai pas épousée. Tu aurais été invitée au mariage, si ça avait été le cas.

Qu’est-ce qu’elle avait bouffé celle-là ? Il avait contribué à lui sauver la vie et voilà qu’elle l’agressait sans vergogne !

Tiens … O’Brien … il avait son nom maintenant. Mais un peu tard, peut-être. Il n’avait pas spécialement envie de finir en pâtée pour le chien de son pote …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Flâner en ville ( Owen en priorité :p )   Sam 1 Mai - 18:34

- Inutile de vous sentir ainsi concernée, April. La dame que voici a pour mauvaise habitude de n’écouter que la moitié de ce qu’on lui raconte. J’étais simplement en train de faire une remarque sur la vendeuse du magasin dans lequel nous allions. La dernière fois que je m’y suis rendu, elle n’a cessé de faire des erreurs à la caisse …
- Banquière … on peut dire ça … Mais navré non, je ne l’ai pas épousée. Tu aurais été invitée au mariage, si ça avait été le cas.

April soupira intérieurement. Au fond ça faisait du bien de revoir quelqu'un qui comprennait un peu sa vie de tarée. Et puis, vénal d'accord mais pas bien méchant, sinon elle serait déjà six pieds sous terre...

Et puis elle avait toujours aimé le risque ! Elle se méfierait de lui, voilà tout !

Elle se fit soudain bousculer par un passant baraqué du genre Cooper-Cole-vise-ça-poupée-j'ai-du-muscle-et-tire-toi-de-mon-chemin, tatoué et à demi-rasé en prime !

Elle tituba un peu et du faire un pas vers l'avant et donc plus près de ses interlocuteurs pour reprendre son équilibre.

- Hé ! Mais ça va bien, oui ?! râla-t-elle à l'adresse de l'autre babouin qui s'éloignait avec le flots de passants.

Aprè l'avoir tancer vertement ( c'est le cas de le dire xD ) d'un dernier regard offensé, elle revint à Livingstone et sa beauté brune ingénue et troqua sa mine rochonne pour un large sourire 100% pur artifice. D'accord, elle lui donnait une chance. Mais de là à être aimable...Fallait pas trop demander quand même !

- Ces commerçants n'ont plus aucun sens pratique depuis qu'on leur a collé des machines "intelligentes" entre les mains...! Enfin, j'imagine que chaque métier a ses lacunes, vous avourez certainement que quelque hommes d'affaires ne doivent pas non avoir un très grand sens éthique de leur côté...

Elle lui adressa un clin d'oeil rieur.

Hein ??? Quoi ?! Un clin d'oeil ???!!!

Elle regarda l'homme avec un froncement de sourcils.

Pourquoi, l'aimait-elle bien tout à coup ???

C'était carrément illogique vu qu'elle le raillait d'un ton caustique deux minutes plus tôt.

Mais là...Elle regarda ses yeux clairs et son air posé et poli...Là, elle n'avait plus envie de lui en vouloir. Elle avait envie de lui sourire - mais d'un vrai sourire - et de le taquiner gentiment. Il lui semblait tout à coup bien plus sympathique...

- Vous comptiez aller quelque part en particulier ? Il paraît qu'un salon à l'anglaise a ouvert ce mois-ci...Si je vous invitait à prendre un thé, en mémoire des bons souvenirs ? fit-elle en lançant un regard entendu et malicieux à Owen.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre inactif
avatar
Messages : 90

Feuille de personnage
Orientation politique:
Classe&Métier:
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Flâner en ville ( Owen en priorité :p )   Dim 2 Mai - 12:56

- Eh oui, Owen ? De qui parlais-tu ?

Gwëen compris qu'elle avait fait une erreur. N'apprendra-t-elle donc jamais à se taire. Heureusement qu'elle n'était pas idiote au point de révéler son secret et qu'Owen n'était pas à court d'imagination.

- Inutile de vous sentir ainsi concernée, April. La dame que voici a pour mauvaise habitude de n’écouter que la moitié de ce qu’on lui raconte. J’étais simplement en train de faire une remarque sur la vendeuse du magasin dans lequel nous allions. La dernière fois que je m’y suis rendu, elle n’a cessé de faire des erreurs à la caisse …

La jeune femme rousse eut l'aire de le croire, mais elle gardait quand même un air méfiant. L'elfe se sentit soulagée. Sa bêtise avait été rattrapée. Par Owen certes, mais rattrapée quand même.

- Tout va bien. Et toi ? Tu as épousé ta banquière ?

La sylvaine tourna la tête vers Owen avec une expression d'incompréhension. Elle failli lui demander se qu'était une banquière, mais elle ne voulait pas que la jeune femme en face d'elle remarque son ignorance.

- Banquière … on peut dire ça … Mais navré non, je ne l’ai pas épousée. Tu aurais été invitée au mariage, si ça avait été le cas.

- Heum, une banquière, pourquoi dites-vous cela? Et non, je ne suis pas son épouse.

Après avoir terminé sa question, la jeune femme se tourna enfin vers elle. A croire que Gwëen venait juste de devenir une personne avec une conscience.

- April O'Brien, enchantée, Mme ....?

- Je m'appelle Gwëene Del Castello. Ravie de faire votre connaissance.
Répondit la sylvaine en se redressant de toute sa taille, comme elle l'aurait fait à Naudiz.


Elle eu juste le temps de répondre quand l'humaine se fit bousculer par un homme.

Ses deux compagnons continuèrent leur conversation, sans plus vraiment faire attention à elle.
L'elfe ne supportait pas être mises sur le carreau. Il faudrait qu'à l'avenir elle s'implique d’avantage.

C'est à ce moment là qu'April leur proposa d'aller boire un thé.

Gwëen fut tout de suite excitée à cette idée.

- Oh oui, j'en serais ravie. Un bon thé me ferait du bien surtout avec ce froid. De plus, le dernier que j'ai bu n'était pas excellent.

Flash back : Le thé de chez Stewart.

Elle tourna la tête vers son colocataire avec un regard suppliant.

- Allez, ça pourrait-être une chouette expérience. Et je pourrai encore découvrir de nouvelles choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
avatar
Messages : 227

Feuille de personnage
Orientation politique: Aucune
Classe&Métier: Avocat
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Flâner en ville ( Owen en priorité :p )   Lun 3 Mai - 13:55

(Désolée mais là je suis suuuuuuuuper pas inspirée :p demandez à Zeph qui a du me supporter pendant l’écriture de ce post. Bon … avant que vous ne posiez des questions … je devais commencer mon post par le mot chocolat XD (l’aide … précieuse de Zephi pour m’aider à débuter mon écrit).

Le chocolat est divin, moelleux, sensuel, profond. Noir, somptueux, gratifiant, puissant, dense, crémeux, séducteur, suggestif, riche, excessif, soyeux, doux, luxueux, céleste, ... Et Owen en était sûr, le sang d’April aussi. Mais le temps n’en était pas aux délices du chocolat ou de l’essence d’une humaine : aux vues du regard désespéré de cette pauvre Gwëen, il n’était pas difficile de comprendre qu’elle n’avait saisit un traitre mot de ce qu’avait précédemment dit la rousse. Le vampire tenta de lui faire saisir qu’il lui expliquerait plus tard par le biais des yeux, le plus discrètement possible.

- Ces commerçants n'ont plus aucun sens pratique depuis qu'on leur a collé des machines "intelligentes" entre les mains...! Enfin, j'imagine que chaque métier a ses lacunes, vous avourez certainement que quelque hommes d'affaires ne doivent pas non avoir un très grand sens éthique de leur côté...

Il lança un regard amusé suite à cette réflexion et répondit sur un ton des plus naturels :

- Toute activité orientée selon l'éthique peut être subordonnée à deux maximes totalement différentes et irréductiblement opposées : l'éthique de responsabilité ou l'éthique de conviction. La mienne est celle de conviction. Hors, un égoïsme intelligent conduirait l'homme aux plus hautes vertus. Je pense que pour les atteindre, il faut déjà que je sois en vie … Non ?

Il sourit amicalement, découvrant ses dents blanches (très blanches) et April enchaina.

- Vous comptiez aller quelque part en particulier ? Il paraît qu'un salon à l'anglaise a ouvert ce mois-ci...Si je vous invitais à prendre un thé, en mémoire des bons souvenirs ?

- On comptait aller …

- Oh oui, j'en serais ravie. Un bon thé me ferait du bien surtout avec ce froid. De plus, le dernier que j'ai bu n'était pas excellent.

En effet … un thé de chez Stewart n’était pas de grande notoriété … Puis elle recommençait avec cette bouille empoisonnée qui disait « allez, fais-moi plaisiiiiiiiiiiiir » et surtout « tu me dois bien ça ». Ce n’était pas comme s’il avait eu le choix (bien qu’il eu volontiers accepté l’invitation !).

- Allez, ça pourrait-être une chouette expérience. Et je pourrai encore découvrir de nouvelles choses.

Ah, par contre celle-là, elle aurait pu s’en abstenir …

- … euh oui … bien sur ! On verra certainement de nombreuses échoppes que tu n’as pas encore visitées sur le chemin (Elle est nouvelle dans les environs –pour April). C’est une excellente idée que tu as eu ! Allons-y, donc … !

(Ap, il faut qu’on doive y aller en voiture XD).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Flâner en ville ( Owen en priorité :p )   Sam 8 Mai - 21:07

April regarda la dénommée Gwëen.

Expérience ? Nouvelle chose ? Quel genre d'individu n'a adulte n'a jamais goûté au thé ?

A moins que...Oh non, tout compte fait, elle préférait ne pas savoir.
Elle ferait celle qui n'a rien entendu. Toutes les trois pas un truc pas humain lui tombait dessus de toute façon...

Elle allait les mener à sa voiture pour aller prendre un thé dans ce fameux endroit quand une voiture rose passa en klakonnant et pilla près du trottoir.

Une portière claqua et Lisa O'Brien sortit, l'air plutôt mécontent.

- April Alix Satine O'Brien !

L'intéressée foudroya sa mère du regard. Tout le monde n'avait pas besoin de savoir qu'elle était née dans la période " fan de "Moulin Rouge"" de Lisa !

- Qu'est-ce qu'on t'a dit cinquante fois ? " Tu peux sortir mais tu dois être à la maison à cinq heures tapantes "!
Tu vu l'heure ???

April soupira.

- Maman je te présente Owen Livingston et Gwëen Del Castello. Owen, Gwëen, ma mère, Lisa O'Brien-Rainford.

Lisa eut soudain un sourire très poli et un air franchement plus aimable.

- Livingston ? Du cabinet Livingtson ? Une amie à moi a fait appel à vous pour son divorce ! Qu'elle a remporté, évidemment. Depuis le temps que j'entends parler de vous, ravie de vous recontrer enfin !

Aaaah les apparences. Aaah la haute !

En attendant April avait envie de se pendre.

- Je suis désolée, je dois vous reprendre April, elle doit être présente à la réception en l'hommage de son père, Ray, elle devrait déjà être prête !

Naturellement, vous êtes invité aussi, j'ai vu votre nom sur la liste. Oh mais j'y pense ! Le couple d'amis que j'avais convié à notre table m'a appellé ce matin, ils ne pourront pas venir, leur vol est annulé pour intempéries sur Shangaï.
Je vois que vous êtes des amis d'April et votre excellente réputation n'est plus à faire...vous dirait-il de prendre leur place auprès de nous ? Ce serait une occasion de faire connaissance, je ne vous ai jamais vu au cocktails de charité que je donne en été...Vous aurez sûrement été bien trop occupé, cela s'entend.

