AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Qui paie mes dettes m'enrichit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Humain(e)
avatar
Messages : 223

Feuille de personnage
Orientation politique: Aucune
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Qui paie mes dettes m'enrichit.   Lun 23 Aoû - 20:20

SBLAM

La porte de la villa des Hayes claqua dans un fracas assourdissant. Le regard noir, la mâchoire serrée et les traits durcis par la colère, la fille unique de la maison dévala les marches qui menaient à la cour, traversa l'endroit sans même jeter un regard sur sa mère qui accourait à sa suite et sauta vivement dans sa voiture. Elle mit le contact et démarra sans attendre. Les pneus crissèrent sous le petit sentier et la Jaguar s’éloigna pour de bon, abandonnant derrière elle les lieux sur lesquels pesait désormais un silence de mort.

Maintenant, elle savait. Elle savait ce qu’elle allait demander, et surtout, elle ne comprenait pas comment elle n’avait pas pu y songer auparavant !

Ses mains agrippaient le volant avec une telle force que ses doigts bleuissaient peu à peu. Son pied droit ne quittait plus l’accélérateur. Le gauche quant à lui se faisait sec sur le frein. Les vitesses ? Nul besoin d’y toucher avec une voiture automatique.

Trente minutes de conduite.

Les superbes villas de la banlieue aisée de Chicago avaient laissés place à quelques cabanons désuets, de nombreux terrains vagues et divers industries abandonnées.

Quarante cinq minutes.

La blonde vira brusquement à gauche. Elle freina, coupa le contact. Délaissant là son bien, elle sortit de sa voiture et referma sans douceur la portière.

Devant elle, une vaste usine dans un état des plus déplorables. Sous ses pieds, du gravier inondé de mégots et de bouteilles vides.

Elle fusa vers la ruine et traversa quelques pièces, ignorant superbement l’état des lieux et les quelques hommes qu’elle dépassait. Elle ouvrit une porte qui tenait encore debout par on ne sait trop quel miracle. Là, elle fit face à …

- Devan !

Elle se planta devant lui, bras croisés, autoritaire et sure d'elle.

- Débarrasse-m'en ! Je me fous de tes moyens mais je VEUX que tu m’en débarrasses une bonne fois pour toute !!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin / Ange Majeur
avatar
Messages : 472

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Gardien de l’Oerden
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Qui paie mes dettes m'enrichit.   Mar 24 Aoû - 9:53

Intervention PNJ : Devan Carter (environ 25 ans)

couleur utilisée : Tan | D2B48C

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



L'homme marchait d'un pas rapide et assuré dans les couloirs. Le lieu était dégueulasse, insalubre. Ca puait l'alcool, le tabac froid, la pisse... mais aussi l'odeur âcre du vomi. Ce qui restait de lampes au plafond ne parvenait à éclairait l'endroit que par intermitence. Les néons grésillaient, complétements morts.
Des pas pressant se firent entendre, venant de derrière.

- Devan !

Stan arriva derrière l'homme au crâne rasé et le suivit, préoccupé.

- On a des emmerdes avec la bande à Rob', tu sais à cause de-

L'homme avait levé la main. Il savait déja. Stanley s'arrêta et fit demi-tour.


Devan passa la porte au bout du couloir, cette dernière jonchait sur le sol de béton. Il monta les escaliers, tourna, ouvrit une porte.
Les lieux étaient vides d'hommes et meublés de quelques objets récupérés entre autre en décharge, comme c'était le cas pour les autres pièces. Celle-ci, c'était la sienne, exclusivement. Son bureau en quelque sorte.
Le chef de gang s'assit sur une caisse et appuya sa tête sur son poing.
Imbécile de Roberson... Et abrutit de Steve !

*Si ce crétin n'avait pas essayé d'marcher sur le territoire de Rob on en serait pas là... l'a d'la chance d'être rev'nu entier !*

Il se releva, s'approcha de la fenêtre condamnée par des planches. Rien. Toujours rien. Froncement de sourcils. Qu'est ce qu'ils foutaient ? Ses gars devaient être à cran en bas... Mais sûrement prêts.

Une voiture argentée arriva en trombe, dérapant sur les gravillons. Une jolie blonde en sortit.
Devan haussa un sourcil. Il ne s'attendait pas à ça... du tout.
L'étudiante se rua à l'intérieur du bâtiment et bientôt...:

- Devan !

L'homme était assis dans un vieux canapé défoncé, les avant bras appuyés sur les genous. Il leva les yeux vers la blonde. Elle paraissait hors d'elle, furieuse. Ca faisait bien longtemps qu'il ne l'avait pas vu celle-là !

- Débarrasse-m'en ! Je me fous de tes moyens mais je VEUX que tu m’en débarrasses une bonne fois pour toute !!

Devan fit comme s'il n'avait rien entendu, s'installa plus confortablement, un bras sur le dossier du canapé. Un léger sourire naquit sur le coin de ses lèvres.

- Mademoiselle Hayes... Ca me fait plaisir de savoir que vous pensez à moi dans vos instants d'ennuis, lança-t-il.

Il la détailla sans aucune forme de gêne. C'était que la demoiselle en question était sacrement bien foutue. Idéale pour remonter le moral.

- Qu'est ce qui t'amène ici ? Des regrets ?

Sourire amusé.

- Si c'est le cas ma porte t'es ouverte, tu le sais bien.

Devan fit un signe de tête, désignant sa droite.

- Viens t'asseoir.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-les-mondes.forum-actif.net
Humain(e)
avatar
Messages : 223

Feuille de personnage
Orientation politique: Aucune
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Qui paie mes dettes m'enrichit.   Mar 24 Aoû - 11:53

L’homme aux allures de caïd resta de marbre. Non, pas de marbre : il s’installa plus confortablement, l’air de rien. Il sourit aussi. En fait, il en était presque à superbement ignorer l’intervention de la blonde. Et si quelque chose pouvait par-dessus tout l’énerver, c’était bien ça.

Elle leva les yeux au ciel. En plus, cet emmerdeur le faisait exprès, elle en était certaine. Même un idiot l’aurait compris.

- Mademoiselle Hayes... Ca me fait plaisir de savoir que vous pensez à moi dans vos instants d'ennuis.

La concernée haussa un sourcil. C’était surtout qu’elle n’oubliait pas quand on devait lui être redevable. Et puis, qui demander d’autre que lui pour …

Sans peur de l’intimider et sans la moindre trace d’embarras, l’homme la reluqua de bas en haut. L’étudiante prit soin de passer outre le détail. Après tout, si ça pouvait lui faire plaisir, ça ne lui coutait rien d’ignorer … Et elle n’y voyait pas d’inconvénients tant qu’il ne posait pas ses sales pattes (et c’était ici le cas de le dire) sur elle.

- Qu'est ce qui t'amène ici ? Des regrets ?

Haussement de sourcils.

- Si c'est le cas ma porte t'es ouverte, tu le sais bien.

Qui se fondit sans tarder en grimace réticente.

Honnêtement, elle avait d’autres chats à fouetter.

Trisha dévisagea la place qu’on lui désignait. L’idée de s’y installer n’avait as l’air de lui sembler plaisante : qui sait ce qu’il y avait eu là auparavant ?

Elle fit donc la sourde oreille face à l’invitation ...

- Je suis déjà casée.

… et reposa son regard dur et froid sur Devan.

- Et je ne suis certainement pas venue ici pour batifoler. Tu as une dette à payer, tu te rappelles ?

Elle décroisa les bras et enchaina sur un ton plus énervé tout en surenchérissant avec un geste droit et précis de la main droite.

- Mon père. Je craque. J’en peux plus ! A cause de lui je ruine petit à petit ma vie, et ça, c’est fini. Je ne veux plus qu’il commande pour moi, c’est compris ? Putain, cet imbécile m’envoie en linguistique puis il s’étonne que je foire mes examens. Connard !

Visiblement irritée, elle secoua nerveusement la tête et se résigna tout de même à s’assoir à la place qui lui était tantôt destinée.

