AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Grand ménage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membre inactif
avatar
Messages : 5

Feuille de personnage
Orientation politique:
Classe&Métier:
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Grand ménage    Jeu 28 Oct - 18:58

Une journée de plus s'écoulait sur Mahl. Un jour avec son lot de peines et de petites joies, de parties perdues et de victoires. Un jour pluvieux, gris et froid, une symphonie aqueuse et acide de l'extérieur. La belle Londres, toujours aussi malade et gangrénée par les dérives humaines ; cette femme vénérable et austère qui subit les aléas que les hommes lui ont envoyés. Des gens s'entretuaient dans la rue - d'autres, c'était le temps pourri qui les tuaient. Une vision commune de la belle capitale anglaise désormais, et ce depuis une bonne dose d'années.

Alaïs écoutait le son de l'eau qui tombait sur les toits des bâtiments de Londres. Elle écoutait aussi la respiration douce d'un Deyss endormi à ses côtés. Elle conservait les yeux fermés, toujours dans les bras de Morphée, et dans ceux de Deyss. La douceur des draps parfumés, l'atmosphère légère d'une chambre après la nuit ; tout ça commencait à s'étioler, la vivacité du réveil pointait son nez.

Alaïs ouvrit les yeux, elle avait une vision oblique de leur chambre, une chambre teintée de vieux rose et de vieux meubles récupérés dans des immeubles encore inaccessibles, pour la plupart des gens, dont seuls certains bourgeois et certains petits nobliaux ont accès. Les rideaux pourpres des baldaquins étaient relevés, le jeune couple n'avait pas d'intimité à masquer aux yeux de domestiques potentiels ; il n'en avait pas. Tout était en désordre, l'ordre du jour était de donner une espèce d'harmonie à ce refuge. Elle repoussa avec douceur son aimé, et le laissa dormir encore un peu. Il dormait profondément. Elle lui caressa sa tignasse rousse, et déposa un baiser sur le front.

Elle s'assit au bord du lit, se vêtit d'un négligé de soie. Elle regarda en direction de la vitre, une lumière grisée indiquait que le soleil était levé, si soleil il y avait. Il n'était plus qu'un mythe depuis très longtemps. Son père lui en avait parlé une fois, il lui avait dit qu'il l'avait vu, mais ce phénomène n'était plus revenu depuis. Elle posa ses pieds sur le parquets, et se leva. Elle s'étira doucement, dénoua ses cheveux, s'installa à une petite coiffeuse vermoulue et les brossa. Elle se lava le visage d'une eau fraiche et claire, dans la vasque de marbre qui ornait le petit meuble à côté de la coiffeuse. Le privilège aqueux était le cadeau généreux du baron et de sa femme pour les services rendus de Deyss et d'elle-même.

Elle se dirigea vers le garde-manger où elle prit des gâteaux secs, des parts de cake aux fruits et quelques tranches de bacon. Elle alla dans la petite cuisine et prépara le petit déjeûner sur un grand plateau, pour Deyss et pour elle. Elle cuisit légèrement le bacon qui crépitait dans le débris de poêle qu'ils avaient récupérés, déposa des tranches de cake pour elle, et des gâteaux secs pour Deyss. Elle prépara un peu d'eau orangée avec quelques vitamines en plus dans une carafe translucide.

Elle passa par la salle à manger, où des étoffes en vrac étaient mélangées avec des meubles disposés un peu partout, des bons de commandes... Deyss avait déposé négligemment ses armes sur un morceau de soie pourpre, très prisée dans l'aristocratie, la blancheur des katanas contrastait avec le rouge sanguin de la soie et rappelait la violence dans laquelle il vivait quotidiennement. Elle les replaça dans les protections qui leurs étaient assignées.

