AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Je risque de te faire mal"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ange Déchu

feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: "Je risque de te faire mal"   Dim 12 Juil - 19:49

Bang. Les affaires de Mitzrael s'affaissèrent sur le banc. L'amas des élèves humains bien comme il le faut le suivirent de près. Ils prirent place dans un bouquant inutile.

Le vairon se laissa choire sur sa chaise. Il poussa son habituelle soupire las. Encore une journée qui promettait des heures à la place des secondes.

Le fantôme d'April s'installa à côté de lui, comme d'habitude. Il ne dut même pas s'efforcer de ne pas lui lancer un seul regard. Etrangement, l'ignorer était pour le moment d'une facilité rassurante.

"Mitzraeeeel!"

Mouton féminin signalé droit devant. Il salua Anaïs Gonzaless d'un hochement amorfe de la tête.

La belle brune était vêtue d'une minie-jupe bien remontée et d'un décolté bien descendu. Ses cheveux était dressés esthétiquement en chignon, laissant à découvert ses épaules nues.

Ce n'était pas dans les habitudes de la demoiselle qui préférait généralement les vieux jeans ainsi que des simples pulls à longue manche. A croire qu'elle avait tout plagniffié.

Elle attrappa son index et le tortilla timidement. Touchant.

"J'aurais voulu...enfin pour le balle...Je pensais que tu aurais put venir avec moi..."

Le visage pâle du blond offrit à la fillette l'esquisse d'un sourire.

"Je ne pense pas que ce soit une bonne idée. Je ne suis pas un bon danseur. Juste en te touchant je risque de te faire du mal."

Prend ça dans les dents O'Brien. -apparament l'ignorer n'était pas si facile que ça en réalité.-

Anaïs poussa un petit "ah" de déception.

En l'honneur des longues heures passées devant le miroire pour cette occasion, le vairon ajouta:

"La coiffure te va très bien. Mais je préférais tes anciens vêtements"

Elle rougie, rougie à en perdre le contrôle. Elle s'esquiva vite à sa place, la tête baissée, un sourire stupide collée sur sa bouche tendit que le proffesseur de langue entra dans la classe.

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Between light and darkness

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)

Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Je risque de te faire mal"   Dim 12 Juil - 20:11

April entra dans la salle. Le nouveau tournant qu'elle avait donné à sa vie lui plaisait mais perdre Mitzrael, ça c'était un coup dur.
Elle ignorait si elle arriverait à faire comme s'il n'existait pas.

Elle alla prendre place à côté de lui, craignant déjà le silence lourd entre eux deux. Mais Anaïs Gonzaless, vint en quelque sorte à sa rescousse.

April écouta, d'une oreille d'abord puis attentivement.

Une invitation au bal...Cette fille se faisait de belles illusions. Lui, danser ?

Elle haussa furtivement les sourcils avec un petit rictus moqueur.

Mitzrael refusa. Prévisible. La fille eut une mine déçue.

" Juste en te touchant, je risque de te faire du mal "

April se tourna vers lui. Le regard plein de flammes.

Mais il l'ignora superbement. Et complimenta même la petite brune.

April se mordit les lèvres pour ne pas rire quand la pauvre éconduite vira pivoine.

La fille fila vers sa chaise et le prof arriva.

April chopa un stylo dans sa trousse et écrivit sur le bloc notes de Mitzrael - pourquoi se gêner - :

" C'était tout simplement puéril. "

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu

feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Je risque de te faire mal"   Dim 12 Juil - 20:24

April griffona quelques mots sur le cahier ouvert du blond. Il poussa un soupire agacé.

Sans même jetter un regard sur ce qu'elle avait écrit, il arracha la feuille, la chiffona et glissa les lambeaux de papier devant l'envoyeuse sans rajouter un mot.

Elle avait l'art de compliquer les choses.

Un autre mot s'infiltra sous ses yeux:

"Tu savais que Dane Cooper était mort dans une explosion ?"

Il provenait de son voisin de droit, son ami anglais.

Le blond écarquilla ses yeux hétérocromes.
Sa main tremblante retranscrit la réponse.

"Non..."

Alors c'était lui. Il avait tué Dane Cooper...

Il attrappa sa tête entre ses bras et tenta de décompresser en respirant proffondémant.

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Between light and darkness

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)

Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Je risque de te faire mal"   Dim 12 Juil - 20:48

April pouffa, d'un air frondeur quand il jeta la feuille.

" Doublement puéril " nota-t-elle à même le bois de la table.

Soudain un mot que passait ce type anglais à l'hétérocrome -...elle avait oublié son nom, tiens.. - retint son attention.

" Tu savais que Dane Cooper était mort dans une explosion ? "

Elle jeta un coup d'oeil à Mitzrael. Là, plus de gamineries.

Elle garda un air grave.

Il marqua en réponse un " Non ".

April fronça les sourcils. Mais non, il était mort d'un accident de voiture !

C'était quoi encore cette histoire ?

Bah ! L'info avait dû être déformée.