- Alors toi tu t’y prends comme tu veux, mais je veux qu’il se mêle un peu de sa merde, plus de la mienne ! J’espère que je suis claire.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin / Ange Majeur
avatar
Messages : 472

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Gardien de l’Oerden
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Qui paie mes dettes m'enrichit.   Mar 24 Aoû - 14:40

Déja casée ? Et alors ? Lui ne l'était pas et de toute façon il ne voyait strictement pas où était le problème.

Trisha reposa ses jolis yeux sur lui, hautaine. Elle marquait bien la différence qu'il y avait entre eux. Visiblement elle avait vite fait d'oublier.

- Et je ne suis certainement pas venue ici pour batifoler. Tu as une dette à payer, tu te rappelles ?

Oh... Oui il se rappelait... Mais moins il en entendait parler mieux il se portait. Il avait comment dire... d'autres chats à fouetter.
Soupir. Pourquoi est ce que les mauvaises nouvelles arrivaient-elles toutes obstinement en même temps ? Et pas l'ombre d'une once de "récompense" quelqu'elle soit.

- Mon père. Je craque. J’en peux plus ! A cause de lui je ruine petit à petit ma vie, et ça, c’est fini. Je ne veux plus qu’il commande pour moi, c’est compris ? Putain, cet imbécile m’envoie en linguistique puis il s’étonne que je foire mes examens. Connard !

La demoiselle vint finalement s'installer à ses côtés, enchainant.

- Alors toi tu t’y prends comme tu veux, mais je veux qu’il se mêle un peu de sa merde, plus de la mienne ! J’espère que je suis claire.

Devan haussa des épaules.
Puisque la belle étudiante il ne pouvait toucher, autant sortir de quoi compenser. Il alluma une cigarette.

- T'as qu'à pas lui obéir...

Lui c'est ce qu'il avait fait. Et il avait la belle vie maintenant, non ?
Son regard bifurqua vers la blonde alors qu'il reportait la cigarette à ses lèvres.
Il expira un panache de fumée blanche.

- Tu veux quoi ? Menaces ? Vandalisme ? Dans les deux cas il s'ra que ça vient d'toi, sinon ça n'aura aucun effet.

Mais s'attaquer à un type de ce genre... Ce n'était pas de la tarte.

- On peut aussi faire... plus radical.

Tout en parlant, il avait sortit un flingue et fit semblant de tirer sur un homme invisible face à lui.
Devan tourna la tête vers la concernée, haussant les sourcils.

- A moins que tu n'ais une idée ?

Il se leva et remit l'arme à sa ceinture puis se dirigea vers la fenêtre. Il scruta l'extérieur.

- Dans tous les cas... tu arrives au mauvais moment.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-les-mondes.forum-actif.net
Humain(e)
avatar
Messages : 223

Feuille de personnage
Orientation politique: Aucune
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Qui paie mes dettes m'enrichit.   Mar 24 Aoû - 15:42

La jeune femme observa le délinquant allumer tranquillement sa cigarette. Il n’avait pas changé pour un sous celui-là … Vu comme ça, on pouvait presque croire que rien ne lui importait.

- T'as qu'à pas lui obéir...

Genre !

Trisha leva les yeux au ciel avec une expression qui en disait long. Il savait très bien ce que ça avait donné la dernière fois. Coupée de ses vivres et de toute forme de connaissances de la haute, il lui avait promis un avenir encore plus misérable que celui qui lui était aujourd’hui destiné avec la linguistique. Sans parler du trou dans lequel elle tomberait …

Elle ne jouerait plus à ça, elle avait déjà donné.

- Tu veux quoi ?

Ah, en fait c’était une bonne question. Elle c’était ramenée ici sur un coup de tête mais … que voulait-elle exactement ?

- Menaces ?

Il n’avait jamais fonctionné au chantage. Ce n’était pas pour rien qu’il avait si bien réussi dans sa vie …

- Vandalisme ?

Ppff trop peu convainquant.

- Dans les deux cas il s'ra que ça vient d'toi, sinon ça n'aura aucun effet.

Mouais. C’était plutôt évident. Mais ne risquait-il pas de simplement la jeter de la maison sans entendre ce qu’elle avait à dire ? Comme toujours, en fait. Sa parole était d’or à côté de celle d’une femme …

Et ça, c’était sans parler du risque de procès. Pas certain qu’il se gênerait pour attaquer sa propre fille en justice.

- On peut aussi faire... plus radical.

L’étudiante écarquilla les yeux sans lâcher du regard l’arme qu’avait sortie l’homme de sa ceinture. Elle fronça les sourcils et recroisa instantanément les bras, dévisageant l’autre avec réprimande.

Tuer son père ?!

Quel genre d’homme fallait-il être pour faire ça ? Il fallait franchement avoir un manque considérable d’humanité pour songer à ça ! Même si ça réglait les problèmes, même si ça facilitait les tâches, c’était …

Non, mais non ! Il n’en n’était tout bonnement pas question !

- A moins que tu n'ais une idée ?

Fallait qu’elle réfléchisse. Avec un peu de chance, ça ne prendrait pas bien longtemps.

- Dans tous les cas... tu arrives au mauvais moment.

La blonde haussa les épaules.

- Et alors ? Qu’est-ce que ça peu bien me faire ? Ca, c’est pas mon problème que je sache.

Sur ces mots, elle se tut un moment histoire de …

- Je sais ! s’exclama-t-elle soudainement.

- J’ai trouvé ! T’as cas mettre en scène mon enlèvement. Attends, je t’explique.

Elle se redressa un peu (puisqu’elle s’était Presque affalée dans son canapé de fortune).

- Mon père se souvient de toi (évidemment. Impossible pour lui d’oublier que j’ai traîné avec un type comme toi), comme toi tu dois te souvenir de lui. Imagine. On lui fait avaler que son comportement vis-à-vis de moi (j’entends par là ses décisions et son autorité abusive) t’a déplu et que tu préfères me voir libre qu’encore enfermée avec lui. Du coup tu m’enlèves et tu poses tes exigences pour me relâcher. Il n’oserait refuser.

Elle haussa un sourcil.

- Surtout si c’est rendu publique. Verdict ?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin / Ange Majeur
avatar
Messages : 472

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Gardien de l’Oerden
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Qui paie mes dettes m'enrichit.   Mar 24 Aoû - 16:15

- Et alors ? Qu’est-ce que ça peu bien me faire ? Ca, c’est pas mon problème que je sache.

Ca c'est ce qu'elle pensait... Après tout elle mettait sa vie à elle en danger en venant ici. Avec un peu de chance elle repartirait avant que les gars de Roberson ne se pointent et ne les croisera pas en route.

La blonde se tut un instant avant d'avoir une illumination.

- Je sais ! J’ai trouvé ! T’as cas mettre en scène mon enlèvement.

Oui... il y avait un moment songé mais...

Devan détourna le regard de la fenêtre pour le reporter sur la demoiselle alors que celle-ci exposait son plan.
Et quand elle eut fini...

- Verdict ?

Devan jeta sa clope et l'écrasa sous le talon de sa chaussure. Il revint vers Trisha...

- C'est bien joli cette histoire mais...

... se laissa tomber sur le canapé aux côtés de la blonde et passa un bras autour de ses épaules.

- C'est bien trop chevaleresque pour être réaliste venant de moi, tu crois pas ?

Il souria, moqueur et sûr de lui.

- Ecoute plutôt ça : je t'enlève parce que je trouve ton père crétin avec des règles à la con, te garde ici avec toute la "liberté" que je pourrais te donner. Là je pose mes exigences genre qu'il te foute la paix, faute de quoi... j'pourrais recommencer, voire faire pire.

Son sourire devint plus pervers. Il retira son bras.

- Bien entendu il ne s'ra pas là pour vérifier...

Se leva de nouveau.

- Le seul petit bémol... C'est que Mister Hayes pourrait bien prévenir les flics, non ? Autant pour un vol à main armée dans une petite supérette de banlieue ils se bougent pas trop l'cul, autant pour un enlevement d'une aussi jolie minette...

Devan tourna la tête vers la blonde.

