AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Some happiness in this world

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membre inactif
avatar
Messages : 119

Feuille de personnage
Orientation politique:
Classe&Métier:
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Some happiness in this world    Dim 12 Sep - 19:20

Il faisait froid. Le flux incessant des vagues avait, comme une douce mélodie, un immense pouvoir apaisant. Un vent léger rafraichissait l'air encore plus et faisait voler quelques grains de sable et une longue chevelure brune. Les doc Martens délacées dans le sable, le jean troué, la chemise blanche serrée dans un corset noir, le tout recouvert d'un long manteau noir en laine de mouton, Lucrécia contemplait la mer de ses yeux ambrés.

Elle avait pris Meiko avec elle, fermé son bar, pris le bus, direction la mer. Elle l'avait jamais vue, Meiko non plus. Pourtant il ne faisait pas un temps à aller à la mer...

Elle réfléchissait à ce qu'elle foutait là, pourquoi elle s'était sentie obligée de partir loin de ce foyer où elle n'aurait rien eu de facheux.... Et puis sa tête de mule et son isolement avait gagné sur l'intelligence. Elle avait quitté sa mère adoptive, pour partir à l'aventure... Elle en avait fait des bars, des restaurants, des nuits à la belle étoile, de la route... Elle regrettait d'être partie en si mauvais termes, mais elle n'avait pas le choix, c'était ça ou l'isolement.

Elle pleurait doucement, en pensant à l'homme qu'elle aurait pu y rencontrer, avec qui elle aurait pu faire sa vie. Au lieu de ça, elle vivait au dessus d'un bar, à journée entière à cotoyer des ivrognes sans intérêts, des idiots dragueurs, des petites cocottes qui se prenaient pour des grandes dames.

Et il y avait les quelques moments qui lui permettaient de sortir la tête de l'eau... Martel, Razzian, April et Meiko. Les seuls fils qui la reliaient à quelque chose de concret, empli de vitalité. Martel faisait sa vie seul généralement, en multipliant conquêtes pour se retrouver à pleurer dans son bar quand ça n'allait pas avec sa copine. Razzian qui n'arrivait pas à s'en trouver une et qui pleurait souvent, surtout quand il venait seul dans son bar.

Elle en avait marre...

Et April.

Sa seule amie, elle trouvait même étonnant qu'elle n'en ai pas plus. Mais elle n'arrivait plus à s'attacher... Elle devait surtout une fière chandelle aux deux gars parce qu'ils l'avaient sauvée... Mais elle n'était jamais suffisamment sûre de leurs fonds de pensée. April était encore la seule dont elle avait fait la connaissance d'elle-même. Elle ne la connaissait certes pas beaucoup... Mais elle espérait s'accrocher à ce fil ténu d'amitié.

Elle lâcha un soupir, la gorge nouée, les yeux embués de larmes, le moral au fond des chaussettes... Elle aimerait que tout s'arrête, qu'elle puisse recommencer tout à zéro. Avoir des parents dignes de son nom... Bisher. Mais ça, il fallait faire sans.

Elle regarda son téléphone.

* Je lui envoie un sms ou pas ? *

....

" Ca va pas fort ..."... Envoyé April... Reçu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Some happiness in this world    Lun 13 Sep - 23:33

- Et tu l'as fait ? Tu as avalé ces pilules qu'il te tendait ?

- J'ai fait bien pire...Je te le dis aujourd'hui par que j'ai confiance en toi et que je te TUE si tu le raconte à qui que ce soit ! Je regrette atrocement aujourd'hui...

- Hé ben ! Moi qui te croyait une gentille fille sage !

Adam évita la main blanche qui fuyait vers sa joue.

- C'est ça, fous-toi de ma gueule...! Je suis sûre que tu sniffes de la coke en cachette dans ta chambre ! lança April, en riant.

Adam haussa les sourcils. Si elle savait...

- Merde, j'ai un message. Pfff, la flemme...

La tête rousse s'affaissa sur les cuisses du jeune homme. En toute amitié.
....Et toute naïve qu'elle était encore parfois...


- Tu me files mon blackberry ?

Un tout neuf, le dernier ayant fini ses jours sous le pied attentionné de cette enflure de Nathaniel.

Elle s'étendit encore un peu plus. Après tout, les choses étaient claires entre eux. Adam était juste un très bon ami maintenant.
Et puis il avait une copine depuis peu.


- Lu'. constata April en regardant la provenance du texto.

Elle l'ouvrit.

" Ca va pas fort..."

Se redressa.

Qu'est-ce qui lui arrivait ?


- Je crois qu'elle a besoin de moi.

Adam soupira. Cette conne allait faire donc par une saloperie d'sms lui arracher la vue délicieuse qu'il avait sur les formes de la rouquine à travers son pyjama ???

