AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Let me your eyes"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ange Déchu
avatar
feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: "Let me your eyes"   Dim 19 Juil - 14:21

Les doigts lâchèrent la main tiède de l'humaine pour effleurer le tissus de la poche du pantalon vert. Mitzrael fit glisser ses yeux hétérocromes sur le paysage d'un mouvement circulaire. Personne.

La forêt dans laquelle il avait entrainé April bordait le parc bien connut de Chicago. Le matin, durant les journées de travail, il n'y avait pas l'ombre d'une vie, pas la chimère d'une présence. Ils étaient seul, perdu dans la nature qui était le seul publique de la scène.

Le blond indiqua à O'Brien de reculer d'un signe de main. Il ramena gracieusement ses bras devant lui. Ses yeux se fermèrent. Il baissa la tête.

Soudain, il projettta brutalement ses bras sur le côté. Ses ailes d'un blanc albe se déployèrent dans un bruissement sourd, déchirrant sauvagement le tissus de sa veste verte qu'il n'avait cette fois-ci pas retirrée.

L'immortel dénoua le noeud grossier de sa cravatte. Il l'enroula autour de sa tête, cachant sa vue derrière le tissus opaque. Il s'accroupit et annonça à l'égar d'April.

"Grimpe sur mon dos. Parce que tu me fais confiance je te prette mes ailes. Maintenant à toi de me pretter tes yeux."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Let me your eyes"   Dim 19 Juil - 14:50

April recula comme il le lui demanda. Elle admira le déploiment à la fois violent et gracieux des ailes de Mitzrael.

Elle fronça les sourcils, perplexe quand elle vit nouer sa cravate autour de ses yeux.

- "Grimpe sur mon dos. Parce que tu me fais confiance, je te prête mes ailes. Maintenant, à toi de me prêter tes yeux."

Un large sourire se dessina sur les lèvres roses et les yeux émeraude brillèrent.

Elle s'agrippa au dos ailé de Mitzrael, ses bras noués à son buste, ses jambes pliées le long du corps de l'hétérocrome.

Elle cala sa tête près de celle de son ange gardien, dans le creux de son épaule et lui murmura à l'oreille.

- Quoi que tu fasses, quoi qu'il arrive, je ferais tout pour ne jamais te décevoir.

Elle posa sa joue, tête inclinée sur son omoplate.

- Tu pourras toujours compter sur moi.

"Whatever you'll do, I'll swear I'll never deceive your trust " :
http://www.youtube.com/watch?v=oozqXn_SIio&feature=related

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu
avatar
feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Let me your eyes"   Dim 19 Juil - 17:29

Les bras de la dame rousse s'agrippèrent au torce de l'immortel. Elle se hissa sur son dos. Son menton affiné se posa sur son épaule large. Son souffle hardant porta ses mots aux oreilles du déchu.

"Quoi que tu fasses, quoi qu'il arrive, je ferais tout pour ne jamais te décevoir."

Sa joue d'une fraicheur inée se jucha contre l'omopatte du vairon. Celui-ci baissa imperspectiblement la tête.

"Tu pourras toujours compter sur moi."


Comme il aimerait pouvoir dire la même chose.

Bruissement. Il s'envola. Le départ de la partie de poker menteur était lancé.

Guidé par les instructions d'April, il serpentait aisément entre les troncs imposants des arbres.

A gauche.

Il sentit le bout des longues plummes de son ailes froller une branche.

A droite.

Il glissa entre les feuillus.

En bas

Il s'esquiva vers le sol.

Ses doigts abaissèrent lentement la cravatte.

En haut...

Il attrappa les mains d'April. Il les écarta déliquattement l'une de l'autre et se retourna face à elle.

D'un mouvement ascendant, il l'envoya en l'air, l'abandonnant un instant vers les cieux. Battement. Il la saisit en dessous des aisselles et la porta vers les nuages. Il l'emmena haut, encore plus haut que la dernière fois.

Il se recourba. Ils fillèrent en piqué vers le sol.

Il étendit ses ailes qui les déposèrent doucement entre les arbres, sur le tapis de feuilles jonchant la terre.

Ses yeux bigarrés s'enfoncèrent profondément dans les yeux verts d'April, plus profondément que les autres fois. Il colla à nouveau son corps au sien. Ses mains remontèrent le long de son dos pour se perdre dans sa chevelure de feu.

Ils restèrent ainsi plus longtemps que les autres fois.

Soudain, Mitzrael recula -ou plutôt se projetta en arrière-.
Ses ailes allongées sur les côtés lui donnait un air menaçant. La magnière magestueuse des oiseaux de se protèger quand ils se sentent menacés.

"Il vaudrait mieu retourner au cours, avant que Trisha ne casse encore du sucre dans notre dos ou alors que nos abscences répétitives en deviennent douteuses."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Let me your eyes"   Dim 19 Juil - 19:00

"Flyin' in your arms"
http://www.youtube.com/watch?v=Dw8wJpH2x40
Spoiler:
 


" Tu pourras toujours compter sur moi ".

Decollage. L'ange et l'humaine filèrent comme la lumière vers le ciel.

Fendant avec une douceur et une force innée les courants de l'air frais, ils virevoltèrent selon les indications d'April.

Quand les arbres de la forêt ne furent plus qu'un immense tapis vert vivant sous leurs yeux, la jeune fille sentit les doigts fins de Mitzrael la détacher de lui. Bientôt, il ne la tenait quasiment plus. Il pivota pour lui faire face.

Alors ses bras agiles qui la portaient la jetèrent d'un geste souple vers le haut.

April sentit l'impulsion du geste et son corps qui s'élançait vers les cieux.
Elle ferma les yeux pour mieux ressentir avec délice la sentation de légèreté, et prit une longue inspiration, capturant en elle un peu de ce songe merveilleux, ne faisant plus qu'un avec les vents célestes.

Elle laissa ses bras lestes flotter autour d'elle alors qu'elle pourfendait l'air.
Perdue dans son rêve éveillé, l'attraction la surprit un peu et elle sentit les mains de Mitzrael la cueuillir dans la brise et la reprendre vers lui, presque comme s'il était jaloux du vent.

La tenant contre lui, il vola à des milles du sol, là où elle n'aurait jamais imaginé pouvoir se tenir sans un appareil conçu pour.
Elle n'aurait pu décrire l'émerveillement et le bonheur qu'elle ressentait à être là, avec lui.

Puis Mitzrael replongea vers le sol, la forêt, la terre ferme.

Les pieds d'April touchèrent à nouveau son élément naturel à elle. Qui lui paraissait soudain bien pâle. L'hétérocrome venait de la déposer et de mettre pied à terre lui aussi. Elle le regarda, un sourire serein gravé sur son visage rosi, coloré par l'air frais, un peu étourdie, comme enivrée.

Elle respira pour se reprendre un peu.

A ce moment, Mitzrael la perça quasiment du regard. Ses yeux bicolores brillants d'une lueur...inexplicable. Comme à la fois vifs, intelligents, mais aussi ternes, et un peu...morts.

Un regard puissant comme il n'en avait jamais eu...Il la serra dans ses bras, l'amenant contre lui. April frissonna en sentant ses mains caresser doucement son dos à travers son chemisier et se noyer dans ses mèches cuivrées.

Alors qu'elle s'attendait à ce qu'il rompe cette étreinte rapidement comme souvent, il la prolongea. April s'étonna mais en ressenti une grande joie et un nouvel élan d'affection pour cet être si unique.
Elle le serra à son tour.

Quelques minutes filèrent. Le silence complet mis à part les bruits de la nature autour d'eux qui semblaient plus faibles comme si, pressentant la douceur de ce moment, la forêt s'était tue pour ne pas déranger l'immortel et l'humaine.

Sans prévenir, Mitzrael bondit hors de portée. Comme un cygne aurait reculé, ailes ouvertes, pour impressioner l'ennemi et se mettre à l'abri.

" Il vaudrait mieux retourner au cours, avant que Trisha ne casse encore du sucre sur notre dos ou alors que nos absences répétitives en deviennent douteuses. "

April eut d'abord un regard étonné. Pourquoi semblait-il la fuir tout à coup ?
Puis elle eut un sourire doux.