- Tuer de la flicaille ça m'est égal... mais quitte à ce que t'ai pas à me sortir de taule une deuxième fois, ça m'arrangerait également. Alors ?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-les-mondes.forum-actif.net
Humain(e)
avatar
Messages : 223

Feuille de personnage
Orientation politique: Aucune
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Qui paie mes dettes m'enrichit.   Mar 24 Aoû - 16:54

Le marginal abandonna sa cigarette et revint s’installer aux côtés de Trisha qui venait de récupérer sa place sur le canapé. Il passa un bras autour de ses épaules. Encore une fois, elle resta de marbre.

- C'est bien trop chevaleresque pour être réaliste venant de moi, tu crois pas ?

Chevaleresque ? Quelle sache, elle ne lui avait pas demandé de débarquer sur un cheval blanc et vêtu comme un prince, une musique épique en fond. Il venait la chercher, il menaçait, point barre.

L’autre sourit, railleur. Elle leva les yeux au ciel.

- Ecoute plutôt ça : je t'enlève parce que je trouve ton père crétin avec des règles à la con, te garde ici avec toute la "liberté" que je pourrais te donner. Là je pose mes exigences genre qu'il te foute la paix, faute de quoi... j'pourrais recommencer, voire faire pire.

Elle haussa un sourcil (bah ouais, c’était pas ce qu’elle avait sous-entendu ?) et répondit au sourire de Devan par un clin d’œil.

- Bien entendu il ne s'ra pas là pour vérifier...

Encore heureux.

Mais quoi qu’il en soit, il existait et existerait toujours une barrière énorme entre ce qui était fait par professionnalisme (ou par pur intérêt) et ce qui descendait d’un désire personnel. Elle jonglait entre les deux sans complexe, alors ...

L’homme se leva. Elle le suivit du regard.

- Le seul petit bémol... C'est que Mister Hayes pourrait bien prévenir les flics, non ? Autant pour un vol à main armée dans une petite supérette de banlieue ils se bougent pas trop l'cul, autant pour un enlèvement d'une aussi jolie minette...

Ouais et ?

- Tuer de la flicaille ça m'est égal... mais quitte à ce que t'ai pas à me sortir de taule une deuxième fois, ça m'arrangerait également. Alors ?

Aaah, évidemment. Monsieur n’avait pas envie de se mouiller.

Bah, dans un sens c’était compréhensible.

La jeune femme hésita avant de reprendre.

- Et bien … Je suppose qu’après ça je serai dans l’obligation de renouveler ma dette.

Elle haussa les épaules.

- Ou tu te démerdes pour faire porter le chapeau à un de tes rivaux. D’une pierre deux coups comme on dit.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin / Ange Majeur
avatar
Messages : 472

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Gardien de l’Oerden
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Qui paie mes dettes m'enrichit.   Mar 24 Aoû - 17:32

Devan retourna se poster à la fenêtre. Il regarda sa montre.

- Et bien … Je suppose qu’après ça je serai dans l’obligation de renouveler ma dette.

Ouais bin... Si c'était pour passer par la case prison c'était pas la peine. Par contre s'il arrivait à l'éviter en faisant comprendre à Mr Hayes que ça serait une très mauvaise idée... Ouais ça pouvait toujours marcher mais c'était risqué.

- Ou tu te démerdes pour faire porter le chapeau à un de tes rivaux. D’une pierre deux coups comme on dit.

... Mais comment il pouvait faire accuser un de ses rivaux alors que c'est lui qui demandait à l'autre bouffon de se calmer ?
Elle en avait de bonnes celle-...

- Merde !

Deux ombres venaient de filer entre les gravas.

- Ecoute chérie, je crois que ta bagnole va en prendre un coup... ça ajoutera au côté "réaliste". Pour le reste on avisera.

Sur ces mots il fila vers la porte, l'ouvrit et se pencha par dessus la rembarde de l'escalier.

- Bougez-vous les gars, on a d'la visite !

Il retourna dans la pièce avec la blonde et ouvrit une caisse, en sortit un flingue qu'il envoya à Trisha.

- Tu sais t'en servir ?

Sans attendre de réponse il sortit un plus gros calibre qu'il chargea.

Déja, on entendait des coups de feu et des cris venant de dehors. Des bruits de verre volant en éclat.

- Ca ça doit être ta voiture...

Sur ces mots, il s'approcha de Trisha et l'embrassa à la volée, retournant vers la fenêtre en lançant :

- Ca m'portera chance !

Et le premier coup partit.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-les-mondes.forum-actif.net
Humain(e)
avatar
Messages : 223

Feuille de personnage
Orientation politique: Aucune
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Qui paie mes dettes m'enrichit.   Mar 24 Aoû - 18:43

- Merde !

Hein ? Quoi encore ? Qu’est-ce qu’il avait vu ?

- Ecoute chérie, je crois que ta bagnole va en prendre un coup... ça ajoutera au côté "réaliste". Pour le reste on avisera.

Sa voiture ?!

Hey, mais il n’était pas question qu’on la lui bousille. On venait juste de la lui payer !

La jeune étudiante bondit aussitôt sur ses pieds et fila vers la fenêtre histoire de comprendre un tant soit peu ce qu’il se passait au dehors. Elle aperçu juste quelques mecs. Rien d’anormal à ses yeux, il n’y avait que ça ici. Mais de toute évidence, il ne s’agissait pas que d’alliés.

Après avoir « sonné » l’alerte, Devan revint dans la petite pièce où gisait une Trisha perdue. Elle fronça les sourcils. Putain, si ces cons se ramenaient ici elle était mal. Très mal !

Un objet noir fusa vers elle. Par réflexe, elle s’en saisit. Qu’est-ce que … ?

- Tu sais t'en servir ?

Hein ?!

La blonde écarquilla les yeux.

Un flingue ?!

- Hey, Dev’, qu’on soit bien d’accord : il n’est pas question que je …

Coups de feu –la jeune femme sursauta, se tut immédiatement. Pare-brise éclaté. Alarme qui se déclenche. Cris.

- Ca ça doit être ta voiture...

Elle recula d’un pas.

Oh non, parce qu’ils étaient armés eux aussi. En même temps, à quoi elle s’était attendue ?

Si une chose d’autrefois ne lui avait absolument pas manqué, c’était bien les guérillas !

Le marginal s’approcha, elle ne cilla pas. Il lui vola un baiser. Quelque peu préoccupée, elle ne prit même pas la peine de rouspéter et se calla dans un coin de la pièce tandis qu’il s’était rué près de la fenêtre. Il tira. Derechef, Trisha sursauta. Nerveusement, une main glissa dans ses cheveux.

Se calmer, surtout se calmer. Ce n’était pas le genre de situation où il était bon de perdre son sang-froid.

Mais putain eux ils tuaient de sang froid !

Du coin de l’œil, elle jaugea le Desert Eagle 050 et ferma un instant les yeux.

- C’est pas vrai, c’est pas vrai !

Elle le chargea. Nouveau coup de feu. Elle rouvrit les paupières, aux aguets, et jeta un regard sur le chef de gang.

- Putain fais gaffe à toi !

La porte claqua. Quelqu’un entra. La blonde, saisie, se retourna subitement et, sans réfléchir, tira. La pression la contraint à reculer un peu. Déroutée, elle lâcha son arme. Elle entrouvrit la bouche, affolée par ce qu’elle venait de faire.

- Merde !

Elle recula encore un peu jusqu’à se plaquer contre un mur.

- Merde, merde, merde !

Touché ou pas, elle n’en savait rien. Ennemi ou allié, encore moins. Mais rien que le geste suffisait à la dégouter.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Trisha Hayes le Mar 24 Aoû - 19:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin / Ange Majeur
avatar
Messages : 472

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Gardien de l’Oerden
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Qui paie mes dettes m'enrichit.   Mar 24 Aoû - 19:12

Devan n'arrivait pas à juger combien ils étaient en bas. Plus d'une dixaine, c'était certain.

Il tira encore, en jurant entre ses dents serrées.

- Enfoiré de Rob' !

Touché. Le type hurla et tomba. Il ne ressemblait hélas pas au chef de ce groupe qui les assaillait.
Les coups continuèrent à fuser, un passa pas loin, à un mètre de la fenêtre.

