AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Contrat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Modérateur / Grand Destructeur
avatar
Messages : 109

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Général
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Contrat   Sam 16 Oct - 20:40

[PNJ de l'empereur Tiegath]


- Laissez passer l'Empereur ! Place !

La forteresse de Roengdar était en pleine effervescence. Le capitaine de la garnison venait d'apprendre que son seigneur venait d'arriver, ce n'était pas tous les jours qu'il recevait un tel invité ! Il se dépècha donc de descendre dans la cour accueillir son suzerain.

- Sir Tiegath, c'est un honneur...

- Epargne-moi les politesses et suis-moi, le coupa le susnommé en passant devant le chef de garnison.

Ce dernier lui emboita le pas. Les deux hommes, escortés par quelques gardes, descendirent dans les sous-sols, vers les salles de torture.

- Où est le chef rebelle capturé le mois dernier, capitaine ? demanda Tiegath une fois arrivé en se retournant d'un bloc vers le gradé.

- Ah, euh... Là-bas, au fond. Je vais vous y conduire.

Les hommes se dirigèrent à l'arrière de la pièce et s'arrêtèrent devant un homme attaché sur un chevalet, le corps constellé d'entailles et un oeil en moins. L'empereur appela un bourreau :

- Eh bien, avez-vous su lui tirer les vers du nez ?

- C'est à dire que..., commença l'interrogé en déglutissant difficilement, ...il est mort avant que nous puissions apprendre de lui quoi que ce soit.

Le suzerain haussa les sourcils.

- Mort ? Vraiment ? Vous n'êtes donc pas capable de garder un prisonnier en vie plus d'un mois ? Et en un mois, vous n'avez pas réussi à lui soutirer la moindre information ? Dois-je donc donner quelques leçons de torture ?

- Ce... ce ne sera pas... nécessaire, répondit le malheureux tortionnaire pâle comme un linge.

- Alors efforcez-vous de garder vos prisonniers en vie plus longtemps et de les rendre plus loquaces, lança séchement l'empereur en tournant les talons.

Il retraversa vivement la salle, toujours suivi par quelques gardes et le capitaine et se rendit vers les cellules. En arrivant devant la porte renforcée qui bloquait l'accès au couloir des détenus classés "dangereux", Tiegath demanda au chef de la garnison :

- Vous avez toujours cette chose, ce... cette créature qui se transforme en loup par je ne sais quel maléfice ?

- L'homme qui se transforme en loup les nuits de pleine lune ? Oui, nous l'avons toujours, mais nous avons préféré le mettre dans un lieux plus isolé et d'où il aura moins de chance de s'échapper. Vous voulez voir cette créature ?

- Evidemment, sinon, je ne demanderai pas si elle était encore entre ces murs. Où est-elle ?

- Dans les sous-sols de la tour Sud. Nous avons creusé un puits de trois ou quatre mètres de pronfondeur fermé par une grille des plus résisantes, au cas où il parviendrait à escalader la paroi.

- Eh bien... fit l'empereur étonné. Je salue la prudence dont vous faites preuve en ces lieux. Conduis-moi à lui.

Ils reprirent donc leur pérègrination à travers la forteresse et arrivèrent au puits. A l'aide d'une torche prise sur le mur, Tiegath éclaira le trou afin de voir son occupant. Il put discerner une forme recroquevillée au fond de la fosse.

- Voici donc le dénommé Caleb, murmura le suzerain. Sous-homme et loup à ses heures perdues...

Il haussa le ton afin que le prisonnier puisse l'entendre :

- Alors, que dis-tu de mes cellules ? On souhaiterait y rester toute sa vie, n'est-ce pas ? Surtout avec ce régime spécial ! Mais je ne sais pas pourquoi, quelque chose me dit que tu aimerais sortir de ce trou. Or je puis t'en faire sortir...

- Sir, vous ne...

Le capitaine fut coupé d'un geste de la main.

