AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Arrivée à la fac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Humain(e)
avatar
Messages : 223

Feuille de personnage
Orientation politique: Aucune
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Arrivée à la fac   Sam 23 Oct - 13:24

La première réponse d'Ethan n'eut pour effet que d'accentuer l'agacement de sa blonde. Pourtant, elle garda malgré tout le silence ; dans un sens, elle comprenait qu'il soit actuellement froissé, et mieux valait ne rien ajouter dans l'espoir de calmer un tant soit peu le jeu.

Du moins, c'est ce qu'elle s'était dit avant qu'il ne surenchérisse.

- Si encore t'allais pas m'allumer derrière ! Si tu me disais juste " écoute j'ai pas envie, ça serait mieux qu'on joue pas trop à ça en ce moment" !

Hein ? Pour qu'il se lasse et aille voir ailleurs ? Certainement pas !
Non, ce n'était vraiment pas la bonne tactique selon elle.

- Ok, y a un truc qui te bloque et visiblement tu veux pas en parler. C'est ton droit.

Les doigts de l'étudiante, toujours posés sur la cuisse de son compagnon, se crispèrent insensiblement.

Mais si c'était son droit, comme il le disait si bien, pourquoi est-ce qu'il revenait encore avec ça ?! Qu'il la ferme à ce sujet une bonne fois pour toute alors, et qu'il arrête de la faire chier avec ces jérémiades !

- Je dirais pas que ça me vexe pas. J'aimerais que t'aies un minimum de foutue confiance en moi pour pouvoir me le dire.

Quoi ?! Mais ... c'était quoi le rapport là ? C'était quoi le rapport avec la confiance ?! Il était fort quand même ! Elle n'avait jamais parlé de ça ! Il ne lui avait jamais parlé de ça ! Et ...

- Ca te tuerait Trisha ? D'agir comme si t'étais avec moi pour de vrai ? Même si tu faisais semblant de tenir ou de croire à ce qu'on partage, ça pourrait m'aller !
Est-ce que ça aussi, c'est trop te demander ?


La concernée avait redressé la tête et fixait maintenant son interlocuteur les sourcils froncés et le regard peu amène. Sa poigne, qui s'était encore resserrée, abandonna pour de bon le tissu synthétique du bermuda.

D'agir comme si elle était avec lui pour de vrai ... mais qu'est-ce qu'il voulait qu'elle fasse de plus merde ?! Qu'est-ce qu'il attendait de plus que de l'affection ?! Il pouvait pas s'en contenter, comme tout le monde ? C'était quoi son nouveau tripe là ?! Elle n'allait tout de même pas passer son temps à lui raconter sa vie !!

- Est-ce que là aussi tu joues ? Si tu le disais clairement que t'en as rien à foutre de ce qu'on est tous les deux ?

Mais bon dieu elle n'avait jamais dit ça !!! Il les sortait d’où ces conneries là ?!

- Est-ce que pour toi y a seulement un " nous deux " ? Ou est-ce que je me casse la tête pour une pauvre allumeuse ?!

En plus d'avoir en cet instant obtenu une couleur de peau semblable à celle d'un mort, l'entièreté des muscles de Trisha étaient si tendus qu'on pouvait se demander si elle n'avait pas peur de se taper des crampes.

Elle resta ainsi, entièrement immobile, à fixer Cole avec un regard meurtrier durant une vingtaine de secondes. Du moins, c'est le temps qu'il lui sembla s'être écoulé puisqu'en réalité il ne s’en était passé que cinq.

Presque machinalement, elle acquiesça et enchaina sur un ton froid et détaché.

- Ouais ... t'as surement raison. J'suis qu'une pauvre allumeuse qui se prend pour une star mais qui ne vaut pas mieux qu'une pute des bas quartiers.

Elle haussa les épaules.

- Finalement j'me retrouve beaucoup de points communs avec O'Brien, j'mérite peut-être mieux qu'elle sa réput' ! Pourquoi, ça te plait ... ? Si c'est ça qui t'intéresse chez moi change de cible et va plutôt baiser cette merde là !

Elle haussa le ton après une courte pause.