- Putain fais gaffe à toi !

Et heureusement que c'était pas un très gros calibre sinon il aurait troué le mur ! Il se retint de dire ces mots rassurants à la demoiselle et se concentra sur sa nouvelle cible. Elle s'approchait doucement mais sûrement, cachée derrière des caisses.
Devan chargea, ne quittant pas l'homme des yeux. Visa et...

SBLAM ! La porte s'ouvrit derrière lui. Un coup partit.

Le marginal se retourna d'un bloc, le doigt près à appuyer sur la détente, l'homme en joue.

- BORDEL JOE ! Qu'est c'que tu fous ?!

L'homme les regarda, blème. Heureusement que cette nana savait pas viser sinon...!

- J-je...

Devan était furieux.

- Ecoute mon gars, tu m'as fait louper ma cible alors à l'heure qu'il est... Y'A PTET BIEN DE CES CHIENS DE ROB' DANS L'BATIMENT !! Alors t'y retournes tout de suite ! Prouves que t'es un homme, merde !

Le concerné fit demi-tour.

- Et fermes cette putain de porte ! rajouta le chef de groupe en se retournant vers la fenêtre.

Déja, des cris retentissaient dans le bâtiment.

- C'est pas vrai...!

Devan quitta la fenêtre, croisa Trisha du regard, complétement écoeurée et terrifiée. Il désigna le canapé d'un signe de tête.

- Couches-toi derrière.

Sur ces mots, il se saisit d'une nouvelle arme et sortit, se postant au dessus de la cage d'escaliers. C'était le seul accès à cette partie de l'étage, ce qui faisait de cet endroit un lieu facilement défendable -puisque tout le monde arrivait par le même chemin- mais aussi un piège à rat.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-les-mondes.forum-actif.net
Humain(e)
avatar
Messages : 223

Feuille de personnage
Orientation politique: Aucune
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Qui paie mes dettes m'enrichit.   Mar 24 Aoû - 19:40

Oh bon dieu ! Le typé était en vie –c’était apparemment un allié, le contraire aurait été ennuyant ! Elle ne l’avait pas touché ! Bénis soient le manque de pratique et l’inexpérience! La jeune femme prit sa tête entre ses deux mains et poussa un profond soupir. L’affaire n’était néanmoins pas prête d’être terminée.

Devan quant à lui était hors de lui, et il n’y alla pas par quatre chemins pour le faire remarquer à son acolyte. Sur le champ, il le renvoya dehors et rejoignit la fenêtre.

Eclats de voix qui se rapprochaient. Trisha ne cilla pas. Mais bientôt, le délinquant lui ordonna de se planquer près du vieux canapé.

La demoiselle ne se fit pas prier : elle se rua sur son flingue d’emprunt, le réarma et se jeta derrière le sofa sans même songer à l’état dégueulasse de la planque. Du coin de l’œil, elle essaya de garder son vieil ami à l’œil. En vain : mission impossible. Elle grimaça et prit une profonde inspiration, visiblement angoissée. Tant pis, elle se chargerait de la fenêtre.

De leur côté, les troupes de Rob’ parvinrent enfin à pénétrer dans l’enceinte de la vieille usine. La plupart visèrent la cage d’escalier –c’est qu’ils avaient repéré leur chef par la vitre. Un autre, toujours sur la cour, balança le grappin qu’il avait à la main et entreprit de grimper à l’étage. Tâche qu’il ne tarda à terminer.

Aussitôt, il pointa son flingue vers le marginal.

Les mucles de l'étudiante se crispèrent. En vitesse, elle passa son bras et tira à tout hasard dans la pièce. Si elle ne touchait personne (et il n'y avait aucune chance pour qu'elle vise correctement), peut-être parviendrait-elle tout de même à dévier l'attention.

- Dev' derrière toi !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin / Ange Majeur
avatar
Messages : 472

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Gardien de l’Oerden
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Qui paie mes dettes m'enrichit.   Mar 24 Aoû - 20:25

Putain mais... c'est qu'il y en avait du monde qui arrivait là ! Ses gars ne parvenaient pas à tout retenir et ça sentait comme qui dirait pas bon...

Devan tira quelques coups sur les gens qui montaient, touchant un bras, une jambe... oh, une tête !

Des coups partirent également d'en bas, l'homme recula, tira de nouveau.

Quelqu'un tira derrière lui, un coup venant de la pièce.

- Dev' derrière toi !

Sonnette d'alarme. Il n'avait certainement pas le temps de se retourner, viser et tirer. Par réflexe, il se jeta sur le côté alors que l'adversaire tirait.
A peine eut-il attérit par terre que le marginal tira une fois, puis une seconde détonation. L'homme s'effondra.

Devan repéra le grappin et se rua dessus, le décrochant. Il retourna vers l'escalier avec, le fit tournoyer avant de l'envoyer vers les nouveaux arrivants.

Mais toujours ils revenaient.

- Putain mais y'en a combien ?!

Il se plaqua contre le mur, rechargeant son arme.
Le chef de gang attrappa une lourde caisse qui se trouvait non loin et la balança dans les escaliers. Outre le fait d'écraser ceux qui se trouvait en dessous, la lourde caisse explosa, déversant son contenu sur les marches à savoir de l'alcool -ainsi que des débris de verres. Des assaillants furent un instant ralentis, la progression devenant un peu plus difficile.

Une douleur foudroyante le prit alors au bras (gauche). Devan hurla sous le coups, puis jura en reculant.
Assurement ce n'était pas le bras qui avait été visé mais le résultat restait là.

De rage, le marginal vida son chargeur sur les hommes présents dans la cage d'escalier avant de reculer et retourner dans la pièce avec Trisha. Il ferma rapidement la porte, la bloquant avec une caisse puis se décala. Les balles allaient être tirées et passeraient sûrement la cloison de la porte.
Jettant son flingue déchargé, il prit celui qui se trouvait à sa ceinture, posa ses lèvres un instant contre le canon. La partie allait être corsée.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-les-mondes.forum-actif.net
Humain(e)
avatar
Messages : 223

Feuille de personnage
Orientation politique: Aucune
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Qui paie mes dettes m'enrichit.   Mar 24 Aoû - 22:04

Juste à temps, l’homme se jeta à terre.

Merci, merci, merci !

Sans attendre, il tira à son tour. Une fois. Rien. Deux fois. Son agresseur s’effondra. La blonde détourna immédiatement le regard. Même si sa mort restait indispensable pour leur survie à tous les deux, ça restait un meurtre. Elle grimaça. Putain il fallait qu’elle s’y fasse au moins pur le moment, ça ne serait pas le dernier de la journée et sauver leur peau demeurait primordial.

Brusquement, l’homme toujours en vie se rua sur le grappin pour le balancer par delà la rampe des escaliers.

- Putain mais y'en a combien ?!

La blonde fronça les sourcils. Trop !

Après le grappin, une caisse. Et celle-ci explosa dans un fracas assourdissant.

Détonation.

Devan hurla, provoquant un moment l’affolement de son « invitée ». Ses muscles se contractèrent un peu plus.

S’il mourrait, elle était morte.

Mais il tenait encore debout et ne tarda à vider le reste de ses balles dans le couloir. Quand le déclic du revolver annonçant qu’il n’avait plus de munitions retenti, il s’enferma dans la pièce, bloquant la porte avec une caisse. Il se décala. La porte n’était pas épaisse, ça valait mieux.

De son côté, Trisha se dégagea de sa planque et rampa jusqu’au cadavre gisant au beau milieu des lieux. Le nez froncé, l’air visiblement réticent, elle se saisit du flingue qu’il avait entre les mains et le fit glisser aux pieds du chef. Ce serait toujours ça en plus à ne pas chercher.

Puis elle fouilla sa veste (on ne savait jamais qu’elle y trouve quelque chose d’intéressant). Elle y dénicha un couteau qu’elle glissa dans une poche de sa veste (on n’était jamais trop prudent) et une bombe lacrymogène qu’elle fila également au tatoué.