Cette fois, April décida que la noyade était tout indiquée.

Elle maudit le ciel de ne pas lui avoir donné des ailes à elle aussi qui lui aurait permis de décoller loin de ces monstres et tchao la compagnie.

- Bon, je vous confisque April, la styliste l'attend depuis deux heures ! A ce soir donc !

Alors qu'elle en était à envisager le 9 millimètres, Lisa l'attrapa par la manche et l'amena à la voiture.

- 'Soir, dit April avec une mine maussade en s'enfournant dans la porshe rose lilas de sa mère non sans traîner la patte.

(
Spoiler:
 
)

- Evidemment, tu ne lui as pas dit que tu voulais parler affaire pour récupérer la moitié des pourcentages de l'entreprise. lâcha la jeune fille, stoïque quand elle eurent démarré pour rejoindre la maison.

- Chaque chose en son temps, chérie. Tout est une question de diplomatie.

* D'hypocrisie, oui ! *

- Si tu le dis. fit April en haussant les épaules.

Soirée géniale en vue. Elle savait très bien ce qui l'attendait à la maison. Essayages, maquillages, coiffure, instructions. You-ouh.

Cette fois, elle n'y échapperait pas, c'était clair et net...Et pourtant ce n'était faute de mauvaise volonté de sa part !

Elle bailla un grand coup et étendit les jambes pour caler ses pieds sur le tableau de bord devant elle. Histoire de se venger au moins un peu.

De toute façon, elle était cuite.


(pour la voiture, tu n'auras qu'à la prendre pour aller à la soirée xD )

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
avatar
Messages : 227

Feuille de personnage
Orientation politique: Aucune
Classe&Métier: Avocat
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Flâner en ville ( Owen en priorité :p )   Lun 17 Mai - 12:04

Une voiture klaxonna et freina brusquement sur la route qui bordait la Grand-Place. Owen se retourna et découvrit une voiture extravagante lilas, presque rose, mal parquée sur les rebords du trottoir. Une femme au volant, quoi … dangereuse, et de mauvais goût. Il haussa un sourcil néanmoins quand sa propriétaire mit pieds à terre. Rousse, de taille élancée, peau mâte pour la pigmentation … elle avait une étrange ressemblance avec …

- April Alix Satine O'Brien !

Ah bah oui, avec elle. L’homme porta son regard sur l’apostrophée. Vu comme elle fusillait celle qui était sans aucun doute sa mère, elle ne devait pas être heureuse de la voir.

- Qu'est-ce qu'on t'a dit cinquante fois ? " Tu peux sortir mais tu dois être à la maison à cinq heures tapantes "! Tu as vu l'heure ???

La jeune fille soupira, un petit sourire s’étira sur les lèvres du mahlien. Aaah, la jeunesse.

- Maman je te présente Owen Livingston et Gwëen Del Castello. Owen, Gwëen, ma mère, Lisa O'Brien-Rainford.

A l’énonciation de son nom, l’expression de la femme changea du tout au tout. L’air ravi, elle se tourna vers lui.

- Livingston ? Du cabinet Livingtson ?
- Lui-même.
- Une amie à moi a fait appel à vous pour son divorce ! Qu'elle a remporté, évidemment. Depuis le temps que j'entends parler de vous, ravie de vous rencontrer enfin !
- Et bien, moi également.

Il lui serra la main avec un sourire tout aussi poli. Elle enchaina (Dieu qu’elle était bavarde !).

- Je suis désolée, je dois vous reprendre April, elle doit être présente à la réception en l'hommage de son père, Ray, elle devrait déjà être prête ! Naturellement, vous êtes invité aussi, j'ai vu votre nom sur la liste. Oh mais j'y pense ! Le couple d'amis que j'avais convié à notre table m'a appelé ce matin, ils ne pourront pas venir, leur vol est annulé pour intempéries sur Shangaï.
Je vois que vous êtes des amis d'April et votre excellente réputation n'est plus à faire...vous dirait-il de prendre leur place auprès de nous ? Ce serait une occasion de faire connaissance, je ne vous ai jamais vu aux cocktails de charité que je donne en été...Vous aurez sûrement été bien trop occupé, cela s'entend.


L’homme acquiesça, le sourire toujours attaché aux lèvres tandis qu’elle achevait cette tirade interminable.

- Et bien oui, je n’y vois pas d’inconvénient.

- Bon, je vous confisque April, la styliste l'attend depuis deux heures ! A ce soir donc !
- A ce soir.

Tout comme elle était apparue, elle disparu telle une furie avec sa fille qu’elle tirait derrière elle. Elle avait de l’énergie celle-là ! Ray ne s’était-il pas plutôt envoyé une balle dans le crâne ? Le vampire se retourna vers Gwëen.

- Je dois t’avouer que j’avais complètement oublié cette soirée. Mais on ne peut désormais se permettre de manquer à l’appel. Viens, on rentre.

Aussitôt dit, aussitôt fait. En un rien de temps, ils furent de retour à l’appartement. Tous deux se préparèrent (dans de belles tenues de soirée (oblige^^)) et se rendirent sans trop tarder à la réception.

(la flemme de décrire ^^’ et oui on a pris la voiture Gwêen :p (mais le fun ap, résidait simplement dans le fait que tu y sois aussi haha))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Flâner en ville ( Owen en priorité :p )   Mar 18 Mai - 19:09

* Bonjour le calvaire. Si seulement je pouvais m’éclipser sans qu’on le remarque… ! *


Mais il y avait peu de chance…

La grande salle de réception du Ritz-Carlton de Chicago était en effervescence.

A ses tables drapées à la perfection de nappes soyeuses et de composition vaporeuses, grouillaient, bavards et sur leur 31, les amis, collègues, famille éloignée, contacts de Ray et Lisa O’Brien venus rendre hommage au défunt responsable de Mundo Mio à l’occasion d’un grand dîner qu’organisaient ses plus proches collaborateurs.

Oui, enfin, surtout proches de leur porte-feuille et des actions et bénéfices qu'il touchaient grâce à Mundio Mio !

Clopinant sur ses talons argent trop pointus et trop hauts, April O’Brien se tenait au fond de la salle, près des portes de verre brouillé, drapée dans une robe longue, que lui avait imposée sa mère et la styliste, une Givenchy noire en mousseline de soie nouée sur la nuque par un ruban, dévoilant ses épaules et son dos nu jusqu’aux creux de ses reins.

Le genre de robe fatale qui paraît terriblement canon sur une jolie femme. Mais April loin des déhanchés et postures cambrées de madonne portait cette tenue avec modestie, détachement et simplicité. Voire même un soupçon palpable de ras-le-bol. Tout ce qui faisait d’elle April O’Brien.

A la demande plus qu’insistante de Lisa, April avait cédé et accepté de s’asseoir dans le siège du coiffeur pour qu’il la pompone sous le regard brillant de sa mère.

Après ça, elle lui ficherait la paix alors…une soirée à faire semblant et à garder son masque souriant et tout ça mettrait les voiles loin d’elle pour toujours.
Quoi de mieux que de derniers adieux bien hypocrites à Ray O'L'Enflure pour démarrer une nouvelle vie ?


La jeune fille examina, dans un des grands miroirs qui composait la salle de réception, ses longues mèches rousses ondulées ramenées sur son épaule droite nue par des pinces discrètes entre ses cheveux. Elle n’avait pas l’habitude de se maquiller. Pire elle détestait ça, c’était tellement articiel…Mais elle était bien forcée d’avouer que le travail de la maquilleuse – à laquelle elle avait aussi cédé – était plus qu’excellent.

Son teint clair était mis en valeur par les ombres anthracite et mordorées et le long tracé noir de ses cils allongés par le rimmel. De plus, la rivière d’émeraude qu’elle portait autour du cou -encore sur instance appuyée de Lisa-faisait paraître son regard vert encore plus profond et mystérieux que jamais.

Lisa, comme un poisson dans l'eau au milieu de tout ce beau monde effervescent, extrêmement fière de son chef d’œuvre de fille, ne se gênait pas pour la présenter à droite et à gauche, ce qui avait le don d’agacer April au plus haut point.

Jake de son côté, si élégant en costume Armani, s'était trouvé un collègue architecte et discutait constructions et projets.

Lassée de pavaner en joli trophée, la jeune O’Brien jeta un coup d’œil aux tables qui attendaient un peu plus loin qu’on termine le cocktail pour passer au dîner...


Pour une fois, elle savait qu'elle ne mourrait pas d'inactivité avant la fin de la soirée. Elle avait, en effet ce jour-là la chance de posséder à ses côtés un outil on ne peut plus efficace contre l'ennui, une arme de guerre des plus redoutables :


J'ai nommé, Jude Hawkins.


Prenant soin de ne pas tituber sur ses échasses Manolo Blahnik, elle rejoint la forme tassée sur son siège, mains dans les poches, emprisonnée dans un toxedo gris ultra-chic, de son ami et colocataire au caractère bien trempé.


S'ils suivaient ce qu'ils avaient tous deux machiavéliquement prévu, ça allait être plutôt rock'n roll ce soir ...!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin / Ange Majeur
avatar
Messages : 472

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Gardien de l’Oerden
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Flâner en ville ( Owen en priorité :p )   Dim 11 Juil - 21:00

PNJ : Jude HAWKINS



Quelle journée de MERDE ! Depuis le matin il avait été retenu, pas moyen de filer et avait dû enchaîner achats et essayages sous le regard compatissant envers Lisa des couturiers. Mais il ne voulait pas y aller à cette soirée de ***** ! C'était pas compliqué pourtant, non ? Ca leur ferait même économiser des sous !

Mais pas moyen. Jake lui avait bien fait comprendre qu'il n'y avait aucune autre issue envisageable pour sa soirée. Il n'avait même pas réussi à filer en douce. Limite si on ne l'avait pas enfermé pour qu'il ne parte pas.

Jude Hawkins était à présent coincé dans des vêtements trop chics au milieu d'une centaine d'invités. Chemise gris claire légèrement 'décontractée' soit disant, pantalon bien taillé et de marque, ceinture, chaussures de cuir, parfum... Tout était là ! C'était écoeurant, révoltant !
Ils avaient même essayés de toucher à ses cheveux et Jake avait faillit se prendre un coup dans la figure à force d'insister.
Douche, shampooing et tous ces... trucs... c'était amplement suffisant.

Il ne le connaissait même pas ce Ray !

Tassé sur sa chaise, mains enfoncées dans les poches et l'air plus aimable que jamais, Jude observait les va et vient de ces gens trop artificiels pour être vivants. Pas qu'il se considérait comme tel... Mais eux c'était pire !

Autant Lisa, au milieu de tout ce monde, avait l'air d'un poisson dans l'eau, autant il était poisson hors de l'eau, fauve en cage, ours polaire au milieu du sahara !

Son regard vert kaki-marron survola les décors de la grande salles. Mais qu'est ce qu'il foutait là ?!

Apercevant son père discutant avec toutes les politesses du monde avec un homme habillé comme un pingouin, il le fusilla du regard.

On l'avait traîné ici, il ne fallait pas s'attendre à ce qu'il soit tendre avec ceux qui l'approchaient. Intérieurement, il grognait de rage et attendait le premier instant propice pour mordre.