April prit le parti de l'ignorer et de continuer à se venger de Mitzrael.

Elle cherchait un moyen quand Trisha Hayes l'appela en chuchotant :

- O'Brien !

April tourna vers elle un regard peu convaincu.

- Alors toi et Do'Han ? Vous êtes brouillés.

April releva un peu le menton, et eut un sourire mesquin. Pour une fois, cette pimbêche se montrait utile.

- Ouais.

- Mais...et...enfin vous aviez l'air de bien vous entendre pourtant...

April haussa un sourcil.

- Est-ce que vous l'avez fait ???!!! piailla la voix curieuse de Trisha.

April roula intérieurement des yeux. Tout ce à quoi cette fille pensait...Déplorable.

Elle se tourna vers la blonde.

- Ben tu sais, ça t'amène à deux doigts des étoiles et puis, là, la chute.

Le langage codé...Brillante invention.

- Ah ouaaaiis, O.K

Evidemment l'autre perruche comprenait ça selon son propre registre...


- Donc tu recommandes pas.

- Nan sûrement pas. Par contre, s'il t'intéresse, tu peux toujours essayer de l'amener voir la vue de Chicago de nuit, ça lui donne des ailes.





Spoiler:
 

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par April le Lun 13 Juil - 12:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu

feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Je risque de te faire mal"   Dim 12 Juil - 21:51

Le poing de Mitzrael se plaqua sur le burreau dans un bruit sourd, écrasant le "Doublement puéril" laissé par la dame rousse.

Il se pencha vers Trisha, un sourire détendut aux lèvres.

"Il ne s'est absolument rien passé entre April et moi. Mais tu connais O'Brien, elle aime s'inventer des histoires d'humaines et surtout se faire passer pour la pauvre victime dans l'histoire."

La poupée barbie semblai se réjouir à la perspective de voir son ennemi potenciel aux yeux verts être ridiculisée.

"Ah oui ?"

Le vairon hocha subtilement la tête.

"Si ça n'a pas marché, c'est parce qu'elle a plié face à la volonté de son père. Elle aime se calquer sur lui tu sais."

Sourire porvoquant.

"De plus elle me connait bien mal. Je préfère de loin le calme des cimetières et surtout les fleures qui le pare, même si en s'approchant on se rend vite compte qu'elles sont banales."

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Between light and darkness

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)

Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Je risque de te faire mal"   Lun 13 Juil - 13:18

April écouta Mitzrael la descendre en flèche. Elle ne s'en offusqua pas. Non, elle en riait presque. C'était tellement idiot ce jeu...et donc tellement drôle !

Trisha sautillait sur sa chaise. Enfin des trucs croustillants à raconter !

- Hey les fiiiilles ! O'Brien et Do'Han l'ont même pas fait !!! Elle a voulu me faire croire que si, mais lui, il dit que non ! chuchota-elle, surexcitée.

April afficha un air exaspéré. Il n'y avait même plus de mots pour décrire combien cette fille était désespérante.

- Ah ouii ? C'est vrai ? pépia sa grande amie Sheryl.

- Oooh mais attends ! Décidement, c'est la journée d'O'Brien : j'ai un truc é-norme à vous raconter sur elle ! lança Laura Smith, une autre fille de leur bande.

- Oh diiiis ! Diiis ! couinèrent-elles.

- Ok ! Alors vous savez que mon père est avocat.

- Oh oui, super réputé même !

- Ouais et ben, ce matin, le père d'O'Brien a appelé chez nous vers 7h30.

- Ah ouaaais ? Il voulait quoi ???

- Alors accrochez vous bien -elle accompagnait ses mots de petits gestes histoire de montrer ses mains parfaitement manucurées - il veut embaucher mon père comme avocat pour attaquer O'Brien en justice !
Apparement, il voudrait la déshériter et l'expulser de chez elle !

Les autres ouvrirent des bouches larges comme un poing, les yeux écarquillés.

- T'es sérieuse ? Sa propre fille ? Mais qu'est-ce qu'elle a fait pour qu'il aille jusqu'à la virer comme ça ?

- Son père a raconté à mon père qu'ils étaient rentré hier dans la nuit pour lui faire un surprise, qu'elle avait carrément pété les plombs, brûlé toutes les affaires de famille et qu'elle les avait jeté dehors et menacés de mort !!!

- Oh la vache ! Quand je vous disais qu'elle était folle !

- Complètement ! En plus t'as vu comment son père est riiiche ? Elle vient de signer son arrêt de mort !

- Tu crois qu'il va engager un tueur à gage ?

April, ainsi que son cher voisin - entendaient tout ça. La jeune fille rousse resta calée dans son siège, l'air neutre. Vers la fin, elle souriait même.

Elle savait tout ça. Il lu avait envoyé un fax deux heures après son départ pour le lui dire.
Mais elle s'en foutait. Elle s'en foutait royalement.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu

feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Je risque de te faire mal"   Lun 13 Juil - 13:32

Et April n'était pas la seul à s'en foutre royalement. Mitzrael s'étalla sur son banc, la tête posée sur ses coudes repliés.