Elle serra les dents, la face répugnée, et frotta vivement le sang qui avait tâché ses mains ... et ses vêtements. La poisse !

L’étudiante s’éloigna du mort et se traîna jusqu’à la fenêtre. Elle passa une tête discrète. Personne apparemment. Si ce n’est le cadavre de sa voiture qui avait terminé sa vie ici. Elle patienta un peu histoire de s’en assurer puis :

- On pourrait descendre. Ils se jettent vers l’étage parce qu’ils pensent te retrouver ici. Tu les prendrais par surprise. Et comme ce n’est pas …

Bien haut ? En fait si, ça l’était.

- Merde !

Regard panoramique autour d’elle. La demoiselle se saisit subitement d’une plaque de métal (qui devait sans doute servir de couvercle de poubelle) et la planta devant elle. Avec un peu de chance, ça bloquerait déjà quelques coups bien réussis. En parlant de coups … un premier retentit. Trop haut, il perça la porte et vint s’éclater contre le mur d’en face. Bientôt suivit d’un second, puis d’un troisième. Enfin, quelqu’un se rua sur la porte pour tenter de la faire céder.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin / Ange Majeur
avatar
Messages : 472

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Gardien de l’Oerden
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Qui paie mes dettes m'enrichit.   Mer 25 Aoû - 9:42

Devan longea le mur jusqu'à se trouver dans une partie de la pièce qui n'était ni accollée au couloir, ni face à lui. De là où il était il voyait également la porte.

Trisha était sortie de sa planque et commençait à fouiller le cadavre. Elle lui envoya un nouveau pistolet. Idée plutôt bonne car après celui-là il n'avait plus de balles. S'en suivit une bombe lacrymo qui roula jusqu'à ses pieds. L'homme s'en saisit et la glissa dans sa poche. Ouais... ça pouvait ptet servir.
Le marginal jeta un coup d'oeil au flingue qu'elle lui avait envoyé. Hé mais ce type lui aurait éclaté la cervelle avec ça ! Il rangea son arme favorite, celle-ci serait très bien pour tirer à travers une porte.

- On pourrait descendre. Ils se jettent vers l’étage parce qu’ils pensent te retrouver ici. Tu les prendrais par surprise. Et comme ce n’est pas …

Trisha s'était déplacée jusqu'à la fenêtre. Elle jura. Bin oui c'était haut !
Devan jeta un regard circulaire. Il n'avait rien dans cette pièce de suffisament long pour descendre... quel crétin d'avoir balancé ce grappin !

Un premier tir traversa alors la porte. Il ramena son arme contre lui. Une second, puis même un troisième. La porte s'ébranla alors. Ni d'une ni deux, Devan tira à son tour en direction de la porte. Cri. Il avait touché cet abruti qui s'était trop approché.
Les coups s'enchainèrent, la porte finit par céder.

- Poses tes armes Carter ! T'es foutu !

Trois hommes s'engouffrèrent par l'ouverture. Devan en dégomma un, visa un second.

- Poses tes armes..., fit alors une voix bien trop proche.

Froid et circulaire, un canon vint se poser sur sa tempe. Le marginal lâcha son arme et fit signe à Trisha de faire de même.
Une autre voix s'éleva alors.

- Ne me fait pas croire que tu n'as qu'un revolver sur toi Carter... Tu t'es bien battu gamin mais c'est la fin.

Tommy Roberson entra à son tour dans la pièce. L'homme imposait le respect par son calme mais son regard avait quelque chose de fou. Il était bien plus âgé que le marginal, presque 20 ans de plus.
L'homme se tourna vers Trisha et la salua d'un signe de tête accompagné d'un sourire mauvais.

- Mademoiselle...

Il pointa son canon vers elle.

- Allez Devan, fais pas d'histoire, poses toutes tes armes à terre.

Le regard impassible, l'air intouchable, le chef de gang dû néanmoins obtempérer. Il déposa son deuxième flingue et la grenade.

- C'est bon Rob', t'as dû tuer Steve tu peux repartir maintenant...

Le bourreau souria.

- Non non non... Tu ne comprends pas Devan... C'est toi que je veux aujourd'hui. Tu vois ? Vous commencez à me faire de l'ombre toi et tes potes et j'aime pas ça.

Il tourna alors le regard vers la belle demoiselle blonde.

- Je te vois là en bien bonne compagnie... Qui est-elle, ta copine ?

Le tatoué ne répondit pas. S'il répondait par l'affirmative, Tommy se ferait un malin plaisir à la torturer. Mais s'il répondait que non, il se douterait de quelque chose.
Ils n'étaient plus que 4 dans la pièce.

Rob' avait haussé les sourcils et fixait sa proie avec un drôle d'air. Il leva le canon de son arme et tira.
Devan hurlan, se plia en deux, une balle figée sur le côté droit.

- J'aime pas non plus qu'on ne me réponde pas.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-les-mondes.forum-actif.net
Humain(e)
avatar
Messages : 223

Feuille de personnage
Orientation politique: Aucune
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Qui paie mes dettes m'enrichit.   Mer 25 Aoû - 12:46

Ce fut au tour de Devan de tirer à travers bois. Un cri assourdissant s’éleva du couloir. Il en avait touché un. Pourtant, leur unique protection ne tarda à céder. La porte s’effondra. Trois hommes entrèrent.

- Poses tes armes Carter ! T'es foutu !

La blonde s’immobilisa brusquement, presque tétanisée. Le chef de bande, lui, en profita pour tuer un premier de ses assaillants. Il en visa un second. Elle grimaça. Celui qui avait tantôt parlé s’était glissé derrière son allié.

- Poses tes armes …

Sur ces mots, le canon de son flingue vint lentement se poser contre la tempe du marginal. Ce dernier lâcha son arme et ordonna à l’étudiante d’en faire de même. Ce qu’elle fit sans attendre (de toute manière, elle ne savait pas s’en servir). Elle laissa également tomber son couvercle de poubelle mais prit soin de ne pas toucher au couteau qu’il restait dans sa poche.

- Ne me fait pas croire que tu n'as qu'un revolver sur toi Carter... Tu t'es bien battu gamin mais c'est la fin.

Le regard de la blonde bifurqua vers l’entrée. Un homme d’une quarantaine d’années venait d’y faire son apparition. Le genre d’homme qu’on respectait au premier regard et avec qui on ne savait jamais à quoi s’attendre. Il avait l’air calme et tranquille, mais une lueur de folie illuminait son regard. Vraiment, il semblait dangereux.

L’air sournois et perverti, il la salua d’un signe de tête accompagné d’un petit « Mademoiselle ». Demoiselle qui ne cilla pas. Mieux valait ne pas se faire remarquer par simple bêt …

Son rythme cardiaque s’accéléra subitement. Ce fou venait de pointer son revolver vers elle ! Elle déglutit mais demeura de marbre, tentant désespérément de garder bonne figure.

- Allez Devan, fais pas d'histoire, poses toutes tes armes à terre.

Euh oui là, qu’il obéisse elle tenait encore un tant soit peu à sa vie ! Et heureusement, il le fit. La bombe et le deuxième revolver tombèrent au sol. S’ensuivit une petite mais désagréable conversation sur la présence du prétendu « Rob’ ».

- Non non non... Tu ne comprends pas Devan... C'est toi que je veux aujourd'hui. Tu vois ? Vous commencez à me faire de l'ombre toi et tes potes et j'aime pas ça.

Là, elle ne put réprimer une grimace. Elle ferma un instant les yeux et croisa vivement les bras pour contrôler le tremblement de ses mains. Son visage quant à lui devait avoir perdu le double de ses couleurs. Le regard du rival de Devan se posa à nouveau sur elle, sournois et victorieux.

- Je te vois là en bien bonne compagnie... Qui est-elle, ta copine ?

Silence.

BANG !

Le marginal hurla. Surprise, Trisha l’imita. Il ne l’avait quand même pas tué ?

Non, heureusement il était « seulement » plié en deux. Elle resserra un peu plus l’étreinte autour de ses côtes, plus tendue que jamais.

Putain mais quel malade ce type !

