AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Noel (titre à modifier ^^)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Humain(e)
avatar
Messages : 94

Feuille de personnage
Orientation politique: Aucune
Classe&Métier: -
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Noel (titre à modifier ^^)   Dim 8 Aoû - 16:18

Jamais il n'aurait pu imaginer que l'air de l'hiver lui ferait tant de bien.

Jude marchait, l'esprit vide de toute contrainte, dans les rues enneigée de Chicago.
Il était près de 11h et tout le monde courait de partout.
Ce soir, c'était le réveillon de Noel, chacun s'affairait aux derniers préparatifs.

Cela faisait près d'une semaine qu'il n'avait pas remis le nez dehors, depuis la nouvelle en fait. Il avait passé des journées entières sans même sortir de sa chambre pour les repas. Puis finalement, il avait fini par pointer le bout de son nez.
Aujourd'hui, l'occasion de sortir était toute particulière.

Jude longea les boutiques décorées et plongea la main dans sa poche pour en sortir 5 dollars.
Mais qu'est ce qu'il allait bien pouvoir acheter avec 5 dollars... et pour 8 personnes ?!
Soupir.

Il n'allait pas non plus voler dans le porte monnaie de son père... pas le jour du réveillon. Tant pis... il n'achèterait rien.

Il reprit sa route avec un léger regret mais s'arrêta à peine 10 mètres plus loin. Là, derrière une vitrine, se trouvait se qu'il cherchait.

Jude sortit du magasin, un sourire peint sur les lèvres.


///////////////////////////////////////////


16h45

Les embalages étaient terminés. C'était loin d'être du grand art, la chose n'était pas évidente, mais c'était fait.

Dans la salle, Jake s'affairait à préparer la table pendant que Lisa terminait la décoration.
Jude avait réussi à les convaincre d'inviter une amie à lui, Roxane. En même temps après la dépression qu'il avait fait durant la semaine il y avait peu de chance qu'il le lui refuse.

A présent, le garçon était assis en tailleur dans le canapé de cuir, observant de temps à autre son père du coin de l'oeil tout en triturant nerveusement les croûtes sur sa main droite (datant de ses coups dans le mur à la sortie de chez le médecin).

Lisa l'hyperactive fila vers la cuisine, laissant père et fils seuls dans la salle avec pour seul bruit celui des couverts d'argent s'entre-choquant.

Au bout de quelques minutes, Jude rompit le silence.

- Ca serait plus simple pour toi si j'étais pas là, hein ?

Il détourna le regard, fixant le sapin décoré. Derrière cette question anodine se cachait beaucoup plus et le garçon redoutait la réponse.
En silence, il arracha une croûte. La plaie rouverte se mit à saigner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Noel (titre à modifier ^^)   Dim 8 Aoû - 19:25

La tête blond vénitien callée sur l'épaule nue acceuillante de sa moitié, rêvait devant les belles publicités de Noël.

A la fenêtre, il neigeait.

Quand soudain...

- Oh Jake ! J'ai une idée, merveilleuse ! Pour Noël, pour April je veux dire !

- Mais je croyais que tu avais déjà trouvé son cadeau ?

- Oui oui, mais...

Lisa se redressa dans le lit, lissant un peu sa nuisette de soie bleu ciel.

- Ecoute, Aladiah part chez des amies, Jude invite sa chérie -oh ne me regarde pas comme ça ! Pour amener une fille à Noël chez nous avec l'ambiance qu'il règne entre vous deux...Il faut qu'il soit sacrément mordu !

- Si tu le dis...Je vois mal Jude amoureux...

- Hé oh ! Jake se prit un gentil coup d'oreiller dans le visage - ça n'est pas parce qu'il traîne les rues qu'il a le capital émotif d'un parpaing ! C'est un gamin comme les autres, dis !

Elle leva l'oreiller derrière son épaule gauche, faussement menaçante, en attendant sa réponse.

- D'accord, d'accord, je me rends ! rit Jake.
Bon et tu voulais dire quoi pour April ? Tu n'as pas fini de me l'expliquer.

Lisa se pencha en souriant et planta un baiser furtif sur les lèvres de son mari.

- Ne change pas, toi ! Je disais donc : je pense que je vais lui faire la surprise de prendre tous ses contacts sur son blackberry quand elle sera sous la douche et de tous les inviter.

- Et si elle en a plus de quatre-vingt ?

- La maison sera bien assez grande !

Jake secoua la tête en souriant. L'innocence de Lisa ne changerait jamais !

//////////////////////////////

- Aladiah termine ton steack ! Il en reste trois bouchées !

- Lisa...Si elle n'a plus faim, elle n'a plus faim...

- Pour finir anorexique ?! Moi vivante, jamais !

Jake regarda April en coin.

- Passe moi le couteau à pain.

Et se récolta un petit coup de serviette bien mérité sur la tête.

Lisa soupira.

- Et si on achetait un animal ?

Jake fit mine de s'étouffer.

- Mais on a déjà April !

Deuxième coup de serviette. De la fille, cette fois.

- Tu veux, Aladie chérie ? Tu préfèrerais quoi un chat, un chien, un poisson ?

- Je crois que Jude est allergique aux poils de chats...

- Je vous préviens ! Les rongeurs, c'est hors-de-question !

- Mais...Le poisson est un rongeur, maman !

- Ah bon ???

De dépit et morte de rire, April laissa sa tête tomber sur la table à côté de son assiette.

- Roh ! Que tu es bête !

Troisième coup de serviette de Lisa à sa fille.

- Moi, je ne serais pas contre un chien.

- Oh oui, chéri ! Un chien ça serait parfait !

April releva la tête.

- Botaro a un chien trop génial !

- Qui est Botaro ?

- Un des amis d'April, chéri.

- Ouaip. Et son chien est un chien-loup tchèque. Si on pouvait en avoir un comme ça...!

- Loup ??? Tu veux donner des cauchemards à Aladiah ????!!!!

- Mais non, Lisa, les chiens-loups sont des animaux très gentils...

- Mon oeil ! J'ai lu quelque part qu'une de ces bête avait sauvagement dévoré un enfant en bas âge dans son berceau !

- ...Et c'est moi qui colle des cauchemards à Aladiah...

Sérieusement, Maman, ce sont des bêtes extra et super fidèles !

- Je n'ai rien contre ces animaux mais si on prends un chien, je veux une vraie peluche ! Un petit york-shire, peut être ?

- Eww...

- Bon alors, un bichon ?

- Eeeeuuuh....

- Ben quoi, alors ?

- On verra bien celui pour lequel on a un coup de foudre au magasin !

- Un grand chien, s'il vous plaît, alors...Pas un ptit machin râleur...

- Jake a raison, chérie. On verra bien.

/////////////////////////

Les pas feutrés de la femme en robe pâle se glissèrent discrètement dans la chambre rose de la jeune fille.