Qu'elle crève avec ses poivrots celle-là !


- Mais tu avais dit qu'on prennait la soirée pour regarder The Mentalist !

- Je sais mais Lucrécia ne va pas bien et je suis sa seule amie alors-

- Non, allez laisse....! Tu la verras plus tard, parle-moi encore de toi ! J'adore écouter tes histoires...

- Arrête, elle veut que je sois là, j'y vais, c'est tout.

- Cette fille profite de toi, tu sais.

- Adam...

- J'ai pas envie de la laisser te bouffer.

Il se leva et attrappa la jeune fille contre lui.

- T'es un peu la soeur que j'ai jamais eue...Ma soeur.

April sentit sa volonté faiblir. Il savait toujours comment réagir et avait toujours les mots.

- Je sais. Je t'aime aussi comme un frère, mais je dois y aller, Adam.
T'as qu'à venir si tu veux tant rester près de moi !


- Non. Laisse tomber, je vais t'attendre ici. Fais vite.

- Entendu.

April se haussa sur ses pieds et déposa un baiser léger sur sa joue.

- T'as qu'à te goinfrer de séries débiles en attendant ! rit-elle.

Il sourit. Et observa sans aucune gêne la chute de ses reins sous son pantalon de coton clair quand elle quitta la pièce, dos à lui et la mine inquiète, pour aller se changer.

Quand elle ne fut plus dans son champ de vision, il eut un sourire mauvais.

Apparement, elle ne serait plus aussi facile que la première fois...

Il regarda un peu plus tard la flammèche rousse s'enfuit à bord du bolide argenté puis s'adossa au mur, en bippant ses amis qui débarquèrent aussitôt des autres chambres universitaires.

- Alors ?

- Elle a passé la nuit ici.

- Et ?

- Et je l'ai baisée pendant 6 heures, bouffon ! Il administra une claque à la tête du benjamin de seize ans, frère d'Eric, un de ses vieux potes de lycée.
Et rien. " En tout bien tout honneur" .... Sainte Nitouche, jvous dis !

- Putain, Cooper mentait alors ?

- Nan, je l'ai déjà tirée, abruti ! Juste qu'elle marchera pas comme ça cette fois. Mademoiselle a décidé de changer...ricana-t-il en attrapant un joint que lui tendait un pote.

- Sinon, t'as ce qu'il faut pour Marc ce soir ?

- Ouais, t'inquiètes, il les aura ses pilules à la con. Trois fois que j'te le répète depuis hier, putain...M'emmerde pas. Elle sont là.

Il montra une boîte pleine de cachets bleus.

- Bordel mais c'est Marc ! Il te casse la gueule s'il apprend que c'est la saloperie de traitement de castration chimique de ton chat !

Adam eut un autre de ses sourires vicieux.

- Si tu veux mon avis, il chantera en soprano avant de piger !

- Ptit enfoiré ! se marra son meilleur pote en lui frictionnant la tête.

- Ouais, il va l'avoir pour cher sa came !

- Clair, vieux ! Et pour fêter ça, on s'enfilera tous ta rouquine !

- Ouais, faudrait déjà qu'elle sache ouvrir la bouche pour autre chose que pour causer de sa putain de vie !

- Paraît qu'elle sait. Demande au frangin de Jessica Holland.

Le sourire d'Adam s'ouvrit davantage.

Ouais. Et dire que son crétin d'ex, là le Do'Han n'avait même pas osé la foutre sur le dos...!

Le fils Eveheart avait chopé son numéro dans le gsm d'O'B.

Dire que ça serait si facile et tellement bon de lui envoyer un texto de tous les témoignages qu'on pouvait recueuillir sur sa copine...


A cogiter. En attendant, un bon rail ne serait pas de trop...

/////////////////

April jeta encore un oeil au localisateur de son blackberry.

Elle n'était plus très loin.

Quand elle repéra la forme sombre assise au loin, elle se gara et sortit, verrouillant la voiture.

- Hey, Lu' ! Tu m'as appellée ?

Elle s'installa près de son amie.

- Brrr, c'est quoi ce vent de voleur, on gèle ici !

Elle resserra sa veste en cuir sur elle.

- Tu veux en parler..?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre inactif
avatar
Messages : 119

Feuille de personnage
Orientation politique:
Classe&Métier:
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Some happiness in this world    Mar 14 Sep - 8:17

Lulu entendit une voiture se garer sur le parking de la plage. Un coup d'oeil lui permit de voir que c'était April. Meiko l'avait rejoint lui aussi et s'était couché sous ses genoux repliés, à l'abri dans son long manteau.

- Hey, Lu' ! Tu m'as appellée ?