Une fois de retour dans la chambre, sans bruit, elle regarda en direction de Deyss qui était assis en tailleur dans le lit, les yeux encore fermés ou mi-clos, torse nu. Il souriait, il l'avait entendu ou avait senti le bacon cuire - ce qui était dix fois plus probable - cet homme musclé et attirant qui faisait le bonheur de sa fiancée. Elle déposa le plateau sur le lit. Son négligé s'était en partie défait, c'était le matin, on pouvait excuser une bonne quantité de négligences.

- Je ne t'ai pas réveillé j'espère ? Sinon tu as bien dormi mon coeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre inactif
avatar
Messages : 35

Feuille de personnage
Orientation politique:
Classe&Métier:
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Grand ménage    Mer 3 Nov - 11:05

Deyss se réveilla lorsqu' Alaïs déposa un baiser sur son front... C'était étrange, Il pouvait y avoir du tonnerre que Deyss ne se réveillerais pas, mais un baiser d'Alaïs et hop, debout! Enfin, il se réveillait aussi lorsqu'il y avait un danger, même si ce danger était silencieux... Qui ne s'est jamais réveillé en sentant une présence menaçante dans sa chambre? Quoiqu'il en soit, le jeune homme regarda sans faire le moindre geste sa bien-aimée qui s'habillait avant de quitter la pièce.

Deyss resta étendu un moment encore, puis il sentit l'odeur du bacon qui cuisait... Ce met délicieux n'était pas accessible à tous, malheureusement... Bien qu'il était des plus courant il y a quelques temps, avant la catastrophe, il était plus rare à présent... Peut-être du au fait qu'il donnait soif, et que l'eau se raréfiait?

Perdu dans ses pensées par rapport au bacon, il dériva lentement et son regard finit par croiser la fenêtre, à travers laquelle il vit la pluie qu'il n'entendait même plus tellement elle faisait partie de la vie courante... Un sourire se pointa sur le visage de Deyss lorsqu'il se rappela qu'aujourd'hui était son jour de congé... Il pourrait passer la journée avec Alaïs! Et puis, même s'il était très probable qu'ils sortent, Au moins Deyss n'aurait pas à combattre sous la pluie... C'était impossible de chasser qui ou quoi que ce soit sans se brûler un minimum lors des jours de pluie... Cet averse acide était une vraie malédiction...

Puis le regard du jeune homme dériva encore pour tomber sur sa table de nuit... La table de nuit... Les deux desert eagle posés dessus... posés dessus... Il y a un truc qui cloche! Ou sont ses katanas? Puis Deyss se rappela que dans sa fatigue de la veille, il n'avait pas pris la peine de bien les ranger...


*Honte à moi... Tu dois toujours prendre soin de tes armes Deyss, quelque soit ton état! Et après ça, tu ose te dire guerrier aguerri? Tss, tes armes font partie de toi, tu dois en prendre soin comme tu prends soin de toi! Bon sang... Bon, pas la peine de me mettre de mauvaise humeur si tôt... C'est une belle journée avec ma chérie qui m'attends, soyons positif!*

Deyss sortis de ses pensées à l'arrivée d'Alaïs dans la chambre... Cette dernière trouva le jeune homme assit en tailleur sur le lit, le torse nu. Il avait prit pour habitude de dormir avec une espèce pantalon très large, mais refermé au niveau de la cheville par des élastiques.De ce fait, même hors de ses draps, le belle Alaïs ne put voir que ce pantalon, pas plus! (non mais...)

Le jeune homme pencha la tête sur la droite, puis sur la gauche, ses os craquèrent et il poussa un soupir de satisfaction... Puis il détailla sa belle et la trouva trop habillée à son gout... Peu importait au jeune homme, en fait, ce qu'il voulait surtout dans l'immédiat, c'était de satisfaire la chose qui hurlait dans un concert de borborygme... Le jeune homme posa une main sur son ventre et laissa s'échapper un sourire avant de répondre à sa fiancée:


"MmMmMmmh, ouais, bien dormi... Et toi?
Un petit silence passa, puis les borborygme du ventre de Deyss reprirent si fort que le jeune homme eut peur d'effrayer Alaïs...
Ca sent bon...!"