Trouver l'appareil...Ah voilà...Vite vite insérer la carte et copier les contacts.

Reposer le blackberry à sa place...Filer comme un voleur.

Lisa reparut avec un sourire lumineux à l'étage parental.

- Mission accomplie !

Il n'y avait plus qu'à tous les inviter un par un.

Oh et demander à cet homme, ce "Botaro " d'amener ce chien dont April avait parlé à table !
Et noter de passer chez le boucher pour la bête.

///////////////////////////////

Les guirlandes clignotaient doucement, reflètant leurs couleurs chaudes sur les sujets de l'arbre de Noël.

Jake contempla le salon, satisfait.

- Bon maitenant, préparer les macarons, glacer les bûches, préparer les canapés...énuméra Lisa pour elle même en filant vers la cuisine pour se mettre à l'oeuvre.

Jake et Jude restèrent seuls dans la même pièce. Ca n'était pas arrivé depuis une éternité.

- Ca serait plus simple pour toi si j'étais pas là, hein ?

Jake fronça les sourcils, soucieux. Mais pourquoi il disait ça ? Et qu'est-ce qu'il faisait à sa pauvre main ?

Jake posa sa main sur l'épaule de son fils.

Après tout...c'était Noël. Quand s'ouvrir et parler pour partager un peu de chaleur avec ceux qu'on aimait si ça n'était pas à Noël ?

- Ecoute, Jude, je sais que toi et moi, avons une relation père-fils légèrement...désastreuse. Chacun a sa part d'erreur. La mienne sûrement bien plus grande que la tienne.
Et je sais que tu penses que je ne tiens plus à toi.

Il lâcha l'épaule et passa devant son fils, s'abaissant un peu pour se mettre à sa hauteur et le regarder dans les yeux, ses mains se posant sur les deux jeunes épaules.

- Mais pour moi, tu seras toujours ce petit garçon que je consolais quand il pleurait la nuit, ce petit bonhomme que je relevais quand il tombait.
Je sais, tu as grandi. Et j'ai été complètement stupide d'oublier ça et de me détacher de toi.

////////////////////////////////////

Jake confortablement installé dans le fauteuil regardait la dernière édition du documentaire sur les batailles navales au XVIII ème siècle.

Une petite main tira sur la toile de son pantalon.

- Papa, papa !

Jake sourit. La petite bouille blonde était couverte de chocolat.

Il attrapa un mouchoir et entrepris de la nettoyer un peu. Le petit se laissa faire, un peu réticent tout de même, en fronçant le nez.

- Papa, je peux regarder avec toi ?

- Bien sûr, Jude.

Il fit de la place au gamin haut comme trois pommes.

- Non, Papa ! Je veux voir les bateaux sur tes genoux !

Jake rit. C'est qu'à quatre ans, il avait ces exigences, ce petit gamin !

- Vos désirs sont des ordres, capitaine !

Il attrapa le petit bout potelé et tout fier de ce surnom que lui donnait toujours son père, pour le poster sur ses genoux.

- Que voyez-vous de là-haut ?

- Je vois un graaaannnnd bateau ! fit Jude en ouvrant ses petits bras pour en mimer la taille comme il pouvait.

- Grand comme le canapé ?

- Ah bah non !!! Plus grand !

- Grand comme la maison ?

Le petit garçon réfléchit, concentré.

- Grand comme Papa ! s'exclama-t-il soudain en s'accrochant au cou de l'homme.

Jake sourit et passa une main dans les cheveux châtains en pagaille.

///////////////////////////////

L'homme de quarante ans regarda l'adolescent qui se tenait devant lui.

Il en avait loupé des belles années ! Mais, comme disait Lisa, il n'était jamais trop tard.

Il passa doucement sa main sur la tête ébouriffée de Jude.

- Tu es mon fils, capitaine, et je n'en voudrais un autre pour rien au monde.

Il serra doucement Jude dans ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 94

Feuille de personnage
Orientation politique: Aucune
Classe&Métier: -
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Noel (titre à modifier ^^)   Lun 9 Aoû - 10:00

Le silence suivit les mots de Jude. Puis son père s'approcha et posa sa main sur son épaule.

- Ecoute, Jude, je sais que toi et moi, avons une relation père-fils légèrement...désastreuse. Chacun a sa part d'erreur. La mienne sûrement bien plus grande que la tienne.
Et je sais que tu penses que je ne tiens plus à toi.


Le garçon ne répondit pas, attendant la suite. Jake se plaça devant lui, à sa hauteur. Son fils croisa son regard, soucieux.

- Mais pour moi, tu seras toujours ce petit garçon que je consolais quand il pleurait la nuit, ce petit bonhomme que je relevais quand il tombait.
Je sais, tu as grandi. Et j'ai été complètement stupide d'oublier ça et de me détacher de toi.


A ces mots, Jude sentit comme une boule dans sa gorge. Oh... Il savait très bien ce que ça annonçait...
Sa mâchoire se serra, il détourna le regard, touché.

L'homme passa alors sa main dans les cheveux de son fils et...

- Tu es mon fils, capitaine, et je n'en voudrais un autre pour rien au monde.

"Capitaine..."

... le serra contre soi.

Touché. Coulé.

Jude craqua. La pression accumulée était telle... et puis... c'était tellement rassurant dans tout ce noir de retrouver quelque chose de connu. Quelque chose qu'on pensait perdu à jamais.

Les larmes roulèrent sur les joues de l'adolescent. Il resserra un instant son étreinte. Il resta ainsi quelques courtes secondes puis s'écarta, une légère grimace peinte sur le visage.

- C'est malin tu m'as fait pleurer avec toutes tes conneries, râla-t-il pas méchamment.

D'un revers de main il essuya les larmes, laissant involontairement (et inconsciemment) une trainée rouge sang à la place.

Mais c'était fou comme ça faisait du bien, c'était dur à expliquer, il ne savait pas trop comment réagir mais au moins il savait que ça lui avait vraiment manqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Noel (titre à modifier ^^)   Lun 9 Aoû - 16:13

- C'est malin tu m'as fait pleurer avec toutes tes conneries...

Jake eut un léger rire. Il secoua la tête tendrement, attrappant un mouchoir dans une boite de carton sur la cheminée et essuya la joue de son gamin.

- Dire qu'il y a quelques années c'était du chocolat ou sucre que j'enlevais de ton visage...Je me souviendrais toujours de cette fameuse fête forraine où tu as découvert pour la toute première fois, la barbe à papa...
Un cauchemard, tu en avais même dans les cheveux !

Il rit.

- Rencontrer et vivre avec Lisa m'a fait réfléchir et changer sur beaucoup de choses.
Sur ta mère, notamment...

Il soupira en serrant l'épaule de son fils.

- J'ai décidé d'arrêter de la juger. Elle a fait ses erreurs, aussi graves soient-elles et j'ai fait les miennes. Maintenant, on avance. Et j'aimerais beaucoup que tu me suives sur cette voie-là.