- C'est pas parce que t'as juste envie de t'envoyer en l'air avec la fille la plus réputée de la fac pour fièrement raconter à tes connards de potes combien c'était trop bon et quel excellent potentiel de séduction t'as du mettre en œuvre pour être parvenu à me pigeonner et à me foutre dans ton lit que moi je pense comme ça !! Alors qu'est-ce que tu veux de plus MERDE, qu'est-ce que tu veux de plus ?! Que j'me mette à tes pieds pour répondre à tes moindres désirs ?! Non, c'est pas comme ça que moi je vois un couple ! Que je perde l'entièreté de ma liberté ? Encore moins, et tu le sais déjà ! Tu veux que j'attende et qu'on laisse le temps faire pour que, le jour où tu seras lassé de moi, tu regrettes ton choix de m'avoir choisie et qu'on se retrouve bien emmerdés parce que ce jour là, on vivrait peut-être déjà dans la même baraque ?! Non ?! Alors quoi ? Qu'est-ce que tu attends de moi, BORDEL ?!!!

Sèchement, elle trancha :

- Parce que là j'ai rien de plus à te donner.

Brusquement, elle ouvrit sa portière et se jeta dehors, filant d'un pas vif sur le trottoir et abandonnant là Cole et sa bagnole.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
feat. : Terre Adélie
Messages : 154

Feuille de personnage
Orientation politique:
Classe&Métier:
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Arrivée à la fac   Sam 23 Oct - 13:55

[Pas de souci, tu donnes un peu de fil à retordre avec tes questions, j'aime bien ^^]

Tchad sentit que la jeune fille le regardait de travers, suspicieusement. Peut-être pensait-elle qu'il mentait, elle n'avait pas tort, il avait ses raisons. Lui expliquer qu'il venait d'un autre monde où l'air était à peine respirable et qu'il pouvait faire apparaître des créatures aussi sanguinaires que sanguinolantes n'était pas ce que l'on pourrait appeller une bonne base pour un rapport à l'autre, bien que la franchise en soit une...

-"Moi c'est Myra Sawyer. Je viens de l'Idaho, un bled que tu dois sûrement pas connaître si tu viens de France. D'ailleurs, je trouve ça remarquable que tu n'aies pas une once d'accent français quand tu t'exprimes."

*J't'en pose des questions? Et puis les parents de l'autre pouf on été dans un pays dont ils ne connaissaient peut-être pas la langue si j'ai bien compris le peu de conversation que j'ai saisi, à Mahl, ça relève du suicide...elle a de ses questions...et puis non je ne connais pas l'Idaho, mais vu comment t'es mince, c'est pas la bouffe qui afflue.*

-"C'est parce que j'ai été élevé dans une famille américaine que je n'ai pas d'accent, mes parents venaient d'ici..."

Myra marqua un temps, puis réattaqua.

-"Pourquoi es-tu venu vivre ici? En France, tu as la même chose qu'ici... (en plus distingué peut-être)"

*Et Toi, pourquoi t'es pas restée dans l'Idaho, ça m'aurait évité de mentir..."

-"Et bien en fait...je trouve que la vie est différente ici et aussi les Lilliens *merde...c'était peut-être Lillois...* ne sont pas très chaleureux, des vrais truands polis comme une porte de prison, ce qui n'est pas le cas ici, la preuve avec Toi."

Lui fit-il avec un sourire jusqu'au oreilles, plein de mensonges et de l'inquiètude d'être découverts.

Ils entrèrent de la hall quand la jeune Myra dit:

-"Bon... On va par où maintenant?"

C'est vrai que la pièce était impressionnante et assez vaste, des étudiants et d'autres personnes plus âgées allaient et venaient dans tous les sens, tout ce fouilli ne déplaisait pas au Troisième Trait qui regardait la scène en souriant, derrière son écharpe.

-"On peut toujours demander à quelqu'un, t'en penses quoi?"

*En fait ça parraît évident, mais bon...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Arrivée à la fac   Sam 23 Oct - 17:50

- Ouais ... t'as surement raison. J'suis qu'une pauvre allumeuse qui se prend pour une star mais qui ne vaut pas mieux qu'une pute des bas quartiers.

Finalement j'me retrouve beaucoup de points communs avec O'Brien, j'mérite peut-être mieux qu'elle sa réput' ! Pourquoi, ça te plait ... ? Si c'est ça qui t'intéresse chez moi change de cible et va plutôt baiser cette merde là !

C'est pas parce que t'as juste envie de t'envoyer en l'air avec la fille la plus réputée de la fac pour fièrement raconter à tes connards de potes combien c'était trop bon et quel excellent potentiel de séduction t'as du mettre en œuvre pour être parvenu à me pigeonner et à me foutre dans ton lit que moi je pense comme ça !! Alors qu'est-ce que tu veux de plus MERDE, qu'est-ce que tu veux de plus ?! Que j'me mette à tes pieds pour répondre à tes moindres désirs ?! Non, c'est pas comme ça que moi je vois un couple ! Que je perde l'entièreté de ma liberté ? Encore moins, et tu le sais déjà ! Tu veux que j'attende et qu'on laisse le temps faire pour que, le jour où tu seras lassé de moi, tu regrettes ton choix de m'avoir choisie et qu'on se retrouve bien emmerdés parce que ce jour là, on vivrait peut-être déjà dans la même baraque ?! Non ?! Alors quoi ? Qu'est-ce que tu attends de moi, BORDEL ?!!!