- En échange de tes services, je te ferai retrouver ta liberté. Qu'en dis-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loup-Garou
avatar
Messages : 45

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Impériaux
Classe&Métier: Larbin de l’Empereur
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Contrat   Dim 17 Oct - 10:53

Bang Bang Bang Bang

Quelqu'un au dehors marchait. Deux personnes, plus exactement. Pressées, mais sans trop. Et si l'on en jugeait par l'intensité des pas, ils se dirigaient tout droit vers l'unique cellule creusée de la prison de Roengdar. Que vennaient-ils faire ici ? La question demeurait mystère. Apporter plus de viande au condamné ? Après tout il était prisonnier modèle ... et plutôt mal nourrit. Il avait faim. Ou peut-être vennaient-ils pour le libèrer. Espoir ? Non, pas d'espoir. Cela faisait neuf ans qu'il terrait ici. Pourquoi venir le repêcher aujourd'hui ? Il n'y avait aucune raison. Alors sans doute étaient-ils ici pour en finir avec sa vie ?

Un gémissement plaintif s'éleva dans les allées du cachot.

Oui. C'était sans doute ça. Ils avaient besoin d'une place libre pour enfermer un nouveau prisonnier, certainement plus intéressant qu'un loup. Personne n'aimait les loups après tout.

Recroquvillé dans un recoin de sa cellule, Caleb illumina la pièce de ses yeux perçants. Instantanément, ils se posèrent sur la grille.

Cinq secondes s'écoulèrent avant qu'une torche ne vienne éclairer le trou.

Murmures ...

- Voici donc le dénommé Caleb. Sous-homme et loup à ses heures perdues...

- Non ! Je suis un très gentil garçon qu'on a emprisonné ici par err ...

- Alors, que dis-tu de mes cellules ? On souhaiterait y rester toute sa vie, n'est-ce pas ? Surtout avec ce régime spécial !

Un second gémissement s'échappa d'entre les lèvres de la créature. Quoi ? Il était là pour le narguer ?

Mais je ne sais pas pourquoi, quelque chose me dit que tu aimerais sortir de ce trou.

Froncement de sourcils. Evidemment !

- Or je puis t'en faire sortir...

Le loup-garou bondit aussitôt sur ses pieds, un drôle de sourire dessiné sur ses lèvres. La tête penchée et rivée vers le "ciel", il dévisagea étrangement l'Empereur.

- Sir, vous ne...

Ok que si "il ..." !

- En échange de tes services, je te ferai retrouver ta liberté. Qu'en dis-tu ?

D'un bond, Caleb escalada la paroie de pierres. Ses doigts et ses pieds sâles s'agrippèrent à la grille. Ses yeux, verts à nouveau mais pétillants de joie, se fondirent dans ceux de son libérateur.

- Oh ! Le petit déjeuner, le déjeuner, le dîner, ... Je suis votre loup votre Majesté ! La fidelité est mon petit nom ... !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur / Grand Destructeur
avatar
Messages : 109

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Général
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Contrat   Dim 17 Oct - 12:02

A peine l'idée de liberté énoncée, la créature s'était relevée, dévisageant étrangement l'empereur . Et dès que cette idée fut clairement formulée, il bondit, escaladant la paroi du puits en quelques mouvements et s'accrocha à la grille, plongeant ses yeux de loup dans ceux, humains, du souverain. ce dernier eut un brusque mouvement de recul. Diantre ! Mais comment cette chose pouvait trouver l'énergie nécessaire pour monter ce mur après tant d'années à croupir dans son trou ?

*L'espoir donne des ailes, dit-on... Et bien voilà une théorie vérifiée !*

- Oh ! Le petit déjeuner, le déjeuner, le dîner, ... Je suis votre loup votre Majesté ! La fidelité est mon petit nom ... !

La solitude et l'enfermement avait vraiment dû faire des ravages dans la tête de ce sous-humain ! Pas le moindre soupçon de cohérence dans ses propos ! Enfin... Il paraissait en avoir assez marre de la prison pour faire n'importe quoi pour en sortir. Tiegath mit un temps avant de présenter ses conditions de "liberté" à la bête :

- La fidelité est ton petit nom, dis-tu ? Et bien nous pourrons, je l'espère, bientôt le vérifer...