Il sourit à nouveau. En regardant Jude.

-
Je sais que tu ne me crois pas fier. Mais je sais les efforts que tu as fait en acceptant de t'intégrer dans cette nouvelle famille. Et combien tu as pris sur toi pour supporter Lisa. Je sais qu'elle ne te plaît pas. Mais il faut la connaître, elle a ce côté candide et rêveur qui lui donne beaucoup de charme à mon sens, mais elle sait parfaitement ce qu'elle veut. Elle est honnête, aimante, tolérante - tu n'imagines combien elle m'a reproché de ne pas renouer le dialogue avec toi - et pleine de bon sens et de belles intentions derrière ses sourires ingénus.
Je ne suis plus le même homme depuis que je suis tombé amoureux d'elle.
Elle a tout changé dans ma façon de penser et d'agir. Et je l'en remercie. C'est elle qui m'a poussé à accepter mes torts et à passer outre ceux de ta mère.

Et grâce à elle aujourd'hui, je peux dire que quoique ta mère ait fait, elle m'a fait le plus beau cadeau qu'elle puisse m'offrir en me donnant un gamin comme toi.

Il sourit en posant sa paume contre le visage de Jude.

-Regarde-toi ! Tu as déjà, à même pas vingt ans, cette volonté et ce courage dans les yeux que je n'ai pas su avoir à quarante.
Oh, si, Jude. Si je suis fier de toi.

Il serra à nouveau son garçon dans ses bras.

Un plat en métal tomba dans son dos.

L'homme se retourna, surpris.

Lisa qui passait devant l'arche et s'était un peu arrêtée, touchée par les mots qu'elle entendait avait lâché son plateau -vide par chance ! - et des larmes remplissaient ses grands yeux bleus et coulaient sur ses joues.

- Lisa...?

- Vous...vous êtes tellement beaux, comme ça tous les deux !

Jake leva les yeux au ciel en souriant.

- Tu vois ce que je veux dire ! glissa-t-il à Jude avec un air complice.

Lisa, toujours aussi démonstrative, traça vers eux et les serra dans ses bras tous les deux en même temps en collant un baiser sur le crâne de Jude, un autre sur la joue de son époux.

- Merci à vous deux. Je vous aime !

April qui était revenue de ses dernières courses de Noël, s'était, elle, accoudée à l'arcade, avec un sourire doux sur les lèvres.

Elle adressa calmement à Jude dont la tête dépassait de derrière l'épaule de Lisa, un clin d'oeil en levant le pouce pour le féliciter d'avoir enfin fait le pas, avant de filer dans sa chambre - elle avait des paquets à faire ! - le coeur réchauffé d'assister à tous ces changements.

/////////////////////////////

Trois heures et vingt larmes plus tard, les plats du dîner étaient prêts, l'endroit impeccable, le couvert dressé, le sapin terminé, les cadeaux brillants de papiers colorés attendant sagement leur heure.

Jake plaçait des bûches dans la jolie cheminée.

Lisa arriva avec du papier journal et des allumettes. Elle engouffra les pages d'anciennes nouvelles de la ville dans l'âtre.

Puis se tourna vers Jude avec un sourire encourageant :

- Ca te dirait de l'allumer ?

//////////////////////

19h30 : April descendit. Lisa s'approcha.

- Oh non, chérie ! Mets au moins une jolie robe ! Pas ces vêtements là pour Noël, allons !

La rousse baissait les yeux.

Pull vert comme ses yeux, éternel jean, baskets comme d'hab.

Bah quoi ?

Sa mère soupira, stressée par l'échéance qui se rapprochait.

Elle avait dit 20 heures aux invités.

- Bon, tu peux garder le jean. Mais mets-en au moins un plus foncé. Et un joli haut. Oh et mon ange, par pitié, pas ces vieilles tennis !

April haussa les épaules et bifurqua vers le placard pour y ranger ses chaussures et monter se changer.
Après tout, si ça faisait plaisir à Lisa...

Elle lui avait bien elle-même fait un sacrée surprise en lui annonçant le matin même qu'elle avait organisé un dîner où elle avait invité "ses amis".
En entendant la liste desdits amis, la jeune fille avait sauté au cou de sa mère.

Un Noël avec Anauel, Botaro, Owen, Olympe, oh et le chien même ! plus tout le reste de sa famille, c'était inespéré et...

Un grand sourire heureux habitait ses lèvres rien qu'à cette idée.

...Tellement génial comme idée !

Bon, Owen se tiendrait sûrement assez loin de Botaro qui prendrait un malin plaisir à lui adresser son sourire carnassier bien à lui, Anauel serait sûrement sans doute un peu perplexe devant l'enthousiasme si éclatant de Lisa mais...

April alla fouiller son dressing en sifflottant.

Un chose qui n'était pas arrivée depuis un bon bout de temps...

Oui, elle était joyeuse.

Elle attrapa un pantalon, un jean bleu foncé, choisit une tunique habillée, vert d'eau et des ballerines plates dorées.

Allez, Lisa serait ravie qu'elle fasse un effort.

Elle se dirigea vers sa coiffeuse et passa sur ses cils un léger coup de mascara et une très fine ombre dorée au coin de ses paupières.
Un bracelet en argent...

Bon, elle restait très naturelle mais...pas facile de se sentir elle-même avec du maquillage après le coup de la revanche "O'Brien"...

Enfin, elle n'en avait pas fait des tonnes, non plus...

Elle attacha un peu ses cheveux avec une barette dorée argentée, les laissant quasi libres sur son épaule droite.

Observant son reflet dans la glace, elle tenta d'imiter le sourire de Lisa. Juste pour voir si elle pouvait lui ressembler...

Spoiler:
 


Mouais...ça n'était pas encore ça...Bon, son sourire d'April discret et malicieux irait très bien.

Elle inspecta encore quelques secondes son image de jeune fille apprêtée...

La rousse se revit en robe noire dans le dressing, Mitzrael près d'elle...

Un instant, elle crut sentir son bras autour d'elle, sa main calée sur sa taille. Sans lui, il y avait comme un manque malgré tout. Une pièce vide qui rendait son puzzle quasi parfait, un peu absurde et incomplet.

Elle soupira. Elle avait décidé de ne pas croire à sa mort comme le lui avait conseillé Anauel.
Et où qu'il soit maintenant, son immortel lui manquait de plus en plus.
Elle se détourna du miroir.

Passer à autre chose. Ne plus y penser.

Elle attrapa sur sa table les cinq cadeaux qu'elle avait trouvé chez Seiji. Les autres patientaient en bas, sous le sapin.

Elle revint en bas.
Lisa posa sa main sur son poitrail, émue.

- Ravissante ! Tu es à croquer ! Ah ma chérie, si seulement tu acceptais d'être aussi pimpante tous les jours !

