AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Avec ça on pourrait presque tuer quelqu'un"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Ange Déchu

feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Avec ça on pourrait presque tuer quelqu'un"   Mar 7 Juil - 21:28

"Pourquoi ce besoin de la protéger ? Serais-tu son ange gardien ? Si c'est le cas c'est un incroyable gâchis."

Il pris grand soin d'ignorer ses paroles, de ne pas les écouter. Il devait garder son objectif en tête.

"Conduit moi au cimetière" répetta-t-il.

"Tu pourrais être tellement plus..."

Il fronça les sourcils.

"Tu n'as qu'à tendre la main pour t'emparer de ce qui ferait de toi quelqu'un de craint et d'admiré. Mais tu préfères aider cette humaine...Quelle pitié !"

Soudain, les traits tendres du visage d'O'Brien se contorsionnèrent, se transformèrent. Les cheveux roux se teignirent d'un noir charboneux. Les yeux verts se colorèrent d'un bleu opalin. La silouhette se sculta en une magnifique créature à la peau divinement dorée. A la vue de cette sublime déesse, l'immortel en eu le souffle coupé. Le canon de son revolver chuta imperspectiblement vers le sol. Quand la créature glissa ses mains parfaites sur sa joue, un souffle frais l'envahis ses sens. Ne sachant plus quoi penser, il se résolu à écouter cette voix si cristalline chanter ses mots.

"Je sais combien elle te fascine...Elle est...si... différente de son espèce méprisable , n'est-ce pas ? Elle n'est pas morte, non. Je crois que tu l'as deviné."

Le blond ferma les yeux pour se remettre les idées en place, concient d'être "ébloui" par cette image si parfaite. Il entendit l'imposteur qu'il avait osé comparer au par avant à un ver lui annoncer le destin qui attendait April. La même sentence que pour chaque être mortel de cette terre. Peu importait. Il parviendrait à voler le marteau de la justice pour changer le cours des choses.

La déesse lui révéla alors l'état dans lequel elle avait plongé O'Brien. Entre la vie et la mort, la pirre situation imaginable. Il redressa directement son arme.

"N'est-ce pas là une idée grandiose ? Atypique et originale. Je dois reconnaitre qu'April ne ressemble pas exactement à son peuple. Il lui fallait bien une fin qui s'accorde à sa nature, non ?"

Le vairon rouvrit les yeux. A nouveau saisit par les formes de cette être, il s'enterra dans un mutisme cotemplatif. Il cligna ses yeux chamarré de couleur avant de tendre d'un geste lent sa main vers l'inconue.

"Voilà, je tend ma main. Et après ?"

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Between light and darkness

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacillice

Messages : 87

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier:
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: n   Mar 7 Juil - 21:50

Ressia vit - non sans un mélange de fierté absolue et de soulagement- l'effet qu'avait sa réelle apparence sur Mitzrael.

Il sembla osciller entre l'envie de la tuer et une admiration total, béate.

Il lui tendit finalement la main.

" Voilà, je tends ma main, et après ? "

Ressia partit d'un petit rire frais, pareil à un léger tintement enchanteur.

Tout chez elle semblait calculé pour séduire.

Elle attrapa la main du blond puis son bras et l'attira juste devant elle.

Elle voulait être sûre de son emprise sur lui. Elle prépara un sort d'envoûtement qui l'obligerais à lui obéir en transformant ses ordre à elle en réflexes de son esprit.

Mais elle sentait qu'elle n'aurait pas à s'en servir...il allait coopérer, n'est-ce pas ?

Elle pivota, sa main tenant avec souplesse la machoire de l'hétérocrome, et la faisant tourner vers l'endroit où elle bougeait en même temps qu'elle.

Elle se retrouva face à lui. pas de mur ni d'endroit où le piéger. D'égal à égale ?

Elle l'espérait un peu en réalité...

Elle plongea son regard opale dans les iris vairons.

- Après, tu restes ici avec moi. Tu viens vivre ici. Tu me laisses t'observer et tout apprendre de toi. Et tu me couvres quand je voudrais me faire passer pour elle. J'ai encore quelqu'un à rencontrer...

Elle eut un sourire qui ne disait rien qui vaille.

- En attendant...

Elle fit glisser sa main de sa machoîre à sa joue puis à son front.

Sans prévenir, elle fit agir sa magie dévastatrice sur lui :

elle ordonna à son esprit de faire strictement et exactement ce qu'elle lui ordonnerait jusqu'à ce qu'elle le libère de ce charme.

-...TU M'OBEIS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu

feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Avec ça on pourrait presque tuer quelqu'un"   Mer 8 Juil - 14:03

Un petit rire argentin éclata dans la bouche de l'envouteuse. Un rire enchanté et enchanteur.

Mitzrael, l'instinct plus fort que la raison, se crispa quant les doigts légés de la nymphe s'enroulèrent autour de sa main. Ceux-ci glissèrent lentement, embrassant les contours du bras avant de se refermer dessus et d'approcher d'un mouvement dur le blond du corps parfait de la traqueuse.

L'autre main pris possetion de son menton. Elle l'obligea ainsi à garder son regard hétérocrome, magnétisé par celui si pur de son interlocutrisse, braqué sur son visage pendant qu'elle pivottait autour de lui pour se dégager du mur contre lequel il l'avait auparavant coincée.

Automatisé par cette fille si captivante dont il ne se lassait pas de contempler les traits délicats de sa silouhette, il garda malgrès tout assés d'esprit que pour garder son arme pointée sur elle.

"Après, tu restes ici avec moi. Tu viens vivre ici. Tu me laisses t'observer et tout apprendre de toi. Et tu me couvres quand je voudrais me faire passer pour elle. J'ai encore quelqu'un à rencontrer."

Le vairon secoua faiblement sa tête. Non, il ne pouvait pas faire ça. Il ne pouvait pas la laissé faire.

"En attendant..."

Sa main si douce glissa de sa machoir jusqu'à son front. Il se détendit.

"TU M'OBEIS !"

Mitzrael écarquilla les yeux. Une douleur soudaine et inconnue vint s'infiltrer dans son crâne.

Le révolver tinta d'un chant métallique quand il tomba sur le sol.
Une sensation dérangeante, comme un sifflement accablant bourdonna dans ses oreilles.
Il attrappa sa tête entre ses mains pour calmer cette brûlure qui le consumait interrieurement. Ce n'était pas suffisant. Il se replia sur lui même. Ce n'était pas suffisant. Il s'accroupit.
Sa respiration était éraillée, saccadée, comme si il avait de la peine à capter l'air sufisant pour s'allimenter. C'était insuportable.

Mais, aussi brusquement qu'elle était apparue, cette douleur s'estompa.

L'imortelle releva ses yeux multicolores vers l'attaquante.

"Endors-toi"

Il fixa d'un oeil effrayez par ce qu'il venait de faire le corps inanimé de la belle déesse fracasser le sol. Ses paupières se plassèrent devant ses iris envoutés pour se libérer du charme de ce corps. April...
Il se redraissa et enleva sa veste verte. Ses ailes se déployèrent dans un bruissement feutré. Silencieux comme la nuit, il s'envola vers le cimetière.

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Le blond repoussa la dale qui recouvrait la tombe de Cooper non sans mal. Mais elle fini par sèder.

"April."

Elle semblait dormir. Mais il savait qu'elle était plongé non pas dans un rêve, mais dans un cauchemard horriblement réaliste. Il glissa ses mains en dessous de ses aisselles pour la sortire de la demeure du mort. Désolé Dane, ce n'était pas aujourd'hui que tu allais partager ta couche avec elle.

Il allongea ensuite l'humaine sur le sol. Il écarta les quelques mèches rousses rebelles pour les placer concensieusement derrière ses oreilles. Il posa ensuite sa paume à plat sur son front. Le visage d'O'Brien sembla alors se recouvrire d'un voile doré, comme si il baignait dans la lumière. Mitzrael serra les dents. Ce qui lui faisait du bien à elle était douloureux pour lui. Il dut en effet se résoudre à appliquer ses pouvoirs de guerrison sur elle, pour soigner son esprit, le purrifier du mal provoqué par de cet être qui avait pris sa place.