Les histoires de familles des O'Brien ne regardait que eux, la petit rousse l'avait bien fait remarqué.

Une coupure de journal glissa devant lui. Il posa ses yeux vairons dessus.

L'anglais avait pris soin de souligner les mots importants au fluo.

"Dane Cooper...décédés dans une explosion...incendie criminel...enquête en cours."

Au dessus du papier froissé, une annotation: "T'en pense quoi ?"

L'hétérocrome griffona rapidement une réponse, l'air étrangement calme.

"Qu'il le méritait."

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Between light and darkness

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)

Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Je risque de te faire mal"   Lun 13 Juil - 17:06

Le prof proposa alors à un groupe d'aller commencer des recherches sur un travail à rendre dans une semaine.

Les volontaires devaient y aller. Le prof les accompagna.

April sauta sur l'ocasion et se leva pour aller rejoindre les autres qui étaient déjà partis vers la bibliothèque.

Au passage, elle glissa sans qu'il puisse le voir un papier froissé dans le sac de Mitzrael. A l'intérieur, elle se revoyait écrire en lettres fines :

" Pardonne-moi. Tu as toujours eu raison. J'ai été égoïste, irréfléchie et stupide. Je t'en prie...Non.... Je t'en supplie, redonne-moi une chance."

Seulement, cette maudite Trisha la vit faire et se jeta sur le sac pour attraper le papier.

- Oh, c'est quoi ça, O'Brien ? Attendez un peu, je lis....

Eeeeh ben ! Ecoutez-moi ça.

Elle le lut alors à voix haute, mettant un ton dramatique aux mots d'April.

April s'arrêta, dos à la classe, alors qu'elle se dirigeait vers la grande porte de la salle qui donnait sur le vieux couloir.

Frappée en plein coeur. Elle sentit chaque mot lu par la voix exagérémnt geignarde de Trisha Hayes comme les soubresauts violents d'une main qui lui arracherait le coeur.

Quand la lecture de Trisha fut finie, ses amies eurent un petit rire de crécelles mais le reste de la classe se tut.
Parfois, l'être humain sait combien jouer avec les sentiments peut être douloureux.

Apparement, on respectait encore ça. Certains firent ceux qui n'avaient rien entendu, d'autres se mirent à chuchoter que décidémment Trisha était une belle garce, les plus révoltés l'insultèrent vaguement.

April resta de longues secondes, presque une minute devant la porte fermée. Le regard vide.

Puis, d'un geste tremblant, elle se décida à l'ouvrir, passa la porte, l'âme mortifiée, et la referma encore plus doucement.
Extrêmement pâle, le coeur meurtri, elle marchant d'un pas errant, comme une ombre vers la cour ensoleillée balayée par un vent tiède.

Elle s'assit sur le même petit muret que le jour où elle avait rencontré Mitzrael. N'arrivant pas à croire, qu'elle l'avait vraiment perdu.

Elle laissa tomber son regard vers le sol, et baissa la tête vers ses pieds, n peu voûtée, dos au grand bâtiment de langues.
Pouvait-on la voir ? Aucune idée. Elle s'en moquait bien. Plus rien n'avait d'importance.

Apparement, tout était bel et bien fini.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu

feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Je risque de te faire mal"   Lun 13 Juil - 18:14

"Oh, c'est quoi ça, O'Brien ? Attendez un peu, je lis...."

Les sourcils blonds se froncèrent. Le vairon tourna son regard bigarré de couleurs vers Trisha.

"Eeeeh ben ! Ecoutez-moi ça: Pardonne-moi. Tu as toujours eu raison. J'ai été égoïste, irréfléchie et stupide..."

Les iris de Mitzrael se réduirent en une simple fente quand il reconnut sous le mauvais jeu d'actrisse de la poupée blonde les mots d'April.

"Hayes arrête ça." siffla sa voix menassante.

"Je t'en prie...Non.... Je t'en supplie..."

Il jetta un coup d'oeil inquiet vers O'Brien. La main posée sur le cadran de la porte menant à la sortie, elle ne fit pas un geste, ne protesta pas. Elle était comme pétriffée dans du marbre.

"Redonne-moi une chance."

Rire méprisable.

L'immortel, le visage tendu, se retourna quand l'ombre d'April glissa hors de la salle.

La voix criarde de Trisha lui souffla à l'oreille:


"Si tu veux moi je peux te consoller."

Sa main manucurrée vainement -elle n'avait rien d'une main propre et blanche- se posa sur la sienne.

Mouvement circulaire. Le vairon projetta littéralement barbie sur le côté qui se resaisit dans un couinement interloqué.


"NE ME TOUCHE PAS!"

Pitt l'attrapa par les épaules.

"Calm down Mitzrael! On va prendre l'air okay ?"

L'ange se laissa entrainer dehors par son ami docilmenent. Le regard pesant des autres élèves allourdissaient ses pas. Anaïs était médusée face à ce changement de comportement brutale. L'hétérocrome l'entendit murmurer son nom dans un soupire anxieux. Il l'ignora comme il savait si bien le faire.