April lui envoya un regard gentiment moqueur à la " rêve pas ! " puis alla sagement porter les cadeaux sous l'arbre décoré et les plateaux de petit-fours sur la table basse du salon.

Il était 19h57. Ils n'allaient plus tarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 94

Feuille de personnage
Orientation politique: Aucune
Classe&Métier: -
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Noel (titre à modifier ^^)   Mar 17 Aoû - 13:47

Son père attrappa un mouchoir pour lui frotter la joue, un léger sourire aux lèvres. Par habitude, Jude eut un léger mouvement de recul mais se laissa néanmoins faire.

- Dire qu'il y a quelques années c'était du chocolat ou sucre que j'enlevais de ton visage...Je me souviendrais toujours de cette fameuse fête forraine où tu as découvert pour la toute première fois, la barbe à papa...
Un cauchemard, tu en avais même dans les cheveux !


Ses yeux se baissèrent le papier blanc pour y découvrir une trainée rouge. Le garçon parut instantanement soucieux.

*Touche pas à ça, j't'en prie !*

Car c'était par le sang que passait le mal dont il était atteint.

Jake rit et Jude se détendit. Il se mit à parler de Lisa, et de sa mère...

- Je sais que tu ne me crois pas fier. Mais je sais les efforts que tu as fait en acceptant de t'intégrer dans cette nouvelle famille. Et combien tu as pris sur toi pour supporter Lisa. Je sais qu'elle ne te plaît pas. Mais il faut la connaître, elle a ce côté candide et rêveur qui lui donne beaucoup de charme à mon sens, mais elle sait parfaitement ce qu'elle veut. Elle est honnête, aimante, tolérante - tu n'imagines combien elle m'a reproché de ne pas renouer le dialogue avec toi - et pleine de bon sens et de belles intentions derrière ses sourires ingénus.
Je ne suis plus le même homme depuis que je suis tombé amoureux d'elle.

Elle a tout changé dans ma façon de penser et d'agir. Et je l'en remercie. C'est elle qui m'a poussé à accepter mes torts et à passer outre ceux de ta mère.


C'est vrai qu'il avait un peu de mal avec cette femme... Vivre chez elle fut plutôt difficile à accepter c'était un peu comme... remplacer sa propre mère. C'était surtout pour ça qu'il gardait ses distances avec elle.
Jake enchaina.

- Et grâce à elle aujourd'hui, je peux dire que quoique ta mère ait fait, elle m'a fait le plus beau cadeau qu'elle puisse m'offrir en me donnant un gamin comme toi. Regarde-toi ! Tu as déjà, à même pas vingt ans, cette volonté et ce courage dans les yeux que je n'ai pas su avoir à quarante.
Oh, si, Jude. Si je suis fier de toi.


Une pensée noire lui traversa l'esprit... Heureusement qu'il avait déja ce courage ou cette volontée et ce avant 20 ans... puisqu'il ne pourrait les avoir après.
Mais cette idée fut bien vite chassée par l'étreinte de son père et par ses mots.
Finalement, même encore maintenant son père le relevait lorsqu'il tombait...

Il allait poser sa tête sur l'épaule de son père quand un bruit de ferraille assourdissant le fit sursauter. Plus loin, Lisa avait laissé tomber son plateau d'argent et les regardait, les larmes aux yeux.

- Vous...vous êtes tellement beaux, comme ça tous les deux !

Alors que son père lui lançait une remarque accompagnée d'un sourire complice, Lisa fonçait vers eux. Elle les enlaça tout deux à la fois et déposa un baiser bruyant sur le crâne du garçon puis sur le joue de son mari.

- Merci à vous deux. Je vous aime !

Baaah... Fallait pas exagérer non plus !
Jude dégagea légèrement sa tête pour apercevoir April plus loin lui adresser un clin d'oeil.
L'adolescent resta quelques instant indécis alors que la rousse disparaissait dans l'escalier. C'est que c'était très étrange tout ça... Tout ce qui se précipitait... Il était en plein dedans mais aussi comme s'il contemplait la scène de haut.
Tout ce qui était à la fois étrange et réconfortant...


Plus tard dans l'après midi, Jude mit un peu de bonne volontée et aida à préparer la salle. Il apprit par ailleur que les couteaux se mettaient à droite de l'assiette et les fourchettes à gauche. De même pour l'ordre compliqué des vers à champagne, vin et eau... Qu'il eu tôt fait d'oublier.

Quelques temps après... La table était mise, la salle bien décorée... Tout était prêt.
Jake disposait des buches dans la cheminée et l'adolescent l'observait de loin. Lisa vint mettre du journal et se tourna vers le garçon.

- Ca te dirait de l'allumer ?

Hésitation. Beuh... Il n'en avait rien à faire.
Son regard passa de la cheminée, à son père puis à la rousse souriante. Bon... ok pour lui faire plaisir.

Il opina légèrement du chef.


////////////////


Jude sortit la tête de l'eau. C'était pas en enchainant les apnées qu'il allait finir rapidement ce bain... Néanmoins il ne se priva pas d'en refaire une dernière avant de sortir définitivement de cette eau chaude et savonneuse.
Sêchage, habillage sommaire avant de trouver de quoi mettre, coiffage ? Non, pas coiffage ! Fallait pas pousser.
Jude alla dans la pièce qui s'était transformée en sa chambre et fouilla dans l'armoir.
T-shirt et jean ?
Il passa une main dans ses cheveux humides.
Nan, c'était Noel quoi... et celui-ci promettait d'être différent.

Il sortit la chemise anthracite qu'il avait porté lors de la soirée en hommage au père d'April et son jean le moins abimé qu'il avait.
Chemise légèrement ouverte et froissée, cheveux en bataille, tennis pas trop vieilles... Le tout lui donnait un air décontracté mais pas gosse de rue.
Bah... ça leur ferait plaisir au moins.

Le garçon descendit pour déposer ses petits paquets tous identiques et uniques à la fois (par leur emballage) au pied du sapin illuminé. Les invités n'allaient pas tarder et il ne savait pas où se mettre, nerveux.
Il se cala dans le canapé de cuir et fixa une lumière bleue clignotante, attendant l'arrivée de ces personnes qu'il ne connaissait même pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Majeur
avatar
feat. : Eva Green
Je suis : Aladiah
J'ai fait : Rp ?
Messages : 637

Feuille de personnage
Orientation politique: Svoboda
Classe&Métier: Soldat, cavalerie lourde
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Noel (titre à modifier ^^)   Mar 17 Aoû - 23:07

Le regard dénoué de toute forme amicale d’expression, Aladiah fixait avec un air désespéré les trois bouchées de viande qu’il restait dans son assiette. Décidemment, la nourriture humaine était encore et toujours plus … bah, humaine quoi. Quelle insulte à son nom d’en manger … !