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Between light and darkness

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacillice

Messages : 87

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier:
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Avec ça on pourrait presque tuer quelqu'un"   Mer 8 Juil - 15:55

Ressia regardait l'hétérocrome avec cet air supérieur et enjôleur bien à elle.

Elle venait de lui donner l'ordre ultime, il ne pouvait plus que lui obéir...

Sans doute aurait-elle cependant du émettre davantage de détails et de précision dans ses ordres...Mitzrael, rusé, réussit à saisir la subtilité de la chose et lui échappa, la laissant sur un cuisant échec :

" Endors-toi".

Elle sentit ses yeux se clore et tomba sur le bois du palier ombragé dans un bruit sourd.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)

Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Avec ça on pourrait presque tuer quelqu'un"   Mer 8 Juil - 16:44

April nageait en plein enfer dans sa nouvelle tombe. L'air manquant lui brûlait les poumons comme de l'acide et elle sentait sans arrêt la fin proche mais sans jamais arriver au moment où la mort la soulagerait.

C'était sans doute la sentation la plus affreuse qui lui jamais été donné de vivre. Elle ne pouvait bouger aucun de ses membres et se sentait à l'agonie...Sans pouvoir faire un seul geste, elle sentit qu'on la déplaçait et l'étendait à terre. Une main fraîche sur son front...Une forte bouffée d'air emplit à nouveau ses poumons. Elle suffoqua en se redressant retrouvant l'usage de ses muscles.

Ses yeux verts s'ouvrirent tout aussi brusquement.

Elle eut l'impression de se réveiller d'un long et violent cauchemard.

Devant elle, le visage tendu de Mitzrael.

La tête et les voies respiratoires encore douloureuses, elle se laissa un instant pour revenir à elle avant de se tourner vers lui, le regard accusateur...

Elle n'avait pas oublié la manière dont avait pris fin leur dernier échange.

- Comment as-tu su que j'étais ici ?

Derrière son regard émeraude, elle imprima mentalement les traits angéliques de son ami, si on pouvait l'appeler ainsi...
Ca semblait bon de le revoir alors qu'elle avait cru mourir.

Elle ferma les paupières et secoua la tête. Non, elle avait tort de réagir ainsi, Mitzrael venait de la sauver de son calvaire. Pour ça, il méritait bien plus que la façon dont elle lui parlait.

Elle rougit d'être aussi ingrate et leva vers les yeux bigarrés un regard sincèrement désolé.

Elle repensa à toutes les images, tous les souvenirs qu'avait étudiée cette femme dans sa tête...Lui permettant malgré l'atroce douleur au crâne de tout revoir d'un oeil différent.

Mitzrael avait été le sujet le plus exploité par la superbe créature. Elle avait revu chacun de ses gestes, de ses regards, ré-écouter chacun de ses mots et de ses soupirs las...Aussi étrange que cela pouvait paraître, April avait l'impression de le connaitre encore davantage.

Pleine de remords et de gratitude, elle avança la main vers celle de Mitzrael pour la serrer dans la sienne mais retint son geste. Elle garda une seconde sa main en suspend, revoyant la rapidité avec laquelle il la lui retirait toujours dans ces cas là...Visiblement, il n'appréciait pas ce contact, particulièrement celui-là.

Elle eut un léger sourire et s'agenouilla pour le serrer dans ses bras à la place.


- Merci...

Elle se détacha un peu de lui et lui demanda, des questions plein le regard :

- Cette...femme...elle a fouillé dans ma mémoire, elle a analysé d'encore plus près tout ce qui pouvait te concerner...Je suis absolument désolée..., Je n'ai pas réussi à fermer mon esprit pour te protéger...Mais que te voulait-elle pour s'intéresser autant à toi ?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu

feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Avec ça on pourrait presque tuer quelqu'un"   Mer 8 Juil - 22:07

Les yeux verts s'ouvrirent brusquement, libérant la rousse des chimères de son someil léthargique. Mitzrael éloigna sa main pour permettre à April de se redraisser. Elle toussa, libérant ses muscles respiratoires. Son souffle était rude, comme si elle utilisait ses poumons pour la première fois. Mais elle allait bien, c'était l'essenciel.

Malgrès sa tête qui lui semblait si lourde, remplie du poigt de l'usage d'une telle technique, le blond s'efforça à paraître normal. Il se simulait comme bien portant, c'était l'essenciel.

"Comment as-tu su que j'étais ici ?" chuchota la voix encore faible d'O'Brien.

L'imortelle répondit par un silence.

Il resta dans cette option muette quand l'humaine lui lança un regard navré. Sans doute désolée de sa durtée provoquée par la méfiance.

April aprocha alors sa main de la sienne. Mitzrael eut une grimace récalcitrante. Il remercia la jeune fille interieurement quand elle se résigna à simplement le serrer dans ses bras

"Merci."

Comme il aurait voulu que cette étreinte s'éternise. Bloti contre son corps si chaud, logé entre ses bras, il était si bien. Mais les meilleurs moments ne seraient pas si précieux s'ils étaient perdurables. Seulement, cet instant serait sans doute l'unique, le dernier.

La dame rousse se détacha, brisant le contacte.

"Cette...femme...elle a fouillé dans ma mémoire, elle a analysé d'encore plus près tout ce qui pouvait te concerner...Je suis absolument désolée..., Je n'ai pas réussi à fermer mon esprit pour te protéger...Mais que te voulait-elle pour s'intéresser autant à toi ?"

L'imortelle éluda, comme à son habitude, parfaitement la question.

"Il faut que tu trouves un endroit où tu seras en surtée. Restes-y. Ne me cherche pas, ne reviens surtout pas chez toi et oublie l'école un instant."

Il se releva à l'aide de ses mains. Ses bras tremblaient.

"Eloigne toi de ton autre vie temporairement le temps que je règle quelque chose."

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Between light and darkness

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)

Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Avec ça on pourrait presque tuer quelqu'un"   Jeu 9 Juil - 8:00

( "l'unique, le dernier" ? c'est mal connaître April ^^ )

April l'écouta lui indiquer la conduite à tenir face aux évènements.

Elle hocha la tête, l'air grave. Elle avait compris.

La jeune fille pivota vers la sortie du cimetière. Elle saurait s'y retrouver à pied.

Elle hésita un instant puis revint auprès de Mitzrael quelques secondes.

Elle s'avança vers lui comme aimantée et l'étreignit alors avec à la fois une grande force et une tendresse infinie.

- J'ai une entière confiance en toi. Je sais que c'est sans doute inutile de te le dire mais...je t'en prie, sois prudent. A présent que je te connais, je ne peux plus dire que je n'ai rien à perdre...souffla-t-elle alors qu'elle le tenait dans ses bras.

Elle le lâcha avec un regard anxieux puis lui adressa un sourire peu rassuré en s'éloignant.

Elle s'engouffra dans la rue éclairée qui bordait le cimetière.

Maintenant : trouver une planque.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacillice

Messages : 87

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier:
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Avec ça on pourrait presque tuer quelqu'un"   Jeu 9 Juil - 8:17

Un violent coup de pied envoya l'arme à feu qui gisait au sol voler loin du parterre de bois du palier de la maison des O'Brien.

- Merde ! Merde ! MERDE !

Ressia venait de se réveiller seule devant la porte d'entrée. Ce fichu Mitzrael l'avait contrée et plantée là !

Furieuse, elle envoya un pot de fleurs en terre cuite émaillée faire son baptême de l'air et éclater en morceaux coupants dans l'allée pavée.

- SALE PETIT....!!!!!


Elle tourna et retourna sur elle même. Jamais. JAMAIS quelqu'un n'avait OSE lui échapper. Cet foutu vairon allait lui payer !

Elle espérait que le sort qu'elle lui avait infligé soit efficace. Si c'était le cas, il serait forcé de revenir près d'elle. Et là, elle lui ferait sa fête ! Foi de sacillices !
On ne ridiculisait pas Ressia sans dommages ! Ce petit insolent de blondinet allait mordre la poussière ! Elle se le jura sur sa vie.

Il était le premier à se moquer ainsi d'elle, et serait pour sûr le dernier.