- J'aime pas non plus qu'on ne me réponde pas.

Alors réponse il aurait. Ce n’est pas comme s’ils avaient le choix après tout.

- Non. Je suis pas sa copine. souffla-t-elle sans bouger d’un millimètre.

- J’ai été envoyée ici par April O’Brien.

Pourquoi April ? Aucune idée. C’était le premier nom qui lui était passé par la tête. Doucement, elle sortit un paquet d’ecstasy de sa poche et le balança aux pieds du quarantenaire.

- Je faisais rien que rapporter une commande.

Hésitation.

Bwarf, elle était quand même morte alors autant tenter ce qui avait une chance de conctionner.

Sans lâcher le "Rob'" du regard, elle esquissa un sourire aguicheur. Elle s'avança à pas lents.

- Mais j'offre d'autres services.

Et se planta devant lui, les bras toujours croisés.

- Réfléchissez-y un moment. Je n'ai rien à voir avec votre histoire de conflit et je peux toujours m'avèrer utile. Je vous propose un marché.

Haussement d'épaule. Clin d'oeil.

- Vous me laissez la vie sauve et en contrepartie, vous pouvez faire ce que vous voulez de moi.

L'une de ses mains se calla près de son couteau. L'autre glissa autour de la taille de son interlocuteur. Elle approcha son visage du sien (lui bloquant ainsi en partie la vue) et murmura :

- Alors ?

Là-dessus, elle sortit brusquement son couteau et le planta dans le poignet qui retennait le flingue, espérant ainsi lui faire lâcher prise.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin / Ange Majeur
avatar
Messages : 472

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Gardien de l’Oerden
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Qui paie mes dettes m'enrichit.   Mer 25 Aoû - 16:05

Oh putain d'enflure de Roberson ! Que ça faisait mal !
Visage crispé, le souffle court, le marginal n'en menait pas large.

Il tenta de reprendre contenance en se répétant mentalement que la douleur c'était dans la tête. Sa main se porta à sa blessure. Non, pas à sa blessure, légèrement en dessous, sous sa veste. Elle aggrippa le manche noir...

Pendant ce temps, Trisha balançait un petit paquet de drogue aux pieds de Rob tout en prétendant qu'elle le lui apportait de la part d'une certaine April O'Brien -le nom lui disait vaguement quelque chose. Espérons pour la blonde qu'il ne s'agisse pas de l'une de ses proches sinon elle risquait de voir Tommy et ses potes lui tomber dessus à un moment ou un autre.

Ce dernier tourna d'ailleur sa tête vers Devan, l'observant d'un air dubitatif.

- Tu te drogues toi ?

Il haussa un sourcil, la question n'attendant cette fois pas de réponse. De toute façon le tatoué ne semblait pas trop en mesure d'en donner.
Encore penché en avant, Devan observait le nouveau manège de la blonde du coin de l'oeil.

- Mais j'offre d'autres services.

Roberson laissa la demoiselle approcher, mais resta méfiant. Elle changeait subitement d'attitude et les femmes sont de nature fourbe, c'est bien connu.

- Réfléchissez-y un moment. Je n'ai rien à voir avec votre histoire de conflit et je peux toujours m'avèrer utile. Je vous propose un marché.

Devan serra les dents. Elle avait intérêt à savoir ce qu'elle faisait si elle ne voulait pas se retrouver une balle entre ses deux jolis yeux. Il guettait l'instant propice où lui aussi pourrait agir et se débarasser de ces deux gêneurs.

- Vous me laissez la vie sauve et en contrepartie, vous pouvez faire ce que vous voulez de moi.

Rob reluqua la demoiselle qui lui offrait déja quelques caresses.

- Alors ?

Mais qui lui disait que...

- Oww !!

En même temps que le cri, le coup partit. La balle errafla la jambe de Trisha... Au même instant, Devan fit un brusque écart, plantant son poignard dans le torse de son gardien. Celui-ci pressa la détente au moment où il s'écroula. La balle traversa la pièce avant d'atteindre le mur.

- Sale chienne ! vociféra le quarantenaire.

Il n'avait pas lâché son arme et malgré son poignet salement amoché, il repointait le canon vers Trisha... Mais n'eut le temps de tirer. Le marginal venait de lui envoyer un magistral coup de pied dans son coude. Celui-ci se déboita, il laissa tomber l'arme.
Sans attendre, Devan avait déja plongé sur son revolver favori.

-Ecartes-toi !!!

Il avait 5 balles, il en tira trois. Rob s'écroula pour ne plus jamais se relever.

Le tatoué porta sa main à sa blessure. Cet enchaînement de geste n'avait pas été pour l'arranger. Il serra les dents et s'appuya sur une caisse pour se relever.
Avec un peu de chance ses gars avaient reprit le contrôle de la situation en bas.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-les-mondes.forum-actif.net
Humain(e)
avatar
Messages : 223

Feuille de personnage
Orientation politique: Aucune
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Qui paie mes dettes m'enrichit.   Mer 25 Aoû - 16:47

Une douleur poignante s’empara de la jambe de Trisha : une balle venait de l’effleurer. Effarée, elle se laissait tomber en arrière tout en laissant s’échapper un petit cri suivit d’un juron. Elle releva la tête, chercha des yeux le couteau qu’elle avait laissé tombé.

Mais Rob’ ne perdit pas le nord et bientôt elle se retrouva nez à nez avec le canon de son flingue. La demoiselle laissa s’échapper un hoquet de surprise et, tétanisée par la peur qui s’empara soudain de son corps, fut incapable d’esquisser le moindre mouvement.

Heureusement, Devan se chargea d’envoyer valser l’arme à feu d’un bon coup de pied.

-Ecartes-toi !!!

Aussitôt, la blonde se jeta sur le côté, mains au dessus de sa tête.

Trois coups de feu retentirent.

Silence.

Lentement, l’étudiante se redressa. Le cadavre de l’autre gisait avec d’autres à ses côtés.

La main qui retenait toujours le couteau ensanglanté s’ouvrit doucement. Elle le laissa tomber. Le bruit de la lame touchant le sol de pierre retentit.

Son regard, plus vide que celui des macchabés qui couvraient le sol, bifurqua sur son allié qui s’était relevé à l’aide d’une caisse. Elle cligna des yeux une fois. Deux fois. Trois fois. Vacilla légèrement et …

Haut le cœur.

Son poing couvrit rapidement sa bouche. Elle fusa en direction de la fenêtre, s’agenouilla et respira tant bien que mal l’air frais de l’extérieur. Son souffle était encore saccadé. Ses doigts s’agrippèrent sur le rebord tandis qu’un spasme secoua son corps. Elle ferma les yeux.

- Tes gars en bas, ils se débrouillent ? Les autres devraient pas se barrer en apprenant la mort de leur chef ? Sinon balance la lacrymo’ par-dessus la rampe d’escalier. Avec les corps pour les refroidir.

Ca ferait surtout ça en moins à subir.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin / Ange Majeur
avatar
Messages : 472

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Gardien de l’Oerden
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Qui paie mes dettes m'enrichit.   Mer 25 Aoû - 18:34

Devan s'approcha du corps de ce qui fut son gardien et en arracha son poignard. Il essuya distraitement la lame sur les vêtements du défunt et rangea l'arme. Son regard balaya alors la pièce et tomba sur Trisha. La pauvre était penchée à la fenêtre, pâle comme un linge.

- Tes gars en bas, ils se débrouillent ? Les autres devraient pas se barrer en apprenant la mort de leur chef ? Sinon balance la lacrymo’ par-dessus la rampe d’escalier. Avec les corps pour les refroidir.

Ouais mais d'abord il devait voir qui était en bas du dit escalier.

Sans répondre, il se saisit de son portable et composa un numéro.

- 'Tonio ? Ouais... On aurait besoin de toi rapidos, les gars de Rob' nous sont tombés dessus. Non, je sais pas si c'est fini. Grouilles c'est tout et amènes un flingue.

Sur ces mots, il referma l'appareil et le glissa dans la poche de son manteau de cuir.
Il s'approcha ensuite de la blonde et posa une main sur son épaule tremblante.