Le visage du jeune homme se fendit d'un sourire, tandis qu'il passait sa main droite dans ses cheveux presque rouge...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre inactif
avatar
Messages : 5

Feuille de personnage
Orientation politique:
Classe&Métier:
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Grand ménage    Sam 6 Nov - 18:36

- MmMmMmmh, ouais, bien dormi... Et toi ?

Elle déposa le plateau sur le coussin au bout du lit.

- Oui, lui répondit-elle avec un sourire.

Le ventre de Deyss rendit son jugement, il était temps de déjeûner.

- Ca sent bon...!

- C'est le bacon qui t'as réveillé, j'en suis presque sûre ! Au fait, j'ai rangé tes katanas dans leurs fourreaux. Elle s'assit près de Deyss, bu son verre et mangea quelques tranches de bacon.

- Désolée de ne pas te laisser profiter de ta journée de repos, mais je crois que nous aurons du rangement à faire aujourd'hui ! Elle regarda la pièce dans laquelle ils dormaient ; des chiffes partout, des cuirasses, des bibelots, des photos.... Elle se désintéressa de la tâche herculéenne qui les attendait et caressa une mèche rouge, rebelle, de Deyss.

Elle abandonna la mèche et lança un soupir très sonore, regarda avec des airs de chien battu les tranches de cake.

- J'ai même pas faim ...

Ce n'était pas tant le rangement qui la dérangeait, au contraire ça lui permettait de passer du temps avec son fiancé, et elle y verrait plus clair ; mais c'était cette ***** de robe rouge écarlate en dentelle que lui avait commandé la baronne, avec des techniques de couture très peu usitées, de la soir sabrée et une dentelle extrêmement fragile et raffinée. Elle en aurait du temps à perdre avec des caprices de grande duchesse, mais s'ils voulaient de l'eau et de quoi vivre financièrement, il fallait y céder. Ca la travaillait énormément, une commande d'une exigence hallucinante avec certes un excellent salaire, mais de quoi se pendre avant la fin de l'ouvrage ! Et si le résultat n'était pas à la convenance de "Madame" et bien elle pouvait dire adieu à sa priorité dans ses commandes et donc à la majorité de son commerce.

Elle occulta cette pensée pour l'instant et regarda Deyss, au moins, lui savait ce qu'était un caprice de haute noblesse, elle avait la baronne, lui avait le baron ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre inactif
avatar
Messages : 35

Feuille de personnage
Orientation politique:
Classe&Métier:
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Grand ménage    Ven 12 Nov - 22:18

- C'est le bacon qui t'as réveillé, j'en suis presque sûre ! Au fait, j'ai rangé tes katanas dans leurs fourreaux.

Deyss sourit lorsqu'il entendit Alaïs prononcer ces paroles... Elle le connaissait si bien. Le guerrier avait toujours aimé la viande, et le bacon était une viande qui dégageait une forte et agréable odeur lorsqu'il cuisait. Il se contenta de regarder tendrement sa bien aimée, un air malicieux sur le visage. L'homme regarda sa fiancée manger le bacon et il fit de même, enfournant les tranches de façon à faire rapidement taire sa majesté du bidou.

Puis à ce moment là, Deyss repensa à ses katanas... Il n'arrivait décidément pas à se pardonner d'avoir laissé ses armes trainer là, par dessus les tissus d'Alaïs, en plus, ces si précieux tissus, utilisés pour faire les robes et costumes des nobles, la plupart du temps...


- Désolée de ne pas te laisser profiter de ta journée de repos, mais je crois que nous aurons du rangement à faire aujourd'hui !

*Mais tu te fiche de moi là? On va passer la journée ensemble, et tout rangement que ce soit, il sera surement plus reposant qu'une journée à courir partout et à... tuer... des créatures qui n'ont, au final, rien demandé à personnes... Enfin, ça ne les empêche pas de tuer des innocents...*

- J'ai même pas faim ...