Elle retourna dans la salle à manger où Kinnara patientait dans son ampoule qu'elle lui ordonne de sortir.

- RAAAAH ! JE L'AURAIS ! Tout ça pour sa stupide humaine...! JE LA LUI FERAI BOUFFER QUAND JE L'AURAI ATTRAPE !

Elle croisa les bras, sourcils froncés, la moue rageuse.

- Il me reste un recours mais il me prend beaucoup d'énergie...C'est risqué mais je n'ai plus le choix... Reste là, surtout... Je n'ai plus qu'à attendre son retour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu

feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Avec ça on pourrait presque tuer quelqu'un"   Jeu 9 Juil - 11:10

Docile, April pivotta vers la sortie du cimetière. Mitzrael aurait imaginé qu'elle serait plus rétissante. Dieu merci, elle ne posa pas de questions frivoles qu'il devrait s'efforcer d'oublier.

Mais, à quelques pas qui la séparait de la grande grille en fer, elle s'arrêta. Mouvement convergeant. Elle revint enlacer le blond une nouvelle fois. Le vairon compris alors que le temps était l'ange des hommes. Les immortels ne pouvaient pas saisir l'intensité d'un instant, mais les humains, pour qui tout était éphémère, avait le pouvoir divin de resentire la puissance de chaque seconde.

Elle lui demanda de faire attention à lui et termina sur ces quelques mots:

"A présent que je te connais, je ne peux plus dire que je n'ai rien à perdre."

L'hétérocrome plongea ses doigts de marbre dans la chevelure rousse de la jeune fille. Il l'effleura simplement. Un simple geste futile mais puisque April était humaine, elle le capterait comme profond.
Sourire anxieu. Elle s'en alla.


///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Mitzrael se pencha pour ramasser son revolver étallé sur le sol. La douleur était brutalement revenue, lui dictant de revenir ici, chez les O'Brien. Ce n'est que lorsqu'il était arrivé à proximité de la maison qu'elle s'appaisa. Il rangea son arme et poussa la porte d'entrée d'un pas incertain. Qu'est-ce-que cette créature lui préparait à présent ?

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Between light and darkness

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacillice

Messages : 87

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier:
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Avec ça on pourrait presque tuer quelqu'un"   Jeu 9 Juil - 11:37

Ressia, cachée derrière le mur de la salle à manger, attendait le retour de Mitzrael. Elle le vit s'approcher sans la remarquer - il faut dire qu'elle était douée pour jouer les fauves tapis guettant sa proie.

Elle fixa alors son visage d'ange qui ne l'avait pas reperée et l'enveloppa d'une dernière vague de magie : elle se rendit entièrement invisible, inaudible, impossible à sentir et à soupçonner à l'esprit de l'hétérocrome.

Cela puisa une très large part d'énergie en elle. Elle espérait qu'il n'ait pas de moyen de la parer auquel cas, elle serait sûrement trop faible pour répondre.

Elle créa, maintenant cachée aux yeux verrons, une grande lame d'acier noire, elle aussi invisible pour Mitzrael et s'en approcha, décidée à lui faire payer son humiliation et à percer tous ses plus profonds secrets...

Soudain, une porte de la cuisine donnant sur le jardin, s'ouvrit dans le noir d'encre de la nuit.

Ressia haussa un sourcil. C'était quoi ça encore ?
- Qui est là ?

Bon Mitzrael ne pouvait pas l'entendre...

Mais il ne semblait rien avoir. Peut être juste un coup de vent sur un porte mal fermée...

Elle revint à sa future victime...puis ferma la porte grâce à ses pouvoirs. Elle n'aimerait pas être dérangée..

Soudain, une forte lumière les aveugla, elle et l'hétérocrome depuis la cuisine et une silhouette rousse sauta près d'eux...


Dernière édition par Ressia le Jeu 9 Juil - 12:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)

Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Avec ça on pourrait presque tuer quelqu'un"   Jeu 9 Juil - 12:33

April marchait d'un pas rapide vers le port de Chicago. Elle savait où se planquer : le viel entrepôt. Mitzrael saurait l'y retrouver.

Soudain, une image lui frappa l'esprit de plein fouet. Mitzrael rentrant chez elle et la femme brune l'y attendant. Il ne semblait pas la voir...elle ricanait...

April cligna des yeux, hébétée. La ville de Chicago, les bruits de moteurs, les enseignes lumineuses criardes, les blocs de béton armé...Plus de Mitzrael ou de cruelle femme brune.

C'était quoi ce bazard ? Elle secoua la tête pour se remettre les idées en place, attirant le regard étonné d'un passant qui la prit pour une folle.

Haussant les épaules, elle reprit son pas rapide et continua de marcher vers le port.

Tout à coup, nouvelle vague d'images. Elle bougeait autour de Mitzrael...Enfin c'était comme si c'était elle...Et dans ses mains, naissait une forme brillante...une lame sombre.

* Qu'est-ce que ..?????*

Elle se retrouva à nouveau dans la rue centrale bruyante et vivante de Chicago.

Elle fronça les sourcils. Mitzrael était-il vraiment en danger ?

Cette femme était dangereuse vu la façon dont elle l'avait enterrée vivante...!

Et Mitzrael qui semblait ignorer sa présence....Elle devait l'aider !

Elle jeta un regard circulaire autour d'elle. Un moyen de transport, vite !

La chance était avec elle : de l'autre côté de la route, un type venait de garer sa voiture à l'arrêt, moteur tournant encore pour entrer dans un bar-tabac, sûrement acheter des cigarettes, le programme TV ou saluer un ami...

Elle vérifia un peu. Personne à l'intérieur. Clé sur le contact.

* C'est ta veine, ma vieille ! *

En quelques secondes courut à la voiture, sauta à l'intérieur, et sans prendre le temps de boucler sa ceinture, démarra en quatrième vitesse vers Oak Park. Navrée pour le propriétaire mais c'était pour la bonne cause.
Elle la lui rendrait plus tard, en fouillant ses papiers pour trouver son adresse et la garerait devant chez lui.

Elle ne se soucia pas beaucoup de la vitesse à laquelle elle roulait. Elle fonça sur Melvill Street, puis ralenti au maximum pour ne faire aucun bruit, gara silencieusement la voiture devant la grande haie, encore trop loin pour être vue ou entendue de chez elle.

Elle avait une longueur d'avance : elle connaissait parfaitement tous les recoins de cette propriété. Elle longea la haie, elle savait qu'à un endroit, elle avait aménagé, petite un passage peu visible depuis la rue à l'intérieur du jardin, près de la cuisine. De cette façon , cette maudite femme ne la verrait pas arriver. Si elle était réellement là et qu'elle n'avait pas halluciné sous la peur.

Elle se glissa dans le trou de la haie, emprunta avec un peu plus de mal qu'à 11 ans, le large tunnel de passage qu'elle avait taillé à l'intérieur des tuyas, se débattant avec quelques toiles d'araignées vite brisées puis, déboucha sur son jardin. Il régnait à l'intérieur de la maison une obscurité totale.

April se baissa pour ne pas être vue par la fenêtre de la large salle à manger puis se cala contre le mur extérieur de la cuisine, sous la fenêtre.

De dos, elle se releva légèrement et risqua un regard furtif sur l'intérieur à travers la vitre.

Elle ne s'était pas trompée. Ressia menaçait bien l'hétérocrome avec une arme blanche sans même qu'il la voie. C'était étrange. Mais la magie de cette sorcière semblait puissante...

Elle marcha à pas de loup vers la porte. La clé...de cette porte...porte qu'elle n'avait plus ouverte depuis des lustres. Complètement inutile. La clé...enterrée près du mécanisme d'arrosage des hortensias..vite !

Elle fouilla la terre de ses mains s'efforcant de ne faire aucun bruit puis sentit enfin le métal froid entre ses doigts. Elle le saisit.

Maintenant, ouvrir cette foutue porte sans qu'on puisse la repérer...Elle allégea encore davantage tous ses gestes, inserra la clé dans la vieille serrure, la tourna avec le plus de lenteur et de silence possible priant pour que le verrou ne cliquette pas trop fort. Non. Il ne fit qu'un imperceptible cliquetis noyé dans les bruits de la nuit. Elle se bénit d'avoir huilé toutes les vieilles serrures de la maison deux semaines plus tôt.