- Oui... murmura-t-elle à mi-voix.

- Brrr, c'est quoi ce vent de voleur, on gèle ici !

Lucrécia lui répondit par un bref sourire. Elle semblait complètement à l'ouest.

- Tu veux en parler..?

- Je ... Je sais pas trop par où commencer... J'ai tellement de choses qui se bousculent chez moi... Elle baissa la tête et laissa perler ses larmes sur ses joues rosies par le froid. Je n'ai pas vraiment quitté la ferme où je vivais avant en bonne petite fille qui veut aider sa mère... J'ai fugué sur un coup de tête, ma ... mère voulait m'envoyer dans une école de bonnes soeurs et je crois qu'elle souhaitait surtout que je la lâche. On s'est engueulée un soir, le soir où j'ai appris à manier les chaises si bien, ajouta-t-elle avec un sourire amer, et je suis partie sans prévenir. Sans argent, et quasiment sans vivres. J'avais 15 ans.

Elle marqua une pause durant laquelle elle contenait difficilement ses larmes. Meiko la regardait.

- Je ne pense pas t'avoir donné cette version, je crois. J'ai d'abord repris le nom de mes vrais parents, Bisher, et j'ai écumé les bars et les restaurants en quête de jobs. J'ai pû seulement survivre grâce à ça et j'ai appris à mes dépends la vraie vie, en multipliant les boulettes. J'ai réussi à tenir 4 ans à survivre comme ça, sans amis, sans famille, sans chez-moi réel... Jusqu'à ce que Martel et Razzian me tombent dessus à Chicago. Pour moi c'était une aubaine. Mais maintenant, je sais bien que je suis devenue juste un contact, ça fait trois semaines qu'aucuns des deux n'a pris de nouvelles. Et en ce moment, ce que je me demande, c'est si j'ai vraiment ma place dans leurs vies... Je leur dois la mienne après tout...

Elle essuya les larmes qui coulaient maintenant à gros débit avec sa manche de manteau. Les vagues étaient fracassantes, dangereuses et surtout elle apportaient un petit vent frais très désagréable au contact d'une nuque fragile.

- Je sais plus où j'en suis... j'ai, en apparence, tout pour être heureuse. Mais y'a tellement de choses qui manquent!

Elle éclata en sanglots, suffocante de chagrin de n'avoir personne sur qui poser sa tête quelques fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Some happiness in this world    Mar 14 Sep - 13:19

Bras serrés autour de ses jambes frigorifiées, April écoutait Lucrécia se confier. Elle voulait être là pour elle coûte que coûte.

Elle se revoyait elle-même quelques années voire quelques mois auparavant fuir pour aller pleurer seule dans un coin de verdure paumée, près de son lac. Elle aurait tant aimé qu'on lui tende une main chaleureuse à ces moments là.
Elle devait le faire pour son amie. Elle voulait le faire.

Quand la brune eut fini de raconter son histoire telle qu'elle était vraiment et telle qu'April l'ignorait, la rousse lui adressa un sourire encourageant empli de toute la douceur possible.


- J'ai encore beaucoup à apprendre mais depuis quelques temps je m'exerce à ne pas prendre en compte que les apparences. On a tous une histoire et tous notre lot de joies et de peines, au fond.

Crois -moi tu en as l'impression mais tu n'es pas la seule à avoir la sensation de te noyer dans ta vie alors que tu vois les autres flotter tranquillement.

Regarde par exemple, tu me vois comme une gamine riche avec ....
-elle désigna de la tête sa Lexus garée derrières elles. ...une voiture de star, un compte en banques de rêve, heureuse entre sa maman pimpante et son beau-père parfait. C'est un peu ce que je suis aujourd'hui, même si - Dieu merci ! - je ne me réduis pas seulement à ça...

Mais ça n'a pas toujours été le cas...Mon père était Ray O'Brien. Pas franchement un type bien même si j'ai réussi à trouver la force de lui pardonner et de m'excuser à lui à mon tour.
C'est un homme qui avait licencié par simple caprice directorial toute la tranche la plus plaus pauvre de ses salariés pour le bien de l'image de son entreprise.
La plus grande erreur de sa vie ! En plus c'est bien connu, " feed the mass, eat with the class", la haute classe sociale j'entends, celle qu'il visait. Bref, une sacrée bourde de sa part.
Le "lingot d'or" qu'on l'appellait !

Il a épousé ma mère qui n'était qu'une conquête et qu'il venait de mettre enceinte - de moi- seulement pour sauver les apparences. Ils ne se sont jamais vraiment aimés...Et j'ai grandi élevée par la maîtresse et assistante de mon père, entre le modèle de mon père jamais là et perdu après l'argent et le pouvoir, et celui de ma mère volage et frivole qui courrait sans arrêt les hommes et les boutiques.