Parmis cette foule grouillante de manthes religieuses, veuves noires et serpents venimeux, une ombre se détacha et s'approcha. L'adolescent ne lui adressa même pas un regard... jusqu'à ce qu'elle s'arrête à sa hauteur. Levant les yeux dans un regard noir, il reconnu April... mais ne changea pas d'attitude pour autant. Elle faisait partie de cette classe malgré tout et il était de mauvaise humeur.
Il la détailla un instant. Sûr, elle était belle... Non, en fait non. Un pot de peinture recouvert d'une bache noire. Voila, c'est tout.

Reposant son dos contre le dossier de la chaise, il se laissa glisser légèrement en soupirant, reprenant son observation de cette faune hostile.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-les-mondes.forum-actif.net
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Flâner en ville ( Owen en priorité :p )   Dim 11 Juil - 22:36

La rousse tira une chaise et s'y laissa tomber - gracieusement, merci - en soupirant.

- Plus chiant, tu meurs.

Elle sourit à Jude. On allait s'amuser. Lisa n'avait qu'à y réfléchir à deux fois avant les forcer à être là...

Elle lui prit la main.

- Viens, on va sur le balcon, cette musique mondaine me prend la tête.

La jeune fille l'entraîna alors sur un grand balcon en demi-cercle qui parcourait l'ensemble de l'étage, comme une cour extérieure en demi-couronne.

Spoiler:
 

Arrivés à l'air frais, elle serra ses mains autour de ses bras. Il faisait froid. Mais on étouffait moins qu'à l'intérieur. L'ambiance Ray était trop pesante. Aussi lourde que feu son embonpoint.

Elle regarda le garçon.

- Qu'ils me forcent encore...Mais toi...! Tu n'avais pas à être obligé d'être là ce soir...Tu ne connaissait même pas Ray...

Elle s'appuya à une moulure de pierre de la rambarde.

- Tu l'aurais détesté. Tu n'as pas à lui rendre hommage. Je sais que Jake t'en voudrais mais...de toute façon, c'est déjà tellement tendu entre vous...Bref, si ça te chante, tu peux partir. Je te couvrerai. Je passerais sûrement la soirée à t'envier mais bon...Au moins, tu n'auras pas à supporter ça...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Majeur
avatar
feat. : Eva Green
Je suis : Aladiah
J'ai fait : Rp ?
Messages : 637

Feuille de personnage
Orientation politique: Svoboda
Classe&Métier: Soldat, cavalerie lourde
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Flâner en ville ( Owen en priorité :p )   Lun 12 Juil - 0:26

[Trois persos sur un même sujet, ça va être chaud ]

Owen Livingston - Trisha Hayes - Aladiah Rainford
***

Buffet de roi, vêtements de cachemire et de soie. Douce musique et paisibles bavardages. La soirée n'avait pas commencé depuis bien longtemps mais elle allait déjà de bon train. Les hommes et femmes de la haute société ornés d'or et d'argent, d'émeraudes et de rubis, un cocktail à la main, se présentaient, se saluaient et discutaient du triste sort de Ray O'Brien ou de leurs affaires florissantes.

Parmi eux, Owen Livingston.

Le sourire courtois, l'allure digne, fière mais polie, l'homme échangeait quelques mots à ses connaissances et profitait de l'occasion pour leur présenter Gwëen. Politesse oblige.

- Madame O'brien ! s'exclama-t-il en apercevant l'ex-femme du défunt. Il s'en approcha. C'est un plaisir de vous revoir ! Je vous remercie encore pour l'invitation : votre soirée promet d'être une véritable réussite.

Puis il se tourna vers April que sa mère trainait apparemment avec elle.

- Tu es ravissante ainsi vêtue !

Mais il ne s'attarda pas plus longtemps : on venait de l'accoster d'un autre côté. Il s'éclipsa poliment et rejoignit son nouvel interlocuteur.

Quelques tables plus loin, bras croisés et le regard blasé, assise droite comme un i, Aladiah patientait à la table qui leur était réservée, un verre d'eau sous les yeux. Elle le fixait froidement, visiblement entrain de se faire chier -pour employer une expression qu'elle utilisait régulièrement. Oui la musique était belle, oui les gens autour d'elle était bien habillés, oui le champagne servi avec attention était certainement exquis, oui elle aurait pu s'amuser. Mais elle était condamnée à se tourner les pouces pendant toute cette soirée puisqu'une gosse de neuf ans ne devait en théorie pas y avoir de place. On en arrivait donc à cette conclusion évidente : oui, elle allait littéralement s'emmerder, et elle aurait encore préféré sautiller joyeusement dans les champs, tenant Mitzrael et Anauel par la main.

En face d'elle, Jude Hawkins. A vrai dire, il n'avait pas l'air de trouver l'endroit plus divertissant. L'air renfrogné et boudeur, il était affalé sur sa chaise et jetait un regard noir au petit monde qui les entourait.

L'Ange décolla un moment ses yeux du liquide transparent. Elle le jaugea silencieusement, le regard vide. A en juger par la tenue qu'il portait, elle n'était pas la seule à avoir eu besoin de se castagner question ''habillage''. Enfin, pas pour les mêmes raisons, certes.

L'illusion, c'était peut-être son truc, mais elle n'était pas certaine d'un jour rentrer dans les tenues très ... étroites qu'espérait lui faire enfiler Lisa ... La convaincre de la laisser se laver et s'habiller seule avait été d'un acharnement horripilant. Mais bon, elle avait réussi -avec un peu de triche, c'était ce qui comptait.

Les yeux de l'immortelle glissèrent sur la forme qui s'était approchée du garçon. Elle soupira imperceptiblement.

April.

Celle-ci se laissa tomber sur une chaise, entreprenant la conversation avec son demi-frère. Décidemment, pas un qui s'éclatait ici. Quoiqu'un sourire éclairait le visage de la rousse. Enfin, c'était surement plus par compassion qu'elle l'avait esquissé.

L'humaine prit la main de son interlocuteur dans la sienne. Le regard d'Aladiah se riva instantanément sur son verre. Elle serra imperceptiblement les dents. Pétasse ... !

A peine était-elle arrivée qu'elle s'éclipsa avec le dernier semblant de compagnie de l'Ange. Bah ... au moins elle n'aurait pas à supporter ses déboires mitzraelins. La ''fillette'' soupira.

Juste derrière elle, une jeune femme aux allures élancées et gracieuses discutait avec des amis de ses parents, un verre de champagne à la main et le sourire aux lèvres. Ses longs cheveux blonds, soigneusement coiffés, descendaient en cascade jusque dans le bas de son dos et elle portait fièrement ses vêtements haute-couture.

Son sourire n'était cependant pas à l'image de son taux de distraction. A vrai dire, elle s'ennuyait de pied ferme. Aussi, elle découvrit le blanc de ses dents lorsqu'elle aperçu une tête connue : April O'Brien. Elle s'excusa auprès de ses locuteurs et, perchée sur ses haut-talons, s'en alla rejoindra l'étudiante sur le balcon.

Pas qu'elle l'appréciait. Au contraire ... Mais elle s'amuserait certainement plus avec elle qu'à discuter chiffon !

- April, chérie ! s'écria-t-elle joyeusement tout en lui faisant la bise. Ca faisait longtemps que je ne t'avais pas croisée ! Même à la fac tu te fais discrète !

Elle la dévisagea de haut en bas.

- Oh tu es magnifique aujourd'hui !

Elle sourit puis se tourna vers le garçon.

- Et toi tu es ... ?

Elle lança un regard interrogatif à April.

- C'est ton cavalier ? Un peu jeune, non ?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
"Hé, fini de penser de réfléchir, de cogiter,
Un vrai lieutenant de l’armée n’a pas le droit de s’égarer.
On m’a parlé de patrie, de fierté, de mon sol,
D’un bon devoir accompli, et cet avion décolle.
Je suis sûr d'être un type bien, un véritable puritain, un patriote américain ;
L'Etat a fait de moi un homme, pas un pantin,
On m'a seulement appris à faire le bien."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Flâner en ville ( Owen en priorité :p )   Lun 12 Juil - 19:47

Avant que Jude ait pu répondre quoique ce soit [voilà qui arrange nos affaires xD] un boulet de canon blond lui fonça dessus avec un cri aiguë surexcité :

- April, chérie !

Un peu désarçonnée, la rousse laissa Trisha Hayes s'approcher d'elle pour claquer un baiser sonore dans l'air sans lui toucher la joue, en bonne américaine.

Ca faisait longtemps que je ne t'avais pas croisée ! Même à la fac tu te fais discrète !

Heeeu oui...Bon c'était quand même bizarre que Hayes vienne ainsi la chercher...

...C'était plutôt....génial de pouvoir saisir une telle opportunité de rentrer dans le cercle privé de Trisha. En effet, comme le Rois Midas, Miss Hayes se balladait et tout ce qu'elle touchait aux yeux de la société semblait devenir or.


En voilà une âme soeur pour Owen s'il quittait sa banquière !

Bref, il lui fallait répondre à son modèle du moment. Pour cela adopter l'attitude " Barbie est ma grande amie et on s'est juste quittées hier ":

- Hey ! Triiish ! Oui, un sacré bail !

- Oh tu es magnifique aujourd'hui !

April sourit. Merci, oui je sais.

Elle eut un geste de la main, la laissant tomber faussement modeste :

- Oh, juste quelques babioles françaises !

- Et toi tu es ... ?

C'est ton cavalier ? Un peu jeune, non ?

Elle attrapa son protégé par les épaules.

- Je te présente Jude. Jude, voici Trisha ! On est dans la même promo de langues et dans la même classe au lycée depuis 5 ans !

Jude est le fils de Jake. Tu sais, le nouveau mari de ma mère, le type en Armani là-bas !

Elle se tourna vers l'intéressé et lui prit les mains.

- D'ailleurs, il regarde vers nous. Pas terrible pour fuir. Mais maintenant que Trisha est là, je suis sûre qu'on va pouvoir trouver de quoi te venger auprès d'eux de t'avoir forcé à subir ça.

Elle adressa un clin d'oeil chaleureux à la blonde.

- Mon petit doigt m'a dit que tu étais la reine pour pimenter les soirées ennuyeuses...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 223

Feuille de personnage
Orientation politique: Aucune
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Flâner en ville ( Owen en priorité :p )   Lun 12 Juil - 22:17

April attrapa le jeune inconnu par les épaules et entreprit une brève présentation de sa personne. Droite, sourire aux lèvres et son sujet sous la main, on aurait dit qu'elle exposait un produit de lessive dans une publicité désuette. Même le ton employé contribuait à cet étrange effet de mascarade.

- Je te présente Jude. Jude, voici Trisha ! On est dans la même promo de langues et dans la même classe au lycée depuis 5 ans !

April abordait un air fier. Très fier. Un large sourire innonda le visage de l'étudiante. Rien de plus plaisant que de se faire caresser l'égo dans le sens du poil ! Et la rousse, loin de cet imbécile et fauteur de troubles dénomé Mitzrael s'était apparemment décidée à ne plus snober le monde entier.

Ce soir, madeoiselle O'Brien découvrirait ce que signifiait réellement le mot "vivre". Parce qu'à partir de maintenant, elle était la propriété de Trisha Hayes.

Jude est le fils de Jake. Tu sais, le nouveau mari de ma mère, le type en Armani là-bas !