- J'en connais un qui n'a pas appris son emploi du temps visiblement...! elle rit un peu. Nous n'avons plus cours aujourd'hui. La promo sort avec le prof d'italien voir un nouveau film sur la révolution italienne et part rencontrer le cinéaste et son équipe toute l'après midi. Ca n'est pas obligatoire.,
Si tu le veux bien, j'aimerais plutôt t'emmener quelque part...Tu m'as montré un peu de tes merveilles, à moi de te montrer les miennes.

Elle lui tendit les deux mains, enfin plutôt, en évidence les deux poignets parce qu'elle savait qu'il détestait le contact de ses mains.

April sentait Mitzrael un peu étrange, elle ignorait pourquoi.

Elle se rapprocha doucement de lui comme d'un animal sauvage un peu farouche.
Elle parlait d'une voix douce, légère :

- Je n'ai peut être pas d'ailes, mais je connais encore la beauté. Viens...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu
avatar
feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Let me your eyes"   Dim 19 Juil - 19:45

"J'en connais un qui n'a pas appris son emploi du temps visiblement...!"

Il hocha la tête, un soucil haussé sur son front. -l'air mignon de dire "Quouaaa ?"-

"Nous n'avons plus cours aujourd'hui. La promo sort avec le prof d'italien voir un nouveau film sur la révolution italienne et part rencontrer le cinéaste et son équipe toute l'après midi. Ca n'est pas obligatoire."

Son visage pur se changea en "Ah zut" en un clin d'oeil. Le cinéma c'était pas trop son genre. La vie était une pièce de théatre tellement passionante qu'il en oubliait le petit écran.

"Si tu le veux bien, j'aimerais plutôt t'emmener quelque part...Tu m'as montré un peu de tes merveilles, à moi de te montrer les miennes."

O'Brien lui tendit ses deux mains. Enfin après réflèction il s'agissait plutôt de ses poignets. Mitzrael dressa un sourire crispé. Touchant.

Quand elle fit un pas vers lui, ses grandes ailes blanches se grandirent, s'étendant vers le ciel, prettant à l'ange un air menaçant.


"Je n'ai peut-être pas d'ailes, mais je connais encore la beauté. Viens..."

Elle insista avec douceur de son refard émeraude.

Les plumes de replièrent lentement. Ses muscles bombés se décontractèrent. Ses iris se figèrent sur les doigts d'April. Il les saisit.

Il étouffa une plainte crispée. Non, ça ne passait pas.

Sa main glissa vers son poignet.

"Je te suis."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Let me your eyes"   Dim 19 Juil - 20:05

April ouvrit des yeux surpris quand il lui prit la main. Il semblait combattre une partie de lui-même.
Elle eut un rire tendre quand il ne put s’empêcher de fuir sa paume pour attraper son poignet

Elle l’entraîna alors vers l’extérieur de la forêt, sur le parking du park où elle reprit sa voiture, l’invitant à s’asseoir à nouveau à l’avant avec elle

Elle démarra. Le véhicule argenté traversa Chicago pour en sortir et se diriger aux alentours, dépassant les banlieues riches, s'éloigna de toute vie humaine pour pénétrer la nature et ses paysages. Sur un route un peu perdue, elle emprunta un chemin escarpé qui semblait monter en vrilles.


La voiture cahota un peu sur la voie irrégulière mais accepta de grimper.

Après plusieurs tours prudents et quelques pentes franches, elle arriva tout en haut du rocher, sur une plate forme de terre sèche.

Elle se gara là et fit signe à l'hétérocrome de sortir. Elle glissa ses clés et tout ce qu'elle avait dans ses poches dans son sac qu'elle laissa sur le siège conducteur. Aucun risque, personne ne venait jamais ici.

Elle s'avança vers le bord du rocher. La falaise, haute et escarpée se dressait sous ses pieds et semblait fondre sur le lac plus bas. Roche claire, facilement effritable encore sèche d'un été brûlant, l'eau claire, limpide, calme et dense dormant à quelques mètres d'elle, tout ça était enveloppée d'un écrin de verdure s'étandant du vert clair des herbes hautes, au vert sombre des grands pins en passant pas le vert tendre des saules et des bouleaux. April sourit.

Ce qu'elle allait faire, combien de fois l'avait-elle déjà fait quand elle était seule l'été ?

Elle portait un simple chemisier blanc, un jean et des tennis.

Elle ôta les tennis qu'elle envoya dans l'auto décapotable.

Puis se tournant vers Mitzrael avec un sourire radieux, elle sauta de la falaise et fonça, plongeant, bras devant vers le lac.

Elle entra dans l'eau avec une rapidité extrême. La fraîcheur de l'onde gagna en une seconde ses vêtements et sa peau, retenant son souffle, elle nagea un peu puis ressortit à l'air libre, ruisselante.

Elle leva alors les yeux vers Mitzrael, un sourire solaire sur le visage, l'invitant d'un regard à la rejoindre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu
avatar
feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Let me your eyes"   Lun 20 Juil - 12:40

Mitzrael fronça les sourcils quand il remarqua sur la bord de la route un grand panneau indiquant qu'ils sortaient de Chicago. Il était sortit de Chicago...

"Reste ici"
</FONT>
Il était sortit de Chicago... Cette constatation l'obssèdait, le poursuivait sur cette route qui l'avait emmené en dehors de la ville.

April tourna le vollant. Les muscles du blond se contractèrent. La voiture s'esquiva pour rejoindre un chemin de terre montant dans la montagne. La main crispée du vairon serra un peut plus la ceinture qui le compressait contre son siège.

Le monstre argenté s'arrêta en haut d'une falaise. La dame rousse se débarrassa rapidement de tout objet qu'elle gardait précieusement dans ses poches. Elle les jetta négligeamant à côté du vairon. Celui-ci fixa le vide d'un regard presque proéminant.

Il n'était plus dans Chicago.

L'humaine s'éloigna du véhicule. Elle circula sur le tapis d'herbe d'un vert frais en direction de la falaise.

Elle retirra ses chaussures et les balançadevant la voiture. Les yeux fièvreux de l'immortel glissèrent vers la silouhette longiligne d'O'Brien. D'un bond souple, elle filla en piqué, perçant le vide.

L'hétérocrome se jetta en dehors du monstre argenté. L'imbécile, l'imbécile!

Il entendit le claquement d'une forme forcer son entrée dans de l'eau. Il s'avança vers le flanc de la falaise.

En bas: un immence lac étendait son voile aquatique sur le tapis de nature sauvage. La tête rousse d'April dépassait. Elle l'invita à sauter.


L'imbécile...

Il retirra sa veste et sa chemise, laissant à découvert son torse nu incroyablement impecable. Il abandonna ses vêtements sur le sol sec. Pression. Il se propulsa en l'air, les bras écartés sur les côtés. Pendant un instant, il semblait planner. Quand il ramena ses mains tendues devant lui, il transpersa l'air comme un flèche. L'eau se rapprocha. Contacte.


"Reste ici"</FONT>

Il était sortit de Chicago.

Les couvertures lourdes du lac l'enveloppèrent. Les images pourfandèrent son esprit dans un éclat lumineux.

Les doigts s'entre mellèrent.


"Nous resterons uni, comme d'habitude."

Un être aux cheveux noir corbeau projetta ses bras sur le côté.

"C'est le chant du cygne Mitzrael!"

Le blond redraissa sa main devant lui.

"Tu avais raison, le choix, nous l'avons toujours..."

Eclat bleu.

Le feu. La silouhette fantômatique.


"Pardonne moi"

Eclat bleu.

"Parce que nous sommes une famille!"

"Tu bouges et je tue ta soeur."

"Est-ce-qu'on va mourire comme Anthony ?"

"Ne les laisses pas faire!"

"Vous l'avez tué!"

"Ne les laisses pas te manipuler!"

"Je vous hais..."

"Nous sommes toujours unis tu te rappels!"

Le vairon écarquilla les yeux. Il repoussa viollamant le flu aquatique pour sortire. Sortire de cette torpeur. Il rampa à l'exterrieur de l'eau.

"Je dois retourner à Chicago..."</FONT>
</FONT>
Il se laissa retomber sur le sol.