Parce que là j'ai rien de plus à te donner.


Cole resta interdit pendant une fraction de seconde puis bondit hors du véhicule pour rattrapper Trisha.

Il venait de mettre le doigt sur un problème essentiel.

Il passa devant elle pour l'empêcher d'avancer , se plantant face à elle.

- Mais POURQUOI, BORDEL t'es PERSUADEE que je vais me lasser de toi ?! Tu me prends pour qui, bong sang ?! Pour un de ces salauds incapables de te respecter ? Ok, j'ai envie de toi, je crève d'envie de toi, je peux pas te mentir. Et le fait que tu joues avec moi me fout en rage. Mais je ne fais pas partie de ces salauds qui t'enverront chier parce que tu t'es pas mise le dos, merde !!! Et j'en ai rien à foutre d'O'Brien, c'est juste une pote avec qui on s'éclate bien à jouer sur un terrain. On a parlé une fois, ça l'a fait réfléchir. Maintenant elle fait des efforts pour changer, alors arrête de la descendre, et puis allez, on s'en cogne de cette fille, quoi ! C'est juste une amie !

Il haussait la voix et montait le ton mais c'était moins de la colère que de l'incompréhension totale.

- Pourquoi tu n'as aucune confiance en moi ?! Tu crois que je suis comme ces connards ??? Combien d'entre eux t'appellent "Princesse", combien foncent te chercher des croissants quand t'es crevée le matin pour t'amener le ptit dej au lit ? Combien seraient prêt à démonter le premier qui te fait du mal ?!

Qu'est-ce que j'ai fais pour que tu m'accordes si peu de confiance ?! C'est quoi mon erreur ? De te dire que tu me manques ?! De tenir à toi ?! Ben non, tu vois, c'est pas ton cul qui m'intéresse ! Etonnant, hein ? C''est Toi, putain, tes rires, tes mots, tes attentions, TOI ! C'est pas de tirer mon coup qui me manque ! C'est de partager avec toi des trucs qu'on partagera jamais avec qui que ce soit d'autre ! J'ai des yeux, des oreilles et de quoi penser, comprendre et aimer comme tout le monde, merde !!!!
Alors, bon sang, explique-moi ce qui t'arrive !!! Pourquoi j'ai l'impression d'avoir à faire à un fantôme ,?! Pourquoi tu veux pas que je te touches ?! Pourquoi t'es pas foutue de me trouver honnête ?!


Il tomba à nouveau face à un silence. Il se sentit désespéré. Il la perdait ! Il était entrain de la perdre !!! Il ne voulait pas ! Pas elle ! Pas avec tout ce qu'elle était !!!

Et tout populaire capitaine sportif baraqué qu'il soit, l'impression de ne rien pouvoir faire l'assaillit et ses yeux lui piquèrent et rougirent un peu....

Mauvais signe...


- Mais merde, Trisha !!! PARLE-MOI !!! !!!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 223

Feuille de personnage
Orientation politique: Aucune
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Arrivée à la fac   Sam 23 Oct - 19:56

Bientôt, les pas de Cole retentirent dans le dos de l'étudiante. Cette dernière soupira nerveusement. Evidemment, elle aurait du s'y attendre ...

En un rien de temps, il la rattrapa et se posta devant elle, immobile. Dans l'espoir de la retenir dans son parcours sans doute ... De son côté, elle leva les yeux au ciel et croisa instantanément les bras. Son regard, lui, se planta dans le sien, glacial.

A son tour, il reprit la parole sur un ton véhément.

- Mais POURQUOI, BORDEL t'es PERSUADEE que je vais me lasser de toi ?!

Imperceptiblement, Trisha avait haussé les épaules.

Pourquoi ?
Parce qu'il était humain, doté d'un caractère humain et d'attitudes humaines, comme (à peu près) tous ceux qui peuplaient cette terre. Et ce qualificatif "humain" était hautement synonyme de lassitude et/ou de trahison. Combien de couples n'avaient pas divorcés avant la mort ? Qui plus est, ils n'avaient que vingt ans ! Des femmes, il en rencontrerait des tas d'autres, il pourrait en trouver une mieux. Ou peut-être même qu'ils se perdraient de vue ! Puis il ne la connaissait pas encore beaucoup. Si ça se trouve, il trouverait sur elle un détail qui ne lui plairait pas et qui, au fil du temps, tuerait pour de bon l'affection qu'il lui portait. Rien ne lui prouvait qu'un futur était écrit pour eux, rien.