Le regard de la blonde glissa sur l'homme en question. Elle le dévisagea sans aucune décence avant d'à nouveau fixer son interlocutrice. Elle haussa un sourcil amusé. Celle-ci venait de se saisir des mains de son demi-frère.

- D'ailleurs, il regarde vers nous.

Provocation quand tu nous tiens ... Pas certain que le mec apprécierait vraiment que son fils batifole avc sa belle-fille. Bien joué !

- Pas terrible pour fuir. Mais maintenant que Trisha est là, je suis sûre qu'on va pouvoir trouver de quoi te venger auprès d'eux de t'avoir forcé à subir ça.

Fuir ? Il comptait s'esquiver ? Se fut au tour du jeune homme de subir le regard dédaigneux de la jeune femme. Mais il n'avait aucune éducation ou quoi ce type ?! Nan mais allez, il y avait tellement de moyens de s'amuser dans une soirée pareille ... Soit. De toute manière, il était coincé maintenant.

- Mon petit doigt m'a dit que tu étais la reine pour pimenter les soirées ennuyeuses... acheva April avec un clin d'oeil amical.

Oh ... c'était une évidence !

- Alors comme ça t'éspère en faire baver à ton père ?

La fille des Hayes sourit malicieusement.

- April, je suis certaine que ta mère sera ravie de m'inviter à votre table pour le dîner. En attendant ...

Elle jeta un petit regard sur sa coupe de champagne encore pleine. Puis vers Jude. Pas plus d'hésitation. Elle l'attrapa soudainement par le bas du visage et le contraignit à vider cul sec la boisson de luxe.

- Commence par boire ça, ça te décoincera un peu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Flâner en ville ( Owen en priorité :p )   Mar 13 Juil - 9:54

[Bon j'ai très très envie de répondre - de toute façon Judy chéri, tu es notre jouet là alors bon xD - donc je fais un truc bref pour occuper ma chère Trish pendant que je travaille =3]



- Alors comme ça t'espère en faire baver à ton père ?

Un peu , oui ! Ce père indigne allait ravaler de sa superbe, c'était juré.
De toute façon, elle avait une dent contre les êtres paternels.

- April, je suis certaine que ta mère sera ravie de m'inviter à votre table pour le dîner. En attendant ...

Mmmh, en voilà une idée ! Elle chercha Lisa du regard pour lui demander de joindre Trisha à sa table d'invités à la place d'un des commerciaux ennuyeux qui devaient y siéger.

Mais Trisha s'occupa de Jude à sa façon.

- Commence par boire ça, ça te décoincera un peu !

Merveilleuse façon, qui plus est…

Si Jude était de leur côté, c'était dans la poche.

Aussi, la rousse eut un rire doux et vint se glisser derrière le gamin. Elle lova sa tête près de son cou, pour souffler à son oreille, de façon à ce que la blonde puisse l'entendre elle aussi.

- Trisha a des méthodes… bien à elle mais elle a raison, au fond. Tu dois lâcher un peu la pression. Détends-toi, et je te promets qu’on peut te faire profiter de cette soirée…,fit-elle en lui massant doucement le creux des épaules.

[My ! Aladiah va la haïr x3]


- Et si tu nous montrais comment Jude Hawkins sait faire la fête ? – Parce que la disparition de mon ordure de père ne se commémore pas, elle s’arrose ! Et Quitte à danser sur sa tombe autant le faire bien, n’est-ce pas, ma douce ? ajouta-t-elle en levant les yeux vers la blonde.

- Allez, Jude !!! Ne fais pas cette tête d’enterrement ! - elle pouffa - Amuse-toi !!!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 223

Feuille de personnage
Orientation politique: Aucune
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Flâner en ville ( Owen en priorité :p )   Mar 13 Juil - 21:04

Le dénomé Jude n'avait pas eu d'autre choix que de vider la coupe de champagne puisqu'en toute logique, comme pour tout être humain, la respiration lui était vitale. Trisha déposa le verre dans un recoin du balcon puis s'appuya sur ce dernier, dos au vide. C'était au tour d'April de recevoir la balle.

La passe s'effectua à la perfection : sa coéquipière s'occuperait un peu à sa façon du cas "Jude". Ainsi, il n'aurait pas de répit, et surtout pas le temps de réfuter. Elle avait lové sa tête entre son cou et son épaule, adoptant une expression mielleuse.

- Trisha a des méthodes… bien à elle mais elle a raison, au fond.

Bah, évidemment qu'elle avait raison !

- Tu dois lâcher un peu la pression. Détends-toi, et je te promets qu’on peut te faire profiter de cette soirée…

La blonde haussa un sourcil. Dit comme ça, c'était ambigu. Surtout quand on prenait en compte le massage qu'elle lui servait. Elle lança un nouveau regard en direction de ce pauvre Jake. Vu la tête qu'il tirait, il était en train de les regarder.

C'était pas dit qu'April soit bien vue par son beau père une fois la soirée achevée. Mais ça, elle n'en n'avait strictement rien à fouttre : ça ne la concernait pas. Et puis, tant qu'elle s'éclatait, le reste n'avait pas grande imporance ...

- Et si tu nous montrais comment Jude Hawkins sait faire la fête ?

Ah parce qu'il savait faire la fête, lui ? Impossible. Il l'avait l'air encore plus froid et renfermé que Mitzrael, et c'était pas peu dire ça ! Ce mec là, il n'avait jamais participé activement à une soirée, elle en aurait jeté sa main au feu tant elle était sure d'elle sur ce coup là.

Mais en soit ce n'était pas dérangeant : il n'était jamais trop tard pour apprendre ! Et elle était sure de faire un excellent professeur avec O'Brien à ses pieds.

- Parce que la disparition de mon ordure de père ne se commémore pas, elle s’arrose ! Et Quitte à danser sur sa tombe autant le faire bien, n’est-ce pas, ma douce ?

L'intéressée esquissa un sourire amusé et adressa un clin d'oeil complice à son accolyte.

- Je n'aurais pas dit mieux.
- Allez, Jude !!! Ne fais pas cette tête d’enterrement ! Amuse-toi !!!

Oui aussi, mais ce n'était pas certain qu'il dise oui face à des supplications ... Bref, pas question de lui laisser le temps de respirer : s'il était en désaccord avec elle, la gazelle n'aurait pas trouvé meilleur moment pour s'enfuir. Les yeux bleus de l'américaine glissèrent sur leur proie.

- Est-ce que t'as seulement déjà embrassé une fille comme t'es là, hein ?

Déclara-t-elle avec l'un de ses airs impérieux.

- A part ta mère, cela s'entend. Allez, t'es jeune gars ! Il faut parfois se faire une raison : mordre la vie à pleines dents, c'est important ! T'entreprends quand même pas de commencer ça à cinquante ans ?

Elle s'approcha de lui avec un air totalement indifférent, et sans doute avant que l'information n'arrive à son cerveau, elle posa ses lèvres contre les siennes ... pour très vite se dégager. Du moins avant qu'il n'ait le temps de la repousser. Il avait l'air farouche, mieux vallait se méfier.

- Voilà. T'en as au moins une sur ta liste maintenant. Te plains pas, nombres sont ceux qui payerais cher pour être à ta place.

Enchaina-t-elle avant qu'il ne puisse réagir. Elle haussa les épaules.

- Comme on te voit là, t'as l'air du genre de mec qui prétend gèrer la situation mais qui finalement ne fait que la subir. Je suis quasi certaine que ton père te marche complètement sur les pieds !

Elle lui lança un regard plus grave et sérieux.

- Alors, pour une fois dans ta vie, fais le bon choix. Et ose bon dieu ! La foudre ne va pas venir s'abattre sur toi parce que tu te détends un peu. A toi de voir. Tu cherches quoi ? A foutre la honte à ton père et à t'amuser en prime -car si tu broies du noir tu ne feras que ressasser l'ennui, ou à te faire chier comme un mort et à ruminer sur les crasses qu'a pu te faire ton géniteur sans jamais chercher à protester ?

Là-dessus, les invités à la prestigieuse soirée furent conviés à s'assoir à leurs tables : le dîner allait être servit.

Oh ! Ca ne pouvait pas mieux tomber !! Ca y est, l'animal était en cage.

Trisha s'approcha de Lisa avec un regard d'ange.

- Bonsoir Lisa. Voyez-vous un inconvénient à ce que je me joigne à vous ce soir ?
- Trisha ! Tu as encore grandi, tu es de plus en plus belle, comme ta mère ! Ca va la soirée, tu t'amuses bien ? Quoi qu'il en soit, pas de soucis. Joins-toi à nous ! April sera certainement raaaavie !

L'intéressée sourit joyeusement.

- Merci ! Et oui, soirée très réussie !

Sur ces mots, la famille O'Brien et leurs invités s'installèrent à leurs tables et places respectives. De leur côté, les serveurs arrivaient avec les entrées.

Positionnement : JAKE - LISA - OWEN - GWEEN - TRISHA - JUDE - APRIL - ALADIAH (table ronde)


Dernière édition par Trisha Hayes le Mer 14 Juil - 22:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Flâner en ville ( Owen en priorité :p )   Mer 14 Juil - 11:47

April jouait du doigt sur la tranche de son assiette avec un sourire au lèvres qui ne disait rien qui vaille...

Trisha avait embrassé Jude. Un baiser léger, certes. Il n'avait pas du apprécier quand même... Elle semblait croire qu'il était du genre coincé et trop voyou à traîner les rues pour fréquenter les filles...

C'te blague ! Il y avait sa copine depuis pas mal de temps...mais bon, un peu de jeu futile et immature ne lui ferait pas de mal, après tout.

Jake se tourna vers elle. Il semblait un peu désarçonné, mais toujours aussi réservé.

- Tout se passe comme vous voulez ? demanda-t-il à April, Trisha, Aladiah et Jude réunis.

La rousse acquièsça.

- Hum...Qui est cette femme avec qui parle Lisa ?

Roooh mais j't'en pose des questions ? Enfin, il avait le droit de savoir...Le truc c'est que ça la coupait dans son élan avec Jude et Trisha...

Finalement, elle opta pour un jeu de double-face :

- C'est Miss Abercrombie. Tu sais...la poule de luxe de "Papa". répondit-t-elle à l'homme.

Cependant tandis qu'elle prononçait ces paroles, son pied satiné par ses bas clairs quittait son escarpin gauche hors de prix, pour aller se poser contre la jambe de Jude.

- Elle dirige Mundo Mio, maintenant. Et Maman la déteste. continua-t-elle tout en laissant le dessus de son pied remonter doucement le long du pantalon du jeune homme.

Jake tourna un moment le regard vers sa femme et son interlocutrice. April en profita pour adresser un regard en coin mystérieux, malicieux et plutôt sulfureux, au garçon.

Sourire flottant sur les lèvres, elle se tourna vers Trisha.

- C'est quand même beaucoup tout ce faste pour un type qui a passé sa vie à ignorer sa famille... Répugnant ces parents qui jugent et renient leurs propres enfants pour les ballader comme des trophées, non ? Si Ray avait vécu sous le même toit que moi et m'aurait forcé à entrer dans ses cadres, je l'aurais sûrement descendu en flèche devant tous ses pairs pour le lui faire payer...fit-elle assez fort pour Jude puisse l'entendre, tout en jettant un regard appuyé à Jake qui parlait avec Owen.