"J'ai reçu un ordre, je dois rester à Chicago."
</FONT>
Il se retourna. Ses yeux se perdirent dans le ciel.

"Elle m'a demandé de rester à ..."
</FONT>
Il écarquilla les yeux. Un nouvel élant de douleur lui brûlait la tête. Il la saisit entre ses bras.

"Il faut rentrer!"</FONT>


Dernière édition par Mitzrael le Lun 20 Juil - 14:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Let me your eyes"   Lun 20 Juil - 14:30

April vit Mitzrael plonger à son tour avec sa grâce naturelle.

* Un cygne...* , pensa-t-elle.

L'oiseau blanc semblait se plaire sous l'eau dis-donc, cela faisait bien...combien de temps au juste ???!!!

April sentit son coeur monter deux vitesses. Elle chercha l'immortel du regard.

- Mitzrael ???

Soudain, il jaillit à la surface, la mine afollée. April recula dans l'eau, surprise et éclaboussée par les gouttes d'eau que projettait son ami.

Puis elle le vit se ruer vers la rive, un air torturé empreint sur le visage. Elle le rejoignit aussi vite que possible.

Il parla rapidement à propos de Chicago. Il disait qu'il ne devait pas quitter Chicago. Qu'elle lui avait demandé de rester. Qu'il devait rentrer.

* Attends une minute, qui ça " elle " ?*

La jeune fille avait bien une petite idée sur la question mais elle décida d'en reparler à Mitzrael plus tard.
Son visage était moite, son teint cireux, ses yeux chamarrés, vitreux, pas le moment de discuter.

Elle hocha simplement la tête. Signe qu'elle avait compris.

L'ange attrapa brusquement sa tête entre ses mains.

April s'avança inquiète. Il allait mal. Elle le ramènerait.

Elle posa une main sur son épaule qui tremblait un peu et appliqua calmement l'autre sur son front.

De la fièvre. Elle l'aurait parié.

Elle l'enlaça avec douceur et murmura :

- Doucement...Calme-toi...Je suis là, Mitzrael...Bien, on va rentrer. Tu peux nous faire remonter avec tes ailes ? Gravir la roche serait trop long.

Elle caressa ses mèches blondes.

- Juste un petit effort, juste ça, et ensuite on rentre. Je te guiderais si tu veux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu
avatar
feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Let me your eyes"   Mar 21 Juil - 0:17

La tête enfuie entre ses bras repliés, Mitzrael sentit juste une main se poser sur son épaule frissonante tendit que l'autre s'étendit sur son front. La paume d'April si chaude parraissait à présent si...froide.

L'humaine l'emprisonna contre son torce dans une accolade. Il devait retourner à Chicago. Qu'est-ce qu'elle faisait ? Essayait-elle de l'en empècher. Oui c'était ça, elle l'enfermait ici. Elle ne comptait pas partire.

La dame rousse lui murmura des mots qu'il ne put saisir. Et là, elle tentait de l'endormire, endoctriner ses craintes. Il devait retourner à Chicago, pourquoi elle ne voulait pas comprendre l'importance que cet ordre avait pour lui.

Ca tête lui faisait mal.

O'Brien glissa ses mains dans la brousaille blonde qui cascadait comme un voil devant le visage du vairon.

Il ne la laisserait pas l'empècher de rentrer à Chicago.

Avec une agilité animale, il attrappa le manche de son poignard. La lame glacée de l'arme pourfanda l'air dans un sifflement cadvrique. Loupé. (à toi de choisir comment ^^)

D'un bond félin, il se projetta, plaquant sa cibl contre un arbre. Il glissa son coude sous sa gorge pour l'empècher de bouger. Son regard vitreu semblait noyé dans une haine artifficielle. Il plaça la pointe de son couteau face aux yeux verts.


"Tu ne m'empècheras de retourner à Chicago!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Let me your eyes"   Mar 21 Juil - 19:56

April, un peu choquée, elle devait bien l'avouer, esquiva d'un saut spontané la lame qui filait vers elle.

OK, il n'allait VRAIMENT PAS BIEN.

Elle n'eut pas le temps de faire un geste qu'elle se retrouva coincée contre un tronc d'arbre. Elle gémit, son dos avait percuté le bois dur avec violence.

Mitzrael acheva de la bloquer en calant son coude sous sa machoire. Il tira vers elle son poignard luisant, le dirigeant près du regard vert.

April avait appris - merci l'escalade - à garder son sang-froid en toute circonstances. Oui, enfin, presque toutes.
Elle pensa :


* Du calme, April, du calme. Il n'est pas en état de bavarder. Il lui faut des mots courts, mais forts. Quasiment chocs. *

Elle détacha ses yeux de la lame menaçante et les fondit dans le regard bicolore.

Ses yeux avaient repéré l'arme de Mitrzrael dont la poignée dépassait de sa pochette sur son côté droit. Elle l'attrapa d'un geste vif, comme une vipère aurait attaqué.

Et l'enclencha et la pointa sur son front, tout aussi rapidement.

" Et maintenant ? On peut aller très loin comme ça. Je tiendrais des heures, s'il le faut. Toi, j'en doute. "

Elle jeta à nouveau ses yeux verts sur son regard d'immortel.

" T'éloigner de Chicago, ou d'un but quelconque n'a jamais été mon intention."

Elle colla un peu plus le pistolet sur le crâne de l'ange.

" J'ignore ce qui te prends mais je te jure que je vais t'aider. "

Elle jeta un coup d'oeil à la montre de Mitzrael sur le bras qui tenait le poignard.

Il était pile 10 heures.

Elle resta là, immobile, impavide, les yeux rivés sur les siens pendant de longues minutes.

Quand elle regarda à nouveau le cadran, une demie heure, s'était écoulée.

Elle tira un peu plus sur la gachette sans pour autant ouvrir le feu.

Gardant son regard vrillé sur celui de l'être si unique, elle baissa son arme.

" Ca fait une demie-heure.30 minutes .Soit 1800 secondes. En sachant que tirer prend au grand maximum,2 secondes. Si j'avais du le faire, j'en aurais eu exactement 901 fois l'occasion."

Elle baissa l'arme, ouvrit la main où elle la tenait. Elle garda sa paume à plat devant lui, l'arme à présent juste posée dessus.

" Tu le sais, Mitzrael. Quoiqu'il advienne. Je te fais confiance. "

_________________


Dernière édition par April le Mer 22 Juil - 11:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu
avatar
feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Let me your eyes"   Mer 22 Juil - 0:57

(ton lien ne marche pas Sad)

Mitzrael n'eut pas le temps de réagire quand la main leste d'April s'emparra de son arme à feu suspendut à la droite de sa ceinture. La chargeur claqua. Elle dirigea immediatement la sortie du canon vers le front du blond.

" Et maintenant ? On peut aller très loin comme ça. Je tiendrais des heures, s'il le faut. Toi, j'en doute. "

Le vairon plissa les yeux. Les regards se croisèrent, se confrontèrent.

" T'éloigner de Chicago, ou d'un but quelconque n'a jamais été mon intention."

Le froid de l'acier embrassa la peau de l'immortel quand elle colla le revolver contrer son crâne.
Elle chantonna des mots que ses oreilles assourdies ne pouvaient saisire.


Elle voulait jouer ? Ils allaient jouer. Il avait tout son temps. Il ne perderait pas la partie.

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Merde...il ne pouvait pas gagner...

Il avait mal. Sa tête lapidée de l'interrieur chavirait, envoyant bouler son esprit qui semblait brûler comme du papier d'un côté à l'autre après chaques étourdissements.

Mais comment elle faisait, cette simple humaine ? Elle ne sourcillait pas, ne montrait aucun signe d'affaiblissement depuis...combien de temps au juste ?

" Ca fait une demie-heure. 30 minutes.Soit 1800 secondes. En sachant que tirer prend au grand maximum,2 secondes. Si j'avais du le faire, j'en aurais eu exactement 901 fois l'occasion."

Ah! La bonne blague. Les mathématiques: une bonne tisane à l'arsenique dans les moments pareils. Quel état d'âme. Maintenant restait à voir si elle avait préparé son coup à l'avance ou si celà faisait une demie heure qu'elle cogittait sur les chiffres.