Dehors, April O'Brien, le dos courbé sous le poigt de ce qu'il venait de se passer, attendait sur le muret. -Le muret où tout avait commencé.- Elle attendait sa réponse. Mitzrael s'avança d'un pas direct vers elle, mais au dernier moment, il dévia vers la gauche.

"Pitt, comment dis-tu en anglais "C'est un peut trop facile"."

L'anglais hocha la tête mais ne se posa pas plus de questions.

"It's a bit too easy"

"Tank you"

Ce fut ses seuls mots...sa seule réponse.

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Between light and darkness

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)

Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Je risque de te faire mal"   Lun 13 Juil - 19:30

April entendit Mitzrael lui répondre indirectement.

Trop facile...Oui...Evidemment...A quoi s'attendait-elle ?

Elle resta un instant comme ça, à réfléchir, le blond et Pitt toujours dans son dos.

Cette promesse qu'elle avait faite sans y réfléchir - qui a dit comme d'habitude ? - elle la regrettait amèrement. Et ce, quelques heures seulement après.

Elle devait trouver un moyen, tout réparer. Comment ? Comment tout gommer...Tout reprendre au départ...

Elle se redressa.

Reprendre au départ ? Il y avait peut être...

Elle sauta du muret. Si ça ne fonctionnais pas, elle savait qu'il n'y aurait plus rien à faire. Mais elle devait essayer.
Il y avait peut être au fond une toute petite chance....

L'espoir fait vivre.

Elle s'avança vers Pitt et Mitzrael. Elle sourit, aimable à Pitt. Qui lui rendit un sourire tout aussi avenant.

- Pitt, ça t'embête si je t'emprunte Mitzrael, un instant ?

L'anglais, jovial, secoua la tête :

- S'il est O.K, I don't mind .

- Merci, Pitt.

April attrapa le poignet de Mitzrael sans aucune précipitation, violenceou forme de colère. Son regard vert dans les iris chamarrés lui indiqua avec douceur de la suivre.

Elle le mena dans un bâtiment opposé. Elle le guida dans un couloir puis poussa une porte. C'était vide à cette heure là, elle le savait seule leur promotion utilisait encore cette vieille salle.

Le petit amphithéâtre où avaient eu lieu le cours d'espagnol, le premier cours de Mitzrael ici, le jour de son arrivée.

Ils avaient gardé la même place côte à côté parce que chacun reportait sa place dans les salles qui restaient -mis à part les différences d'âge des locaux - quasiment identiques.

Elle le guida au rang, aux places où ils s'étaient assis pour la première fois, côte à côte. Elle l'invita d'un geste à s'asseoir.

Elle laissa couler quelques secondes. A partir de maintenant, les mots allaient être décisifs.

Pouvait-on remonter le temps ?

Puis elle soupira en se laissant glisser sur son propre siège.

- Salut, moi c'est April. fit-elle en hochant la tête dans sa direction.

" Couldn't we just go back to the beginning ?" :
http://www.youtube.com/watch?v=tjJ8cHUkAEo

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacillice

Messages : 87

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier:
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Je risque de te faire mal"   Lun 13 Juil - 21:55

Ne JAMAIS donner son numéro à Ressia. Ou plutot ne jamais laisser Ressia piquer votre téléphone portable...

La belle sacillice dansait légèrement sur ses jolis pieds dorés en fouillant le portable de cette stupide fille...là ptit rouquine...April..O' Machinchose.

Elle y trouva le numéro de Mitzrael. La sonnerie indiqua qu'il n'avait pas éteint son portable.

- Allô ? Dis donc, mon cher Mitzrael, tu n'oublies pas notre petit marché, hein ? Oui, enfin, Mon petit marché...!
Je veux que tu me rejoignes immédiatement chez l'humaine. Et si elle est avec toi...embarque là ! Plus on est de fous...plus on crie ! Oooh je suis si affreeeuuse ! Pardonne mon humour sanglant, je n'ai jamais pu m'en empêcher !
On est d'accord, chez elle, avec ellle, sans elle mais avec TOI , dans cinq minutes. Sinon..."ooohh le pauvre petit blond...on lui a crevé les yeeeuuux...! " ! chantonna-t-elle de sa voix mélodieuse à l'autre bout du fil.

Elle eut un rire cristallin, léger, velouté puis raccrocha.

- Kiiin' ? Tu te rappelles le plan " tu prends possesion de l'humaine " ? Tiens toi prêt. Je tente une dernière chose et si je n'ai pas notre bel anneau avec ça, tu auras carte blanche pour envahir la rouquine. En attendant, tu restes à l'écart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu

feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Je risque de te faire mal"   Lun 13 Juil - 22:32

Le battant des portes mennant à l'amphithéatre s'ouvrit. C'était "l'amphithéatre", la salle de cours où, quelques jours plus tôt dans un cours de langue, une mortelle et son ange gardien s'échangèrent leurs premiers mots, scellant ainsi leur destin.