A côté, le capitaine était scandalisé. Laisser sortir cette chose relevait du suicide ! L'empereur n'avait pas idée du danger qu'elle représentait ! Ce dernier continuait :

- Serais-tu prêt à éxécuter tout les ordres que je pourrais te donner en échange de ta liberté, et ce sans la moindre contestation ou hésitation ?

La question semblait inutile tellement l'envie de sortir rendait fou l'animal.

- Cependant, prends garde : au moindre problème, tu retournes moisir dans ce trou jusqu'à la fin de tes jours, je ne t'accorderais même pas la délivrance de la mort.

C'était une affaire délicate que de faire sortir ce dangereux criminel, sous-homme de sûrcroit, de sa cellule, Tiegath en était conscient. De plus, cette sortie devrait rester confidentielle et ne pas s'ébruiter, c'est à peine si les hautes instances de l'Empire devaient en être informés ! Aussi, afin que ce "traité" avec la bête ne soit pas mis à jour par cette dernière, il fallait immédiatement définir les règles.

- Et si je suis bien renseigné, tes jours ne sont pas près de prendre fin..., rajouta le suzerain pour bien terrifier la créature et qu'elle n'essaie pas de désobéir. Et pour ce faire, il fallait qu'elle ait assez peur de son éventuel châtiment pour qu'elle évite les dérèglements de conduite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loup-Garou
avatar
Messages : 45

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Impériaux
Classe&Métier: Larbin de l’Empereur
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Contrat   Dim 17 Oct - 13:06

Plus les secondes s'écoulaiient, plus la joie, l'espoir, l'euphorie de Caleb était palpable. Libre. Il allait être libre ! Enfin la liberté ! Le soleil, le vent frais, la verdure, les oiseaux, les porcs, les agneaux, les ... la liberté, la vie : la vraie ! Oh il irait jusqu'à lècher les pieds de cet homme s'il le lui demandait, et à obéir à ses services les plus fous !

De la bonne viande. De la véritable viande ... juteuse et saignante ... de l'exellente cuisine !

- La fidelité est ton petit nom, dis-tu ? Et bien nous pourrons, je l'espère, bientôt le vérifer...

La créature acquiesça vivement, démontrant par là les plus belles volontés du monde. Qu'il vérifie seulement, qu'il vérifie. Il était son loup. Son loup pour toujours parce qu'il l'avait sauvé de l'Enfer.

- Serais-tu prêt à éxécuter tout les ordres que je pourrais te donner en échange de ta liberté, et ce sans la moindre contestation ou hésitation ?

Nouvelle série d'acquiescement.

Bien entendu qu'il était prèt à le faire !

- Oui ! Oui. Oui, oui. Oui ! Je suis prêt, toujours prêt votre Majesté ! Quelque soit, l'heure, quelque soit le moment, je suis à votre serv...

S'ensuivirent une série de menaces. La procédure, sans doute ... Mais qu'il les achève, vite ! Evidemment qu'il respecterait ses ordres. Evidemment qu'il l'écouterait. Pour rien au monde il ne retrounerait ici, il n'avait pas besoin d'être menacé pour lui donner son dévouement. C'était tellement ...

Le loup relâcha sa prise et retomba, pieds en premier, sur le sol humide et moisi.

Tellement bon d'imaginer la chose ! Qu'il le laisse sortir, retrouver sa bien aimée liberté. Allez, qu'il se taise, qu'il ouvre la grille, qu'il lui donne ses ordres et l'abandonne afin qu'il les éxécute et gambade enfin dans les prés ... et mange. Oh qu'est-ce qu'il avait faim !

Derechef, il hocha la tête, signe d'approbation.