Elle se plaqua avec douceur contre le mur et ouvrit la porte d'une pression de la main sur la rainure centrale.

Le panneau de bois s'écarta du passage avec un bruit léger de métal crissant.

Le noir complet de l'extérieur lui permit de se glisser par l'embrasure et de se décaler silencieusement vers la droite, dans un renfoncement de la pièce.

La femme brune légèrement éclairée par la lumière de la lune qui perçait la fenêtre du fond du couloir, se tenait toujours avec sa lame près du cou de l'immortel, l'air cependant maintenant légèrement méfiant.

- Qui est là ?

April bien entendu ne répondit pas. Plaquée contre le mur, cachée par le grand frigidaire métallique, elle ouvrit la porte du placard fixé à droite de sa tête et y glissa la main pour attraper un pistolet tazer qu'elle avait acheté pour sa sécurité au début de l'été.

Elle referma sans bruit la porte du rangement et prit l'arme bien en main. Par chance, elle noit complet et frigidaire immense la rendait totalement imrepérable.

Elle jeta un coup d'oeil vers le couloir. Mitzrael ne semblait même pas avoir entendu Ressia mais avait cependant bien vu la porte s'ouvrir. Cependant la pénombre ne permettait pas de discerner son expression.

Ressia, sans trop réfléchir, affaiblie, mais encore capable d'utiliser les sorts de bases, ordonna à la porte de se refermer .

April attendit le moment où la porte claquerait sur le chambranle...

MAINTENANT !

Appuyant rapidement sur l'interrupteur de la lampe de la cuisine, elle bondit hors de sa cachette, son arme visant tout juste à la droite de la tête de Mitzrael, celle de Ressia.

- Ecarte toi de là, immédiatemment !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu

feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Avec ça on pourrait presque tuer quelqu'un"   Jeu 9 Juil - 17:19

Hide and seek:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Rien. Juste la maison, son silence, ses fantômes...
Mitzrael n'ausa pas allumer les lumières. Après tout, peut-être que cette "femme" ne l'avait pas entendu arriver. Il serait stupide de l'attirer ici. Il savait pertinamant que c'était faut, mais il se plaisait à espérer cette situation.

Il s'avança lentement à l'aveuglette dans l'obscurité nocturne. Ses pas le conduirent au salon. Pas le soupire d'une présence. Le vairon hocha la tête. Pourquoi sentait-il alors qu'il n'était pas seul. Il jetta un regard dans son dos. Nobody, niemand, nadie, никто, ... personne. L'hétércrome poussa un soupire inquièt.

Il franchit le pallier de la cuisine. Les ténèbres de la nuit lui décrirent une grande pièce bien meublée. Il passa ses mains sous l'eau froide -histoire de se laver de ce qu'il avait commis jusqu'à maintenant-. Il entreprit d'humidiffier son visage.

Soudain, le claquement d'une porte. L'immortel se retourna. Le battant qui menait apparamant au jardin s'était ouvert. Les yeux colorés parcourrurent chaque recoin dans l'espoir de dénicher quelque chose ou quelqu'un. Mais une nouvelle fois, rien. Mitzrael se détendit. Le vent sans doute. Il fit un pas pour aller refermer cette farseuse de porte mais celle-ci n'avait pas fini de blaguer. Elle se replia toute seule.


Au moment ou elle émit un claquement sonore, la lumière s'alluma brutalement. Ebloui, le vairon eut le réflèxe de placer sa main devant ses yeux mis-clos. Une ombre se jetta alors devant lui. Il mit quelques instants à adapter sa vue.

"Ecarte toi de là, immédiatemment !"

O'Brien! Elle tenait un revolver pointé vers lui. Le blond déguaina immediatement son arme pour la pointer vers elle. Il n'allait pas tomber dans le panneau de cette imitatrisse une deuxième fois.

"Quand vas-tu comprendre que..."

Il écarquilla les yeux. Elle lui avait donné un ordre, mais il n'avait pas obéit. D'un bond souple, il se propulsa à côté de -il en était sur à présent- la vrai April.

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Between light and darkness

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)

Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Avec ça on pourrait presque tuer quelqu'un"   Jeu 9 Juil - 20:50

April resta une seconde, complètement désemparée.

Il la visait du canon de son revolver.

Elle ouvrit des yeux ronds. Ah oui, il ne pouvait pas voir Ressia...Mais pourquoi la viser-elle il n'avait aucune raison !

Cependant, il sembla perplexe un instant avant de venir près d'elle d'un saut leste.

Elle fronça les sourcils, arme bien en main et se tourna vers la femme brune.

- Alors il ne te voit pas du tout ?

Ressia eut un rictus malveillant.

- Pas plus qu'il ne m'entend..! Mais tu ne vois pas que tu me dérange en plein meutre, là ?

April eut un regard haineux envers la sublime créature.

- Montre-toi !

Ressia sembla hésiter.

- Montre-toi ou tu te retrouve à convulsionner au sol !

La femme hocha la tête.

- Très bien, très bien, pas la peine de t'énerver, maudite humaine.

Elle rompit le charme qui la maintenait inexistante pour Mitzrael.

- Là ! Contente ?

April n'eut pas le temps de répondre. Ressia était piégée, plutôt faible et elle détestait ça. Elle préfèrait encore partir de là.

Elle cria :

- Kin', on file !

Puis disparut après avoir jeté un dernier sort à Mitzrael. Histoire d'être quand même un peu vengée.

Elle ordonna à son esprit d'augmenter la sentation de froid et de la rendre insoutenable. Avec un peu de chance, il mourrait d'hypothermie.
De toute façon, elle même aurait déjà plusieurs jours à passer à se retaper por regagner sa puissance habituelle.

Utilisant ses dernière forces, elle se sauva ensuite, disparaissant loin de cet endroit dangereux.

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Partie...La sorcière s'était enfuie.
April se tourna aussitôt vers Mitzrael. Il semblait soudain mal. Son front perlait d'une pellicule de sueur et ses membres tremblaient. On l'aurait cru de cire avec un mine si moribonde.

- Oh, merde ! Mitzrael, qu'est-ce qui t'arrive ???

Elle s'approcha de lui, posant la main sur son front. Il était glacé.

Ni une, ni deux, elle courut dans le salon attraper le plaid sur le canapé et revint en envelopper son ami. Elle le frictionna.

- C'est encore un de ses maudits sorts, c'est ça ?

Elle ouvrit un peu le plaid devant Mitzrael et se glissa dedans avc lui, le serrant contre elle, espérant que la chaleur de son corps humain pourrait l'aider à se réchauffer.

- Pas de ça ! Reste avec moi. L'esprit domine la matière, tu dois te convaincre que tu vas bien !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu

feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Avec ça on pourrait presque tuer quelqu'un"   Ven 10 Juil - 1:09

Mitzrael observa l'étrange entretient entre April et un imperturbable silence d'un oeil hésitant. Elle semblait voir quelqu'un que lui ne pouvait distinguer. Le blond se doutait bien l'identité de cette personne invisible à ses yeux envoutés.

Ses doutes se confirmèrent quand l'imitatrisse enleva le voile qui la recouvrait, la maintenant cachée.

O'Brien la tenait inofencive au bout du canon de son arme. Pour la créature, il n'y avait qu'une seule alternative.


"Kin', on file !"

Elle s'échappa dans un écran de fummée opaque en même temps que les genoux de l'immortel saidèrent sous son poigt.

Le sol l'attirait, tel un aimant. Seul ses bras chancelants s'opposaient encore à cette attraction.

L'air glacé lui mordait la peau, lui brûlait la gorge quand il respirait. Ses mains étaient à plats sur le sol, mais il avait la sensation de les laisser reposer sur une plaque de verglas. Son corps se contractait, secoué de convultions incontrôlables.


"Oh, merde ! Mitzrael, qu'est-ce qui t'arrive ?" demanda la voix criarde d'O'Brien.