Puis ... qui pouvait encore certifier que jamais il ne serait épuisé de l'autre ? Qui pouvait savoir ce que réservait l'avenir ?

Personne.

- Tu me prends pour qui, bong sang ?! Pour un de ces salauds incapables de te respecter ?

Non. Pour un Homme ; pour un faible.

- Ok, j'ai envie de toi, je crève d'envie de toi, je peux pas te mentir. Et le fait que tu joues avec moi me fout en rage. Mais je ne fais pas partie de ces salauds qui t'enverront chier parce que tu t'es pas mise le dos, merde !!!

Aujourd'hui peut-être. Mais demain ?

- Et j'en ai rien à foutre d'O'Brien, c'est juste une pote avec qui on s'éclate bien à jouer sur un terrain. On a parlé une fois, ça l'a fait réfléchir. Maintenant elle fait des efforts pour changer, alors arrête de la descendre, et puis allez, on s'en cogne de cette fille, quoi ! C'est juste une amie !

Et alors ? Eux-même n'étaient pas "juste amis" avant de s'être retrouvés ensemble ?

- Pourquoi tu n'as aucune confiance en moi ?! Tu crois que je suis comme ces connards ???

La blonde secoua légèrement la tête, les yeux presque clos.
Non. Non ! Elle n'avait jamais dit ça. Il était quelqu'un de bien. Vraiment quelqu'un de bien.

- Combien d'entre eux t'appellent "Princesse", combien foncent te chercher des croissants quand t'es crevée le matin pour t'amener le ptit dej au lit ? Combien seraient prêt à démonter le premier qui te fait du mal ?!

Dane ?

De son vivant.

Devan ?

Peut-être.

Ethan ?

Certainement.

La jeune femme prit une profonde inspiration. Lui enchaina.

- Qu'est-ce que j'ai fais pour que tu m'accordes si peu de confiance ?! C'est quoi mon erreur ?

Elle n'avait jamais parlé d'erreur. Il n'en avait pas commis. Du moins, pas qu'elle sache. Mais ça ne changeait rien aux donnes de toute manière. Dans le marché, ils n'avaient pas parlé de confiance.

- De te dire que tu me manques ?! De tenir à toi ?!

Non. Pas qu'elle sache ...

- Ben non, tu vois, c'est pas ton cul qui m'intéresse ! Etonnant, hein ? C''est Toi, putain, tes rires, tes mots, tes attentions, TOI ! C'est pas de tirer mon coup qui me manque ! C'est de partager avec toi des trucs qu'on partagera jamais avec qui que ce soit d'autre ! J'ai des yeux, des oreilles et de quoi penser, comprendre et aimer comme tout le monde, merde !!!!

Nouveau soupir.

Evidemment qu'il avait le droit, mais pourquoi lui imposer d'être tout autant démonstrative ?!

- Alors, bon sang, explique-moi ce qui t'arrive !!!

Non ...
Les muscles de Trisha se crispèrent peu à peu. Sa mâchoire se serra.

- Pourquoi j'ai l'impression d'avoir à faire à un fantôme ?!

Non.
Profonde inspiration.

- Pourquoi tu veux pas que je te touches ?!

Non !
Ses yeux se rivèrent sur les pavés qui ornaient le trottoir.

- Pourquoi t'es pas foutue de me trouver honnête ?!

NON ! Mais qu'il lui FOUTE la paix ! C'était pas trop lui demander ?!!
D'un geste brusque, la demoiselle recouvrit ses oreilles de ses mains, yeux clos, et aggripa nerveusement ses cheveux blonds. Elle secoua la tête.

Il se tut. Elle aussi. Mais il ne sembla pas trouver ce morne silence à son goût.

- Mais merde, Trisha !!! PARLE-MOI !!! !!!

Vivement, l'étudiante releva les yeux vers Cole tandis qu'elle recroisait les bras.