- Caleb ne désobéi jamais, non, non, non. Vous pouvez demander à ceux qui ont été mes clients qu'ils en témoignent. Oui. Je suis à vous. Entièrement à vous. Donnez-moi vos ordres et je les éxécute !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur / Grand Destructeur
avatar
Messages : 109

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Général
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Contrat   Dim 17 Oct - 17:24

L'espoir qui se dégageait de cette prposition de liberté était à ce point inespérée pour le détenu qu'il ne cessait de garantir ses bons et loyaux services. Seules les menaces le stoppèrent un temps. Ce fut à ce moment que le sous-humain se laissa choir, lâchant toute prise. l'empereur équarquilla les yeux. Mais quel imbécile ! A causes de quelques avertissements, il se tuait... C'était là une lourde perte, Tiegath doutait qu'il eut pû trouver un serviteur pouvant remplir les missions qu'il comptait assigner à Caleb, ni un serviteur si fidèle !

*Du moins fidèle en apparence... Qui sait ce que cette vermine pouvait prévoir ?*

Cependant, il s'averra que la créature n'avait subit aucun dommage avec sa chute, il s'était parfaitement réceptionné sur ses pieds avant de reprendre :

- Caleb ne désobéi jamais, non, non, non. Vous pouvez demander à ceux qui ont été mes clients qu'ils en témoignent. Oui. Je suis à vous. Entièrement à vous. Donnez-moi vos ordres et je les éxécute !

Le suzerain se laissa convaincre par ces promesses d'allégeance. Il eut un sourire satisfait.

- Parfait ! Je n'en attendait pas moins de toi, Caleb.

Il se retourna vers le capitaine et ordonna :

- Va chercher le geôlier et faites-le sortir.

- Mais sei..., tenta le chef de garnison.

- Il n'y a pas de "mais", coupa Tiegath, agacé par les protestations incessantes du gradé. Cesse donc tes gérémiades et fais ce que je te dis. Mes désirs sont des ordres.

Se résignant à toute vaine contestation, l'homme s'inclina et sortit, laissant son seigneur et la bête seuls, uniquement séparés par une grille qui semblait bien misérable quand on voyait ce dont était capable celui qu'elle était censé retenir.

- Bien, reprit l'empereur. Je pense qu'ensemble, nous pourrons faire de grandes choses... de très grandes choses... Mais avant, je veux que tu saches que ta sortie doit rester confidentielle, seul toi, moi et la garnison en seront informés, ainsi que quelques personnes avec qui tu seras peut-être amené à travailler. Aussi, tu ne devras laisser aucun témoin lors de tes missions. Suis-je bien clair ?

Quelques instants plus tard, le capitaine revenait avec le geôlier et six hommes pour maîtriser la bête si les choses tournaient mal, ce qui était inévitable selon lui. Le geôlier s'approcha des barreaux, se pencha, inserra la clef dans la serrure... Il ne semblait pas du tout rassuré, des gouttes de sueur perlaient sur son front. Il regarda son suzerain d'un air suppliant. Mais il n'eut comme retour qu'un regard autoritaire lui intimant d'ouvrir cette grille s'il ne voulait pas rejoindre celui qui attendait impatiement que le geôlier fasse son travail.
Clic ! La clef tourna dans la serrure, déverrouillant l'ultime barrière entre les hommes et cette chose mi-humaine mi-bête.
Crouiii ! On ouvrit la grille dans un grincement et on fit passer une échelle dans le trou, bien que le détenu n'en eut nullement besoin. les hommes à cran avaient la main sur le pommeau de leurs épées, prêts à dégainer. La créature remonta le long de l'échelle en l'espace d'un instant et sortit du puits, rayonnant.

- Bienvenue Caleb, fit l'empereur d'un air qui se voulait accueillant et rassurant. Qu'on apprête une table et un repas !

Les hommes s'éxécutèrent, deux sortir préparer la table et prévénir le cuisinier qu'il lui fallait faire un meilleur repas que d'habitude tandis que le capitaine restait avec les quatre autres soldats et le geôlier pour protéger leur seigneur. Ce dernier dit à l'ancien détenu :

- Viens, nous avons beaucoup de choses à nous dire.