Aujourd'hui, la pièce était vide -ou peut-être juste remplie d'un silence assomant les oreilles.-

Mitzrael suivit April sagement jusqu'à les places à l'avant, celles où elle avait dit "Salut, moi c'est April" et où il lui avait répondut "Mitzrael. Je sais c'est un nom d'ange, je n'ai pas choisi" suivit d'un sourire ironique qu'elle n'avait sertainement pas saisie sur le momment.

Pris dans le jeu, il s'installa au côté d'O'Brien.

La magnifique rousse se laissa choire sur sa chaise puis, dans un hochement de tête enjollieur, lui dit évasivement:


"Salut, moi c'est April."

Là, c'était à lui de répondre.
Mais il hésitait à le faire.
C'était à lui d'entrer en scène dans ce retour vers le passé.
Mais il ne savait pas quoi faire

Il enfonça simplement ses yeux bicolores dans ceux de "April aux yeux verts".

Puis, son portable sonna.

Retour à la réallité.

Sans prononcer un mot, il enfui sa main dans la poche avant de son sac posé derrière lui et décrocha -comme à son habitude- sans regarder qui l'appellait.


"Oui ?"

"Allô ? Dis donc, mon cher Mitzrael, tu n'oublies pas notre petit marché, hein ? Oui, enfin, Mon petit marché...!"

Le blond écarquilla les yeux. Cette voix, il ne l'oublirais jamais. Il aurait dut racrocher immediatement, mais il n'en eut pas la force. Quand il entendait le timbre divin de sa voix chantante il se sentait si ... bien. En réalité, il n'avait pas envie de raccrocher. Malgrès la sensation de peur qui lui brûlait l'estomac, il voulait l'écouter murmurer volouteusement ses mots, encore et encore...

"Je veux que tu me rejoignes immédiatement chez l'humaine. Et si elle est avec toi...embarque là ! Plus on est de fous...plus on crie ! Oooh je suis si affreeeuuse ! Pardonne mon humour sanglant, je n'ai jamais pu m'en empêcher !
On est d'accord, chez elle, avec elle, sans elle mais avec TOI , dans cinq minutes. Sinon..."ooohh le pauvre petit blond...on lui a crevé les yeeeuuux...! ""
</FONT>

L'immitatrisse raccrocha. Mitzrael, le regard vide, rangea lentement son téléphone dans son sac qu'il tirra jusqu'à ses épaules d'un coup sec.

Il se pencha vers April. Ses doigts agillent allèrent chercher dans la poche de la jeune fille les clefs de sa voiture argentée.

Sans rien ajouter, il attrappa le poignet de O'Brien. Il savait qu'elle ne résisterait pas, il n'aurait pas besoin de la forcer.

Une seule chose importait: vite rejoindre cette femme. Lui obéire, seulement lui obéire.

Sur les routes de Chicago, le vairon conduisit plus rapidement que prévut. Vite la rejoindre.

Arrivé devant la deumer O'Brien, il entraina la dame rousse jusqu'à la porte d'entrée. Elle était ouverte.

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Between light and darkness

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacillice

Messages : 87

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier:
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Je risque de te faire mal"   Ven 17 Juil - 19:02

Ah, il avait fait vite. Bien

Oooh et il ammenait avec lui son humaine ! Parfait !

Ressia s'avança dans le salon vers le couloir. Avant qu'April puisse la voir, elle la statufia. April resta, geste en suspens, pétrifiée.

La sacillice apparut sur le palier, s'appuyant avec nonchalance au chambranle de la porte.

Elle était pied nus, vêtue d'un longue robe verte foncée, largement décolettée et fendue depuis le haut de la cuisse sur le côté droit. Un collier de diamants brillait autour de son cou et longs cheveux laissés libres, ramenés simplement sur l'une de ses épaules dénudées.

- Nous n'avons pas encore besoin d'elle...Suis-moi.


Elle l'attira dans le salon.

- On tient à ses beaux yeux on dirait ! rit-elle

Elle poussa Mitzrael dans le canapé. Elle-même alla se percher sur le dossier du divan, ses jambes croisées, près du visage de l'hétérocrome.

- Il y a quelque chose que j'ai là, rien que pour toi....

Elle se laissa glisser dans le divan, s'allongeant de tout son long, ses jambes passant dans le dos de Mitzrael.

Elle s'étendit, tête alanguie sur l'accoudoir et dirigea la tête de Mitzrael un peu plus vers elle grace à sa cheville dorée qui se glissa sous le menton du vairon.

- Un parfum...Je suis sûre qu'il va te plaire...Viens donc respirer cette fragance ambrée...Je la porte rien que pour toi...

Elle eut un regard séducteur et, incroyablement souple, elle ramena sa cheville et le visage de Mitzrael à quelques centimètres d'elle.

- Approche, n'ai pas peur, je n'ai jamais encore mangé personne...enfin je crois...! Viens, viens donc ! Viens plus près...là, bien ! Respire moi cette délicieuse senteur...