- Tu veux savoir que mon père me pourrit la vie ? Que je suis en train de foutre mon avenir en l'air par sa faute ? Qu'il m'arrive de me droguer ? Que Dane me manque toujours et que chaque jour au réveil, je pense encore à lui ? Ou même que j'ai jamais couché avec ? C'EST CA QUE TU VEUX SAVOIR ?!
Savoir qu'en ce moment j'héberge mon ex ? Tu vois, celui dont je ne t'ai jamais parlé, qui date de la période où je trainais avec toute la merde de Chicago ? Savoir qu'il est poursuivi par un enfoiré de psycopathe qui n'a qu'une idée en tête, à savoir de le buter parce que lui-même à flingué son frère ?! C'EST CA QUE TU VEUX ENTENDRE ?!!
Entendre que c'est à cause de ces mecs-là que ma bagnole a été défoncée ? Endentdre que j'ai touché des cadavres, que j'ai tenu un flingue, que j'ai tiré, que j'ai blessé quelqu'un ?!! Non, c'est pas ça que tu veux savoir, tu veux pas l'entendre CA !!
Tu veux pas entendre que si je couvre mes jambes depuis deux semaines, que si je refuse de coucher avec toi c'est parce que je suis blessée par balle !! Que j'ai failli me faire flinguer cette fois-là, et que si ce malade retrouve Devan, j'y passerais moi aussi !!! C'EST PAS CE QUE T'AS ENVIE DE SAVOIR !!
Comme t'as pas plus envie de savoir que j'ai vu ces derniers temps des choses dont tu ne préfèrerais même pas te douter de l'existance ! Que j'ai manqué de me faire buter à ta soirée de décembre !! Pourquoi est-ce que tu crois que j'ai toujours refusé de te montrer cette vidéo à la con, HEIN ?!!!
MAIS TU NE VEUX PAS L'ENTENDRE CETTE MERDE, ETHAN !!!! TU NE VAS PAS ME DIRE QUE TU VEUX L'ENTENDRE !!


Courte pause.

- Et ca t'avance à quoi de le savoir, hein ? Ca t'avance à quoi, BORDEL ?!!!
Tu veux m'aider ? T'espère pourvoir m'aider ?!!! MAIS M'AIDER A QUOI ?!!! Est-ce qu'on me voit dans la rue avec une pancarte qui dit "SAUVE-MOI" ??!!! J'ai l'air d'avoir besoin de ça ?!!! Non, ALORS ARRETE TON BARATIN, PARCE QUE J'Y CROIS PAS !! !!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Trisha Hayes le Lun 11 Avr - 15:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Arrivée à la fac   Sam 23 Oct - 21:13

Au fur et à mesure qu'il écoutait Trisha, Ethan pâlissait.

A la fin, il était carrément livide.

Tout était sorti de la bouche aimée comme un vomis de mots, d'idées en vrac, perdues et accablées. Il n'avait pas trop compris.

Trisha allait beaucoup plus mal qu'il aurait pu le penser, c'était tout ce qu'il retenait pour l'instant.

Sans prévenir, il prit la jeune fille dans les bras et la serra contre lui. Ses bras tremblaient.

- En fait c'est moi qui dois m'excuser. Je parle de confiance alors que j'ai vraiment cru que tu jouais avec moi. Je te demande pardon.
Pour ça et ....pour avoir ravivé toutes ces choses.


Il plongea son visage dans les cheveux dorés si soyeux.

- Je te l'ai dis, j'explose le premier qui t'approche. On a tous des flingues chez nous. Ils sont pas meilleurs que nous parce qu'ils savent appuyer sur une gachette depuis 12 ans.
Alors, n'aie pas peur, Princesse. Je leur tombe dessus direct s'ils t'approchent encore.


En la tenant contre lui, il vint poser son front sur le sien et l'effleura du dos de ses doigts, sa joue subtilement dorée et douce comme une pêche blanche presque aussi sucrée et appétissante.

- N'ai pas peur...

Ses mains prirent le visage de sa belle, les paumes réchauffant sa peau, ses pouces caressant les pommettes parfaites.

- Je t'aime, Trisha...

Dire que sans le savoir, il avait faillit la perdre...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 223

Feuille de personnage
Orientation politique: Aucune
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Arrivée à la fac   Sam 23 Oct - 22:06

Inopinément, Cole s'approcha pour prendre la jeune femme dans ses bras. Dans un premier temps, cette dernière eut un mouvement de recul. Elle le repoussa fermement. Il insista. Elle abandonna, sans pour autant montrer d'élan d'affection. Elle se laissa simplement faire.

Les bras d'Ethan tremblaient. Nerveux ? Ou au bord des larmes ? Aucune idée.
Quoi qu'il en soit, il s'excusa. Pour tout. Sa compagne ne cilla pas. Il enchaina, plongeant son visage dans sa blonde chevelure.