Et ils sortirent, toujours suivis par les gardes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loup-Garou
avatar
Messages : 45

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Impériaux
Classe&Métier: Larbin de l’Empereur
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Contrat   Mer 20 Oct - 17:35

Bientôt, les mots bénis s'échappèrent de la bouche de l'homme à la crinière blonde. "Faites-le sortir" avait-il déclaré. Liberté ... Cela faisait neuf ans qu'il l'attendait, et, enfin, elle lui était palpable !

En un large sourire, Caleb découvrit ses dents, étonnamment blanches pour celles d'un détenu aux vues des conditions hygiéniques déplorables de la prison.

- Bien, reprit l'empereur. Je pense qu'ensemble, nous pourrons faire de grandes choses... de très grandes choses...

Ah bon ? Vraiment ? Et ... s'il en parlait plutôt quand il serait sorti de son trou ? Ce serait plus convivial non ? Et s'il lui permettait avant tout de se remplir le ventre ? Ce serait pas plus mal non plus. Allez, plus que quelques minutes et ...

Ah oui. Avant toute divagation, il avait intérêt à se concentrer sur les explications de son libérateur.

- ... ta sortie doit rester confidentielle, seul toi, moi et la garnison en seront informés, ainsi que quelques personnes avec qui tu seras peut-être amené à travailler. Aussi, tu ne devras laisser aucun témoin lors de tes missions. Suis-je bien clair ?

Pour ne pas changer, le loup acquiesça.

- Pas de divulgation, pas de témoin ... tout est parfaitement clair !

Bruits de pas déconcertants dans le corridor.

L'homme redressa la tête et fixa, le regard vif, le coin de la pièce où gardes, capitaine et geôlier se détacheraient d'ici peu de l'ombre.

CLAC CLAC

La clé tourna indéfiniment dans la serrure jusqu'à débloquer le verrou de métal.


Son sourire s'élargit encore légèrement.

CROUIIIII

La grille de plomb s'ouvrit pour de bon.


Sa respiration accélera sous l'effet de l'excitation.

BANG

Les responsables laissèrent passer une echelle.


Ses yeux, quant à eux, étincellaient de mille flammes.

Les mains noircies par la crasse de la créature s'aggrippèrent à l'escalier de métal et, en un rien de temps, il s'y hissa. Bientôt, ses pieds foulèrent la terre sacrée. Là, ses doigts glissèrent vivement dans ses cheveux tandis qu'il prennait une profonde inspiration, humant affectueusement l'air du couloir. Un peu comme s'il eut s'agit du plus délicieux des parfums.

- Qu'on apprête une table et un repas !

Un repas ? Oh un repas ! Quelle idée merveilleusement appétissante ! Cet homme était décidémment la réincarnation de la Sainteté en personne.

Deux esclaves s'éxécutèrent. Caleb, lui, secoua sa tignasse mal peignée, rendu complètement euphorique par l'émotion.

- Viens, nous avons beaucoup de choses à nous dire.

- Oui. Bien sûr, oui !

Avant de suivre son supérieur, le loup-garou se retourna brusquement vers le Capitaine, faisaint un instant mine de grogner, aggressif. Celui-ci, les nerfs déjà à fleur de peau, sursauta violement au plus grand plaisir du liberé qui se retourna avec un large sourire. Fier de sa plaisanterie, il trottina jusqu'à rejoindre la Divinité.

- Vous êtes tellement bon. Votre gratitude me dépasse ! Je n'aurais jamais cru à autant de respect pour un détenu de mon espèce. Me ... merci, c'est tellement ... ! Oh et vous devez avoir de l'argent. Et l'argent c'est synonyme de m ... de l'agneau, du porc, de ... Non ! Tu dois te ressaisir ! Nous ne sommes pas là pour parler de ça, nous sommes là pour ... enchaîna-t-il, regardant dans tous les sens comme s'il découvrait des lieux magnifiques.

L'Empereur venait d'ouvrir la porte d'une vaste salle à manger. Sans attendre l'invitation, l'animal se rua sur une chaise et s'y installa sans tenue aucune ; du confort ! Il redressa innocement la tête pour dévisager son interlocuteur.