Le regard de l'hétérocrome se fit bientôt plus vague.

- HA ! Je t'ai eu ! s'écria-t-elle, victorieuse, les iris brillants avec un sourire vorace en bondissant pour se rasseoir.

- Ce parfum est un sérum de vérité ! Tu vas devoir me livrer tooooouus tes jolis secreeets !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu

feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Je risque de te faire mal"   Ven 17 Juil - 19:54

Alors qu'ils se déplaçaient vers la maison O'Brien, April se figea sur place. Mitzrael s'arrêta, le regard inquièt. Son corps était pétriffié, sa peau couleur marbre. Elle ne clignait même pas des yeux et c'était à peine si elle respirait. Quand il s'avança vers elle, la main tendue, une voix...

"Nous n'avons pas encore besoin d'elle...Suis-moi."

Cette voix. Il l'a reconnaîtrait entre mille tellement son chant magnétique était si appaisant et attirrant à la fois. Le blond se tourna vers l'immitatrisse. Déjà, il n'y avait plus que les yeux azurés qui comptaient. La déesse s'enfuie vers le salon. Il la suivit, exactement comme elle le lui avait si voluptueusement demandé.

"On tient à ses beaux yeux on dirait !"

Elle se trompait. Pas grave, il avait gagné un rire.

Il découvrit le salon. Dénudé de tout souvenir, peuplé des cendres d'une vie, il était dans un état allarmant. L'envouteuse le conduisit sur le divan. Sur le meuble, des oreillers et des couvertures, les mêmes que ceux qu'April avait utulisé pour le protèger de...

Il écarquilla les yeux. Il était piègé, emprisonné dans les griffes du danger en personne. Cette femme le poussa dans le fauteille et se hissa sur l'accoudoire.


"Il y a quelque chose que j'ai là, rien que pour toi...."

Elle se laissa glisser. Ses jambes carressèrent doucement le dos du vairon. Les coussins confortables l'acceuillirent. Elle était à présent allongée, à côté du blond.

Sa chevie parfaite se posa en dessous du menton de celui-ci. Ce contacte coupa le souffle de l'hétérocrome. Sa peau était si douce. Il s'abandonna corps et âme à elle.


"Un parfum...Je suis sûre qu'il va te plaire...Viens donc respirer cette fragance ambrée...Je la porte rien que pour toi..."

Porté par le pied incroyablement souple gracieux, guidé par ses mots ensorceleurs, il se pencha machinalement vers elle.

Au moment ou l'odeur du parfum ennivra ses narines, il sentit son esprit s'engourdire. Paradoxalement il se sentait...bien. Ses yeux se recouvrirent d'un voile vague.

"HA ! Je t'ai eu !"

Elle le saisit par les poignets et se redraissa.

"Ce parfum est un sérum de vérité ! Tu vas devoir me livrer tooooouus tes jolis secreeets !"

La tête était trop lourdepour Mitzrael. Tant de chose semblait se bousculer dedans. Les mots de la charmeuse se fracassaient dans son esprit. Pourtant, il se sentait flotter, comme si son âme était séparré de son corps. Mais il était assés pied à terre que pour lui dire ceci:

"Je te hais. Je hais tout ce qui est en toi."

Il serra les dents.

"Mais alors pourquoi je t'aime ?"

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Between light and darkness

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacillice

Messages : 87

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier:
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Je risque de te faire mal"   Sam 18 Juil - 20:05

Elle garda son sourire avide et releva la tête, le regard charmeur.

- Tu m'aimes ? Vraiment ? Ca me touche, teeeellement !

Son rire velouté tinta, cristallin, cruel.
- Seulement je crois que tu fais fausse route, beaux-yeux...


Elle s'avança vers lui puis l'obligea à s'allonger sur les coussins tant elle lui fit courber le dos.

- C'est à TOI de répondre à MES questions.

Mitzrael était à présent étendu sur le divan, sa tête sur l'accoudoir blanc rembouré.
Ressia joua avec ses mèches en lui caressant la joue.

- Si tu m'aimes,répond. De toute façon, tu n'as pas exactement le choix...!

Elle pouffa puis vint frotter le bout de son nez sur l'aile de celui de Mitzrael.

- Alors...qui est tu donc ? D'où viens-tu ? Quel est ton but ? et ooooh, la question bonus qui m'amuse toujours : Quel est l'être auquel tu tient le plus dans l'univers entier ?

Elle eut à nouveau un rire satiné.

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

- Ressia !

Thyr venait d'entrer dans la chambre aux tons chauds. Grande, maigre, la peau parcheminée, les doigts un peu osseux et les longs cheveux gris tenus en tresse, enveloppée dans un manteau de velours bleu marine, elle fixait sévèrement la jeune sacillice.

Ressia, coiffait ses mèches brillantes à l'aide d'un miroir, assise sur son lit, jambes nues repliées, ramenées sur le côté, drapée dans une robe en crêpe de soie rougeoyante, le long de son bras droit appuyé sur le matelas. Elle releva la tête d'un air interrogateur.