Il sentit la chaleur d'une main carresser son front. Il avait si froid.
Il pouvait sentire le tracé sinueux que laissaient les gouttes de sueures qui perlaient son visage. Cette eau était si gelée.

Sa cage toracique s'était rétractée. Il avait peine à respirer.

Une couverture l'enveloppa. Il la sentait. Mais pourquoi ne le réchaufait-elle pas ?

April se glissa près de lui. Elle se colla à son corps frigoriffié. Mais pourquoi sa flamme humaine ne le réchauffait-elle pas ?


"Pas de ça ! Reste avec moi. L'esprit domine la matière, tu dois te convaincre que tu vas bien !"

Domage que dans ce cas-ci, c'était l'esprit qui était atteind par la magie.

"Il...il y a de la neige...un tapis de neige qui recouvre mon corps."

Son regard hétérocrome se cacha lentement derrière ses paupièrent tremblantes.

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


Les doigts agiles semblaient flotter au dessus des touches du piano. D'un mouvement leste, ils parvenaient à faire rouler mélodieusement les notes. La mélodie était triste. Elle était en accord avec ce qui venait de se passer. Mitzrael ferma les yeux. Triste, mais pourtant si apaisante. Le son armonieux de l'instrument s'accordait parfaitement à la voix magestueuse du chanteur. L'ensemble donnait une composition pure, si divine. L'oeil claire de l'artiste chavirra vers le vairon avant d'entrer dans la trance du rythme de son morceau.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

"Cover my eyes
Cover my ears
Tell me these words are a lie
It cant be true
That I'm losing you
The sun cannot fall from the sky

Can you hear heaven cry
Tears of an angel
Tears of aaaaaaaa...
Tears of an angel
Tears of an angel.

Stop every clock
Stars are in shock
The river will run to the sea
I wont let you fly
I wont say goodbye
I wont let you slip away from me

Can you hear heaven cry
Tears of an angel
Tears of aaaaaaaa...
Tears of an angel
Tears of an angel.

So hold on
Be strong
Everyday on we'll go
I'm here, dont you fear

Little one dont let go
Dont let go
Dont let go

Cover my eyes
Cover my ears
Tell me these words are a lie"


Il baissa lentement sa tête. Il laissa la dernière note, le dernier chant du piano, en suspend.

La petite voix d'Estella demanda:


"Est-ce-qu'on va mourire comme Anthony ?"

Le poing de l'artiste se plaquèrent contre les touches blanches. L'intrument émit un gémissemant abominable.

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

"ANAUEL !"

Mitzrael se redraissa brusquement, la respiration halètante. Ses yeux écarquillés mirent un certain temps avant de reconnaitre le salon chique et bien rangé d'April. Il était allongé sur le divan, plusieurs couvertures étallées sur lui. Il frissonna. C'est dingue ce qu'il faisait froid ici.

Il sortit machinallement de sa poche son paquet de cigarettes. Malheure...Il était vide.

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Between light and darkness

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)

Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Avec ça on pourrait presque tuer quelqu'un"   Ven 10 Juil - 13:32

April paniqua quand elle vit Mitzrael sombrer dans l'inconscience.

- Mitzrael ? MITZRAEL ! MERDE !

Elle posa sa main sur son cou inanimé. Encore du pouls. Mais s peau était toujours aussi glaciale. Cette beauté vénéneuse n'avait pas raté son coup !

Elle l'attrapa sous le bras et le porta comme elle put au canapé. Elle remercia le sport et l'entraînement de lui avoir musclé le dos car bon, même s'il était plutôt svelte, Mitzrael restait un peu lourd à promener dans son salon.

Elle l'allongea sur les coussins moelleux du fauteuil puis monta au troisième étage chercher la dose de couettes chaudes et deux oreillers.
Elle revint emmitoufler Mitzrael de ces couvertures et caler sa tête sous le deux oreillers.

Elle s'en voulait de n'être qu'une triste humaine, de ne rien pouvoir faire de plus pour lui.

Elle partit mouiller un linge d'eau chaude, revint auprès de Mitzrael et lui essuya le front avec.

Dans son sommeil profond, mais agité, le vairon se mit à mumurer tout bas, presque inaudiblement des paroles...Elle écouta, essayait-il de lui dire quelque chose ? Elle comprit au ton des phrases qu'il s'agissait d'une mélodie que Mitzrael devait entendre dans son sommeil.

Elle était belle...pleine de tristesse mais si belle...Elle allait bien à Mitzrael...

Assise au sol, sur le tapis blanc, April laissa aller sa tête contre l'accoudoir du fauteuil et se laissa bercer par la chanson de l'immortel.

Soudain, il cria " ANAUEL ! " et se releva d'un bond, comme un diable sorti de sa boîte, le souffle court, un peu rauque.

Elle le vit trembler. Son regard fiévreux chercha auprès de son paquet de cigarettes. Il avait du fumer la dernière.

April s'approcha aussitôt.

- Hey, doucement, tout va bien.

Elle alla fouiller dans un tiroir du bureau de son père pour y dénicher un paquet de cigarette. Gros fumeur comme il était, elle devait toujours en remettre au cas où il reviendrait à l'improviste.
Par chance un paquet dormait là depuis quelques jours où elle avait refait les courses.

Elle le ramena à Mitzrael puis se pencha vers lui pour tamponner son front moite de sueur glacée avec le linge chaud humide.

- Qu'est-ce que c'était...tu as chantonné cette mélodie...As qoi tu rêvais ?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Archange

Messages : 40

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier:
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Avec ça on pourrait presque tuer quelqu'un"   Ven 10 Juil - 17:38

Kinnara avait tout suivit d'un oeil attentif. Parfois amusé, parfois embarassé mais jamais inquiet. Pas le mooooins du monde ! Après tout il n'était pas ami avec Ressia, il tenait promesse, c'est tout. Caché dans son ampoule il vit l'échec du costume, la défaite du mensonge et de la menace et pour finir le coup sur la tête.
En effet... il avait bien rit.

Bon... Ressia riait beaucoup moins, c'était un fait. Il n'allait pas falloir qu'il la ramène trop... Quoiqu'elle ne pouvait rien lui faire au fond ! Mais c'était pas très sympa, il avait bien rit, c'était déjà gentil de sa part de s'être ainsi donné en spectacle.

Pourtant ce n'était pas fini... L'intrigant bonhomme blond revint -il en voulait encore ?- et la sorcière lui lança un sort...
Mais arriva la fille rousse du cimetière. Elle n'avait pas été enterrée celle-là ? Dubitatif, le fantôme observa la scène. Ressia ne l'avait pas vu. Kinnara, en bon spectateur, ne fit rien, histoire de connaitre la suite des évènements et de rire encore un peu. Et puis de toute façon, ne lui avait-elle pas demandé de rester caché ?

La belle femme se retrouva prise dans son propre piège, une arme pointée sur elle. Une arme qu'il ne connaissait pas... Mais vu le regard des humains face à celle ci il comprenait qu'elle devait être efficace et au moins dissuasive... Ressia se revéla aux yeux de tous.

- Kin', on file !

Oh ! Déjà ? Le fantôme tira une moue déçue mais resta quelques secondes supplémentaire, malgré l'ordre, le temps de voir le blond, objet de la curiosité malveillante de sa maîtresse, trembloter puis s'effondrer.
Kinnara remonta par le plafond puis sortit dehors afin de rejoindre Ressia.

/////////////////////////////////////

Il retrouva la femme, goguenard.

- C'était plutôt raté ! s'exclaffa-t-il.

Il ria légèrment, derrière sa main, avant de croiser le regard de Ressia...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacillice

Messages : 87

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier:
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Avec ça on pourrait presque tuer quelqu'un"   Ven 10 Juil - 18:20

( Vais tenter le truc qui tue lol, un même sujet à 4, avec deux lieux différents xD )

Ressia ragea un coup en envoyant un coup de pied dans un buisson. Ils se trouvaient dans le parc faiblement éclairé par des luminaires pâles.

- Tu l'as dit ! Jamais de ma vie je n'ai été aussi humiliée !

Elle empoigna rageusement une chauve souris qui avait eu le malheur de passer par là et l'écrasa sous son pied.