- Je suis concentré. Je vous écoute !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur / Grand Destructeur
avatar
Messages : 109

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Général
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Contrat   Dim 24 Oct - 19:59

La créature emboîta le pas à son libérateur. Alors que ce dernier passait la porte, se retourna brusquement quand le capitaine se mit à hurler sans crier garre.

- Mais... Que se passe-t-il ? Pourquoi diable cries-tu de la sorte ?

- C'est... c'est... le... le loup ! Il vient de ...

- STOP ! J'en ai assez de vous entendre geindre, vous tous. Alors le prochain qui se plaint à propos de cette... de cet individu, je le mets au mieux en prison correctionnelle. Compris ?

On ne pouvait mieux. Le garou et son sauveur se rendirent vers le repas qui les attendait. Pendant ce court trajet, Caleb n'épargna pas le suzerain en remerciements et compliments:

- Vous êtes tellement bon. Votre gratitude me dépasse ! Je n'aurais jamais cru à autant de respect pour un détenu de mon espèce. Me ... merci, c'est tellement ... ! Oh et vous devez avoir de l'argent. Et l'argent c'est synonyme de m ... de l'agneau, du porc, de ... Non ! Tu dois te ressaisir ! Nous ne sommes pas là pour parler de ça, nous sommes là pour ...

Oh Seigneur... Cette chose était un schyzophrène insatiable... Mais il faudrait faire avec, malheureusement. Allons, cet aspect passé, ça ne devait pas être si terrible, non ?
La bête fut apparement fort satisfaite de se retrouver sur un siège plus confortable que son trou à rats. Finalement, après un instant durant lequel le sous-humain semblait avoir atteint le niveau extrême du bien-être, il dégna reporter son attention sur son libérateur :
- Je suis concentré. Je vous écoute !



- Bien. Si j'ai besoin de tes services, c'est pour que tu mettes fin à quelques révoltes avant qu'elles ne deviennent trop importantes. Cependant, mes espions n'ayant pas encore dénicher tous les malfaireurs, j'en profiterais pour tester tes capacités.

Le repas arriva, un repas bien loin des mets rafinés du palais impérial mais bien assez savoureux pour que Caleb se jette dessus sans le moindre sens des convenances. Un sous-humain, sans aucun doute. Un sous-humain dans toute sa splendeur. Tiegath se vit infligé le spectacle de la créature en train de se bâfrer, engloutissant des quartiers de viande entiers, buvant le vin au goulot... C'était dans ces moments que l'on voyait l'écart entre les êtres civilisés et les bêtes qui disaient l'être.
L'empereur décida d'attendre que son invité ait finit de "manger" pour reprendre, se doutant qu'il ne pourrait rien en tirer tant qu'il n'aurait pas gavé sa panse. Mais l'appétit de la bête ne semblait pas avoir de fin. Diantre ! Mais combien de kilos de viande fallait-il pour rassasier cette chose ? Et il en redemandait, l'animal ! Il finirait pas vider les stocks en continuant ainsi ! Mais le suzerain laissait faire, préférant que les réserves finissent dans le gouffre qui servait d'estomac à ce loup plutôt que du personnel ou même sa propre personne.
Il commençait à se questionner concernant son idée. Etait-il vraiment raisonnable de se servir de ça ? Ne risquait-il pas d'échapper à son contrôle ou de causer de lourds dommages en voyant un bon repas en quelques loyaux sujets ?

*Non, je l'ai prévenu, il sait à quoi s'en tenir... Il n'oserait pas faire le moindre écart de conduite !* tenta de se persuader l'empereur.

Et en face de lui, Caleb continuait de se bâfrer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loup-Garou
avatar
Messages : 45

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Impériaux
Classe&Métier: Larbin de l’Empereur
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Contrat   Lun 1 Nov - 12:49

Mettre fin à des révoltes ? Traquer les fautifs ? Oh ce serait pour lui un jeu d'enfant ! Pas que ce soit forcément facile, non ; il n'en savait rien après tout, mais parce qu'il en sortirait assurément des plus divertis ! Ca faisait si longtemps qu'il n'avait plus eu l'occasion d'exercer ... de ... gambader. De profiter !