De toute façon, dans ces cas comme dans un autre, l'ange était mouché.

Elle finit par baisser son arme -enfin, son "arme d'empreint"-. L'hétérocrome ne dit rien quand elle la lui présenta polimant.


" Tu le sais, Mitzrael. Quoiqu'il advienne. Je te fais confiance. "

Il ne dit rien non plus quand il approcha avec douceur son visage du sien. Les deux souffles hardants se mélangèrent, s'entre-lacèrent. Mais au moment où ses lèvres devaient froller celle de la dame rousse, il dévia sa trajectoire sur le côté.

Son front s'adhéra au tronc rappeux de l'arbre.

"Je crois que je délire." dit-il bêtement.

D'un geste mécanique, il rangea son poignard, attrappa précocieusement l'arme callée entre les doigts d'April pour la disposer à sa place et attrappa les poigets de la rousse.

Il la força gentillement à monter sur son dos.

D'un bond puissant suivit d'un battement d'aile rapide, presque invisible, il les propulsa en haut de la falaise. Il attrappa ses affaires mais ne pris pas la peine de lesenfiller et se précipitta vers la voiture.

Vite, rentrer. Retourner à Chicago, l'endroit qu'il n'aurait jamais dut quitter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Let me your eyes"   Mer 22 Juil - 11:20

April tendit son revolver à un Mitzrael muet.

Il semblait vraiment paumé.

Elle vit alors son visage immortel s'avancer près du sien. Trop près. Beaucoup trop près.

Elle pouvait sentir son souffle frais se mêler au sien, caressant la chair tiède de ses lèvres.

April se raidit en le voyant avancer toujours plus. Est-ce qu'il oserait..l'embrasser ?

Elle se sentit déchirée. Une partie d'elle aurait aimé s'approcher elle aussi de son visage et rejoindre ses lèvres froides mais un autre partie d'elle le lui interdisait, comme si, ça n'était...pas moral. Un interdit, une ligne à ne pas franchir.

Les lèvres de Mitzrael se rapprochèrent, encore. Et encore.

April ne bougeait plus. Elle aurait presque tremblé.

Ses pulsions humaines et sa raison se livraient un combat sans merci, à qui remporterait la victoire.

Elle se braqua davantage.

Non. Pas lui. Il n'était pas comme ça...? Pas comme tous les autres. Tristement humain et gouverné par ces pulsions animales qu'elle avait appris à haïr.

Si tristement humain...Elle regarda, les yeux mi-clos, le visage de l'ange s'avancer. La mort dans l'âme, elle le laissa faire.

Ca n'était pas du tout ce qu'elle cherchait de lui. Ce geste soudain brisait quelque chose en elle, elle ne savait pas bien quoi.

Mais elle tenait à lui. Si c'était de cette façon qu'il la voulait, alors il l'aurait. Elle savait que le repousser était l'éloigner. Et elle était bien trop attachée à lui pour le voir partir.

Soudain la tête de Mitzrael s'écarta et vint s'appuyer contre le bois irrégulier de l'arbre, derrière elle.

" Je crois que je délire. "

April sentit un immense soulagement. Bizarrement aucune déception.

L'hétérocrome reprit ses armes et les remit à leur place puis obligea, avec douceur, April à s'accrocher à nouveau à lui pour décoller et regagner le sommet du roc où était garée la voiture.

Elle suivit le mouvement, encore sonnée par les dix dernières minutes.

Quand l'être ailé atterit lestement, elle bougea un peu pour descendre. Elle glissa à terre, jusqu'à ce que ses pieds touchent le sol et se dirigea vers la voiture. Mitzzrael,à côté d'elle, attrapa ses vêtements et revint s'installer à sa place de passager à l'avant.

April fouilla son sac sur le siège, happa ses clés, se carra dans son siège et démarra, effectuant un demi tour pour reprendre en descente la route en lacet.

Elle retrouva vite la route principale et suivit la grande veine de trafic autoroutier vers la ville de Chicago.

Elle gravita autour du centre pour gagner la banlieue riche et entra dans Oak Park, suivant les virages jusqu'à Melvill Street.

Arrivée devant chez elle, elle entra avec le véhicule dans l'allée et le gara sur le gravier.

Elle coupa le contact, sortit du véhicule un peu comme un automate, ferma la porte du cabriolet derrière elle, attendit que Mitzrael sorte à son tour, activa la commande pour remettre le capot puis monta les marches de bois foncé de l'estrade d'entrée, ouvrit la porte, invita d'un geste le vairon à entrer, referma derrière eux, monta à l'étage, fouilla le dressing, son dernier petit ami avait laissé un jean noir quelque part...
Quant elle l'eut trouvé, elle descendit l'apporter à Mitzrael, remonta, se déshabilla, mit ses vêtements à sècher dans la buanderie, s'enferma dans la salle de bains, se glissa sous la douche en s'empêchant formellement de réfléchir, laissant l'eau chaude couler sur elle et se concentrant sur son bruit uniquement.

Ensuite, elle sortit, se sécha, s'enroula dans une grande serviette éponge moelleuse, recoiffa ses mèches mouillées et continua de se sècher en bloquant toute pensée.

Puis elle retourna dans son dressin, extirpa un jean simple, un débardeur gris et un petit pull en cachemire noir.

Elle fourra ses pieds dans ses chaussons ballerines en velours et redescendit en attachant ses cheveux en queue de cheval.

Elle s'engouffra immédiatement après avoir rejoint le rez de chaussée, dans la cuisine où elle prépara deux tasses de capucinno et revint avec dans le salon dévasté, posa les tasses sur la table basse, devant le canapé, où elle s'assit en tailleur, silencieuse, prit sa tasse entre ses mains et entreprit de la siroter.

Depuis l'incident du lac, elle n'avait pas prononcé un mot.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu
avatar
feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Let me your eyes"   Mer 22 Juil - 23:35

Mitzrael croisa un instant le reflet de son visage dans la glace de la deuxième salle-de-bain à l'étage qu'April n'utulisait que rarement si pas jamais d'après ses indications. Il c'était rafraichi, le corps comme l'esprit, sous le jet d'eau gellé -comme il avait l'habitude de le règler-. Les fines gouttes qui perlaient encore sa silouhette mordaient agrécivement sa peau frigoriffiée.

Il était vêtu du pantalon noir qu'O'Brien lui avait donné ainsi que sa chemise blanche déchirrée qu'il boutonna négligeamant -comme il avait l'habitude de la porter-. Il rajouta par dessus sa veste verte. Comme ça, il était propre... Mais alors pourquoi se sentait-il si sale ?

Il ouvrit le robinet et savonna une nouvelle fois ses mains, histoire de laver ce qu'il avait fait. Même si là c'était pluôt l'esprit qu'il fallait blanchir de l'ensorcellement pervers dont-il était victime -après April-, cette action le réconfortait. Il avait l'habitude de la faire...

Comme d'habitude.

Son poing se fracassa contre le mur.

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

"Merci"

Le déchu enleva la tasse de capiccino que la dame rousse avait gentillement préparée pour la porter à ses lèvres.

Le liquide s'écoula dans sa gorge. Paradoxalement, il avait un goût de haine.

Il reposa la caféine sur le table basse.

Assis à côté d'April, le silence s'installa confortablement entre eux, sur les coussins d'un blanc coquet qui garnissaient le divan.

Inquiètant.

"J'ai mis plus ou moins 6 secondes pour approcher mon visage du tient... En sachant qu'il faut 2 secondes pour me repousser, tu aurais eu 3 fois l'occasion de le faire."

Il sortit son paquet de cigarettes -signe que même s'il ne le montrait absolument pas il était tout de même un peut tendut.-

"La question est: Pourquoi ne pas avir bouger ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: l   Jeu 23 Juil - 8:17

April bondit sur ses pieds, en bas du divan.

-"Le frigo est plein si tu as faim et j'ai laissé deux paquets de cigarettes sur le meuble de l'entrée."

Nerveuse, elle avança vers le couloirs puis pivota et se retourna ,s'apprêta à dire quelque chose puis se ravisa et fit demi tour à nouveau pour se diriger vers les escaliers qui montaient à l'étage.