Jude bougea un peu. Elle le sentit et se tourna vers lui, faussement confuse mais habile actrice.

- Oh ! Désolée ! souffla-t-elle en plaquant sa main devant sa bouche avec un rire gêné.

Ca laissait entendre qu'elle ne le visait pas. Au mieux, il penserait qu'elle l'avait pris pour un pied de table - la nappe était assezlongue pour que ça soit crédible. Au pire...il imaginerait qu'elle avait des vues sur Livingston...!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin / Ange Majeur
avatar
Messages : 472

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Gardien de l’Oerden
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Flâner en ville ( Owen en priorité :p )   Jeu 15 Juil - 19:36

La rousse se laissa tomber à ses côtés, visiblement aussi ennuyée que lui. Finalement, changeant du tout au tout, elle l'entraina sur le grand balcon sans même lui demander son avis. La vue était superbe... Un léger souffle frais faisait onduler la robe de la rouquine. Celle-ci se tourna vers lui tout en s'appuyant contre le rambarde, faisant dos au vide.

Et... Elle l'invita à partir.

Jude fronça légèrement les sourcils, l'observant d'un air méfiant. C'était quoi cette blague ??
Le regard du garçon dévia vers son père qui parlait toujours.
A quoi elle jouait ? Il l'interrogea de nouveau du regard.

Soudain, un cri strident le fit tourner la tête. Une splendide blonde s'approcha d'April et l'embrassa. April répondit de la même manière que la barbie. Hein ? C'était quoi ces façons de faire ?!
Le regard de l'adolescent s'assombrit d'avantage. Deux pouffes !
April les présenta. Trisha... En voila un nom de **** !
Le jeune homme rencontra le regard de la blonde -qui le regardait de haut d'ailleur- alors qu'April faisait innocemment remarquer que sa fuite devenait à présent impossible. Saloperies ! De toute façon pour qu'elle lui propose ça, elle devait bien avoir une idée derrière la tête, elle qui voulait "animer" la soirée en l'honneur de son défunt paternel.

La Trisha était encore en train de l'examiner de haut en bas d'un air dédaigneux comme s'il n'était qu'une vieille chaussette sale quand la rousse lança :

- Mon petit doigt m'a dit que tu étais la reine pour pimenter les soirées ennuyeuses...

Ola... Danger...

- Alors comme ça t'espère en faire baver à ton père ?

Hein ? Mais il avait rien demandé, merde ! Juste la paix, être tranquille, point barre. Seulement ça semblait bien mal partit...
La harpyie attrappa habilement la machoire et lui fit avaler une coupe de champagne. Le garçon la descendit d'une traitre, l'air étant vital. La boisson liquoreuse lui aggressa la gorge. Il n'aimait pas le champagne !
Jude lança un regard noir à la barbie. Vipère !
Il allait bien lui faire comprendre sa façon de penser mais April lui attrappa les épaules et posa sa tête sur l'une d'elle, le massant.
Putain mais à quoi elle jouait là ?!

- Trisha a des méthodes… bien à elle mais elle a raison, au fond. Tu dois lâcher un peu la pression. Détends-toi, et je te promets qu’on peut te faire profiter de cette soirée…

Son regard dur passa à la rousse. Qu'est ce qu'elle entendait par là ?? Qu'est ce qu'elle voulait encore ?!
Le garçon commençait à être passablement énervé... Et les évènements suivant n'allaient guère arranger les choses.

- Allez, Jude !!! Ne fais pas cette tête d’enterrement ! Amuse-toi !!!

*Va te faire voir !*

La blonde le jugea encore, plus impérieuse que jamais. Il la défia du regard, furieux.

- Est-ce que t'as seulement déjà embrassé une fille comme t'es là, hein ? A part ta mère, cela s'entend. Allez, t'es jeune gars ! Il faut parfois se faire une raison : mordre la vie à pleines dents, c'est important ! T'entreprends quand même pas de commencer ça à cinquante ans ?

Quoi ??? Mais elle se prenait pour quoi pour le juger ainsi ?! En parlant de ça, lui au moins pouvait sûrement se vanter d'avoir gardé quelqu'un plus longtemps qu'elle. Elle devait bien faire tout les lits, elle semblait pire que la rousse -qui avait avoué avoir couché avec pas mal de monde, rappelons le !-

La vipère s'approcha de lui et frappa très rapidement, posa ses lèvres contre les siennes dans un baiser froid, distant et sec. Il recula vivement la tête, à la fois surpris et furieux. Son regard fusilla celui de Trisha, lui promettant mille supplices.

- Voilà. T'en as au moins une sur ta liste maintenant. Te plains pas, nombres sont ceux qui payerais cher pour être à ta place.

Sale pute !

Ce qu'elle lui sortit en suite eut le même effet qu'un coup de poing dans le ventre. S'il n'avait pas un minimum de principes et qu'April ne le tenait toujours pas par les épaules, il l'aurait anéanti, pulvérisé, réduit son joli visage à l'état de puzzle.
Un grondement sourd commençait à naitre dans son être et la blonde eut la présence d'esprit -ou la chance- de s'éloigner avant que la tempête ne se déclenche.

Par chance, sa tension retomba légèrement alors qu'il allait s'installer... Et se retrouver entre April et sa reine des glaces et faces aux adultes. Mais quelle plaie !
Jude prit une profonde inspiration, le regard assassin fixé sur son verre de cristal.
Quand Jake -qui avait dû probablement voir deux trois choses- leur demanda si ça allait, April s'empressa de répondre que tout allait pour le mieux. Bin tient... elles ne le laisseraient pas en placer une.

Une conversation des plus banales commença alors. Bien élevé comme il était, Jude appuya son coude sur le rebord de la table et posa son menton sur son poing avec ennuis et mauvaise humeur. Et quand quelque chose de chaud se posa sur sa jambe et la remonta, il se crispa légèrement mais ne broncha pas.
Oh la poufiasse ! Il allait lui faire comprendre sa façon de penser. Il pouvait bien la descendre, elle, devant Jake... Mais il doutait que sa parole ai une quelconque valeur face à ces deux harpyies.

Il ne bougea pas plus quand la rousse le pencha sur lui pour parler à Trisha :

- C'est quand même beaucoup tout ce faste pour un type qui a passé sa vie à ignorer sa famille... Répugnant ces parents qui jugent et renient leurs propres enfants pour les ballader comme des trophées, non ? Si Ray avait vécu sous le même toit que moi et m'aurait forcé à entrer dans ses cadres, je l'aurais sûrement descendu en flèche devant tous ses pairs pour le lui faire payer...

Mais n'en manqua pas un mot. Elle le faisait exprès c'est pas vrai ! Elle cherchait la merde ? Elle allait l'avoir. Oui, il en voulait à Jake pour l'avoir trainait là, mais c'était à lui de gérer ça, pas elle... pas elles ! Et en prime elles le prenaient pour un imbécile !
Il grommela légèrement en bougeant un peu sa jambe. La rouquine retira immédiatement son pied avec un :

- Oh ! Désolée !

Jude ne lui adressa même pas un regard.
Alors que Lisa revenait, il broya d'un coup sec le pied gauche d'April sous sa chaussure. Le coup fut sûrement très douloureux... tant mieux, c'était le but.
Là dessus, il tourna légèrement la tête vers la rouquine au peid meurtris, se redressant et optant pour un air faussement navré.

- Oups ! Désolé !

En prime, il lui lança un regard provoquant, la défiant de recommencer.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-les-mondes.forum-actif.net
Humain(e)
avatar
Messages : 223

Feuille de personnage
Orientation politique: Aucune
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Flâner en ville ( Owen en priorité :p )   Jeu 15 Juil - 23:31

A table, Jake (apparemment quelque peu chamboulé par l'attitude d'April envers son fils) ne tarda à à tenter l’option « entreprendre la conversation avec les jeunes histoire de détendre l’atmosphère ». S’en suivirent une série de phrases plus inintéressantes les unes que les autres. Il les questionna sur le déroulement du début du cocktail (plus pour sa bonne conscience puisqu’il avait presque tout aperçu) et sur l'étrange femme avec laquelle discutait hypocritement sa bien aimée : Sophie Abercombie. Rien de bien captivant, en somme. Il ne tarda d'ailleurs à comprendre qu'il ennuyait ses interlocuteurs et préféra se tourner vers Gwëen et Owen.

Sa belle-fille ne tarda néanmoins à prendre le relai « animation », parsemant son discours d'insultes masquées à l'effigie de l'attitude de ce père indigne. Trisha sourit. Elle voyait juste. L'autre, par contre, concerné qui plus est, ne semblait pas vraiment attentif. Ppff, pourquoi est-ce qu'il restait continuellement passif celui-là ? Ca n'avait strictement rien de distrayant ! Rien d’amusant ! Rien de drôle ! Hors, à quoi servait-il ce soir là si ce n’était à amuser la galerie ? Lasse, elle se laissa tomber sur sa chaise.

De son côté, Aladiah fixait son assiette avec un regard des plus indécis et réticents.

Mangera ou mangera pas ? Mangera ou mangera pas ? Mangera ou mangera pas ?

La question était difficile, la réflexion particulièrement longue et ardue. La nourriture passait par conséquent plus de temps triturée sur la fourchette d’argent qu'écrasée par les dents de la brundinette. Jake discutait avec deux inconnus. Rien d’intéressant. Lisa n'était pas encore arrivée. Rien d’intéressant. Jude était intercalé entre une blonde identique à la poupée communément dénommée « Barbie » tant appréciée par les petites filles de la génération actuelle (elle en savait quelque chose : on lui en avait offert des tas) et cette emmerdeuse d'April. La poisse ...

Finalement, ingérer ce qu'elle avait dans son assiette était probablement plus agréable supplice que d’avoir à supporter le bourdonnement de leurs échanges dans chaque oreille.

Le garçon se raidit soudainement, sans raison apparente. Trisha haussa les sourcils, surprise. L'Ange, elle, les fronça. Et malgré la différence de constitution qu’avait leur matière grise, elles en arrivèrent toutes deux à la même conclusion : April en était la cause. Comme quoi, ça descendait de l’évidence.

- Oh ! Désolée !

Confirmation des doutes.

La blonde sourit à nouveau ; son nouveau disciple apprenait vite sous ses airs bonhommes ! Un bond point pour elle !
L'immortelle, elle ... ne sourit pas du tout. Elle soupira et glissa légèrement de sa chaise avec un regard visiblement agacé, énervé, irrité, crispé. Et encore, les mots étaient faibles. Salope !!

La tête blonde vénitien de Lisa daigna enfin montrer le bout de son nez et s'approcha afin de tranquillement prendre place à sa table respective. Tranquillité qu’un cri strident ne tarda à perturber, couvrant le brouhaha des bavardages. Toutes les têtes se tournèrent instantanément vers April O’Brien.

- Oups ! Désolé ! déclara simplement Jude.

La fillette tourna violemment la tête vers la gauche, masquant d'une main l'immense sourire qui venait d'illuminer son visage agacé. Bien fait pour sa pomme !! Oh ça, elle l'avait décidemment bien cherché ! Et vu le cri, il y avait été fort ... tant mieux ! Vraiment bien joué !