- Et sa nunuche d'humaine ! Je vais les rosser ces deux là et cette fois, je les louperais sûrement pas !

Elle tourna en rond, en levant les mains au ciel en clamant ces mots.

- Je n'y parviendrais pas seule. Ce crétin d'immortel est trop rusé pour ça...! Il nous faut de l'aide, Kin'. J'ai une tâche à te confier :

J'ai vu dans la mémoire de l'humaine qu'on pouvait utiliser un anneau d'argent pour appeler Zephiro, un démon puissant. Ce même anneau qui se trouve à présent dans la poche de ce moucheron emplumé de Mitzrael.

Tu vas aller le lui prendre. Et ensuite, tu me le rapporteras et nous appelerons ce fameux démon...!

( ....l'impression de voir Raspoutine et Bartok xD
Pour la réponse, je meeeuurs d'envie de savoir ce que rep Mitzou à Ap' alors, si Kinnara pas là, Mitzou, make yourself at home :p )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu

feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Avec ça on pourrait presque tuer quelqu'un"   Ven 10 Juil - 21:09

Mitzrael fixa d'un oeil fièvreux la dame rousse se diriger d'un pas ouaté vers un burreau en chêne au coin opposé de la pièce. L'endolorissement à son abdomen le tenaillait, comme si on c'était amuser à déchirer ses muscles avec un canif tranchant. Il comprima un cri étouffé entre ses dents serrées et se résigna à s'allonger.

Dieu merci, April lui ramenna un paquet de cigarette. Il en piocha une au hazard et l'embrasa avec son briquet. La drogue conique épousa ses lèvres qui se délèctèrent de la fummée.

Anesthésié, il laissa April temponner son front à l'aide d'un linge humidiffié par de l'eau chaude. Ah ces humains et leur sensibilité à la souffrance accentuéee -à moins que ce ne soit celle des immortels qui s'est flétri avec le temps-


"Qu'est-ce que c'était ?"

Le vairon tapotta le bord de sa clope près du cendriller posé sur la table basse à côté de lui. La cendre se laissa chouard docilement dans le fond du verre.

"Tu as chantonné cette mélodie"

Il ne raporta pas son poison à sa bouche. Ses muscles se contractèrent soudainement.

"As quoi tu rêvais ?"

"Laisse-moi mes cauchemards tu veux ? Ca ne te regarde absolument pas!" cracha-t-il.

Le ton était farouche plus que prévu.

"Pourquoi tu ne m'as pas écoutée ?"

Il se redraissa. Il était gelè, mais ses yeux bigarré de couleurs étaient sans doute les plus froids.

"Je t'avais demandé de rester à l'abris, de ne pas t'occupper de cette histoire. La chance ne sera pas toujours de ton côté O'Brien. Au lieu de foncer, écoutant les faiblesses de ton coeur, ..."

Il percutta son indexe contre le front de l'humaine.

"Sers-toi de ta tête!"

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Between light and darkness



Dernière édition par Mitzrael le Ven 10 Juil - 21:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)

Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Avec ça on pourrait presque tuer quelqu'un"   Ven 10 Juil - 21:29

April secoua la tête. Vraiment celui-là alors...

Elle attrapa la cigarette qu'il tenait, la lui colla à nouveau entre les lèvres et ajouta, en haussant les épaules, sourcils légèrement froncés d'un côté et haussé de l'autre, style " okéé, d'accord, et après ? "


-C'est bon, t'as fini ? Ou tu comptes aussi me sortir que de toute façon nous les humains on ne comprend rien à rien ? </FONT>

Elle n'était pas énervée. Plutôt...sceptique et un peu souriante même.

- En ce qui me concerne, un simple " merci " aurait suffit...

</FONT>

Elle sourit en levant les yeux au ciel.

C'était ça le problème avec April. Vivant seule, elle n'avait suivit que ses propres lois et était habituée à n'en faire qu'à sa tête...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu

feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Avec ça on pourrait presque tuer quelqu'un"   Ven 10 Juil - 22:21

Mitzrael, pantois, eut un mouvement de recule frivole -pas très utile quand on est allongé sur un divan- quand April enfonça de force la cigarette dans sa bouche. Affecté, il saisit l'objet conique entre ses dents d'un air froissé. Son regard acariâtre faisait à présent concurance avec celui si sceptique d'O'Brien.

"C'est bon, t'as fini ?"

Ô que non.

"Ou tu comptes aussi me sortir que de toute façon nous les humains on ne comprend rien à rien ?" </FONT>

Le vairon draina la fummée d'une inspiration puissante, remplissant sa gorge du gaz toxique.

"En ce qui me concerne, un simple " merci " aurait suffit..."
</FONT>
D'un souffle profond, il repoussa la fummée sur le visage paradoxalement souriant de la dame rousse.

"Ce n'est pas un jeu."

Il se redraissa, ignorant les frissons qui traversèrent son corps frêle quand les couvertures tombèrent de ses épaules.

"Qu'est-ce-que tu aurais fais si la situation aurait étée plus critique ? Qu'est-ce-que tu aurais fais face à la menace de la mort ? Le fait que je te l'ai présentée n'impliquait pas à ce que tu la banalises au point de courire dans ses bras ! Qu'est-ce-que tu aurais fait si cette créature n'avait pas perdu toutes ses forces ? Si tu n'avais pas d'autres choix que de me tirrer une balle dans la tête ? Si tu tiens vraiment à voir les autres mondes, il ne faut pas t'attendre à ce que tout soit aussi simple que d'aller à l'école, d'en coller une à Dane ou de cracher sur une foto de famille. Si tu tiens à venir, mets toi en tête que tu ne maitrises pas tout. Non en fait tu ne maitrises absolument rien."

Il poussa un soupire rauque. Enrageant. Celle-là alors ! Il attrappa les couvertures et se jetta dans les cousins en gromellant un "bonne nuit" grossier.

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Between light and darkness

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Archange

Messages : 40

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier:
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Avec ça on pourrait presque tuer quelqu'un"   Sam 11 Juil - 12:10

Kinnara hocha pensivement de la tête. Il allait devoir être mis à contribution cette fois... Pour cet emplumé de Mitrael. Emplumé ?
Les yeux du fantôme s'agrandirent sous l'effet de la surprise, comme s'il venait de comprendre quelque chose...
En fait c'était plutôt l'inverse.

Il n'avait pas de plumes ce blondinet là pourtant... alors pourquoi un "emplumé" ? C'était les oiseaux les emplumés !

Bin, mis à part cet erreur linguistique de la part de Ressia, cette dernière avait évoqué un anneau se trouvant dans la poche du non-emplumé. Un anneau qu'il devrait prendre pour appeler un Démon.
Hep ! Minute papillon... pourquoi un Démon ? Lui aussi il était un Démon, non ? C'était pour ça qu'on l'avait tué après tout...
Mouais... mais un Démon mort n'est pas très utile. Et puis il n'avait jamais vu d'autres démons et il était plutôt curieux de voir à quoi ça ressemblait -à part lui-.

"Alors il faudra que je prenne le corps de la rousse pour l'approcher ?" demanda Kinnara même si c'était le plan qu'il comptait exécuter.

C'était bien plus simple de prendre possession du corps de quelqu'un de proche de ce Mitzrael... à moins de prendre son corps à lui ?
Euh... nan, vu comment il avait calmé Ressia ce n'était peut-être pas une bonne idée. Surtout si l'opération devait durer un certain temps.
Et puis zut, il aviserait une fois là bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacillice

Messages : 87

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier:
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Avec ça on pourrait presque tuer quelqu'un"   Sam 11 Juil - 15:53

Ressia dut avouer qu'elle n'y avait pas vraiment réfléchi...


- Ca ce serait une idée !

Elle plissa les yeux.

- Quand je disais qu'on s'entendrait...! Alors tu prendrais le corps de la fille...C'est ça !!! Au lieu de chercher à me rapprocher de lui, j'aurais du y penser ! Il faut détruire la confiance qu'il a en elle !!! Et réciproquement !

Je te propose un plan : tu prends le corps de la fille et pendant ce temps, je joue avec les nerfs de notre ami blondinet.