- Pour les corps j'aurais besoin de toi ma belle... J'pourrais pas faire ça seul.

Sûr que l'idée ne lui plairait pas. C'est pour ça que Devan ajouta une mine amusée et la mettant en même temps au défi.
Certes, la situation n'était pas drôle mais fallait bien trouver un moyen de faire bouger cette poupée !
L'homme passa sa main dans les cheveux blonds avant de se diriger vers les cadavres, invitant la demoiselle à le suivre.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-les-mondes.forum-actif.net
Humain(e)
avatar
Messages : 223

Feuille de personnage
Orientation politique: Aucune
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Qui paie mes dettes m'enrichit.   Mer 25 Aoû - 19:11

Le chef de gang sortit son gsm et appella un certain "'Tonio". Du moins, c'est ce qu'elle supposait. Qu'elle sache, il n'en n'était pas encore à se tapper la discutaille avec quatre murs.

Le nez toujours à l'air, Trisha sentit sa main se poser sur l'une de ses épaules.

- Pour les corps j'aurais besoin de toi ma belle... J'pourrais pas faire ça seul.

Instantanément, elle se raidit. Elle secoua vivement la tête, signe qu'il en était absolument hors de question. Elle ne toucherait pas à ces cadavres !

La demoiselle releva la tête vers Devan histoire de s'expliquer et se retrouva nez à nez avec une mine des plus amusées et provocatrices. Elle leva les yeux au ciel. Lui passa une main dans ses cheveux. Elle la repoussa tout en se redressant (appuyée sur sa jambe non blessée), le regard noir.

- Tu saoules !!

L'étudiante prit une profonde inspiration et empoigna les poignets du premier type.

- Oh ... J'y crois pas, j'y crois pas, j'y crois pas !

Elle secoua la tête.

- C'est bien la première fois qu'on m'oblige à faire ça.

Complètement écoeurée, elle retint sa respiration. Après une ascencion qui lui sembla interminable, ils le balancèrent par-delà la rampe d'escalier. Elle passa une main sur son front.

C'est que cette merde était sacrément lourde en plus !

Et de un. Encore trois.

La tâche, qui semblait avoir duré l'éternité, s'acheva enfin. Le dernier corps (celui de Rob') était envoyé plus bas.

Trisha revint dans la pièce, encore plus blanche que la tantôt. Elle s'empressa de regarder tout autour d'elle ouvrant l'une ou l'autre caisse jusqu'à trouver de l'alcool. Sans gêne (on lui devait au moins ça), elle ouvrit une bouteille et la vida sur ses mains qu'elle frotta vivement. Dans un coin de la pièce, elle envoya sa tête percuter le mur.

- Des fous. Vous êtes tous complètement fous ! Complètement, complètement fous. Et toi le premier ! Juste après ce mec là ... euh ... Rob.

Elle se retourna soudainement.

- Et genre, me prévenir que t'attendais de la visite ça t'es pas passé par la tête ? J'sais pas moi ... "oh, on a organisé une petite tuerie, elle débute dans quelques minutes, tu ferais mieux de pas trainer ici" c'est pas bien dur à articuler.

Peu à peu, les larmes lui montèrent aux yeux. Elle prit une profonde inspiration.

- J'ai faillit crever ici à cause de toi ! On a manqué de se faire assassiner !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin / Ange Majeur
avatar
Messages : 472

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Gardien de l’Oerden
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Qui paie mes dettes m'enrichit.   Mer 25 Aoû - 19:35

Réticente, Trisha l'aida tout de même à dégager les corps. Après tout il s'agissait de son idée, non ? Le travail dura quelques minutes. La blonde peinait et Devan commençait à avoir sérieusement mal au bras et au bide.

Une fois la besogne terminée, l'homme s'approcha de la fenêtre et observa l'extérieur, appuyé contre le mur. Une bonne minute passa avant que trois silhouette ne prirent la fuite du bâtiment. Il ne s'agissait pas de ceux de sa bande et en bas, des cris victorieux retentissaient. Une bonne chose de faite.

- Des fous. Vous êtes tous complètement fous ! Complètement, complètement fous. Et toi le premier ! Juste après ce mec là ... euh ... Rob.

Devan tourna légèrement les yeux vers la blonde prise soudainement d'une crise d'hystérie. Sûrement les nerfs qui lâchaient.

- Et genre, me prévenir que t'attendais de la visite ça t'es pas passé par la tête ? J'sais pas moi ... "oh, on a organisé une petite tuerie, elle débute dans quelques minutes, tu ferais mieux de pas trainer ici" c'est pas bien dur à articuler. J'ai faillit crever ici à cause de toi ! On a manqué de se faire assassiner !

Le tatoué soupira.

- J'avais pas prévu que tu viennes me rendre visite tu vois ? C'est tellement... rare ! lâcha-t-il, ironique. Jt'avais dit que t'arrivais au mauvais moment mais saches que si t'étais repartie avant tu les aurais sans doute croisé en chemin et crois-moi, ils t'auraient pas laissé filer. Ca nous aurait laissé du répis et toi tu leur aurais servit d'amuse-gueule. C'est ça que t'aurais voulu ?

Il soupira de nouveau, se massa la tempe. Il y avait été un peu sêchement, la pauvre, elle n'avait fait que subir dans cette histoire.
Devan s'approcha d'elle.

- Excuse moi, c'est...

Il leva la main, puis finalement la laissa retomber le long de son flan.

- T'es en vie c'est dja pas mal.

Le marginal lui tourna le dos pour aller s'asseoir dans le canapé, retenant un grognement. Il écarta les pans de sa chemise. La blessure n'était pas belle à voir. La balle était apparament ressortie, d'où la quantité de sang qui s'écoulait...
Devan attrappa une bouteille d'alcool, en avala deux gorgée avant d'en verser sur sa plaie en grinçant des dents.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-les-mondes.forum-actif.net
Humain(e)
avatar
Messages : 223

Feuille de personnage
Orientation politique: Aucune
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Qui paie mes dettes m'enrichit.   Jeu 26 Aoû - 16:14

C’est sur un ton particulièrement dur que Devan surenchérit.

- J'avais pas prévu que tu viennes me rendre visite tu vois ? C'est tellement... rare !

La blonde leva les yeux au ciel. Oui, et alors ? Où était le rapport ? Elle n’avait pas signé de contrat qu’elle sache. Lui si, par contre.

- Jt'avais dit que t'arrivais au mauvais moment mais saches que si t'étais repartie avant tu les aurais sans doute croisé en chemin et crois-moi, ils t'auraient pas laissé filer.

Elle secoua la tête, comme si par ce geste elle essayait de ne rien entendre.

- Ca nous aurait laissé du répis et toi tu leur aurais servit d'amuse-gueule. C'est ça que t'aurais voulu ?

Puis prit sa tête entre ses deux mains, soupirant longuement.

Non, non, non ! Bien sûr que non ce n’est pas ce qu’elle aurait voulu ! Devan s’approcha.

- Excuse moi, c'est... T'es en vie c'est dja pas mal.

La jeune femme se contenta de le fixer avec un drôle d’air, parfaitement immobile. A vrai dire, elle se sentait un peu perdue ; la situation la dépassait entièrement. Elle ne réalisait pas encore ce qu’il s’était réellement passé.

Elle se laissa glisser contre le mur jusqu’à se retrouver sur le sol. De son côté, le marginal était retourné sur son fauteuil et il dévoila sa blessure. Trisha grimaça. Vraiment, il était dans un sale état. Elle jeta un bref regard à sa jambe. L’entaille plus ou moins profonde qu’avait laissée la balle sur sa jambe n’était strictement rien à côté de ça.

L’homme versa de l’alcool sur sa plaie. La demoiselle grimaça (imaginant que ça ne devait vraiment pas faire du bien) et se redressa avant de venir s’installer à son tour sur le canapé.

Elle enleva son gilet blanc aux nouvelles colorations rouges et le tendit à Devan.