L'étudiante, quant à elle, fixait étrangement le garçon. En temps normal, elle aurait certainement trouvé ça drôle, mais là ... son geste venait de prouver qu'il s'opposerait à elles ! Etait-il sûr d'avoir choisit le bon camp ? Quoi qu'il en soit, dans une telle situation, ce qui était certain, c'est qu'elles allaient répliquer. Et certainement pas de main morte ! Mettre un frein à une dame, c'était comme mettre une limite à la mer : ridicule. Et l’humanité n’était pas sans savoir que le cerveau était pour la femme le muscle de l’homme (enfin pour ça encore fallait-il que la demoiselle en question en ait un).

Trisha fixa un instant Jude, le dévisageant de haut en bas. Brusquement, elle repoussa le bras sur lequel il avait appui.

- Les bonnes manières veulent qu’on ne mette pas ses coudes sur une table ! se justifia-t-elle, dédaigneuse. Ta mère ne t’a jamais appris ça ?

L'Ange releva la tête. Hey ! Mais de quoi est-ce qu’elle se mêlait celle là ? Pétasse ! Tant pis, c’est sa porte qui en paierait les conséquences.

Elle attrapa l’air de rien son verre de jus d'orange et bu calmement quelques gorgées avec un air des plus innocents. L’affaire achevée, elle le reposa près du bord de la table. Au bout de quelques secondes, elle se pencha sur le côté dans l’espoir de « refaire son lacet qui s’était défait », entrainant avec elle la boisson tâchante et sucrée qui se renversa sur la magnifique robe d'April.

Finalement, elle savait comment elle finirait son assiette ce soir …

Elle se redressa instantanément avec un air des plus embarrassés pour se fondre en excuses.

- Oh ! Mince ! Ta robe ! Oh ! April … je suis vraiment confuse ... ! je ne sais pas comment j’ai pu … attend, je vais arranger ça !

Elle tenta vivement d'attraper une serviette mais sa fourchette bloquait le chemin. Son bras la percuta et l’objet de métal tomba malencontreusement à la renverse, catapultant un morceau de viande à la sauce poivrée dans le décolleté de la belle.

- Mais ... comment est-ce que je peux être aussi maladroite ?! enchaina-t-elle sur un ton plus embarrassé encore.

Tandis qu'elle se retournait pour observer le spectacle de désolation, elle trempa distraitement la serviette dont elle s'était saisie dans la sauce cocktail avant de s’en servir pour frotter le tissu qui recouvrait la rousse avec un air gêné.

De son côté, Trisha profita de ce bref instant d’agitation. Habilement, elle sortit discrètement un petit sachet de poudre blanche de sa poche.

Lorsqu’elle était de sortie, elle emmenait toujours avec elle un peu d'ecstasy. Cette drogue douce faisait des miracles en soirée. Adieu la fatigue, les complexes et la mauvaise humeur. Bonjour l’euphorie et la relâche totale ! Cette fois-ci, néanmoins, ce n’est pas à elle que l’astuce servirait. Ce petit râleur méritait une petite leçon de vie. Il allait comprendre pour de bon ce que signifiait le terme « s’amuser ».

Elle versa (ni vu ni connu) une partie du contenu du sachet dans le verre d'eau de son voisin de table.

Voilà qui ferait l’affaire … !

------------

Au revoooooooiiiiir Sad A dans deux semaines snif !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Flâner en ville ( Owen en priorité :p )   Dim 18 Juil - 20:36

Alors qu'April observait les lieux pour repérer des têtes connues, elle sentit une douleur foudroyante s'abattre sur son pied nus dans ses sandales.

Elle poussa un cri en fermant les paupières.

Heureusement le brouhaha de la salle le couvrait encore assez pour ne pas qu'elle soit dévisagée par toute la salle.

- Oh mon ange, tu t'es fait mal ? Je savais que ces tables à moulures étaient dangereuses ! Je vais te faire chercher de la glace, ne bouge pas !

L'éclair roux clair fonça aussi vite que le permettait ses talons 11 cm, vers les salles du personnel.

- Oups ! Désolé !

- D'exister ? Oh, tu peux l'être !!! ragea-t-elle sous la colère, le pied encore en feu.

Cette fois, Jake la foudroya du regard. C'était son gosse quand même !

A côté de la rousse, Jude se faisait replacer par la blonde. Duo de choc...

Soudain, le verre de la gamine brune déversa un liquide sucré sur la robe couture de la fille de Ray et Lisa.

April leva les mains en l'air pour ne pas y toucher et se recula vivement sur sa chaise.

Pouah ! Mais c'était quoi ce truc sucré et collant ???

- Oh ! Mince ! Ta robe ! Oh ! April … je suis vraiment confuse ... ! je ne sais pas comment j’ai pu … attend, je vais arranger ça !

Elle ignorait comment elle faisait son compte mais cette crétine de gosse était vraiment une empotée.
Elle fixa avec dégoût la viande qui venait de percuter sa peau et le tissus sombre.

HAAAA !


- Mais ... comment est-ce que je peux être aussi maladroite ?!

Et voilà que se mélangeant les pinceaux, cette imbécile la tachait encore plus !!!

- Dégage de là ! feula-t-elle en regardant la gamine avec un air féroce.

Lisa revenait en trottinant sur ses Jimmy Choo avec le sac de glace. Elle pâlit comme une morte à la vue de la merveille couture recolorée par endroits.

Glissant la poche de glace à April, elle se pencha vers elle, l'oeil noir.

- Cette robe est une pièce d'une maison française mondialement renommée, offerte par mon grand ami, Riccardo Tisci, styliste pour Givenchy...et regarde ce que tu en fais !!!

-Hey ! C'est Aladiah !

- Accuser ta soeur, en plus de ça ? Tu devrais avoir honte..

Lisa secoua la tête comme si sa fille était une cause perdue.

- Surtout ne bouge pas de là. Je vais appeller Donatella pour qu'elle m'envoie un styliste et un nouveau choix de robe tout de suite, ça sera dans la suite de ton père, à l'étage.
Franchement, April, tu me déçois.

Elle soupira, attrapa sa pochette de soirée, sortit son I Phone inscruté de strass et s'éloigna pour appeller.

April se tourna vers Aladiah.

- Tu peux dire adieu à la collection de DVD Disney que je t'avais promis !

- Hum hum. lâcha Jake, le regard noir.


- Quoi, tu as quelque chose à rajouter peut-être ? aboya la jeune rousse, nerfs à vif.

- Oui : que parfois, je ne sais pas si tu t'en rends compte, on voit bien - sans vouloir offenser ta mère - que tes parents ne t'ont pas éduquée.

Jurer, menacer, provoquer, et ...-il baissa le menton pour appuyer son regard perçant - allumer ton demi-frère -

- Hé ! Ce n'est pas mon-

- ça n'est pas digne de quelqu'un de ta classe. Et qui plus est d'une demoiselle. Essaye au moins de te tenir tranquille pour ta mère. C'est important pour elle, et tu le sais.

April ouvrit la bouche mais ne dit rien. Ecoeurée que Jake ose lui faire ces réflexions devant tout le monde, et surtout devant Owen, Trisha et Gwëen.

Et le pire, c'est qu'il restait atrocement calme. Ce qui la faisait prendre 50 000 tours.

Elle se laissa tomber sur le dossier de sa chaise.

- Putain, j'y crois pas.

- April...menaça Jake face au juron.

- Tu sais, toi, comment il était, ce type qu'on honore ce soir ? Est qu'elle te l'a dit au moins ?!

Jake se tut.

- Non. Non, bien sûr ! Elle s'en sera pas vantée...

Elle fixa son beau père, droit dans les yeux, son regard vert plissé suintant la hargne.

- Moi, je le connais. MOI je sais exactement ce qu'il était. Et je ne me résoudrais jamais à pleurer une pourriiture.

D'ailleurs, je ne vois pas en quoi j'ai à perdre mon temps à écouter un lâche qui repousse sur son gamin toutes ses propres fautes.

Sur ce : va-te-faire-foutre-Jake.

Elle sourit de toutes ses dents et se leva, prenant bien soin de pousser dans ses dents le verre qu'Aladiah buvait, d'un geste "distrait' et attrapa Trisha par le bras en voyant Lisa revenir et lui indiquer une porte de service planquée dans un recoin.

Là, elle suivirent une employée qui les mena à l'ascenceur de service puis dans un couloir d'étage.

On les fit rentrer dans une grande suite avec vue sur le parc et sa grande fontaine.

- Par ici, mes demoiselles. fit une femme en tailleur gris chiné avec une démarche chaloupée et un visage de poupée.

////////////////////////////////////

April laissa la styliste la brider dans la taille fine de la robe cocktail rouge en occillant de la tête sur le côté.

Spoiler:
 


On avait viré les émeraudes pour de l'or et des diamants.

Elle se tourna vers Trisha.

- La noire était trop triste de toute façon. Or je compte m'éclater ce soir.

Elle attrapa la pochette de soirée or et strass que lui passait la styliste et passa un doigt sur ses lèvres voilées d'un or et corail léger.

Elle regarda son amie.

- Les couleurs royales nous vont tellement mieux !

Elle esquissa un sourire frondeur.

Puis passa la porte pour revenir, s'appliquant à marcher avec le plus de classe possible sur ses talons aiguilles or et diamants.

- Merci, vous me sauvez la vie. fit-elle en faisant la bise à la styliste.

- Merci à vous, d'avoir choisi Versace !

La rousse eut un sourire satisfait du genre " obligé ! " et se dirigea à la suite de Trisha vers la salle par les ascenceurs normaux cette fois-ci et avec élégance et supériorité.

Elles était nées reines dans cette société de l'argent, et accompagnée de sa nouvelle alliée, il était temps qu'elle passe sa couronne et prenne place sur son trône de plein droit.

Elle se tourna vers Trisha en marchant vers les grandes portes qui déboulaient en pleine salle.
Elle échangèrent un regard qui signifiait clairement " le monde est à nous ".

Sur ce, les portes s'ouvrirent. La blonde, la rousse, la beauté froide, souveraine des glaces, et le charme flamboyant, reine des flammes, coupèrent de leurs pas sûrs et intouchables la grande salle de réception. Sans se presser, sans fuir ou ignorer les regards.
Dans la royauté, ce n'est plus qu'une habitude...

Lisa posa sa main sur sa poitrine en voyant April et cette adorable Trisha Hayes arriver, portant haut leurs couleurs de filles extrêmement bien nées.


Jess, Cait et Laura déboulèrent d'on ne sait où.

- Trishaaaa !!! Apriiiiil !!!

Si Hayes avait adopté O'Brien, elles se soumettraient volontiers. Et puis, elle avait toujours cette allure parfois hautaine et elles s'étaient souvent fait la réflexion qu'elle serait une Reine redoutable.
Trisha-April. Ca semblait presque le même nom...Adjugé, vendu !
A partir d'aujourd'hui, elles auraient deux leaders.
Et puis ces deux là se complètaient parfaitement. Les extrêmes s'attirent, dit-on...

- Tu es superbe ! souffla Lisa, les anciens évènements visiblement oubliés d'un coup de baguette magique.

- Je sais.

Elle se tourna vers Jude.

- Suis-moi, il faut que je te parle.

Sans lui laisser le choix, elle l'attrappa par la manche, puis s'accrochant à son bras, tenant sa coupe en cristal de champagne rosé de l'autre main, elle le mena sur le balcon.

Elle se retourna pour faire un clin d'oeil à Trisha, qui signifiait qu'elle leur donnerait le signal pour débarquera avec eux.