Très légèrement, Trisha secoua la tête. Il ne réalisait pas. Il ne comprennait pas. Il ne comprendrait jamais. Quand bien même arriverait à temps, il hésiterait à appuyer sur la gachette. Parce qu'il n'avait jamais tué. Parce qu'il avait de la morale. Parce qu'il savait l'horreur qu'impliquait l'acte d'ôter la vie d'une homme. Eux, par contre, n'hésiteraient pas ... Et il suffisait d'une seconde.

Enfin, de toute manière, il n'était pas question qu'il s'en mêle.

Ethan ajouta quelques mots, se voulant toujours plus rassurant. Le bout de ses doigts frolèrent sa peau et ...

- Je t'aime, Trisha...

Sa mâchoire se contracta insensiblement. Elle baissa les yeux puis, d'un geste léger, fit mine de l'étreindre.

Finalement, c'était peut-être lui le plus malheureux dans l'histoire. Parce qu'à cette phrase là, qu'elle le veuille ou non, elle ne pourrait jamais y répondre ... Ces choses là, ça ne se commandait pas. Et elle était sûr qu'au fond de lui, il avait déjà très bien compris.

- Il faut que j'y aille maintenant Ethan. répondit-elle au bout d'un temps.

Elle haussa les épaules.

- J'ai ... J'ai envie d'être un peu seule.

Sur ces mots, elle l'embrassa et regagna pour de bon sa voiture.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 68

Feuille de personnage
Orientation politique: Aucune
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Arrivée à la fac   Dim 24 Oct - 9:52

Peut-être que Tchad disait la vérité en fait. Son sourire avait l'air si sincère... DE toute façon qu'est-ce que ça pouvais lui foutre qu'il vienne vraiment de là ou pas?

-Soit...

Elle lui demanda ce qu'ils devaient faire à partir de maintenant.

-"On peut toujours demander à quelqu'un, t'en penses quoi?"

*Heu, à vrai dire je pense que si c'est moi qui le demande, les gens m'enverront balader quoi que je fasse, après ce qui s'est passé tout à l'hauere dans l'amphi...*

Son visage devint neutre, comme indifférent. Elle ne voulait pas que le nouveau venu ne remarque quoi que ce soit par rapport à tout à l'heure.

Heu, oui.... Je sais pas... Demande toi alors. fit-elle en espérant qu'il ne relève rien à son changement d'humeur soudaineMoi, je suis pas forte en communication. Pour faire plus simple je suis timide...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Arrivée à la fac   Dim 24 Oct - 12:50

Cole baissa la tête. En silence. Sans rien ajouter, il regarda partir la belle qui venait de lui avouer qu'elle ne partageait pas ces sentiments.

Un peu comme une âme errante, il poussa sa porte d'entrée.

Peut -être les choses changeraient-elles. Peut-être oublierait-t-elle Cooper ?

Peut-être...

L'après-midi s'annonçait longue.


///////////////////////////////////

Le cours de russe qui avait suvit celui de philosophie n'avait été qu'une enfilade interminable de mumures étouffés sur ce qu'avait pu dire Trisha, de listes de vocabulaire assommantes, de lassitude profonde.

La clé tourna dans la serrure et April pénétra dans le couloir d'entrée.

- Mamaaaann ? C'est moi !

Pas de réponse. La rousse tendit la tête vers la cuisine dès fois que Lisa y serait affairée devant une émission de T.V retenant toute son attention.

Non. Bon, elle avait du sortir faire une course.

Ou chercher Aladiah à l'école.

Elle soupira et posa ses clés sur le meuble d'entrée, ôta sa veste, ses bottes d'hiver et monta à l'étage.

Tout en montant les escaliers, elle activa son quatrième Blackberry de l'année pour écouter les messages sur son répondeur.

" Salut April, c'est Adam, écoute j'ai une soirée de libre ce soir, tu sais comme on est surchargés de boulot, mais je vais sûrement pouvoir me libérer mercredi si ça te dis de se faire une soirée ciné. Je passe te chercher vers vingt deux heures ? Rappelle-moi pour confirmer ! Bye ! "

Réflexion...Mercredi - Elle ouvrit la porte de sa chambre...Est-ce qu'elle avait quelque chose de-

?????????????????????????????!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Elle lâcha l'appareil sous la surprise, horrifiée par le tableau qui s'offrait à elle.

Du...du SANG ???!!!??

- C'est pas vrai....!!!! fit-elle en plaquant ses mains devant sa bouche, n'y croyant pas.