- Tiens. Il est foutu de toute façon.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin / Ange Majeur
avatar
Messages : 472

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Gardien de l’Oerden
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Qui paie mes dettes m'enrichit.   Jeu 26 Aoû - 16:43

Des gouttes de sueur commençait à perler sur le crâne rasé. C'est qu'après coup, quand on prenait conscience de l'empleur des dégats et qu'on n'était plus préoccuppé par un taré qui vous mitraille... qu'on se rendait vraiment compte d'à quel point ça faisait mal.

- Oh putain d'merde !! jura le marginal entre ses dents.

Trisha était arrivée à ses côtés et lui tendait son pauvre gilet blanc 100% coton.

- Tiens. Il est foutu de toute façon.

Devan hocha légèrement de la tête avant d'enlever son manteau puis sa chemise en bougeant le moins possible, jurant de plus belle.
Il jetta un coup d'oeil à son bras. Même topo, balle déja sortie, membre troué.
Il retira sa ceinture, la posa à côté de lui puis se tourna vers la blonde et prit le gilet. Le vêtement était foutu ? Et bien elle verait ce qu'était vraiment un vêtement foutu. Il déversa un quart de la bouteille d'alcool sur le tissu blanc, histoire de l'imbiber, et le posa sur sa plaie.

- Tu peux maintenir ça ?

La blonde s'exécuta.

- Plus fort quand même... AAAAAAAAAAAAH !!! Nan moins fort !! Voila comme ça, grogna-t-il.

Le tatoué déchira la manche blanche qui dépassait, y déversa de l'alcool et s'en entoura le bras avant d'y mettre la ceinture qu'il serra au max.

Devan remit sa main sur sa blessure et par la même occasion sur la main de Trisha -mais sur le coup ce n'était pas prémédité- avant de faire basculer sa tête en arrière et expirer un grand coup.
Relevant ensuite la tête, il posa les yeux sur la demoiselle toujours à ses côtés.

- Ca va toi ? fit-il en désignant sa jambe du menton.

Un de ses gars passa la tête par l'encadrement afin de voir si leur chef était toujours debout. Le concerné lui adressa un signe de main comme quoi ça allait. Ne souhaitant pas dérangé et ayant d'autres affaires à règler, l'homme s'éclipsa.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-les-mondes.forum-actif.net
Humain(e)
avatar
Messages : 223

Feuille de personnage
Orientation politique: Aucune
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Qui paie mes dettes m'enrichit.   Jeu 26 Aoû - 17:29

Les divers jurons que crachaient Devan confirmèrent sans tarder les doutes de Trisha : sa plaie était vraiment douloureuse. Voir pire. Il enleva son manteau et sa chemise, découvrant un deuxième trou dans son bras.

Ah … ses plaies.

Nouvelle grimace compatissante.

- Tu peux maintenir ça ?

Elle acquiesça brièvement, s’exécutant. Bien sûr.

- Plus fort quand même...

Bon bah plus fort al …

- AAAAAAAAAAAAH !!! Nan moins fort !!

La demoiselle sursauta (surprise par le cri) et lâcha un moment le tissu.

Ok, ok. Désolée …

Elle reprit.

- Voila comme ça.

Satisfait (mais toujours grognon –il serait pardonné pour cette fois), le tatoué déchira un morceau de la manche du gilet, l’imbiba d’alcool et le posa autour de son bras avant de se servir de sa ceinture comme garrot.

La jeune femme haussa les sourcils et jeta un rapide coup d’œil à sa montre. S’il gardait cette saloperie plus de vingt minutes, il risquait gros. Plus gros qu’une hémorragie en tous cas (à savoir l’arrêt cardiaque au moment d’enlever la chose).

Les yeux de la blonde glissèrent un moment sur la main de Devan qui s’était posée contre la sienne avant de remonter vers sa tête qu’il avait faite basculer en arrière, expirant longuement.

- Ca va toi ?

Il désigna sa jambe. Son regard bifurqua un instant dessus, fila vers la porte d’où s’éclipsait un des hommes du tatoué puis revint se poser sur se dernier.

Elle haussa les épaules, toujours aussi morne.

- Mieux que toi visiblement.

Trisha ramena ses jambes contre, les encercla de ses bras et y appuya son menton, yeux clos. Elle resta ainsi de longues minutes, silencieuse. Puis :

- Ca …Ca t’as fait quoi la première fois que tu as du … tuer quelqu'un ?

Elle fronça les sourcils.

- On dirait presque que c’est … normal maintenant pour toi.

Un reproche plus qu'une réflexion.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin / Ange Majeur
avatar
Messages : 472

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Gardien de l’Oerden
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Qui paie mes dettes m'enrichit.   Jeu 26 Aoû - 18:11

La demoiselle haussa des épaules. Elle répondit brièvement avant de se murer dans le silence.
Les secondes devinrent des minutes, plus longues et pesantes les unes que les autres. Devan pestait intérieurement. Il ramena une nouvelle fois sa tête en arrière, ferma ses yeux et essaya de se concertrer sur sa respiration.

Putain mais qu'est ce qu'il foutait 'Tonio ?!

Nan, bon calme... Inspirer... Expirer... Il était peut-être en train de s'occuper de gars en bas. Ils devaient avoir pas mal morflés eux aussi... Mais ils avaient gagné. Rob ne leur causerait plus jamais d'ennuis.

Le tatoué rouvrit les yeux. Il ne devait certainement pas s'assoupir maintenant.

- Ca …Ca t’as fait quoi la première fois que tu as du … tuer quelqu'un ?

Son regard dévia vers la blonde, recroquevillée à côté de lui.

Ah... Elle en posait de ces questions elle !

- On dirait presque que c’est … normal maintenant pour toi.

Devan soupira. Elle le voyait comme un meurtrier et au fond, elle avait raison. Il n'hésitait pas à tuer quelqu'un... c'était une sorte d'habitude, même une routine !

- Ca r'monte à y'a longtemps ça...

L'homme redressa sa tête en grognant.

- J'avais quoi... 17-18 ans ?

Il se tut un instant, se remémorant la scène.

- Tu sais... ici c'est tuer ou se faire tuer, t'as bien vu...

Son regard dévia sur le côté. Cette fois il essairait d'être sincère. Il ne voulait pas la perdre bêtement.

- La première fois... J'ai eu peur, j'étais écoeuré. J'ai poignardé le type. La proximité avec le mort, sentir la chair sous la lame c'est...

Il haussa les épaules.

- Faut pas se poser de questions.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-les-mondes.forum-actif.net
Humain(e)
avatar
Messages : 223

Feuille de personnage
Orientation politique: Aucune
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Qui paie mes dettes m'enrichit.   Jeu 26 Aoû - 20:34

Lorsque Devan acheva ses explications, Trisha acquiesça doucement. C’était complètement dingue comme un milieu de vie pouvait interférer l’éthique d’un homme. Mais au fond d’elle-même, elle savait qu’il avait raison. Comme il l’avait si bien fait remarquer, s’ils ne s’étaient pas défendus, ils seraient morts à l’heure actuelle.

- Ne pas se poser de question … ?

Ca ne lui semblait même pas possible.

L’auto-défense, d’accord. Pour se nourrir, pareil. D’ailleurs, c’est ce que faisaient les animaux. Mais qu’il ne lui fasse pas croire que Roberson était venu ici pour l’une de ses deux raisons. Tout ce qu’il voulait, c’était, comme il l’avait bien dit, se débarrasser d’un élément gêneur. Avec sang froid, qui plus est. Sang froid et indifférence.

- Tu sais Devan …

Elle haussa les épaules et rouvrit les yeux pour les poser sur son interlocuteur.

- Maintenant que je vois ce qu’il s’est passé, je suis d’autant plus heureuse d’avoir abandonné tout ça. Parce que ça me dégoute.

L’étudiante relâcha ses jambes et se laissa tomber en arrière, sur le dossier du sofa.

- Et tu tues aussi pour « régler tes problèmes » et te « débarrasser de personne importunes » ?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Qui paie mes dettes m'enrichit.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Qui paie mes dettes m'enrichit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre les mondes :: Les Mondes :: Anteria :: ▌Chicago :: Banlieue :: ▌Quartiers pauvres-