- Ecoute, Jude...Je suis désolée pour tout à l'heure. Cetet soirée...Je suis un peu débousolée, tu vois, j'arrive pas à ne pas en vouloir à ton père. Sans doute parce que je vois en lui le reflet de Ray, quelque part...

Et Ray je le hais. Viscéralement. Donc voilà, O'Brien étant mort, c'est Rainford qui prend...C'est con mais je peux pas m'en empêcher.

Elle plongea dans ses yeux son regard vert.

- Je peux pas supporter le fait qu'il t'ait fait du mal à toi. Qu'il ait menti et t'ai rejeté...Alors que tu es...tellement....Il a un grain, c'est clair.

Avec un sourire doux, elle passa sa main dans les mèches châtains.

- C'est plutôt sympa de t'avoir à la maison, tu sais...Sans toi, je m'ennuierais à mort.

Elle se rapprocha de lui.

- Ils m'agacent à ne pas plus s'intéresser à toi comme j'essaye de le faire. Même si la plupart du temps, ça part en sucette ! J'ai l'impression..., je sais pas, ...qu'ils ne voient pas ta vrai valeur.
Qu'ils ne regardent pas plus loin que tes allures de ptit dur...et qu'ils refusent de regarder plus profond pour voir combien t'es un gars génial.

Elle joua un peu avec le col de sa veste Donna Karan.

- C'est dommage...Moi j'en vois un peu plus...Et j'adore ce que je vois.

Elle lui posa la main sur la joue avec un sourire angélique.

- Tu es un type fort, très fort, bourré de volonté, un homme de caractère qui n'a pas peur d'affirmer ce qu'il pense. Pas mal t'enviraient ça. Et quand on t'apprends un peu plus, on voit aussi que tu as un coeur immense et une certaine tendresse quelque part bien planquée sous ta veste en cuir. N'écoute personne te dire l'inverse, Jude, t'es un gars bien.

Elle lui sourit de plus belle.

- Je crois que même si ton père n'en voit rien parce qu'il ne regarde pas assez, ta mère aurait eu de quoi être fier de toi.

Elle se détacha de lui et déclara d'un ton enjoué :

- Voilà ! Je l'ai dit ! Je te libère, tu peux filer si tu veux !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 94

Feuille de personnage
Orientation politique: Aucune
Classe&Métier: -
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Flâner en ville ( Owen en priorité :p )   Mer 28 Juil - 21:23

April n'avait pas du tout apprécié sa réponse visiblement... Tant mieux. Même si il la foudroya du regard à sa réplique, il resta satisfait de l'effet général. Au moins elle allait se calmer. Tout du moins c'est ce qu'il croyait.

La blonde le bouscula alors, agrementant son geste d'un :

- Les bonnes manières veulent qu’on ne mette pas ses coudes sur une table ! Ta mère ne t’a jamais appris ça ?

Très hautaine.

Jude la fusilla.

- Va te faire voir, grinça-t-il.

Sa mère n'était pas le sujet à aborder... sauf si elle voulait la guerre pour de bon. S'appuyant sur le dossier de sa chaise, il détourna le regard pour observer le nouveau divertissement à côté de lui. Tâches et "bourdes" à répétition... la petite commençait à remonter dans l'estime de l'adolescent. Elle n'était pas si terrible que ça tout compte fait... L'extra terrestre se montrait même utile !

April, gueulant sur la petite importée de l'Est, se fit rembarrer par Jake après s'être faite disputée par sa mère.
Haha ! Dans ta tronche la rousse !
Un fin sourire se dessina sur les lèvres du garçon.
Jusqu'à ce que...

- Moi, je le connais. MOI je sais exactement ce qu'il était. Et je ne me résoudrais jamais à pleurer une pourriiture.

D'ailleurs, je ne vois pas en quoi j'ai à perdre mon temps à écouter un lâche qui repousse sur son gamin toutes ses propres fautes.


Sur ce : va-te-faire-foutre-Jake.

Là, son sourire s'évanoui instantannement. Corde sensible touchée. Le regard du garçon se rassombrit et il se laissa glisser sur sa chaise alors que la rousse s'en allait, emmenant avec elle la reine des glaces Barbie.

Un certain silence suivit le départ d'April, Jake ne sachant quoi dire jusqu'au retour de sa bien aimée. Issue de secours empruntée, les conversations reprirent à la table.
Jude joua pensivement avec ses aliments et ses couverts d'argent, mangea et bu.
Une bonne demi heure de paix.
Mais bon, une demi-heure c'est qu'une demi-heure et les 2 poupées ne tardèrent pas à revenir sous les cris hystériques de leur comparses.
April s'était revêtue d'une courte robe d'un rouge pâle et paraissait plus fière que jamais. Ah qu'il était loin ce début de soirée où la demoiselle paraissait encore normale.
Bon, certes elle était jolie et l'habit ne mettait que plus en valeur ses traits et la couleur se mariait franchement bien avec celle de ses cheveux... mais elle y était tout de même allé un peu fort !

Elle s'approcha de lui.

- Suis-moi, il faut que je te parle.

Et l'attrappa sans ménagement et sans lui laisser le choix. Il la suivit sur le balcon. La Trisha était restée à la table. Tiens ? Etrange ça !

- Ecoute, Jude...Je suis désolée pour tout à l'heure. Cetet soirée...Je suis un peu débousolée, tu vois, j'arrive pas à ne pas en vouloir à ton père. Sans doute parce que je vois en lui le reflet de Ray, quelque part...

Et Ray je le hais. Viscéralement. Donc voilà, O'Brien étant mort, c'est Rainford qui prend...C'est con mais je peux pas m'en empêcher.

Je peux pas supporter le fait qu'il t'ait fait du mal à toi. Qu'il ait menti et t'ai rejeté...Alors que tu es...tellement....Il a un grain, c'est clair.

Jude détourna légèrement le regard.

- C'est plutôt sympa de t'avoir à la maison, tu sais...Sans toi, je m'ennuierais à mort.
Ils m'agacent à ne pas plus s'intéresser à toi comme j'essaye de le faire. Même si la plupart du temps, ça part en sucette ! J'ai l'impression..., je sais pas, ...qu'ils ne voient pas ta vrai valeur.
Qu'ils ne regardent pas plus loin que tes allures de ptit dur...et qu'ils refusent de regarder plus profond pour voir combien t'es un gars génial.

Elle s'était approchée et jouait avec ses mêches de cheveux. L'adolescent ne broncha pas, ne sachant trop quoi répondre. La rousse s'en chargea et reprit.

- C'est dommage...Moi j'en vois un peu plus...Et j'adore ce que je vois.

Alors qu'elle posait la main sur sa joue, Jude releva les yeux vers elle.

- Tu es un type fort, très fort, bourré de volonté, un homme de caractère qui n'a pas peur d'affirmer ce qu'il pense. Pas mal t'enviraient ça. Et quand on t'apprends un peu plus, on voit aussi que tu as un coeur immense et une certaine tendresse quelque part bien planquée sous ta veste en cuir. N'écoute personne te dire l'inverse, Jude, t'es un gars bien.

Ses joues rougirent légèrement. Il était un peu gêné par ces paroles, ne s'y attendant pas du tout.
Le jeu d'April jouait sur la séduction, la drague, c'était clair dans chacun de ses gestes, caresses et sourires... Bah... Tant qu'elle ne le prenait pas de haut comme le faisait sa copine la blondasse...

- Je crois que même si ton père n'en voit rien parce qu'il ne regarde pas assez, ta mère aurait eu de quoi être fier de toi.

Son coeur se crispa légèrement.
Il n'était pas si sûr qu'elle à ce propos. Sa mère... En fait il ne savait rien d'elle. De ce qu'elle voulait de lui, de ce qu'elle pensait de lui...
Son regard se baissa pour finalement revenir sur la rousse, interrogatif, lorsqu'elle prononça sa dernière phrase.

Partir ? Comme ça ? Maintenant ?
C'était quoi cette drôle de blague ?
Il jeta un coup d'oeil vers l'intérieur. Jake les observait de temps à autre, c'était certain après ce qu'il avait dit à la rousse.

Il ne savait pas trop comment réagir à cette proposition, si bien qu'il se contenta d'hausser les épaules d'un air distrait. Comme si rien ne s'était passé ou que tout était oublié, pardonné et bien bien loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 223

Feuille de personnage
Orientation politique: Aucune
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Flâner en ville ( Owen en priorité :p )   Jeu 29 Juil - 15:34

[colot=yellowgreen]- Dégage de là ![/color]

S’écria soudainement la rousse, furax. L’Ange réprima tant bien que mal un sourire amusé tandis qu’elle observait le visage déconfit de sa proie. Qu’est-ce que c’était bon de la voir ainsi broyer du noir ! Bien mérité, pétasse !

Pour couronner le tout, Lisa O’Brien choisit ce moment précis pour réapparaitre –on ne pouvait faire mieux. Elle fixa la robe de sa fille, horrifiée, et ne tarda à lui reprocher son manque de respect pour les affaires d’autrui.

-Hey ! C'est Aladiah !
- Accuser ta soeur, en plus de ça ? Tu devrais avoir honte…

Jubilant ! Merveilleux ! Merci mille fois « maman ». Sans parler du regard désespéré qu’elle venait de lancer à l’empêcheuse de tourner en rond ! Haha, cette soirée commençait vraiment, vraiment très bien finalement …

La femme aux cheveux blonds vénitiens s’éclipsa et l’étudiante profita de ce moment pour répliquer, le ton meurtrier.

- Tu peux dire adieu à la collection de DVD Disney que je t'avais promis !

Depuis quand c’était une menace ça ? Bon débarras ! Pourtant …

- Hum hum.

Quoi ? Lui aussi comptait glisser son grain de sel dans l’affaire ? Ma foi pourquoi pas, tant que ça rabaissait un peu plus l’autre drôle d’oiseau.

- Quoi, tu as quelque chose à rajouter peut-être ?

Ouh, c’est qu’elle était de mauvaise humeur la petiote.

- Oui : que parfois, je ne sais pas si tu t'en rends compte, on voit bien - sans vouloir offenser ta mère - que tes parents ne t'ont pas éduquée. Jurer, menacer, provoquer, et allumer ton demi-frère, ça n'est pas digne de quelqu'un de ta classe. Et qui plus est d'une demoiselle. Essaye au moins de te tenir tranquille pour ta mère. C'est important pour elle, et tu le sais.

Excellemment bien balancé ! On ne pouvait pas mieux dire : c’était plus vrai que jamais ! D’ailleurs, l’autre ne semblait pas heureuse de la réflexion. Mais ce n’était pas pour ça qu’elle allait y réfléchir, il ne fallait pas la connaitre à la perfection pour savoir ça.

La conversation continua, s’enveniment un peu. April prit la relève, ne se gênant pas pour insulter son beau-père. Là-dessus, elle se redressa –sans oublier de bousculer le verre qu’elle avait entre les dents. Aladiah manqua de le faire tomber, leva les yeux au ciel, et en balança sans vergogne le contenu sur ce qui restait de la robe de la pétasse. Fallait pas faire chier non plus !

Là-dessus, elle s’éloigna avec sa blonde, abandonnant les autres à leur table dans un silence gêné. Silence qui sembla durer une éternité. Heureusement, Lisa ne tarda à revenir, issue pour reprendre la conversation.

***

Trisha patientait calmement sur une chaise tandis que cette pauvre April se faisait rhabiller. La chose prit de nombreuses minutes, mais le résultat était là.