On va les avoir, Kin', je te jure que cette fois, on va les avoir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)

Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Avec ça on pourrait presque tuer quelqu'un"   Sam 11 Juil - 17:33

April ne bougea pas d'un pouce, l'air l'as, quand il lui envoya sa fumée dans la figure.

"Ce n'est pas un jeu."

Elle eut un rictus moqueur. Mais ne répondit pas.

"Qu'est-ce-que tu aurais fais si la situation aurait étée plus critique ? Qu'est-ce-que tu aurais fais face à la menace de la mort ? Le fait que je te l'ai présentée n'impliquait pas à ce que tu la banalises au point de courire dans ses bras ! Qu'est-ce-que tu aurais fait si cette créature n'avait pas perdu toutes ses forces ? Si tu n'avais pas d'autres choix que de me tirrer une balle dans la tête ? Si tu tiens vraiment à voir les autres mondes, il ne faut pas t'attendre à ce que tout soit aussi simple que d'aller à l'école, d'en coller une à Dane ou de cracher sur une foto de famille. Si tu tiens à venir, mets toi en tête que tu ne maitrises pas tout. Non en fait tu ne maitrises absolument rien."

Mitzrael soupira et s'affala boudeusement dans son canapé.

"Bonne nuit" fit-il sèchement.

April s'était assise sur la table basse, jambes croisées.

////////////////////////////////////////////////////

- Compte là-dessus !

Elle se leva, alla ouvrir les fenêtres sur le palier extérieur, contournant le canapé, le poussa vigoureusement hors de la salle, laissant Mitzrael dehors dans le froid et la pénombre de la nuit, refermant les portes vitrées derrière elle.

- Bonne nuit, Do'Han !

//////////////////////////////////////////

L'image s'effaça de son esprit. Elle était toujours assise sur la table, face à l'hétérocrome râleur sous ses trois tonnes de couettes.
Elle sourit. Elle avait envie de faire ce que ses pensées lui ordonnaient mais non. Elle savait se maîtriser. Au lieu de ça, elle attrapa une cigarette dans le paquet près de Mitzrael, le briquet de ce dernier qui était posé à côté. Elle l'alluma et en tira une bouffée. Elle l'avait déjà fait auparavant.

Avoir l'air intouchable avec la clope au bec, elle aussi savait le faire.

- Preuve que tu ne te sers pas tant que ça de tes yeux. Comment veux-tu tirer une balle avec un tazer ? Au pire tu te retrouvais électrocuté au sol. A part si elle avait la bonne idée de te mouiller...
Mais avec des " si" on mettrait Chicago dans une cannette de coca...! Si tu voyais plutôt ce qui s'est vraiment passé ?


Aller à l'école, en coller une à Dane ou cracher sur une photo de famille...Hé ben ça doit être reposant de vivre dans ta tête si tu crois que ça s'arrête là...

J'aime bien, l'idée. Ca serait pas mal...Sauf que j'ai tué Dane Cooper en envoyant volontairement sa voiture dans celle de ses potes puis dans un tronc d'arbre, que je ce que je peux éprouver pour mes parents - qui au passage ne regarde aussi que moi - a largement dépassé l'envie de cracher dessus. Ah oui et j'ai aussi vendu mon âme pour m'offrir en pâture à un démon sanguinaire. Mais à part ça,...oui, tu as complèrement raison, je ne connais rien du danger !


Elle se leva, brûla, mine de rien, le visage de son père et de sa mère avec le bout ardent de son mégot sur une photo et s'avança vers le couloir en continuant :

- Mitzrael, non seulement je ne maîtrise rien, mais j'adore ça. Depuis toute petite, j'adore grimper des hauteurs sans protections, savoir qu'aucun filet ne pourra me retenir, marcher sur les murets derrière lesquels se trouvent les chiens les plus dangereux, balader ma main juste au dessus du feu, mettre deux minutes avant d'ouvrir l'aération quand je laisse du gaz s'échapper dans la cuisine, traverser la route les yeux fermés, ralentir sur le passage piéton alors que le feu est vert, me mettre en équilibre sur un pied au bord d'un ravin, donner carte blanche à un démon pour faire ce qu'il désire avec moi... J'aime ça, l'adrénaline, la peur, la sentation de frôler le vide, flirter avec la mort. Tu ne me referas pas en un jour.

Si j'étais saine d'esprit, ça se saurait, non ?

Elle trempa la cigarette dans l'eau d'un vase. L'objet fuma en grésillant puis les braises moururent noyées.

Elle la lança derrière elle sans même se retourner.

Et monta les escaliers, claquant la porte arrivée au deuxième étage.

Une bonne heure passa. April assise en tailleur sur son lit ne dormait pas, encore toute habillée.

Elle réfléchissait. C'était quoi son problème ? Mitzrael n'avait absolument pas tort. Même complètement raison. Elle devait arrêter de jouer la gamine en crise et l'écouter un peu plus.

Elle soupira.

* Une fois de plus : Bravo, April O'Brien ! *

Elle secoua la tête. Pas possible d'être aussi idiote.

Elle poussa sans bruit la porte du troisième étage puis descendit d'un pas léger au salon.

Mitzrael était toujours dans son fauteuil.

Elle soupira doucement et se laissa glisser contre le dossier du canapé, à l'opposé de Mitzrael.

Elle laissa sa tête tomber contre la surface matelassée.

- Mitzrael ? Je....J'ignore si tu dors mais...je voulais te dire quelque chose...Si tu es encore endormi alors tant pis, au moins je l'aurais dit à voix haute... fit-elle de derrière le divan.

- Je suis désolée pour tout à l'heure...Je dois être totalement cinglée. C'est toi qui avais raison, j'aurais dû t'écouter et obéir.
C'est juste que...pendant tout ce temps j'ai appris à n'obéir qu'à moi même et c'est une sale habitude avec laquelle je me bats un peu...

Prochaine fois, je ferais ce que tu me diras, je te le promets. Mais tu dois savoir que...tu...enfin,tu es le premier...la première personne pour laquelle j'ai, pour une fois, l'impression de vraiment compter...Et c'est...je sais pas...tellement...nouveau...

Ok, c'est complètement égocentrique ce que je dis, là...! Désolée...
Mais en voyant cette femme avec son poignard, j'ai compris que pour moi aussi tu comptais...Tu es le seul qui ait jamais réussi à s'octroyer ma confiance en si peu de temps...Quand je pense que je t'aurais bien étranglé ce matin !

Elle eut un petit rire. Elle pleurait sans bruit. Lasse de toujours tout accepter sans hurler. Trop touchée pour se battre contre les larmes qui dévalaient ses joues.

Elle tenta d'essuyer le flot libre de ses yeux -mais en vain- et se leva pour passer devant le canapé. Elle frissonnait mais contrairement à Mitzrael, pas de froid. Plutôt de chagrin. Elle colmata à nouveau les fuites de ses iris verts avec le bout de ses manches.

Sans prendre la peine de réfléchir, elle attrapa la couche phénoménale de couverture et se glissa dessous à côté de l'hétérocrome. Là, si elle ne l'avait pas déjà réveillé, c'était fait.

Elle sentait ses poumons lourds comme le plomb et sa gorge était nouée d'un milliard de cris qu'elle aurait voulu pousser.

Tournée vers le plafond, l'immortel glacé sur sa gauche, elle inspira puis expira doucement pour se calmer.

Quelques secondes plus tard, elle se sentait plus légère.

- Navrée pour la scène de petite fille gâtée pleurnicheuse...

Elle se tourna sur le flanc, davantage vers lui, caressa son front froid puis sans vraiment le prévoir, elle l'enserra de ses bras pour le garder contre elle.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Archange

Messages : 40

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier:
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Avec ça on pourrait presque tuer quelqu'un"   Sam 11 Juil - 18:29

[et Kyle alors... il ne compte plus dans ta confiance ? Sad xD]


Kinnara hocha vigoureusement de la tête, cette idée lui plaisait beaucoup, il allait pouvoir s'amuser ! Tout guilleret, il s'apprêtait à partir mais se stoppa dans son élan, prit d'un doute. Portant sa main à sa machoire, il se questionna avant de se tourner vers Ressia, tout sourire mais l'air un peu penaud quand même.