- Il faut que nous parlions, je crois.

La superbe brune fronça les sourcils. Elle connaissait bien Thyr. C'était la gardienne qui l'avait élevée pendant que sa mère chassait pour son peuple. Elle avait tout appris de cette vieille femme.

- Je t'écoute...

- On parle beaucoup de toi en ce moment...

- Ravie de l'entendre.

- Ressia, ton cas s'aggrave de jour en jour. Les autres vont finir par te haïr. Tu n'aides pas suffisament ton peuple.

Ressia soupira et lâcha le miroir qu'elle tenait à la main.

- Je n'arrête pas de me battre pour toi, de leur dire de te laisser une chance mais je sens que bientôt, je ne pourrais plus rien faire pour les retenir de te bannir.

- Comment ça " bannir " ? s'alarma la jeune créature

- C'est pourtant simple : compte le nombre d'hommes que tu as ramenés ces derniers mois. Pour 2 que tu rapportes, tu en tues 10 !
Tu pouvais sans doute encor faire ça à tes débuts mais tu ne peux plus te le permettre maintenant.

- Mais c'est le seul moyen de rendre la chasse agréable !!! gémit Ressia

- Je sais. Tu es cruelle et tu ne peux pas t'en empêcher. Mais il va falloir que tu cesses d'écouter tes propres désirs et que tu penses un peu plus à ton peuple !

- Bien, je tuerais moins...entendu...soupira la belle aux yeux opales.

- C'est une bonne décision. Mais ça n'est pas suffisant. Je ne suis pas venur ici pour te demander de réduire le nombre de tes victimes.

- Comment ça ?

- Ressia, nous, les anciennes, avons terminé il y a un mois de recenser le nombre de sacillices. Nous ne sommes plus assez nombreuses.

- ...

- Tes soeurs, tes cousines et tes amies ont toutes eu des enfants. Comme tu le sais...

Ressia hocha la tête. Oui, elle se rappelait bien leur tête geignardes sous les coups de pieds des marmots et leur énorme ventre gonflé.
Elle ricana.

- Malheureusement, pour une raison que nous ignorons, elle n'ont toutes eu que des mâles. Et les seules filles qu'elles ont eu sont mort-nées ou ont succombé quelque jours plus tôt.

" Pour une raison que nous ignorons "... Ressia retint un éclat de rire. Elles n'avaient qu'à pas la chercher ces imbéciles...Sans ça jamais ses mains délicates n'auraient jeté des sorts de destructions du sexe féminin aux ventres rebondis des siennes ou versé ce poison mortel dans les biberons.
Voilà ce qu'on gagnait à lui piquer ses prises...

Thyr la fixait d'un air froid. Ressia comprit qu'elle savait tout. Elle rit tout à coup nettement moins...

- Ressia. Ce que tu as fait est très grave.

Ressia fronça davantage les sourcils, l'air renfrogné.

- Je n'ai rien dit au Conseil des anciennes. Mais tu vas devoir réparer ça. Tes soeurs, grâce à toi sont encore malades et incapable de retomber enceintes pendant un moment. Tu es la seule de ta génération assez âgée pour les relayer.

Alors là, Ressia ne riait plus du tout.

- QUOI ?!

- Tu m'as bien entendu. Puisque tu as voulu supprimer la chance des autres, c'est ton tour maintenant.

Ressia resta bouche bée, yeux exorbités, sourcils carrément joints tant ils étaient froncés.

- Tu n'as plus le choix. Tu dois trouver un homme, le séduire, tomber enceinte de lui et donner une fille au peuple des sacillices.

Ressia jeta le miroir contre un mur avec un cri rageur.

- Et enfler comme une baluche, marcher comme une infirme et crever de douleur pour avoir un immonde nabot qui ne fera que brailler dans mes oreilles ?! JAMAIS !

- Si tu refuses, je n'aurais d'autre choix que de te dénoncer au Conseil des anciennes.

- Et alors ? Ca ne m'empêchera pas de dormir !

- Non, sans doute pas. Mais elles te banniront.

- HA ! La belle affaire ! Et qu'est-ce que ça change pour moi ?!

- Si elles te bannissent, elle te reprendront tes pouvoirs.

Ressia resta muette.

QUOI ? Lui reprendre ses...NON ! Pas ses pouvoirs ! Elle les chérissait terriblement, les perdre était impensable.

- Alors je n'ai vraiment pas le choix ? Je dois avoir une fille et pas de discussion ?!

- Tu aurais du y penser avant de détruire la progéniture de tes soeurs par vengeance. Si ne ne sommes plus suffisantes, les hommes pourront se rebellec car ils seront supérieurs en nombre et s'en sera finit du peuple des sacillices.

- Dans ce cas pourquoi ne pas décimer des hommes, ce ne sont que des esclaves après tout ! Des objets, rien de plus !