- Aladiah termine ton steack ! Il en reste trois bouchées !

Ooooh, mais non ! Qu’elle fasse pas chier ! S’il en restait seulement trois bouchées, c’est qu’elle avait ingurgité les dix-huit précédentes !

- Lisa...Si elle n'a plus faim, elle n'a plus faim...

Voiiiiilà ! Lui, au moins, il comprenait : elle ne voulait pas manger ces morceaux de viande.

- Pour finir anorexique ?! Moi vivante, jamais !

La fillette leva les yeux au ciel et soupira bruyamment.

Nooooooon ! Soient maudites les salopes de gamines ayant développé cette stupide maladie pour adolescents dépressifs !! Elles saoulaient quoi ! Elle perdait toute crédibilité du coup.

D’une traite, elle fourra les aliments dans sa bouche.

Abrégeons la souffrance …

… et attrapa son verre d’eau qu’elle ne tarda à boire histoire d’anéantir un maximum le goût synonyme d’humanité (heureusement qu’il leur arrivait encore de manger et de boire quelques produits sains).

- Tu veux, Aladie chérie ? Tu préfèrerais quoi un chat, un chien, un poisson ?

Avec de gros yeux, l’enfant dut tant bien que mal contenir son sérieux pour ne pas recracher le liquide transparent.

QUOI ?!

Elle l’avala.

Mais c’était quoi cette blague ? Depuis quand il était question d’adopter une bestiole ?

Hey, oh ! Qu’ils calment leurs ardeurs ! Il n’était ABSOLUMENT pas question qu’une saloperie de clebs vienne la faire chier pendant qu’elle dormait paisiblement ! Vienne la supplier pour qu’elle coure avec lui. Pour qu’elle nettoie sa merde. Ou pour n’importe quoi que ce soit d’ailleurs !

Elle n’aimait PAS les chiens !

… Dangereux ça, ils enchainaient le délire et ils semblaient bien motivés …

Elle ne SUPPORTAIT pas les chiens !

C’était chiant, ça puait, c’était bête, absolument pas indépendant, c’était sale, …

Tout mais pas çaaaaa !

Chien-loup … Ca ressemblait déjà plus à un loup donc c’était forcément plus intéressant vu que ça s’éloignait du terme maudit chien.



Et voilà que Lisa partait dans ses délires de cauchemars, nooooon ! La petite brune secoua la tête en signe de négation.

Et c’est qu’ils semblaient avoir décidé les cons !

- Jake a raison, chérie. On verra bien.
- Hum … vous ne préféreriez pas un cheval ? répondit-t-elle d’une petite voix peu convaincue.

***

Enveloppée dans une grosse veste bleue, le cou entouré d’une épaisse écharpe en laine, Aladiah souriait joyeusement à ses parents qui la regardaient partir sur le pas de la porte tout en secouant vivement la main.

- Au revoir maman ! Au revoir papa ! A dans quatre jours !

Haussement de sourcils.

Ou moins !

***

Confortablement installée sur une chaise noire, les bras croisés et les yeux rivés sur un miroir, l’Ange soupira bruyamment.

Ppff, mais qu’est-ce qui lui était passé par la tête ?!

- Un problème mademoiselle ?

Hein ?

- Euuh non, non. Tout va bien.

Mais qu’est-ce qu’elle lui voulait cette pouffe ? Evidemment qu’elle avait un problème ! Elle avait laissé ses cheveux et son visage aux soins d’humains ! S’il fallait pas avoir un sérieux dérèglement neuronal pour avoir une idée aussi CONNE !

- Fais chier ! souffla-t-elle.
- Vous dites ?
- Rien, rien.
- Ah. J’étais persuade d’avoir entendu quelque chose. C’est comme la fois où mon mari …

Rho mais ta gueuuuule ! Quelle pipelette cette bonne femme ! Si on ne pouvait plus jurer tranquillement … où allait le monde ?!

Ces heures de torture promettaient d’être très très dures …

***

- Ca vous plait pour le moment ?
- Hmhm …
- Vous n’avez même pas levé les yeux …

La femme leva les yeux au ciel et redressa la tête. Là, elle répéta :

- Hmhm …

Mais elle n’avait pas plus regardé. Mieux valait n’être déçu qu’une fois : à la fin. Sinon, elle allait péter les plombs. Donc elle ne zieuterait le résultat qu'une fois l'affaire terminée.

***

20h00

DRIING DRIING DRIIIIING

Trois coups à la sonnette.

Vêtue d’une longue robe anthracite, correctement coiffée, ornée de bijoux en argent, légèrement maquillée (il fallait bien faire des efforts de temps à autres) et quelques sacs entre les mains, Aladiah patientait calmement sur le pas de la porte des O’Brien.

Porte qui ne tarda à s’ouvrir. La tête vénitienne de Lisa parut dans l’encadrement.

- Bonsoir. commença-t-elle tout sourire. Je suis l’amie de Jude. Euh … Roxanne.

Lisa lui rendit son sourire.

- Entrez, entrez !

Ce qu’elle fit sans se faire prier. Elles se serrèrent chaleureusement la main en guise de présentation.

- Enchantée, madame.

Elle s'avança un peu plus dans le hall et se fit accoster par Jake après quelques pas seulement.

- Bonsoir !

La brune se retourna, toujours souriante.

- Bonsoir ! elle lui serra la main. Roxanne. Heureuse de vous rencontrer ... Jake je présume ! Je … Je vais déposer ceci. expliqua-t-elle en désignant ses paquets du menton.

Du coin de l’œil, elle fit mine de repérer le salon et s’y rendit tranquillement, déposant soigneusement ses cadeaux au pied du sapin. Sa tâche terminée, elle se redressa.

Sur le canapé : Jude.

- Hey !

Son sourire s’élargit et elle finit par découvrir le blanc de ses dents. Elle s’approcha et jaugea avec amusement sa tenue.

- Un effort pour ce soir ?

Elle se jeta sur le sofa et s’installa aux côtés de l’adolescent.

- Réussi quoi qu’il en soit. Même mieux que la dernière fois, je trouve.

Clin d’œil.

Nouveau sourire.

- Alors, la forme toi ?

Fatiguééééééééééééééée - je relis demain XD
Sa robe :
Spoiler:
 
Les fleurs blanches sont ici des perles de la même couleur que la robe (sans blague x) ).
Spoiler:
 

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
"Hé, fini de penser de réfléchir, de cogiter,
Un vrai lieutenant de l’armée n’a pas le droit de s’égarer.
On m’a parlé de patrie, de fierté, de mon sol,
D’un bon devoir accompli, et cet avion décolle.
Je suis sûr d'être un type bien, un véritable puritain, un patriote américain ;
L'Etat a fait de moi un homme, pas un pantin,
On m'a seulement appris à faire le bien."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre inactif
avatar
Messages : 119

Feuille de personnage
Orientation politique:
Classe&Métier:
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Noel (titre à modifier ^^)   Lun 6 Sep - 19:30

Lucrécia avait fait les boutiques de Noël en compagnie de Razzian et de Martel. Les deux devaient passer Noël en famille, laissant Lucrécia seule pour la première fois. Elle ne leur avait pas tenu rancune, elle comprenait bien les devoirs familiaux de chacuns. Elle leur donnerait leurs cadeaux à leur retour.