- La noire était trop triste de toute façon. Or je compte m'éclater ce soir.

Elle acquiesça. Pas faux.

Quelques mots échangés et les deux reines franchirent enfin la porte de leur royaume. Elles ne tardèrent à rejoindre leur table sous le regard émerveillé de Lisa O’Brien. Pour orchestrer le tout, Jessica, Caitlyn et Laura pointèrent le bout de leur nez, acclamant presque leurs noms.

***

Qu’est-ce que les humains pouvaient être cons parfois ! A voir ces deux filles s’avancer fièrement vers eux, Aladiah en était presque écœurée. Elles se prenaient de haut. De très haut ! Bon dieu, elles se croyaient splendides et élégantes parce qu’elles étaient bien vêtues et maquillées correctement, mais elles ne savaient même pas ce que ce terme voulait dire. Tant d’idiotie et de superficialité dans de si petits corps, c’était vraiment désolant.

- Suis-moi, il faut que je te parle.

Le regard argenté se tourna en direction de Jude qu’empoignait vivement la rousse pour l’entrainer sur le balcon. L’immortelle fronça les sourcils et les observa silencieusement, bras croisés.

De son côté, la blonde restait plantée là avec sa horde d’hystériques.

Mais celle-ci n’’attira pas longtemps son attention. Voilà que la pétasse revenait à la charge et s’approchait avec ambigüité du garçon, jouant avec une mèche de ses cheveux. L’Ange fit nerveusement tourner son verre entre ses doigts. Elle prit son visage d’une main. La coupe claqua sur la table.

Putain mais qu’est-ce qu’elle lui baratinait encore ?!

Il finit par simplement hausser les épaules.

Soupir.

Quelle chieuse !

***

Les deux jeunes gens semblaient avoir achevé leur discutaille et Trisha décida donc de les rejoindre à nouveau. Elle en profita pour jeter un petit regard au verre de Jude : vide. Il l’avait bu. Excellent !

- Alors ? Réconciliés ?

Sa bouche s’étira en une expression joyeuse.

- C’est une bonne chose ! Et comme tout est ok, pourquoi ne pas aller danser hein, histoire de se défouler un peu ? J’ai aperçut Cole un peu plus loin. Ca vous branche ?

Elle fit un clin d'oeil à April. Il y avait danser et danser, et la jeune étudiante savait pertinemment quelle conotation avait ce mot pour la blonde.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Flâner en ville ( Owen en priorité :p )   Ven 30 Juil - 18:25

Jude haussa simplement les épaules. Bon, alors on passerait à autre chose.

- Alors ? Réconciliés ?

Le truc bien avec Barbie, c'est qu'elle avait toujours la pêche et ce sourire de cruche ravie...

- C’est une bonne chose ! Et comme tout est ok, pourquoi ne pas aller danser hein, histoire de se défouler un peu ? J’ai aperçu Cole un peu plus loin. Ca vous branche ?

Un sourire dépravé gagna les lèvres de la rousse. Oh oui...danser...Tout à fait...excellente idée...

Elle attrappa la main de Jude.

Au fond de la grande salle, se tenait une petite salle de danse où pour la circonstance passait de la musique plus classique et mondaine qu'autre chose. Les invités la désertaient, trop respectueux pour danser lors d'une pareille réception en l'honneur d'un défunt.

Elle y traîna le garçon avec elle. La bande de suivantes rappliqua bien sûr aussitôt.

April s'approcha de la playlist des enceintes.

Quelque chose d'un peu plus...

Ah voilà !

Elle lança les éclairages colorés et mouvant façon discothèque, un titre bien rythmé et un rien licencieux et s'envola sur ses échasses dorées Louboutin, vers la piste rejoindre sa soeur blonde de carte Platine.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Tout en se trémoussant, elle passa un bras autour du cou de Jude, lui tendant un cocktail à étages jaune,orange et bleu cueilli sur un buffet.

Let's moove, sweety !

Elle se tourna vers Trisha. Elles parlaient la même langue, c'était évident. Elles se mirent à danser en véritables miroir, chacun accordant ses gestes et son rythme à l'autre.

Voyant que Jude ne bougeait pas encore, occupé à goûter son alcool, elle se tourna en même temps que la beauté froide vers un groupe de jeunes hommes qui devaient être les fils des contacts de Ray, riches et élégants comme ils étaient.

Plutôt bien faits et choyés par la nature, ces gosses de riches semblaient à l'aise, habitués à foutre en l'air des soirées du genre sans aucune forme de gêne.

Les filles commencèrent à se déhancher plus franchement, le but était de s'éclater.

April sortit, un sourire satisfait aux lèvres à la rencontre de Lisa et Jake qui fonçaient vers elle.

- Tu as perdu l'esprit ?!

- J'ai l'air ?

- D'une gamine capricieuse et immature ? Oui.

- Mmmh, mais je rends hommage à ma façon, non ? Ray aurait adoré voir sa fille comme ça.

- April ! N'appelle pas ton père comme ça devant lui ! C'est un manque de respect inconsidérable.

Elle montra une photo de l'homme brun aux yeux verts dans un cadre posé en décoration sur une table près d'une corbeille de fleurs.

April se tourna vers la même image puis vers Lisa avec un air à la " t'es débile ou quoi ? "
puis revint à la photo, attrapa le cadre.

- Ne me remercie pas, Papa chéri.

Elle plaqua le portrait sur le verre, dos face au plafond. Ray ne pouvait pas être plus heureux qu'étouffé dans une pièce de soie brodée à 625 dollars.

Alors, elle tourna les talons et retourna tranquillement dans la salle de danse.

Lisa, au summum de l'embarras, chercha le soutien de Jake d'un oeil inquiet et perdu.

- Ah, ces jeunes ! On oublie qu'ils ont encore cette belle énergie dont nous avons tous profité à leur âges ! clama-t-il à l'assistance en haussant les épaules avec ce sourire irrésistible d'homme parfait dont il avait le secret.

Jake était de ceux qui pouvaient vous convaincre d'un sourire patient et amusé que si votre marmot escaladait la grande pièce montée au fraises pour échanger les têtes des mariés en sucre, ou que votre fille de quinze ans s'étalait, ivre morte, en roulant des patins monstrueux à un homme de trente ans dont elle ne connaissait même pas le prénom, au fond, ça n'était pas si grave, après tout !

Lisa leva vers lui un regard empli d'admiration, d'amour et de gratitude.

- Oh oui, quand nous nous ennuyions tous aux repas de nos parents et qu'on filait en douce pour ne pas devoir rester toute la soirée !

Les invités hochèrent la tête, soudain pleins de bon souvenirs.

C'était vrai, il fallait que jeunesse se passe !

On tira une porte vitrée coulissante, insonorisante légèrement opaque qui séparait les salles pour les laisser entre jeunes...

L'autre entrée de la pièce de danse menait sur le balcon.

Balcon où la fille de Ray fila bien vite se rafrâichir à l'air hivernal.

Suivie de Cait et Jess qui papotaient avec des types en riant comme des bécasses.

April, appuyée par les coudes sur la rembarde marbrée, comtemplait son oeuvre avec un sourire vaurien.

Un type complètement arraché déboula, bousculant Ethan Cole qui dansait, les hanches de Trisha entre ses mains.

Ethan rit. Ce devait être une bonne connaissance. Et puis, quand on dispose d'une si belle vue sur le décolletté divin de la Reine des Glaces en personne, on a autre chose à foutre qu'à bastonner pour une surdose de vodka ou de gin.

Le gars s'approcha de Jess. Elle l'envoya promener. Son étudiant en arts cinématographique à NYU était franchement plus intéressant.

Il tituba un moment et repéra O'Brien, seule sur son marbre.

Une chance ! Pour une fois qu'elle était seule !

- S'il avait seulement connu la demoiselle en question...! -

Il s'avança avec un sourire charmeur un peu râté sous l'odeur forte d'alcool à brûler qu'il dégageait.

En soit, il n'était pas laid. Pas du tout même. Ses mèches brunes presque noires tombaient sur son oeil gauche et cernaient son visage clair jusqu'à sa nuque à hauteur de la naissance de son cou.

- T'es...toute seule ?

April haussa un sourcil.

*Bien sûr que non, crétin, je parle à mon martini !*

Elle ne répondit pas. Et puis encore ?

- Hum, ta..ta robe te va bien. C'est..c'est beau.

Cette fois, elle décida que le mur d'en face était soudain l'objet le plus captivant au monde.

- Tu danses ?

- Avec toi ?

Si dédain il y avait dans cette question, il ne le comprit absolument pas...

- Bah,..ouais. Et après, si tu veux...Mes parents ont une suite au Four Seasons.

April soupira silencieusement.

*"Cher père Noël, cette année , si c'est pas trop te demander je voudrais une catapulte à boulets. Je n'ai pas été sage et je n'ai pas respecté mes parents, mais on s'en cogne. Fais ton job et fais pas chier." *

- Allez, quoi, fais pas ta bêcheuse, on sait tous que tu b-

- J'ai froid, je rentre !

Apparement, elle avait gagné le gros lot car il trouva encore moyen de la suivre à l'intérieur alors qu'elle se remettait à danser seule.

Là, il arriva derrière elle et lui chopa les épaules pour bouger à son rythme.

- Putain, mais c'est quoi ton nom ? Scotch ?!

L'autre eut un rire d'ivrogne.

- Davis.

April leva les yeux au ciel. Mais qu'est-ce qu'on s'en foutait !

Elle se détacha vivement de lui pour retrouver Trisha, Laura, Cole qui dansaient tous les trois, les deux filles autour du mâle - enfin, si on pouvait appeller ce grand sportif bodybuildé et aussi intelligent que ses godasses à crampons, un mâle.

Elle profita en tout et pour tout de trois minutes de répit au cours desquelles, elle se joignit sans trop de réticence au duo féminin pour farie du gringue à Ethan. Ca passait le temps quoi. Et puis c'était marrant de le voir baver devant ces nanas ondulantes.

L'autre revint bien vite à la charge en attrapant la taille d'April pour l'attirer vers lui.

Elle esquiva en râlant - mais il n'y vit ni entendit rien dans cet endroit bruyant et sombre.

Aux anges en retrouvant la tête bien familière de Jude Hawkins, elle s'approcha du fils de son beau père en couinant.

- Marre ! Ce type me colle depuis genre une demie-heure ! Il va finir par se ramasser mon verre dans la face, ce con, putain !

Ca va toi sinon, tu t'emmerdes pas ?

Con qui ne tarda pas à la localiser et à revenir à la charge. Cette fois, il la tira en arrière par le bras pour la retourner vers lui, enfoui son visage dans son cou alors qu'elle s'affairait, rageuse, à extriper son poignet de ses sales pattes et la souleva en l'air en serrant ses bras autour de ses cuisses.

- Hey !!! Repose-moi, connard ! tempêta la jeune rousse en poussant de ses mains la tête du type qui s'approchait pour l'embrasser, écrasant autant qu'elle pouvait le visage de cet emmerdeur royal de ses paumes féminines.

Mais il allait la lâcher ????!!!!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Flâner en ville ( Owen en priorité :p )   

Revenir en haut Aller en bas
 

Flâner en ville ( Owen en priorité :p )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre les mondes :: Les Mondes :: Anteria :: ▌Chicago :: Centre ville :: ▌Coins chics-