- Notre but est d'évoluer, Ressia, non de régresser. En attendant que les plus jeunes soient assez âgées, nous n'aurons plus - grâce à toi - assez de naissance. Et sans filles, notre race dépérira.

- Mais qu'est-ce que ça peut faire ! Ca n'est pas 1 fichu mioche qui fera la différence !

- Non. Mais je veux que tu sois punie de tes actes.

- Tu serais aussi dure ?!

- Va donc dire ça à tes soeurs ! Je suis déjà bien trop bonne de te laisser le choix. Ou tu donnes une fllle à la race des sacillices, ou tu seras bannie et privée de tes pouvoirs. Tu as le choix.

Thyr la fusillait du regard.

Ressia, furieuse, les yeux vrillés sur le sol, serrait le tissus de sa robe dans son poing rageur.

- Je-le-ferais. articula-t-elle les dents serrées, se retenant d'étrangler la vieille femme.

L'idée aurait été tentante mais les anciennes auraient tôt fait si Thyr venait à être assissinée de remonter jusqu'à elle, Ressia, la seule qui n'ait été enceinte et qui n'ait donc pas eu d'enfant morte ou mâle.
Et elle serait bannie de toute façon.

- Bien. Je veux que tu sois tombée enceinte d'ici trois mois. Si ça n'es pas fait, les sacillices sauront de quelle façon tu les as remerciées de t'avoir élevée et instruite.

L'ancienne quitta la chambre. Ressia jeta sa couverture au sol et la piétina, folle de rage.

Elle ! Enceinte ! C'était quoi ce délire ! En plus de tout, Thyr la tenait par tous les bouts, ele était fichue si elle n'obéissait pas !
Elle ne pouvait pas s'empêcher de sentir la colère la dévorer quand elle voyait son corps gracieux et svelte, empâté et affublé d'un lourde bosse disgracieuse. Sans compter le calvaire à l'accouchement...

- MAIS QUELLE PLAIE !!!

Elle se laissa tomber assise sur la couverture, rouge et fulminante. Elle croisa les bras.

D'accord. D'accord elle aurait cette maudite fille. Mais elle comptait bien y tirer sa part elle aussi ! Si elle devait procréer ce serait d'un mâle qui en vaudrait la peine. Qui mériterait de lui donner un enfant.
Elle trouverait le meilleur homme possible et aurait un enfant incroyable, 100 fois meilleur que tous ceux de ses soeurs.

Elle trouverait quelqu'un qui la mérite. Même si elle devait remuer ciel et terre pour le trouver. Non mais ! Elle était sans doute une sacillice mais elle restait Ressia !

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu

feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Je risque de te faire mal"   Sam 18 Juil - 20:50

"Tu m'aimes ? Vraiment ? Ca me touche, teeeellement !"

Non il ne l'aimait pas. Qui lui avait dit pareil bêtise ? Ah oui c'est vrai...cérum de vérité. Maintenant Mitzrael ne pouvais même plus se mentire à lui même.

"Seulement je crois que tu fais fausse route, beaux-yeux..."

Elle s'avança lentement vers lui. Le blond se refugia dans les coussins du fauteuil -geste inutile mais tellement rassurant- Quand il replongea ses pupilles dans le regard célèste de la femme, il se détendit automatiquement. Il compris également pourquoi il l'aimait. Elle était si, magnétisante.

Il n'y avait plus que elle qui comptait...plus que elle...

"C'est à TOI de répondre à MES questions."

Plus que elle et ses désires. Ses doigts agiles s'enroulèrent dans les mèches blés du vairon avant d'effleurer sa joue. Un frisson rêveur l'envouta le long du tracé chaud de sa main dorée.

"Si tu m'aimes,répond. De toute façon, tu n'as pas exactement le choix...!"

Son nez parfait vint carsser le sien. L'hétérocrome put sentire son souffle hardant envelopper délicieusement son visage détendut par ce moment fascinant.

"Alors...qui est tu donc ? D'où viens-tu ? Quel est ton but ? et ooooh, la question bonus qui m'amuse toujours : Quel est l'être auquel tu tient le plus dans l'univers entier ?"

Ces mots ce mélangèrent dans sa tête. Les questions se répétaient, encore et encore...Inconsciamant, les réponses glissèrent d'entre ses lèvres.

"Je suis Mitzrael. Je viens à l'origine des Cieux. Mon but est d'apporter les âmes en suffisance à Nectos et pour le reste..."

Toutes les personnes qu'il aimait étaient mortes. Il ne restait que poussière et cendre de son autre vie. Mais maintenant ? Qui comptait le plus à ses yeux ?

Son regard se dirigea vers la fenêtre.

Il put y voir la silouhette imobil d'April.

"O'Brien"

Il serra les dents. Désolé April, désolé...

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Between light and darkness

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: "Je risque de te faire mal"   Aujourd'hui à 21:35

Revenir en haut Aller en bas
 

"Je risque de te faire mal"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre les mondes :: Les Mondes :: Anteria :: ▌Chicago :: Banlieue :: ▌Quartiers riches-