La mère d'April l'avait contactée pour passer Noël avec sa fille, et elle avait accepté avec joie. Une chance inespérée de ne pas passer la soirée toute seule, ou avec ses piliers de bar. Elle avait d'ailleurs fermé le Bisher's pour quelques jours.

Ca avait été le grand rush pour les cadeaux. Elle se contenta d'une bouteille de vin de bonne facture (en tant que barmaid, elle connaissait un peu les bons crus) et d'un plateau de chocolats et de confiseries françaises qu'elle avait déniché dans une petite boutique. Ils étaient destinés à sa mère et à son conjoint. Pour April, c'était une autre affaire... Elle avait farfouillé un peu partout, en désespérant à chaque sortie de boutique. Mais elle eut une illumination en passant devant l'une d'elle. Elle espérait que son cadeau taperait dans le mille et que ça plairait à son amie, elle lui devait bien ça! April est peut être la seule amie que Lucrécia n'est jamais réussi à se faire dans se monde. Ecole à distance et absence de voisines obligent. Les paquets n'attendaient plus que leurs destinataires.

Manquait plus que la tenue...

Elle essaya diverses robes qui malheureusement étaient soient trop échancrées soient trop moulantes. Après son énième déception, Lucrécia se rendit chez elle et sortit sa robe en mousseline blanche qu'elle allait portait toute seule. Elle était cintrée et ajustée à sa taille. Elle y ajouta un bracelet en argent à son poignet droit et une paire de boucles d'oreille pendantes, ornées de perles blanches. Une paire de sandales compensées marron. Un maquillage rapide et discret et rendez-vous chez le coiffeur !!!

Une fois prête à partir au combat, elle revint chez elle prendre ses paquets et son sac à main en laissant à Meiko le soin de veiller sur le bar et sur l'appartement.

Elle n'eut pas vraiment de mal à trouver la demeure des O'Brien, Martel habitait à deux pas de chez eux. Elle eut une petite pensée pour son blond préféré. Une fois arrivée dans l'allée, elle respira un grand coup et sonna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Noel (titre à modifier ^^)   Mer 8 Sep - 14:44

April s'approcha de Lisa qui allait ouvrir, tout joyeuse.

Le battant s'ouvrit sur une Lucrécia toute apprêtée.

- Oh quelle ravissante tenue ! Entrez donc, mademoiselle...?

- Lucrécia Bisher. Une amie de fac. annonça April avec un sourire.

- Parfait, parfait, conduis-la au salon, je sors le champagne !

April hocha la tête en adressant un clin d'oeil gentil à la jeune barmaid.

- Tu as réussi à te débarasser de tes deux murènes ? (allusion à la petite sirène pour ceux qui - honte à eux xD - ne reconnaîtraient pas) Sacré exploit ! Tu leur a donné combien de sommnifères au juste ? railla-t-elle amicalement en menant la jolie brune au salon avec les autres où elle fit les présentations.

Bizarremment, elle se fit toute petite en lui présentant Roxanne...En effet, Lucrécia avait été témoin de leur douce rencontre à toutes les deux dans son cher bar...

Prenant bien soin de se taire pour laisser les invités converser entre eux - et aussi un peu pour fuir Roxanne qui l'impressionnait légèrement ...- elle fila aider sa mère en cuisine.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre inactif
avatar
Messages : 119

Feuille de personnage
Orientation politique:
Classe&Métier:
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Noel (titre à modifier ^^)   Mer 8 Sep - 19:00

La personne qui lui ouvrit devait probablement être la mère d'April.

- Oh quelle ravissante tenue ! Entrez donc, mademoiselle...?

Elle partait pour répondre mais April, plus rapide que l'éclair, répondit à sa place.

- Lucrécia Bisher. Une amie de fac.

- Parfait, parfait, conduis-la au salon, je sors le champagne !

Sur la mine ébahie de Lucrécia, le petit clin d'oeil d'April fit naître un grand sourire.

- Tu as réussi à te débarasser de tes deux murènes ?

- Ah mais qu'est-ce que tu crois ? fit Lucrécia avec une moue indignée surjouée.

- Sacré exploit ! Tu leur a donné combien de sommnifères au juste ?

- Hahaha, même pas besoin, je pense que le repas familial sera suffisamment puissant pour agir ! Mais ça ne m'étonnerait même pas que Martel s'incruste si ça dégénérait chez lui! Elle adressa un léger clin d'oeil à son amie.

Une fois dans le salon, elle remarqua la présence d'une jeune femme qui ne lui était pas inconnue et qui lui rappelait bizarrement une certaine soirée haute en émotion !

... Roxane et sur le canapé, Jude...

*Eh bah ces deux-là on l'air de s'apprécier !!!*

Elle s'assit au bout du canapé en voyant filer April vers la cuisine et se sentie, affreusement seule d'un coup. Vivement que les autres arrivent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre inactif
avatar
Messages : 90

Feuille de personnage
Orientation politique:
Classe&Métier:
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Noel (titre à modifier ^^)   Jeu 9 Sep - 18:54

Owen lui avait dit qu’ils allaient se rendre à une fête de Noël chez les O'Brien.
Cela avait réjoui Gweën : elle ne rêvait que de ça -aller à ce genre de soirées.

Néanmoins, son humeur retomba bien vite quand elle apprit qu’elle devait offrir des cadeaux. Mais qu’allait-elle bien pouvoir trouver ?! Surtout pour des gens qu’elle connaissait à peine.
Et ce n’était pas tout ! Son patron l’avait prévenue qu’il devait allait à une conférence le jour même et qu’elle devrait prendre un taxi, SEULE ! Heureusement, il s’occuperait de toutes les formalités.

Le jour du réveillon de Noël ...

L’elfe commença à se préparer quelques heures avant l’arrivée de sa voiture.
Il lui fallut 15 minutes pour se coiffer, 30 pour se maquiller et une heure pour choisir sa tenue.
Elle avait choisi une robe noire sans bretelle qui lui arrivait au dessus des genoux. Tout le monde allait la trouver stupéfiante, du moins ... l’espérait-elle.

Quand elle eut fini, il ne lui resta plus qu’à patienter.

En attendant l’heure, Gwëen s’affaira à la décoration de l’appartement d’Owen. Celui-ci n’avait fait aucun effort pour fêter ce jour de joie !