Elle s'arrêta au bas des marches, le regard fixant le mur en force d'elle dans l'escalier qui tournait en vrille carrée.

-"N'oublie jamais ce que je suis...

Malgré tous mes efforts pour me détacher de cette nature, je reste humaine.

Si ma raison et mon cœur me criaient de te repousser ou de te fuir, une partie de moi, plus physique, elle, te suppliait de le faire. Je suis désolée mais c'est la triste vérité.

J'ignore ce que les immortels ressentent mais nous autres, humains, sommes tiraillés parfois même gouvernés par une nature animale... Toutes sortes de pulsions, destructrices, orgueilleuses, égoïstes, jalouses, voraces, ou... charnelles. Toutes aussi basses, primaires et méprisables."

Elle fixait toujours le mur pâle.

-" « Humains trop humains » ...C'est une force qui m'habite et contre laquelle le ne peux rien à part lutter. Désolée si je t'écœure. Moi aussi ça me donne envie de vomir. C'est pitoyable, pathétique mais c'est pourtant la réalité. J'étais déchirée.


Et puis... je t'ai déjà perdu une fois..
J'ai cru que c'était là ce que tu attendais de moi...A la réflexion c'était complètement stupide ...! Mais je me suis jurée de ne plus jamais te perdre. Même si pour ça, il me faut faire de choses entièrement contraires à mes principes et à mes idées.


C'est trop tard pour reculer maintenant. Je ferais tout pour toi."

Les yeux verts glissèrent du mur vers le sol beige feutré.

April comprit soudain que rencontrer Mitzrael lui avait donné une raison de vivre...Peut être même de l'espoir. Pour une fois dans sa vie, la chance lui souriait

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu
avatar
feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Let me your eyes"   Jeu 23 Juil - 20:50

April s'éjecta du divan sous l'oeil dubitatif du blond.

"Le frigo est plein si tu as faim et j'ai laissé deux paquets de cigarettes sur le meuble de l'entrée." jetta-t-elle comme si cracher ses mots apaisait sa nervosité.

Elle s'enfui vers l'escalier qui montait à l'étage.

Apparramant elle avait avalé de travers la question. Mitzrael appa une cigarette qu'il calla scrupuleusement entre ses lèvres.

Qu'elle aille donc vomire ces interrogations plus loin, ce n'était pas plus mal.

"N'oublie jamais ce que je suis..."

Les yeux bigarrés de couleurs roulèrent vers la dame rousse. Arrêtée devant la première marche, le vide envoutait son regard perdu.

"Malgré tous mes efforts pour me détacher de cette nature, je reste humaine.

Si ma raison et mon cœur me criaient de te repousser ou de te fuir, une partie de moi, plus physique, elle, te suppliait de le faire. Je suis désolée mais c'est la triste vérité."


Et d'une gaïtée festive pour l'Envouteuse.

"J'ignore ce que les immortels ressentent mais nous autres, humains, sommes tiraillés parfois même gouvernés par une nature animale... Toutes sortes de pulsions, destructrices, orgueilleuses, égoïstes, jalouses, voraces, ou... charnelles. Toutes aussi basses, primaires et méprisables."

Le vairon, le trait de son visage impassibles, rangea son tabac.

" « Humains trop humains » ...C'est une force qui m'habite et contre laquelle le ne peux rien à part lutter. Désolée si je t'écœure. Moi aussi ça me donne envie de vomir. C'est pitoyable, pathétique mais c'est pourtant la réalité. J'étais déchirée."

Si elle savait comment son corps à lui était en lambaux à chaque fois qu'il la voyait...

"Et puis, je t'ai déjà perdu une fois.
J'ai cru que c'était là ce que tu attendais de moi. A la réflexion c'était complètement stupide! Mais je me suis jurée de ne plus jamais te perdre. Même si pour ça, il me faut faire de choses entièrement contraires à mes principes et à mes idées.

C'est trop tard pour reculer maintenant. Je ferais tout pour toi."


Menssonge ? Vérité ? Tous se mélangeaient dans cet aveu.

L'immortel reste un instant silencieux.

Le tic-tac de l'horloge ne fut jamais aussi bruyant.

Dans un élant de fermeté, l'immortel répondit à la question sous-entendue.

"Nous, les non-mortels, nous vous envions."

Il quitta le canapé blanc.

"Etres faibles certe, mais tellement fascinants, tellement ... miséricordieux."

Il s'avança vers O'Brien à pas de chat.

"Tous ces sentiments qui font vibrer ton corps, nous ne sommes pas autorisés à les connaître. C'est en rencontrant l'un d'entre eux que j'ai été déchu. La haine, la peur, la joie, la colère... Ils me sont interdits mais en même temps accessibles. Mais c'est plutôt eux qui me dominent. Quant à l'amour..."

Il était maintenant tout près d'elle.

"Je ne suis même pas capable de le décrire."

Il esquissa un sourire triste.

"Alors de le ressentire...Alors concent bien que j'envie ce qui te rend si humaine "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Let me your eyes"   Jeu 23 Juil - 21:49

"Nous, les non-mortels, nous vous envions."

"Etres faibles certe, mais tellement fascinants, tellement ... miséricordieux."


"Tous ces sentiments qui font vibrer ton corps, nous ne sommes pas autorisés à les connaître. C'est en rencontrant l'un d'entre eux que j'ai été déchu. La haine, la peur, la joie, la colère... Ils me sont interdits mais en même temps accessibles. Mais c'est plutôt eux qui me dominent. Quant à l'amour..."

"Je ne suis même pas capable de le décrire."

"Alors de le ressentire...Alors concent bien que j'envie ce qui te rend si humaine "


April resta droite quand Mitzrael s'approcha d'elle.

Elle le regarda droit dans les yeux, l'air pas franchement aimable mais pas tant furieuse contre lui que contre elle, ça n'était pas dur à deviner.

- Et moi je le méprise. C'est là l'énorme différence entre nous. Ne cherche pas à connaître davantage de l'amour si tu ne veux pas être déçu.
L'amour n'est qu'une image. Une illusion que l'homme a appris à se créer. L'humain est égoiste et sans scrupules. Il ne sait pas aimer. Ou s'il l'a su un jour, il a tellement traîné dans la boue le nom même "d'amour " qu'avec le temps, il n'en reste plus une trace.

L'amour et tout ce qu'il apporte, ne sont que de vaines occupation pour tuer le temps et oublier la fin à laquelle l'homme est condamné au moment même où il nait.
Toute notre vie, nos société, nos activités, tout ne se résume en fait qu'à ça : tromper l'ennui pour oublier la mort irréversible.

Tomber amoureuse, se séparer, tomber à nouveau amoureuse, s'attacher, vivre ensemble, se fiancer, se marier, fonder une famille et l'élever...Ce chemin quasiment automatique de l'être humain, j'ai renoncé à le prendre. Je ne veux plus être déçue parce que j'ai aimé. Tout ça, je préfère lui tourner le dos et avancer selon mes objectifs et mes idées.

Je n'ai pas besoin d'amour. Ou du moins, je n'en ai plus besoin, plus maintenant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu
avatar
feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Let me your eyes"   Ven 24 Juil - 9:19

April lui expliqua sa vision des chose, sa vision d'humaine. Elle lui démontra que les sentiments étaient à la fois promesse d'un bonheure artificielle mais bien trop souvent destructeurs.

"Je n'ai pas besoin d'amour. Ou du moins, je n'en ai plus besoin, plus maintenant."

Mitzrael ne put s'empècher de dresser un sourcil dubitatif sur son son visage.

"Plus maintenant ?"

Ses paumes fraiches glissèrent sur les contours du visage de la dame rousse pour se stopper au niveau des joues. Il baissa posément sa tête et colla son front à celui de l'humaine. Ses pouces carressèrent la peau délicatte de la jeune fille à un rythme régulier, presque réconfortant.

"Et là, qu'est ce que tu ressents ? De la colère ? De la haine ? De la peur ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Let me your eyes"   Ven 24 Juil - 10:02

"Plus maintenant ?"