*Ah, et je dois répondre quoi à ça, moi...? Je vais peut-être devoir tenter de lui remonter le moral... Si elle n'a pas faim, ce n'est peut-être pas pour rien... Oh, Deyss, tu en deviendrais presque parano. C'est un jour de congé, tu le passe seul avec ta bien-aimée à ranger ta maison, profites-en!*

Sur ces pensées, Deyss se rapprocha d'Alaïs et l'entoura de ses bras, il l'embrassa puis se détacha et se leva de son lit. Le jeune homme lança un sourire à sa belle avant de quitter la pièce, tout en désignant le plateau de l'index.

"Tu sais, on dit que l'appétit vient en mangeant! Et ne t'en fait pas, passer une journée seul avec toi, même si c'est pour ranger, ça me fait plaisir."

Deyss lança un dernier sourire à sa fiancée puis s'en alla vers la salle de bain, prenant au passage tout ce dont il aurait besoin, c'est-à-dire ses vêtements... Puis il s'habilla tout en noir, comme d'habitude, les couleurs flashys n'étant pas très, disons, courantes par ici... Il avait donc un pantalon ample noir, un T-shirt serrant laissant deviner ses muscles, noir lui aussi, par dessus lequel il mit une chemise, dont il ne boutonna que les trois boutons les plus centrés. Il remonta ses manches jusqu'au milieu du biceps, s'aspergea le visage d'un peu d'eau contenu dans une jarre, puis sortit de cette salle de bain.

Deyss prit alors ses katana, resta un moment sans bouger, les yeux fermer, ses armes à hauteur de sa tête... Il s'excusait mentalement de les avoir laissé là, en fait... Ceci fait, le guerrier les rangea près du porte-manteau ou était pendue sa veste et les holster de ses deux fusils. Il rejoignit ensuite Alaïs.


"Et donc, programme de la journée?"

[HS:Désolé, je ne visualise pas bien la maison... '^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre inactif
avatar
Messages : 5

Feuille de personnage
Orientation politique:
Classe&Métier:
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Grand ménage    Sam 13 Nov - 17:10

Elle sentit une chaleur monter en elle pendant que Deyss la serrait dans ses bras, elle aimait tellement sa douceur. Il se leva et se dirigea vers la salle d'eau, et pointa du doigt le plateau.

- Tu sais, on dit que l'appétit vient en mangeant ! Et ne t'en fait pas, passer une journée seul avec toi, même si c'est pour ranger, ça me fait plaisir.

- Bien mon ange ! Elle lui souria doucement, et elle mangea quelques parts de gâteaux et quelques autres de bacon.

Alaïs rejoignit son bien-aimé (qui était déjà parti dans la salle à manger) dans la salle d'eau et se prépara à son tour, un corset, une robe blanche fleurie de petits myosotis et de violettes (enfin pour elle c'était des fleurs bleues et violettes, étant donné qu'elle n'en avait jamais vu, ni à une exposition, ni dans le désastreux désert naturel), un peu d'eau, ses cheveux nattés avec un ruban bleu, elle retourna dans la chambre afin de ramasser les restes du petit-déjeûner.

Il la surprit un peu, elle ne s'attendait pas à ce qu'il revienne aussi rapidement.

- Et donc, programme de la journée ?

- Et bien... Je comptais ranger ma quantité incommensurable de tissus et autres, remettre les meubles à leur place (Alaïs avait dû tout pousser pour faire de la place à un arrivage de tissus, un peu trop conséquent pour son entrepôt déjà plein à craqué), je pense qu'à part ça nous n'avons pas d'autre choses à faire, à moins que tu n'aies une idée qui te viennes à l'esprit ?

Elle se leva avec le plateau dans ses mains et détacha l'habillement de son fiancé, toujours aussi séduisant, même avec ses vêtements aussi sombres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Grand ménage    

Revenir en haut Aller en bas
 

Grand ménage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre les mondes :: Les Mondes :: Mahl :: ▌Londres :: Banlieue-