Encore un coup d'Aladiah ? Nate ? Non ceux là avaient les moyens de faire bien pire question peur bleue. Zephiro alors ?

Le miroir cassé ressemblait bien à sa signature...Après tout casser du verre à chaque visite était devenu pour lui une sorte de tradition !

Et le sang de qui ???

Elle s'approcha et attrapa un des morceaux de mirroir.

D'un animal ? D'une personne ??? Mais laquelle ?!

Appeller tous ses proches, vite.

Lisa et Jake visitaient l'Empire State Building en amoureux, et lui dirent que Aladiah était chez une amie de classe, et que Jude était parti passer la semaine chez ses grands parents qui lui en avaient donné des nouvelles le matin même. Adam en cours. Lucrécia à son ménage. Trisha en séance shopping. Ethan en entraînement
( ah bon xD ? Ah tiens ! Very Happy ) Anauel tranquillement posé chez Botaro qui était sorti faire son lèche vitrine façon chasseur de démons chez Seiji. Owen en pleines recherches au archives. Gween entrain d'inaugurer la cuisine de l'avocat - pauvre Owen ! -, Olympe avec une amie et Seiji... en pleine discussion "arbalète de pointe" avec le chapeauté du coup !

Bon...Qui alors ?

Elle n'était même pas sûre de vouloir savoir. Elle se rua vers le placard à balais, débarassa le sol des débris rougeoyants, jeta le tout dans un sac poubelle qu'elle envoya valser dans la trappe du conduit à ordures de la buanderie, revient asperger la moquette de mousse détachante pour taches tenaces, attrapa ses draps sanglants, les arracha au lit, fonça dans la salle de bains en évitant bien de toucher le sang, fit couler l'eau pour remplir la baignoire, y vida la totalité de la bouteille de détachant pour sang, y plongea les premiers draps et frotta énergiquement pour détacher la soie.

Puis elle saisit le deuxième drap, s'apprêtata à l'immerger à son tour quand...

C'était quoi cette forte odeur de sucre ?

Elle en toucha un peu la texture. Beurk ça collait ! Elle hésita à goûter mais un poison était vite planqué dans une mixture sucrée...Vallait mieux se méfier !

Elle approcha le nez du liquide rouge. Et reconnu la senteur du miel, du café soluble et du colorant fruits rouges naturel que Lisa avait utilisé pour ses tiramisus de samedi soir.

Alors, elle fut prise d'un fou rire.

A genoux devant sa baignoire où l'eau moussante se teintait du rouge émanant des draps détrempés, la soie badigeonnée de ce faux sang entre ses mains, elle rit à s'en faire mal au ventre.

Un rire qui se transforma peu à peu en crise de larmes.

Inutile de préciser qu'après cette journée vraiment bizarre, ses nerfs déclaraient forfait...

Les joues inondées, elle riait, pleurait, sans trop savoir pourquoi, comme une conne devant ses draps.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
feat. : Terre Adélie
Messages : 154

Feuille de personnage
Orientation politique:
Classe&Métier:
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Arrivée à la fac   Mar 26 Oct - 4:52

-"On peut toujours demander à quelqu'un, t'en penses quoi?"

La proposition ne semblait pas l'enchanter, bien qu'elle apparaissait aux yeux de Tchad comme banale et évidente. Il ne voyait pas où était le souci dans le fait de se renseigner auprès de quelqu'un d'autre, et encore une fois, il ne comprit pas ce qui dérangeait Myra, et cela lui importait peu. Une fois le secrétariat trouvé, le contrat d'embauche -du moins il l'espère- signé, et finalement installé das une chambre du campus ou dans n'importe quel endroit plus vivable que la pièce moisie qu'il occupe actuellement; une fois tout cela arrangé, il laisserait la blonde faire sa route. Alors à quoi bon qu'elle lui mente ou pas si cela n'aboutit au final qu'à une séparation? Que le vent l'emporte...

*Et ciao bambino...*

-"Heu, oui.... Je sais pas... Demande toi alors. Je suis pas forte en communication. Pour faire plus simple je suis timide..."

Timide? Vu la façon dont elle avait abordé Mueca, elle n'était pas spécialement réservée, du moins c'est ce que lon pourrait penser à la première impression. Peu intéressé de savoir ce qui amenait la petite blonde à mentir, Tchad l'attaqua simplement pour se venger de l'indélicate position dans laquelle elle l'avait mis avec ses questions. Bien que l'embarra qu'elle lui avait procuré n'était pas intentionnel, Tchad voulu tout de même se venger, c'était puéril, et il le savait.