April sentit l'hétérocrome poser ses mains sur ses joues.
Elle le vit abaisser son front et le joindre au sien.
Elle frissonna à son contact, sous ses légères caresses.

A l'intérieur d'elle, son ventre se noua et son coeur s'accéléra. Ses pomettes claires rougirent sous l'afflux de sang soudain et sa respiration se fit plus vive.

"Et là, qu'est ce que tu ressents ? De la colère ? De la haine ? De la peur ?"

- Je...

Elle ferma les yeux. Une larme roula sur une de ses joues.

Pourquoi est-ce qu'il compliquait toujours tout ?!


Elle ouvrit des yeux verts humides mais chargés de rage :

- Je déteste quand tu joues avec moi.

Elle s'écarta de lui et le fixa droit dans les yeux.

- Puisque tu ne ressents pas d'émotions humaines, à quoi ça te mène de faire ça ?

Elle fronça les sourcils, furieuse et laissa tomber son regard au sol.

- Je t'ai dis ce qu'il en était : Je ne veux pas de ce genre de choses.
Alors qu'est-ce que tu fais exactement ?

_________________


Dernière édition par April le Ven 24 Juil - 16:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu
avatar
feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Let me your eyes"   Ven 24 Juil - 14:09

Les doigts de Mitzrael se mélangèrent à la chevelure rousse d'April. Il la poussa un peu plus contre son front d'une pression délicatte.

Ses sourcils se froncèrent. Sa bouche se plissa légèrement.

Rappelez vous des signes de la concentration.
Il canalisait sa magie.

Ses yeux vairons illuminés par des étincelles chimériques pointèrent O'Brien.

Il insulfa son ordre dans son esprit.

"Oublie tout de moi"

La douleur.

Ses genoux heurtèrent le sol.
Qu'elle oublie ses gestes.
Il attrappa sa tête enflammée entre ses mains crispées.
Qu'elle oublie son visage
Les flash imagés revenaient
"Mitzrael NON!"
Ca faisait mal mais elle devait oublier son nom, l'effacer de sa mémoire blessée par sa présence.
Il s'infiltra comme un parasite dans ses souvenirs pour la forcer à tout éjecter, tout ce qui le concernait.

Ce qui lui faisait du bien à elle lui faisait du mal à lui.

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Le corps trop douloureux, l'ange se laissa choir péniblement. L'herbe fraiche du jardin l'acceullit comme un tapis de feuille mortes. April allongée dans le divant du salon, lui allongé ici...elle ne risquait plus rien.

Du moins pour l'instant.

Il se redraissa lentemant pour s'assoir sur ses jambes recourbées.

"Je sais que tu m'entends...je sais que tu me vois."

Ses bras s'ouvrirent sur le côté.

"MAIS QU'EST-CE-QUE TU ATTENDS DE MOI MERDE ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacillice
avatar
Messages : 87

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier:
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Let me your eyes"   Ven 24 Juil - 20:29

Ressia avait senti l'entorse à l'envoûtement que venait de commettre Mitzrael.

Elle plissa ses paupières dorées sur ses beaux yeux opalins puis prit congé de son interlocuteur pour rejoindre son nouveau jouet.

- Ce que je t'attends de toi ? fit d'abord sa simple voix au oreilles de Mitzrael. Elle gardait son corps invisible.

Petit à petit, son corps se matérialisa sous les yeux de l'immortel. Enfin, façon de parler, car elle se matérialisa, assise derrière lui, tête posée sur son épaule, chuchotant à son oreille.

- C'est pourtant simple...

Elle eut un sourire mauvais.

Ses doigts fins caressèrent du revers la joue pâle de Mitzrael alors qu'elle pivotait légèrement sur le côté pour se retrouver quasiment face à lui, ses jambes repliées sous elle.

Elle passa ses mains séductrices dans les mèches blondes si claires, son regard irisé, brûlant, couvant quasiment les traits légers de l'ange déchu.

- Tu m'as encore désobéit, alors ? L'humaine t'as oublié, bien. Tu sais qu'il ne faut pas désobéir, Mitzrael...Tu le sais pourtant...

Elle passa sa main chaude derrière la tête de l'hétérocrome. Doucement, presque avec la tendresse d'une mère, elle le fit ployer vers elle. Elle ramena sa tête blonde sur sa poitrine, au dessus de son décolleté et caressa encore ses cheveux blonds, puis laissa ses doigts glisser et frôler sa joue fraîche.

La tête baissée, ses lèvres près de son oreille, elle murmura.

- N'oublie pas, tu as besoin de moi...

Sa main caressait toujours l'étrange visage avec une grâce presque aimante.

- Je suis tout pour toi maintenant...Tu ne voudrais pas que je disparaisse, n'est-ce pas ?

Elle passa une main sous ses cheveux pâles pour la glisser sur son front.

- Cela ferait beaucoup trop...Mal.

A ce dernier mot, elle envoya une puissante salve d'énergie douloureuse dans l'esprit de Mitzrael.

Cette vague d'énergie avait pour effet de dérégler toute l'information nerveuse du corps pour qu'il ait l'impression d'être écartelé, comme si on lui arrachait, lui tordait tous les muscles de l'organisme.

Ressia entoura de ses bras, belle et paradoxalement rassurante comme la statue d'une sainte, un Mitzrael au supplice sous de violents spasmes, tressautant, tremblant, tendu à l'extrême, cruellement torturé.

Elle garda son visage de madonne baissé sur le sien, son nez droit et doré près de sa tempe, ses lèvres devant son oreille, lui soufflant des "Chhhhtt, je te l'avais dit...Il ne faudra plus désobéir...le pauvre petit ange..."

Méfiez vous de la grâce de l'araignée tissant sa toile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu
avatar
feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Let me your eyes"   Sam 25 Juil - 0:41

"Ce que je t'attends de toi ?"

Mitzrael tressaillit. Cette voix... Non: ce chant.

Il ressentit le poigt pesant d'un corps accoudé à son épaule se matérialliser petit à petit.

"C'est pourtant simple."

Les doigts célèstes de la sublime envouteuse flattèrent d'un geste subordeur la joue du vairon tendit qu'elle se glissa tel un serpent vénineux devant lui.

Malgrès cette présence boulversante, l'immortel resta de marbre. Comme si la vision de cette chimère envoutante ne le touchait pas, ne le touchait plus...Comme si tout était prévut.

C'est avec un regard sobre qu'il la dévisagea quand elle noya ses mains blanches dans sa chevelure blonde.


"Tu m'as encore désobéit, alors ? L'humaine t'as oublié, bien. Tu sais qu'il ne faut pas désobéir, Mitzrael...Tu le sais pourtant."

La main versatille s'esquiva vers sa nuque. Avec toute la docilité d'un oiseau apprivoisé, le déchu la laissa le guider doucement vers le bas. Sans un mot, il s'inclina. Il s'inclina devant la reine noir de la souffrance. Quand elle colla calmemant sa tête contre sa poitrine, il sourit. C'était le sourire traitre envers sa magèsté.

Les lèvres logèes près de son oreille, la déesse inssouciante lui sussura:


"N'oublie pas, tu as besoin de moi."

Malgrès le désire que provoquait ce chant délicieux, l'ange n'abandonna. La main baladeuse galopait sirupeusement sur les contoures de son visage.

"Je suis tout pour toi maintenant...Tu ne voudrais pas que je disparaisse, n'est-ce pas ?"

Elle passa sous ses cheveux pâles pour fuguer vers son front en même temps que Mitzrael prit possession de son poignard.

"Cela ferait beaucoup trop...Mal."

Les iris de l'hétérocrome se réduirent en fente. L'arme tinta légerement quand elle glissa de ses doigts crispés.

La douleur s'insulfa en lui. Elle tordait ses ses membres, déchirrait ses ligaments, broyait ses muscles, brûlait sa chaire. Il projecta son poitraille et ses épaules en arrière, comme pour libérer ses poumons calciné des cendres qui le bouchaient.

Mais la charmeuse l'encercla avec ses bras-anguilles. Elle le captura et le ramenna vers elle avec une fausse tendresse marternelle.


Le souffrance insopurtable arracha un cri de douleur de la bouhe de "l'impénétrable".