Et puis j'ai eu cette fichue période qu'on nomme l'adolescence. Un massacre. Sans surveillance, seule dans cette grande maison qu'ils avaient faite construire sans jamais l'habiter, j'ai tout fait, tout testé. A mes risques et périls...Et je m'en mords encore les doigts.
Alcool, drogues, vols, sexe, tout ! Le carnage complet.

Forcément j'ai fini par en souffrir. Et tout arrêter. Là, j'ai plus voulu d'amis ou de proches. Ils pouvaient tous aller se faire foutre. J'avais été écoeurée de la race humaine...

Et puis quelques temps plus tard, mon père est mort... Ma mère est revenue, s'est remariée et s'est vraiment mise à évoluer. Elle est venue vivre chez nous avec Jake. Un homme formidable, exactement ce qu'il fallait pour elle. Ils ont adopté une gamine, Aladiah et le fils de Jake, Jude, nous a rejoint.

J'ai encore joué avec le feu pendant une période. Je voulais stupidement rappeller à ma mère le mal qu'elle m'avait fait en m'oubliant pendant des années.

Mais j'ai croisé la route de deux hommes, Anauel et Botaro, des amis maintenant, qui ont changé complètement ma vision des choses en m'ouvrant les yeux sur la sale gamine immature et irresponsable que j'étais.

Faut dire que j'ai pris une sacrée claque...Ne le dis à personne, mais j'envie un peu ceux qu'ils considérait comme ses enfants. Il a tout d'un père. Tout de celui qu'on aimerais avoir en tout cas...Et ça a été le premier à m'engueuler franchement, comme mon père aurait du le faire bien plus tôt et comme j'aurais du le faire moi même, pour me replacer dans les bons rails.

Sans lui et tout ce qu'il m'a fait réféchir et changer, je t'aurais snobée et méprisée aujourd'hui...Je lui dois énormément à ce jour.

Maintenant, oui, comme tu peux le voir, je suis heureuse. Oh j'ai mon lot de douleurs chaque jours comme tout le monde mais dans l'ensemble je peux dire que j'ai une belle vie et beaucoup de chance. Alors que crois-moi, comme j'étais partie, c'était vraiment pas gagné.


Elle se releva face à Lucrécia.

- Et aujourd'hui je suis là, contente d'être ce que je suis, capable de t'écouter et en paix avec le passé. Alors, tu vois...si j'ai appris un truc avec toute cette histoire c'est que...

Elle lui tendit la main avec un sourire.

- ..rien n'est jamais perdu...! Il suffit juste d'un coup de pouce !

Elle lui sourit et lui adressa un clin d'oeil chaleureux.

Oui, aujourd'hui elle avait fait du chemin, et c'était son tour de remettre quelqu'un sur la voie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre inactif
avatar
Messages : 119

Feuille de personnage
Orientation politique:
Classe&Métier:
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Some happiness in this world    Mar 14 Sep - 13:40

- ..rien n'est jamais perdu...! Il suffit juste d'un coup de pouce !

Cette remarque se grava dans l'esprit de Lucrécia, elle avait écoutée attentivement son amie. Elle se sentait beaucoup moins seule désormais.

Elle lui décrocha un de ses sourires et lui dit en tout et pour tout :

- Merci April, tu es vraiment la soeur que je n'ai jamais eue.

Elle se leva, en faisant valser Meiko qui était assis sur son manteau, et, sans crier gare, prit April dans ses bras et poussa même le vice jusquà la faire tournoyer avec elle et à rire... Ca faisait trop longtemps qu'elle n'avait pas ri.

Voyant Meiko jalouser April de ce tendre câlin, Lucrécia le prit lui aussi et le fit tournoyer. Une vraie gamine.

Elle soupira un grand coup après avoir reposé Meiko.

- On fait quoi ? Parce que bon c'est pas que je m'ennuie mais il fait frisquet !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Some happiness in this world    Sam 13 Nov - 18:51

April sourit et montra la voiture grise qui attendait, sagement parquée.

- Piller les réserves de pâtisseries maison de ma mère et se vautrer devant un film de filles débile pour se payer la tête d'Aston Kutcher, ça te va comme programme ?

Elle attrappa la main de Lucrécia et l'emporta vers le véhicule qui démarra en trombes quelques secondes plus tard et s'évanouit vers l'intérieur des terres.

Ils ne tenait qu'à elles de faire de cette journée une poignée de bons souvenirs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Some happiness in this world    

Revenir en haut Aller en bas
 

Some happiness in this world

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre les mondes :: Les Mondes :: Anteria :: ▌Chicago :: Amérique & Nature :: ▌Mers et océans-