Et c'est sur cette merveilleuse pensée que le repas arriva. Il semblait qu'on avait versé du citron dans les yeux de Caleb tant ils étaient étincellants. Les serveurs posèrent les plats sur la vaste table en bois. L'odeur succulante de l'agneaux, du boeuf, du porc ou même du mouton chatouillait inlassablement les narines du loup.

Ses mains se posèrent sur la table et ses doigts se refèrmèrent sur ses coins.

Il devait se contenir. Il fallait qu'il prouve qu'il était doté de bonnes manières. Parce qu'il en avait ! Oui ! Mais ... oh qu'est-ce que ces plats sentaient bons. Qu'est-ce qu'ils avaient l'air exquis.

Nerveusement, il passa une main dans ses cheveux.

Oh ! Au diable les bonnes manière !

Ni d'une, ni de deux, il se rua sur les assiettes qui étaient à sa disposition. Et, comme si l'on s'apprêtait à retirer d'ici peu ce qui lui était offert, il engouffra à toute vitesse les quartiers de viandes et différentes brochettes. D'un geste rapide, il se saisit de la bouteille de vin -oh ça faisait si longtemps qu'il n'y avait plus goûté !, et la vida d'une traite.

D'un rapide coup d'oeil, Caleb balayait la pièce du regard. Plus rien ? hey, ça faisait neuf ans qu'il n'avait plus mangé à sa faim alors il n'était pas question qu'il s'arrête là ! D'un signe de main, il en redemanda. Et automatiquement, on lui en rapporta.

C'est au bout du deuxième rappel que l'animal dut bien reconnaître qu'il n'avait plus faim. Il se saisit de la serviette et se frotta les mains, puis la bouche, comme si le reste de ses actes avaient été tout aussi distingués.

C'est à ce moment là qu'il se rappela de l'existence de son sauveur. Son regard se reporta dessus, innocent.

- Merci, merci pour le repas ! Et euuh ...

Zut ! De quoi lui parlait-il déjà avant qu'il ne commence à manger ?

Goût juteux du porc et de l'agneaux, soif oubliée par le vin trop acide mais malgré tout bienvenu, odeur savoureuse et ...

- Ah oui ! La révolte ! Donc, que savez-vous sur cette révolte ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur / Grand Destructeur
avatar
Messages : 109

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Général
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Contrat   Mer 17 Nov - 20:40

Tandis que le sous-humain continuait de se goinfrer tel une bête -ce qu'il était entre autre-, Tiegath laissa ses pensées partir à la dérive, vagabondant dans ce vaste esprit propre aux humains, esprit que les autres races ne pourraient jamais imaginer d'égaler. Quand soudain...

- Merci, merci pour le repas ! Et euuh ...

Hein ? L'empereur, tiré de ses songes, tourna la tête dans la direction d'où venait la voix, la voix de Caleb qui avait enfin fini de se nourir. Le suzerain le fixa, l'invitant à poursuivre. Mais visiblement, le loup ne savait plus ce qu'il voulait dire. Le savait-il seulement avant d'ouvrir la bouche ? A moins qu'il ne cherche la traduction dans un véritable langage. Car il était de notoriété publique que les Bêtes s'exprimaient par des grognements et autres procédés primitifs.

- Ah oui ! La révolte ! Donc, que savez-vous sur cette révolte ?

Alors cette chose ne se rappelait déjà plus des clauses de sa libération !? Et bien, cela montrait le peu d'intérêt qu'il montrait à la liberté, ou plutôt au respect d'un contrat passé avec Sa Majesté ! Ce dernier joignit ses mains et prit une grande inspiration avant de redire :

- Pour le moment, je n'ai pas assez d'informations sur ce soulèvement et sur les agitateurs, mais mes espions y travaillent. Donc, étant donné que je ne peux pas t'envoyer faire taire ces médisants sans être sûr de leur identité, je vais t'affecter à une autre tâche afin de te tester.