- Je fais quoi en fait ?

Il se retourna vers la dame et s'avança d'un pas.

- Je dois prendre contrôle de son corps et je fais en sorte, en agissant avec son corps, que le type blond n'ai plus confiance en elle ? Par exemple je lui fais dire des choses méchantes ou j'agis méchamment ?
Mais... comment tu comptes faire pour que ça soit réciproque vu qu'elle saura que se n'est pas elle qui agit et qu'elle en sera consciente ? J'avoue avoir un peu de mal à saisir la subtilité de la chose...

Il passa une main dans ses cheveux blés jusqu'à son unique corne, avec un air à la fois amusé et désolé peint sur le visage -mais bien plus amusé que désolé !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu

feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: "Avec ça on pourrait presque tuer quelqu'un"   Dim 12 Juil - 0:16

Emmitouflé dans les tissus teintés de vif, les yeux dyaphanes du vairon observèrent April attraper une cigarette. Elle l'enflamma avec le briquet rouge pettant. Elle tirra une bouffée de fummée d'un air proffetionnel.

Ah la bonne comédienne.
Mitzrael se retourna dans "son" divan pour confronter son dos à la jeune fille -peut-être qu'il aurait plus de succès qui sait.-

"Preuve que tu ne te sers pas tant que ça de tes yeux. Comment veux-tu tirer une balle avec un tazer ? Au pire tu te retrouvais électrocuté au sol. A part si elle avait la bonne idée de te mouiller...
Mais avec des " si" on mettrait Chicago dans une cannette de coca...! Si tu voyais plutôt ce qui s'est vraiment passé ?"


Malheureusement pour le momment le blond était d'humeur à envisager ce qui aurait put se produire.

"Aller à l'école, en coller une à Dane ou cracher sur une photo de famille...Hé ben ça doit être reposant de vivre dans ta tête si tu crois que ça s'arrête là..."

April O'Brien, autrement dit, la spéciliste pour jouer sur les mots. Il les choisirait mieu la prochaine fois qu'il lui dirait qu'elle commençait à lui tapper sur les nerfs.

"J'aime bien, l'idée. Ca serait pas mal...Sauf que j'ai tué Dane Cooper en envoyant volontairement sa voiture dans celle de ses potes puis dans un tronc d'arbre."

L'hétérocrome poussa un soupire rageur. Et c'est justement parce que la dame rousse croyait toujours tout savoir et tout maîtriser qu'elle était tombée face la première dans cette situation et dans ces tourmentations. Après tout, peut-être que ce n'était pas elle qui avait tué Dane Cooper n'est-ce-pas ?

"Que ce que je peux éprouver pour mes parents - qui au passage ne regarde aussi que moi - a largement dépassé l'envie de cracher dessus."

Les muscles contractés par la colère se détendirent.

"Ah oui et j'ai aussi vendu mon âme pour m'offrir en pâture à un démon sanguinaire. Mais à part ça,...oui, tu as complèrement raison, je ne connais rien du danger !"

L'immortel ne bougea pas. Seule ses doigts se pressèrent faiblement contre la paume de sa main.

"Mitzrael, non seulement je ne maîtrise rien, mais j'adore ça. Depuis toute petite, j'adore grimper des hauteurs sans protections, savoir qu'aucun filet ne pourra me retenir, marcher sur les murets derrière lesquels se trouvent les chiens les plus dangereux, balader ma main juste au dessus du feu, mettre deux minutes avant d'ouvrir l'aération quand je laisse du gaz s'échapper dans la cuisine, traverser la route les yeux fermés, ralentir sur le passage piéton alors que le feu est vert, me mettre en équilibre sur un pied au bord d'un ravin, donner carte blanche à un démon pour faire ce qu'il désire avec moi... J'aime ça, l'adrénaline, la peur, la sentation de frôler le vide, flirter avec la mort. Tu ne me referas pas en un jour."

Et il ne la comprendrais pas non plus en une nuit.

"Si j'étais saine d'esprit, ça se saurait, non ?"

Non en fait, O'Brien était juste stupide. Oui, stupidement attachante. Il l'entendit monter lourdemant les escaliers. Une porte claqua.

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Le poing de Mitzrael claqua contre la paroie du fauteuil. Il recommença son mouvement inlassablement. Il détestait être ce genre d'oiseau enfermé dans une cage et observé à longueur de journée par des yeux currieux de savoir la nature de son incroyable plumage.

Une bête de foire à qui on avait cloué le bec pour empècher de divulguer son chant si dérrangeant.

Il réenvoya un coup que les coussins absorbèrent.

Soudain, la porte du salon s'ouvrit. Il ne bougea plus. Il sentit la silouhette élancée d'O'Bren glissée contre le dossier du divan dans son dos. Il ne dit rien. -de toute façon, sa bouche était cellée.-

"Mitzrael ?" minauda l'humaine. "Je....J'ignore si tu dors mais...je voulais te dire quelque chose...Si tu es encore endormi alors tant pis, au moins je l'aurais dit à voix haute..."

Pas de réponse, veuillez rappeler plus tard.

"Je suis désolée pour tout à l'heure...Je dois être totalement cinglée. C'est toi qui avais raison, j'aurais dû t'écouter et obéir.
C'est juste que...pendant tout ce temps j'ai appris à n'obéir qu'à moi même et c'est une sale habitude avec laquelle je me bats un peu..."


Un fin sourire se crayonna sur le visage fatigué du vairon. Fatigué de subire les changements d'humeur de la jeune fille rousse.

"Prochaine fois, je ferais ce que tu me diras, je te le promets. Mais tu dois savoir que...tu...enfin,tu es le premier...la première personne pour laquelle j'ai, pour une fois, l'impression de vraiment compter...Et c'est...je sais pas...tellement...nouveau..."

Son sourire se gomma progressivement.

"Ok, c'est complètement égocentrique ce que je dis, là...! Désolée...
Mais en voyant cette femme avec son poignard, j'ai compris que pour moi aussi tu comptais...Tu es le seul qui ait jamais réussi à s'octroyer ma confiance en si peu de temps...Quand je pense que je t'aurais bien étranglé ce matin !"


Quand elle glissa d'un pas feutré devant le canapé, les yeux humides de tristesse, lui aussi il eut une soudaine envie de l'étrangler. Elle avait l'air si fragile, si douce, si...humaine. Il avait envie de l'étrangler parce qu'il rêvait de refermer ses grandes ailes blanches sur elle pour la protèger quand il la voyait ainsi.

Elle s'infiltra à côté de lui. Etrangement, il la laissa faire.

"Navrée pour la scène de petite fille gâtée pleurnicheuse..."

Sa main chaleureuse se posa sur son front. Il put cette fois-ci capter sa flamme plus vive et plus puissante que la dernière fois.

Mais après, parce qu'elle pensait tout maîtriser, ses bras étouffants s'enroulèrent autour de lui, le lacérèrent interrieurement. D'un mouvement sauvage, il projetta les couverture sur le tapis blanc avant de se propulser agilement en l'air. Il attérit debout sur le dossier du fauteuil.

L'équilibre du meuble était instable. Il eut vite fait de basculer en arrière. L'immortel se plaqua dos contre le mur, la respiration ardante.

Saletée d'humaine égocentrique sentimentale et...

Il soupira. La liste était trop longue. Les injures lui brûlèrent la gorge.

Long silence pesant.

Seul le tic-tac de l'horloge avait assés de courage que pour montrer un signe de vie.

La main tremblante de Mitzrael alla ramasser les clefs du monstre argenté posées sur le burreau.

Le visage fade, indescriptible, il tendit sa main vers April.

"J'aimerais te montrer que tu ne connais pas Chicago comme moi je le connais."

(désolée pour la qualité du message: je suis fatigué)

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Between light and darkness

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: "Avec ça on pourrait presque tuer quelqu'un"   

Revenir en haut Aller en bas
 

"Avec ça on pourrait presque tuer quelqu'un"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre les mondes :: Les Mondes :: Anteria :: ▌Chicago :: Banlieue :: ▌Quartiers riches-