L’elfe enthousiaste commença par le salon ; la pièce principale de la maison. Le canapé était maintenant rouge avec des coussins verts en forme de sapins. Les rideaux, qui avant étaient blancs, devinrent également rouges.
Gwëen avait été prendre le porte-manteaux qui se trouvait dans le hall et le mit à côté de la télévision. Il ferait office de sapin de Noël après sa transformation.
Elle s’était ensuite attaquée à la salle de bain (Owen lui avait expliqué que dans ce monde cette pièce ne s’appelait pas « salle des eaux »). Il y avait maintenant des savons en forme d’étoiles, de la fausse neige sur les rebords du miroir et des serviettes vertes avec de petits pères Noël.
Elle n’avait pas non plus oublié sa chambre. Des draps rouges, des coussins verts (cette fois en forme d’étoiles) et plein de petites lampes aux fenêtres.
Quand elle eût fini, tout l’appartement était entièrement redécoré, du vert, du rouge et du blanc partout, même jusque dans les toilettes. Les murs qui étaient recouverts de carrelage blanc représentaient maintenant une forêt couverte de neige sous une pleine lune parfaite. Le sol, lui, avait été recouvert par un tapis blanc qui imitait parfaitement la neige.

Le taxi allait bientôt arriver. Gwëen prit son sac et ses cadeaux, puis se précipita dehors sans manquer de se féliciter pour son paillasson « mary chrismas ».

Dans la rue, tout le monde se précipitait. On pouvait voir ici ou là des enfants jouant dans la neige sous la surveillance de leurs parents, des amoureux se promenant main dans la main, des personnes en retard qui se précipitaient, …
Gwëen, elle, était plus nerveuse. Elle se demandait comment elle allait survivre à l’épreuve qu’elle allait devoir subir. L’épreuve du monstre de fer aussi appelé « le taxi ».
L’homme au volant allait sûrement la prendre pour une possédée tellement elle était stressée.

Quand le taxi est enfin arrivé, le chauffeur est venu lui ouvrir la portière. Elle eut à peine le temps de s’attacher que la voiture avait déjà démarrée. La Sylvaine n’arrivait vraiment pas à s’habituer à un tel moyen de transport.

Calée dans son siège, blanche comme un linge et raide comme une morte, on n'aurait jamais cru qu’elle était contente de se rendre à cette soirée.
Mais cette joie se transformait peu à peu en colère : Owen s’était bien gardé de lui communiquer la durée exacte du trajet, soit plus de 45 minutes !

Si on avait pu voir l’elfe à ce moment précis, on aurait pu affirmer qu’elle représentait l’esprit de Noël : le blanc de ses articulations contractées, le rouge de ses joues en colère et le vert de son teint effrayé.

Une petite heure plus tard, soulagée -sauvée, Gwëen sortit enfin de l'engin de torture. Elle n’eut pas besoin de payer le taxi car son vampire de patron s’était occupé de tout, comme il l’avait dit.
Il ne lui restait plus qu’à trouver la maison, ce qui apparemment ne serait pas dur vu qu’elle se trouvait devant.

Après avoir regardé le taxi partir, elle se retourna vers cette immense maison, ou plutôt cette immense grille.
À ce moment là, un problème lui sauta aux yeux. Comment allait-elle passer de l’autre côté ? Dans son monde il y avait toujours quelqu’un pour lui ouvrir.
Mais là, personne !

Faire le tour de la demeure était impossible et passer par dessus le portail impensable, surtout avec le cadeau d’Owen qui était assez encombrant.

Il ne lui restait plus qu’à attendre qu’Owen daigne se montrer.

La seule chose qu’elle pouvait encore faire, c’était sortir son parapluie –customisé version noël.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu
avatar
feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Noel (titre à modifier ^^)   Dim 12 Sep - 20:28

Les doigts d'Anauel nouèrent avec calme la cravatte autour de son cou. Elle était bleu, comme ses yeux. La profondeur de son regard océan n'en ressortait que plus intensémant. Il inspecta sa tenue dans le miroire, ballaya d'un revers de main coulant le tissus souple de sa chemise blanche et enfilla sa veste. Il félicita Pitt. Sur ce coup-ci, il n'aurait pas à se soucier de l'allure de ses cheveux.

Dehors, le claxonement lourd du pick-up du chapeauté le siffla. Il n'attendit pas plus longtemps pour saisir ses affaires et fermer la porte du studio derrière lui.


- C'est pour moi les fleures ?

Botaro, les mains dans les poches, avait presque l'air distingué dans son pull à colle-roulé sombre et son pantalon en tissus noble. Domage pour cette coiffure toujours aussi négligée...

- Pour la réception.

- Tant mieux. Je n'aime que les cactus d'anteria. Ce sont les seuls que j'arrive à tenir en vie.

Anauel, sourire aux lèvres, s'installa aux côtés du chasseur. Il installa ses paquets à l'arrière, près du chien en fête et propre comme jamais.

- En avant !

Botaro enfonça l'accélérateur.

Ils ne mirent pas longtemps à atteindre la maison O'Brien. Le chapeauté-déchapeauté haussa les sourcils, la tête penchée sur son volant pour porter son regard vers le sommet du monstre de briques.


- Et bien c'est la femme de ménage qui doit s'amuser.

Il bloqua son frein-à-main et déscendit de la voiture. Anauel se pencha en arrière pour récupérer ses présents. Mais où était donc sa composition florale ? Son visage se crispa lorsqu'il reconnu une rose décapitée sous les pattes du canidé.

- Ô diableresse.

Le traqueur haussa les épaules.

- Avec un peut de chance, princesse a un fidèle destrier blanc dans le fond de la prairie privée qui lui sert de jardin pour t'en débarasser.

Il s'avança vers la demeure, le chien aux talons. Une grande grille l'attendaient - pourquoi faire simple ? - Il passa devant la jeune femme parée élégamant qui avait élu domicile au pied de l'entrée et poussa la cloture avec un petit sourire moqueur à la " c'est comme ça qu'on ouvre une porte madame" avant de s'avancé sur l'allée dénudée précieusement t de la poudreuse blanche.

Anauel se précipita vers la pauvre demoiselle - en détresse. -


- Veuillez pardonner l'impolitesse de mon ami. Permettez-moi de vous aider !

Il attrappa le plus gros paquet. Il tacha de dissimuler soigneusement son étonnemant quant au poids de ce dernier. Enfin ils arrivèrent au paillason "Welcome".

Botaro avait déjà sonné. On ne tarda pas à leur ouvrire. L'âme tendit son pittoyable bouquet décharné et masqua sa gène derrière un grand sourire.


- Joyeux Noël !

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Between light and darkness

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 94

Feuille de personnage
Orientation politique: Aucune
Classe&Métier: -
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Noel (titre à modifier ^^)   Lun 13 Sep - 16:06

Les minutes s'écoulèrent et la lumière bleue clignotait inlassablement... Bleu - rien -bleu - rien - bleu - rien - bleu - driiiing !