-"Tu dis que tu es timide? Pourtant, vu la façon dont tu m'as abordé, pour justement demander ton chemin, ce n'est pas ce que l'on aurait cru... A mon avis, cette timidité, ce n'est qu'un prétexte qui cache je sais pas quoi et je m'en fous un peu alors bon...Je vais demander moi, ça me cause pas de problème..."

Tchad balaya la salle de sonr regard et vit un étudiant, visage plein de boutons et chemise dans le pantalon, seul, qui regardait passer les anges. Le Troisième Trait se dit qu'il devait sûrement savoir où était le secrétariat. Il s'avança vers lui.

-"Salut Toi, tu pourrais me dire où je peux trouver le secrétariat s'il te plaît?"

Il lui répondit avec une voix en parfait accord avec le reste de son physique, pauvre de lui, stéréotype de l'intello boutonneux.

-"C'est au fond du couloir à ma gauche, c'est marqué sur la porte..."

-"Merci, passe une bonne journée." lui fit Tchad avec le sourire.

Il se tourna vers la fausse timide:

-"Je sais où c'est..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 68

Feuille de personnage
Orientation politique: Aucune
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Arrivée à la fac   Mar 26 Oct - 15:45

Hum, que répondre à ça? Myra n'était pas de ceux qui ont toujours le dernier mot.

- Mais si... Tu étais le seul à ne pas être accompagné. Les autres autour de nous étaient tous avec un ami. En plus, tu avais l'air plutôt avenant et, je sais pas tu dégageais quelque chose de réconfortant, accueillant...

Heureusement, Sonrira alla demander par lui-même le chemin. Elle lui en fut tout à fait reconnaissant.

-"Je sais où c'est..."

- Ok, mais qu'attendons-nous? Allons-y. J'ai encore plein de choses à faire, sans vouloir être bruque avec toi bien sur Smile

Ils arrivèrent dans le local. Myra se dirigea de suite vers la femme de quarante ans qui s'y trouvait sans laisser à Tchad le temps da faire un pas de plus.


- Vous m'avez demandée pour un problème avec l'inscription?

- Ah oui! Je me souviens de toi! Tu avais oublié de remplir la page 68 du formulaire d'inscription. Tiens, le voici...

La fille aux cheveux de blé s'empressa de remplir les réponses manquantes et tendit la feuille à la secrétaire. Enfin, elle se retourna vers Tchad.

- Merci de m'avoir aidée. A demain ou un autre jour, peut-être.

Ou à jamais... C'était si grand ici.

- Salut!

Myra sortit. Elle allait enfin pouvoir retrouver son appart' douillet

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
feat. : Terre Adélie
Messages : 154

Feuille de personnage
Orientation politique:
Classe&Métier:
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Arrivée à la fac   Ven 29 Oct - 17:38

-"Mais si... Tu étais le seul à ne pas être accompagné. Les autres autour de nous étaient tous avec un ami. En plus, tu avais l'air plutôt avenant et, je sais pas tu dégageais quelque chose de réconfortant, accueillant..."

Un prétexte, qui bien entendu ne valait rien aux yeux du Troisième Trait. Il ne prit pas la peine de répondre et alla demander à l'étudiant boutonneux. Il ne lui adressa la parole qu'une fois l'information obtenue.


-"Je sais où c'est..."

Elle fit comme si Tchad ne l'avait pas niée et lui dit toute souriante:

-"Ok, mais qu'attendons-nous? Allons-y. J'ai encore plein de choses à faire, sans vouloir être brusque avec toi bien sûr."

Arrivés dans le secrétariat, Myra se dirigea prestemment vers une femme d'une quarantaine d'années qui devait être à n'en pas douter la gérante. Elle lui adressa la parole avec, selon Tchad, peu de politesse, mais tout est relatif.

-"Vous m'avez demandée pour un problème avec l'inscription?"

Réponse de la secrétaire.


-"Ah oui! Je me souviens de toi! Tu avais oublié de remplir la page 68 du formulaire d'inscription. Tiens, le voici..."

Myra remplit rapidement le formulaire et se tourna vers Tchad:

-"Merci de m'avoir aidée. A demain ou un autre jour, peut-être...Salut!"


-"Pas de quoi...Bye..."

Tchad se tourna à son tours vers la secrétaire:

-"Bonjour, je suis Tchad Sonrira et..."

-"Ah oui vous..."

Rien n'est ce qu'il semble être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Arrivée à la fac   

Revenir en haut Aller en bas
 

Arrivée à la fac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre les mondes :: Les Mondes :: Anteria :: ▌Chicago :: Centre ville :: ▌Université-