Seigneur qu'il avait horreur de se répéter ! Se contenir, il fallait se contenir et rester calme, posé et patient. Et de la patience, il en aurait besoin pour expliquer à cette créature la subtilité de ses plans talentueux d'humain. Tout en espérant ne pas avoir affaire à trop de questions, Tiegath reprit :

- Ce test sera simple. Tu n'auras qu'à te faire le glaive de la Justice impériale et châtier quelques dissidents qui refuse de fournir le front en soldats. Il s'agit de sous....

Holà ! Attention ! Face à une Bête, le terme sous-humain serait peut-être mal prit. Mieux vallait éviter des accrochages dûs à de banal termes de vocabulaire.

-... de Laguzs, corrigea le suzerain, de Laguzs du peuple félin qui vivent dans le Sud-Est du territoire. Je t'indiquerai sur une carte plus précisement le lieu exact. Une fois là-bas, ta mission sera d'éliminer tous les membres de cette communauté rebelle, qu'il soit homme, vieillard, femme, enfant ou nourisson. Je ne veux pas le moindre survivant. Tu devras également laisser les corps avec, sur chaque front, l'emblème impériale afin de signer cette action qui servira d'exemple à tous. Suis-je bien clair ?

Une telle brute assoifée de sang et de massacres devrait être capable d'assumer cette responsabilité. Après un temps, l'empereur rajouta:

- Je t'incites aussi à faire la mise en scène des cadavres la plus macabre, cela choquera et apeurera les esprits. Mais je ne tolèrerai pas que l'on sache quelles capacités tu possède ni qui tu es. Nos ennemis doivent savoir que j'ai en main une carte maîtresse pour les traquer et les détruire mais ils ne doivent pas savoir quelle est cette carte et quelles sont ses aptitudes.

Il observa son arme avant de demander tout en espèrant que ce ne soit nullement le cas :

- Des questions ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loup-Garou
avatar
Messages : 45

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Impériaux
Classe&Métier: Larbin de l’Empereur
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Contrat   Mer 24 Nov - 20:16

D'un geste vif, le loup-garou tantôt affalé sur sa chaise avait balancé son corps en avant et ses deux bras, joints, s'étaient appuyés sur la table. La tête droite, il pinça les lèvres. Ses yeux, eux, nerveux et sur leurs gardes, glissaient sur chacune des choses excerçant un mouvement dans la pièce. Muscles tendu, mouche ou même battement de cils. Tout était suceptible d'attirer son attention.

Aucune information sur le soulèvement rebel ? D'accord, il ne savait peut-être pas où ils se situaient, mais s'il ne savait pas même ce qu'il cherchait, comment Caleb pouvait-il avoir une once de chance de 'les' retrouver ?

- Donc, étant donné que je ne peux pas t'envoyer faire taire ces médisants sans être sûr de leur identité, je vais t'affecter à une autre tâche afin de te tester.

Ah oui d'accord ! Une autre mission en attendant ... ! Il ne pouvait pas le préciser plus tôt ?

L'homme secoua brièvement sa tignasse grasse. Ma foi ... Il lui avait offert liberté et nourriture, il n'oserait rien lui blâmer.

L'Empereur enchaîna. Hm ... éliminer des félins ? Bonne chose ! Très bonne chose !

Un sourire se dessina sur les lèvres de l'inculpé. Finalement, il secoua énergiquement la tête, signe qu'il avait bien enregistré.

- Je n'ai pas de question, et je suis tout à vos ordres Monseigneur. J'éxécuterai dés que possible vos désirs.

Il se redressa hâtivement et se rendit près de la porte, attendant son dirigeant.

- Et avec plaisir. ajouta-t-il.

Les hommes de pouvoir aimait ça, qu'on leur lèche les bottes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Contrat   

Revenir en haut Aller en bas
 

Contrat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre les mondes :: Les Mondes :: Naudiz :: ▌Plaines et steppes :: Roengdar-