Il gémissait, en proie à de redoutables tremblemants dévastateurs. Le serpent l'avait mordut par surprise.

Ses yeux brouillés se fixèrent sur la forme luisante du poignard enffui dans la verdure. Sa main meurtrie se tendit vers elle.

"Chhhhtt, je te l'avais dit..."siffla l'animal empoisonné "Il ne faudra plus désobéir..." Il y était presque "Le pauvre petit ange..."

Sa peau entra en contacte avec le cuir du manche charboneux. Ca y est!
La lame perforra silencieusement la chaire de sa jambe, lui enlevant un cri perdu parmis les autres. Il se concentra sur cette nouvelle douleur, cette douleur réelle. Il devait faire abstraction de cette horrible illusion. Petit à petit, son corps se déttacha de cette mutilation imaginaire. Il se détendit

Soudain, un flux de lumière brillant s'enroula autour du corps parfait de la déesse telle une corde folle. Elle filla autour de ses membres et se glissa entre ses dents pour l'empècher de parler -ou de chanter-

Il se redressa brutalement en même temps que ses ailes s'étendirent derrière lui dans un claquement sourd.

Les sourcils froncés, il canalisait à nouveau son énergie. Ses yeux se braquèrent sur la victime. Il déploya sa magie.


"Libère-moi du sort qui me soumet à ta volonté."

A son tour, il la compressa contre son poitrail. Ses ailes les entourèrent, comme un voil blanc protecteur.

Ironie du sort, les rôles s'inversaient.

"Chuuut. Obéis-moi et tout se passera bien."

La lame de son poignard ensanglanté menaça le dos de la créature en même temps que la lumière brûlante comme les flammes se détachèrent de sa bouche pour lui permettre d'éxucuter sa requète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacillice
avatar
Messages : 87

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier:
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Let me your eyes"   Sam 25 Juil - 9:37

( J'alterne Ap' et Ress pour plus de facilité ^^ )

Quand Ressia comprit qu'elle avait été piégée, il était trop tard des liens lumineux sanglaient déjà son corps souple, gagnant ses lèvres pour éteindre sa voix mélodieuse et la bloquer aux tréfonds de sa gorge.
Le regard glacial qu'elle leva vers Mitzrael n'avait plus rien de la braise enjôleuse habituelle de ses iris. Tout charme écarté, elle restait magnifique mais montrait son vrai visage : une femme froide, hautaine, au regard noir de cruauté.

Elle pesta d'un ton rageur. Elle s'était fait avoir comme une débutante.

Les ailes immaculées de l'ange déchu l'entourèrent, comme une prison ouatée. Sa voix douce murmura à son oreille des mots faussement rassurants.
Elle fusillait de ses prunelles sombres l'immortel qui la tenait à son tour à sa merci, l'attaquant avec ses propres armes, jouant son propre jeu.
Bientôt, elle senti dans son dos la lame menaçante.
Elle n'avait plus le choix que de s'exécuter.

-"Je.... elle serra les dents, furieuse, mais continua, Je te libère de mon envoûtement."

Son énergie se concentra sur l'esprit de Mitzrael et y supprima l'ordre donné de suivre sa moindre volonté.

N'ayant plus d'autre recours, elle puisa toute l'énergie possible en elle et la dirigea toute entière vers son nouveau sort :

Elle savait que la mémoire qu'on prenait à quelqu'un restait sans qu'on le sache stockée dans notre esprit.

Elle reprit donc les souvenirs d'April à Mitzrael et les réexpédia à sa propriétaire

Après quoi, elle se dématérialisa, fuyant le dangereux blond et son poignard.

///////////////////////////////////////////////

April s'éveilla sur le canapé.

Hein ? Mais que faisait-elle là ?

Elle ne parlait pas à Mitzrael tout de suite ?

Elle le chercha du regard...Personne. La porte d'entrée était entrouverte.

Elle se hissa sur ses jambes et tituba vers le panneau de bois qu'elle poussa, contourna la maison pour passer dans le jardin de derrière.

Il était là. L'air carrément bizarre lui aussi. Surtout si on comptait la lame sanglante dans sa main.

- Mitzrael ??? qu'est-ce qui s'est passé ? Pourquoi je me réveille sur le divan et te retrouve en sang, entrain de tenir une arme alors qu'on parlait dans le couloir ? Je ne comprends pas, je n'arrive pas à me rappeler...

//////////////////////////////////////////////////////

Ressia plissa les yeux. Parfait, tout marchait selon ses plans, c'était le moment :

Elle perça de sa puissance l'esprit de Mitzrael et envoya à April les images de ce qu'elle voyait de ses souvenirs à LUI.

Toutes les images depuis sa rencontre de l'humaine.

///////////////////////////////////////////////////////

April sentit juste après avoir prononcé ces mots, une violente migraine.

Elle se prit la tête entre les mains...C'était...des souvenirs...mais...pas les siens !!!

Elle semblait voir...à travers les yeux de Mitzrael...!

Elle vit tout, la discussion avec Zephiro, le meurtre de Dane Cooper...mais aussi les passages avec Ressia...

////////////////////////////////////////////

La sacillice s'en rendit compte trop tard : elle avait une fois de plus bâclé le travail et s'était tiré dans le pied en se démasquant.

Elle prit le parti de filer de là. Elle en avait marre de louper ses coups.

- Je t'aurais morveux, je te jure que tu m'obéiras un jour !

Sur ces mots, elle s'évapora, retournant là d'où elle était venue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Let me your eyes"   Jeu 30 Juil - 21:10

La douleur s'en fut comme elle était venue, laissant juste la tête d'April un peu surchargée.

Elle se redressa et leva les yeux vers Mitzrael.

- Déchu... ?...Et pour Cooper..c'était toi..?

Dans ses yeux verts, un air grave et de l'incompréhension.

Elle fronça les sourcils et refléchit une seconde.

Elle plongea son regard dans celui de l'immortel.

- Je comprends. Pourquoi tu n'as rien dit et pourquoi tu as fait tout ça. Ca ne change rien, je tiens à toi.

Elle s'avança vers lui et l'entoura doucement de ses bras.

- Merci. Tu as contourné son ordre alors que tu savais qu'elle te le ferait payer cher, tout ça pour ne pas me blesser. Merci...

Elle le serra plus fort.

- Elle s'est plantée sur toute la ligne. Son plan était voué à l'échec. Puisque c'est impossible...

Elle se détacha un peu de lui.

- Je...Il y a quelque chose que je voudrais voir. Ca peut te surprendre mais s'il te plaît, ne fais rien, ne bouge pas d'accord ?

Elle approcha à son tour son visage de celui de l'ange déchu et posa ses lèvres sur les siennes pour lui donner un chaste et léger baiser.

C'était...délicieux parce que c'était lui. Très fort bien sûr mais son coeur ne décollait pas. Elle ne l'aimait pas ainsi maintenant elle en était certaine. Elle sentait que son affection pour lui allait bien au delà de ces gestes humains et leurs signification.

Elle s'écarta de lui avec un petit sourire.

- C'est bien ce que je pensais. Tu vois, je ne pourrais jamais t'aimer de cette façon. L'amour est encore trop peu pour décrire que je ressens. C'est bien au dessus de ça. Il ne peut y avoir de mot humain pour ce sentiment là, les hommes ne nomment que ce qu'ils connaissent.
Il ne peuvent pas connaitre ce qui me lie à toi.
C'est si incroyable que même un baiser qui est pourtant reconnue comme étant une grande preuve d'amour pour nous autres, me paraît...inutile tant c'est peu.

Je préfère encore voler dans tes bras, ou contempler tes yeux. J'ai envie de toucher tout ce que tu touches, de voir tout ce que tu vois, d'entendre tout ce que tu dis...Je ne peux plus rien contre ça. Je ne peux plus vivre sans ta présence. J'ai franchi le dernier cap, me voilà complètement dépendante de toi.

Elle eut, cette fois, un large sourire et le prit à nouveau dans ses bras, plongeant ses doigts fins dans les mèches blondes claires.

- Et j'ai bien l'intention de le rester... !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu
avatar
feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Let me your eyes"   Lun 3 Aoû - 23:49

" Mitzrael ?"

Les pupilles de l'hétérocrome s'écarquillèrent. Sa tête blonde pivota vers la silouhette déséspérément rousse qui l'attendait.

"Qu'est-ce qui s'est passé ?"

April ? Mais qu'est-ce-que ça voulait dire ?

"Pourquoi je me réveille sur le divan et te retrouve en sang, entrain de tenir une arme alors qu'on parlait dans le couloir ? Je ne comprends pas, je n'arrive pas à me rappe..."

Elle n'acheva pas sa phrase. Ses mains se noyèrent dans sa chevelure de feu qu'elle compressa entre ses doigts contractés. Le visage crispé, elle semblait comme...torturée.

Le vairon héla le prénom de la jeune fille sur un ton inquièt.

Mais, aussi soudainement qu'il était apparu, le martyre parrut se dissiper.

Les yeux verts se gréffèrent sur le visage de l'immortel.

"Déchu... ?...Et pour Cooper..c'était toi..?"

"L'inssésissable mysthère en personne" sembla se décomposer en un instant. Qu'est-ce-qu'elle racontait ?

"Je comprends. Pourquoi tu n'as rien dit et pourquoi tu as fait tout ça. Ca ne change rien, je tiens à toi."

Ses bras d'humaine emprisonnèrent l'étrange oiseau.
Mitzrael ne comprennait pas.
Ces bras à lui, restèrent inertes le long de son flanc.
Mais qu'est-ce-que cette ensorceleuse avait encore fait ?


"Merci. Tu as contourné son ordre alors que tu savais qu'elle te le ferait payer cher, tout ça pour ne pas me blesser. Merci..."

En parlant du loup.
Mais comment April pouvait savoir tout ça ? Les fins sourcils blé se froncèrent imperspectiblement. Si l'envouteuse maîtrisait aussi les souvenirs...celà voudrait dire que...


"Elle s'est plantée sur toute la ligne. Son plan était voué à l'échec. Puisque c'est impossible..."

Les iris de Mitzrael se réduirent en une simple fente. Elle lui aurait passé SES propres souvenirs !

Ce n'est pas grave, gardons la tête froide.

Il se détendit un peu.
D'après l'incompréhantion qui marquait les traits d'O'Brien, cette sorcière n'avait pas remonté trop loin.

Soulagement.


"Je...Il y a quelque chose que je voudrais voir. Ca peut te surprendre mais s'il te plaît, ne fais rien, ne bouge pas d'accord ?"

Le regard jusqu'à présent évaporé de l'ange se fixa sur la belle humaine. Son coeur incoruptible se souleva quand elle aprocha lentement son visage du sien. Sa tête se pencha légèrement en oblique. Les deux lèvres se rencontrèrent. Leurs délicieux parfums se mélangèrent l'un à l'autre.

Elle venait d'achever le coeur imperrissable qui s'emballa comme s'il était mortel.

Le baisé fut à la fois court et pudique mais aussi intense.

April brisa cette instant étrange la première. Elle s'éloigna, sourire perché sur son si délicat visage rosé.


"C'est bien ce que je pensais. Tu vois, je ne pourrais jamais t'aimer de cette façon. L'amour est encore trop peu pour décrire que je ressens. C'est bien au dessus de ça. Il ne peut y avoir de mot humain pour ce sentiment là, les hommes ne nomment que ce qu'ils connaissent.
Il ne peuvent pas connaitre ce qui me lie à toi.
C'est si incroyable que même un baiser qui est pourtant reconnue comme étant une grande preuve d'amour pour nous autres, me paraît...inutile tant c'est peu.
Je préfère encore voler dans tes bras, ou contempler tes yeux. J'ai envie de toucher tout ce que tu touches, de voir tout ce que tu vois, d'entendre tout ce que tu dis...Je ne peux plus rien contre ça. Je ne peux plus vivre sans ta présence. J'ai franchi le dernier cap, me voilà complètement dépendante de toi."

PAN!
Dans le mille.

L'objectif était atteint mais la concience en avait pris un sacré coup. Le vairon baissa lentement la tête. Il ne savait plus quoi penser. En fait il ne savait même plus ce qu'il voulait réellement à présent.


La dame rousse le centura à nouveau de ses bras chaleureux

"Et j'ai bien l'intention de le rester... !"

Les mains de l'immortel glissèrent le long du dos de l'humaine pour rejoindre ses mèches rouges enflammées. D'un geste doux, il les carressa précieusement.

"Quand le noir viendra, tu ne seras jamais seule. Je serais toujours là pour allumer une étoile dans les ténèbres grandissantes."

Sursaut.

Il se détacha de la jeune fille.

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

(Voilà ce que toi tu as put voir dans ses souvenirs mais que Mitzou ne peu plus voir à cause d'un sort)

Les flammes lèchaient son visage. Mitzrael se tordait de douleur, allongé sur ce sol recouvert d'une flaque de sang rouge pourpre.
Son sang.
C'était son propre fluide de vie qui s'étallait autour de lui.

L'ombre s'avança.

Une forme fantômatique, mais pourtant, le blond parvint à reconnaître des cheveux noir corbeau attachés en queue de cheval, des yeux d'un bleu océan si appaisant...

Comme d'habitude.

"Anauel !?"

La créature dressa un sourire mauvais.

"Désolé"

Eclat bleu
Le noir.

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Les mains du blond se plaquèrent sur les épaules d'April.

"Tu as dis que c'était moi qui avait tué Cooper! Raconte moi, je t'en prie, dit moi ce que tu as vue! Qu'est-ce-que c'était cette lueure bleue. Qu'est-ce-qu'il m'est arrivé O'Brien ce soir là ?!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Let me your eyes"   Mar 4 Aoû - 16:01

"Quand le noir viendra, tu ne seras jamais seule. Je serais toujours là pour allumer une étoile dans les ténèbres grandissantes."


Un sourire se dessina sur les lèvres de l'humaine alors que la main de Mitzrael glissait le long de ses cheveux cuivrés.

Soudain, il s'écarta... comme saisi. Ses doigts frêle et parodoxalement puissants broyèrent quasiment les épaules de la jeune fille.

"Tu as dis que c'était moi qui avait tué Cooper! Raconte moi, je t'en prie, dit moi ce que tu as vue! Qu'est-ce-que c'était cette lueure bleue. Qu'est-ce-qu'il m'est arrivé O'Brien ce soir là ?!"


April se raidit un peu, son regard dévia du blond et se braqua vers le sol.

- S'il te plait...Ne m'appelle pas ainsi. J'ai l'impression de l'entendre...

Nul besoin de préciser qu'elle parlait de Dane Cooper.

Alors, il ne se rappelait de rien ?

La question du " comment est-ce possible " n'effleura même pas son esprit. La réponse, elle la connaissait depuis quelques jours : avec Mitzrael, tout était possible.

Elle se dégagea d'un mouvement incertain des paumes de l'immortel.

- Tu...tu ne te souviens plus et tu voudrais savoir ?

Sa voix portait à la fois incompréhension et reproche mêlés. Elle s'en rendit compte et secoua la tête.

*Arrête de t'emporter, April.*

Elle respira un bon coup pour se reprendre et s'avança à nouveau vers lui. Encore et encore. Jusqu'à toucher être à quelques centimètre de son visage. Elle appuya son front sur le sien et caressa sa joue fraîche. Les iris verts étaient encore vrillés au sol.

- Tu as la chance de ne plus revoir des souvenirs atroces...Pourquoi désirer les imaginer ? Savoir t'aidera-t-il vraiment ? Si je te raconte ce que j'ai vu, comment savoir si ça ne te poursuivra pas ? Est-ce que ce serait vraiment faire ton bien que de tout te raconter ?

Elle releva le regard jusqu'au duo sombre et clair des yeux chamarrés.

- Je ne me le pardonnerais jamais si tu devais souffrir par ma faute. Je n'ai aucune réponse à ces questions.
Je veux juste être sûre que tu ne le regretteras pas...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: "Let me your eyes"   

Revenir en haut Aller en bas
 

"Let me your eyes"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre les mondes :: Les Mondes :: Anteria :: ▌Chicago :: Amérique & Nature :: ▌Forêts-