Jude sursauta. Il vit Lisa presque accourrir à la porte. Qui allait être ce premier arrivant ? L'adolescent tritura nerveusement l'extrémité de sa chemise, commençant à se demander si c'était réellement une bonne idée de passer le réveillon ici... Son père, Lisa, April et pleins de personnes qu'il ne connaissait pas et qu'il pouvait classer comme "fréquentations de la rousse", donc pas fréquentable. Il s'enfonça d'avantage dans le canapé de cuir.

Quelques mots furent échangés dans le hall, Jude riva son regard sur la lumière bleue.
Quelqu'un entra dans le salon et s'avança vers le sapin. Une femme vêtue d'une élégante robe anthracite, d'une beauté sans égale aux yeux du garçon. Son attention quitta définitivement la lampe clignotante et se reporta sur elle.
Roxanne déposa ses paquets au pied de l'arbre de Noel et se retourna. Un sourire éclaira son visage, elle s'approcha et vint s'asseoir aux côtés du garçon.

- Un effort pour ce soir ? Réussi quoi qu’il en soit. Même mieux que la dernière fois, je trouve.

Un léger sourire éclaira le visage terne du jeune humain. Elle lui adressa un nouveau sourire, toujours plus lumineuse.

- Alors, la forme toi ?

Jude haussa nerveusement des épaules.

- Ca va...

De toute façon, quoiqu'il arrive, ça ne pouvait pas être pire que la semaine précédente.
Son regard détailla la femme avec un mélange de respect et d'émerveillement. Elle était plus belle que jamais. Jude dû réprimer une furieuse envie de la serrer dans ses bras.

- Tu es splendide..., lâcha-t-il.

Il baissa légèrement sa tête et sa main vint attrapper celle de Roxanne pour l'étreindre doucement.

La sonnette avait retentit une seconde fois, cette fois, April se déplaça également et bientôt, une tête connue vint à leurs côtés. Jude lui adressa un peine un regard, juste histoire de voir qui était cette nouvelle venue. La fille du bar... Elle trainait avec April celle là ? Une fille qui lançait des chaises... Qu'est ce que ça serait les autres ?!
A peine deux minutes plus tard, une nouvelle personne se tenait devant la porte d'entrée. Une ? Non... plus que ça !
L'arrivée fut en tout les cas accompagnée d'un tonitruant : Joyeux Noel !

Le garçon se crispa d'avantage, sa main se resserrant légèrement sur celle de Roxanne. Bon Dieu mais qu'est ce qu'il foutait là ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Noel (titre à modifier ^^)   Lun 13 Sep - 18:29

- Hum, Roxanne, donc... ? demanda Jake avec un sourire doux, désireux de connaître un peu plus cette somptueuse jeune femme qui semblait allumer des étoiles dans le regard de son fils. Et vous êtes la Lucrécia dont April m'a parlé ? Celle qui tient le Bisher's sur le port ? Un sacré courage d'étudier en parallèle ! On ne peux que vous souhaiter de réussir !

Il se leva pour saluer une nouvelle arrivée une quatrième grande brune, tout parée, elle aussi qui se présenta sous le nom de " Gweën Del Castello".
Alors que les autres demoiselle se penchaient pour saluer à leur tour, l'homme se tourna vers son fils :


- Et comment l'as tu rencontrée, exactement ?

De l'autre côté, April et Lisa semblaient retenir la suite des invités.

Quand soudain, un bruit de ferraille dans la cuisine...


/////////////////////////

La sonnette retentit dans le hall d'entrée. Lisa acccourut depuis la cuisine, clopinant sur ses talons, un petit tablier blanc à froufrous noué sur sa jupe noire et son chemisier vieux rose à jabots.

- Joyeux Noël !

La jeune femme considéra, un sourire un peu crispé, le hum...bouquet que lui tendait l'invité.

Bon, c'était l'intention qui comptait et puis c'était Noël ...


- An..-Pitt ! Botaro !

April déboula, un sourire radieux jusqu'aux oreilles, pour venir les débarasser de leurs manteaux et vestes d'hiver.

- A vous aussi ! fit chaleureusement la femme. April, tu installes tes amis ? Je sors les glaçons et...Oh ! Quel beau chien ! Alors c'est lui ? Pour une fois je suis d'accord avec toi ma chérie c'est une bête superbe !
Ne vous en faites pas, faites le entrer, j'ai fait commander son dîner chez un grand traiteur pour chien pour l'occasion. J'espère qu'il aimera !


Elle s'abaissa un peu devant l'animal, mains sur ses cuisses en regardant le canidé avec un sourire bête.

- C'est qui le beau toutou qui va être gâté ce soir ?!

April croisa les bras et adressa aux deux hommes un regard à la " ouais, voilà ma mère...".

Les yeux verts roulèrent mais le sourire resta. Rien ne pourrait la départir de sa bonne humeur ce soir.

- Donc, Pitt et Botaro,enregistra Lisa. Vous êtes son père, c'est ça ? demanda-t-elle en s'adressant à l'oeil vert clair.

- Hum, maman, ta dinde brûle. lâcha April, désireuse de couper court aux questions maternelles embarassantes.

- Oooh mon dieu !!! Allez donc retrouver nos autres invités, je vous rejoins dans un instant ! piailla la blonde vénitien en filant vers la cuisine alors que sa fille dirigeait les deux hommes vers le salon.

- Mais, une minute...Quelle dinde..?!

♫ Ding dooonnng ♪

April se retourna vers la porte. Botaro et Anauel se tenaient encore dans le couloir.

Elle ouvrit, curieuse de savoir qui étaient les suivants.


- Seiji !

- ♫ Hey hey hey ♪ Puuumpkiiin ! Joyeux Noël !

Il lui tendit un sac de cadeaux et s'avança pour lui faire la bise.

Ce jour-ci, il portait un ensemble blanc type toxedo, des grandes bottes noires en daim esprit armée russe, une ribambelles de chaînes en or et argent où pendait un gros coeur où étaient gravés les mot " Human Kind", des mitaines en bandes de cuir argenté asymétriques l'une lacée jusqu'à son coude, l'autre à son poignet. Ses cheveux avaient été coiffés presque sagement en deux longues mèches lisses près du visage et pluie de cheveux noirs à la Mylène Farmer pour les autres , les mèches lisses et celles sur le crâne, bombées d'étoiles argentées et or en pochoirs.
A son oreille, un pendentif Hello Kitty blanc , mauve et rose bonbon.
Les yeux maquillés de blanc sous l'oeil et d'or en eye-liner se tournèrent, surpris vers le chasseur endimanché. Un grand sourire illumina les lèvres pâles
.

- Ca, si je m'attendais !!! Bota,mon poussin, mais qu'est-ce que tu fais ici ?!

April et Lisa, qui ressortait de la cuisine, ouvrirent toutes deux des yeux ronds. Pas tous les jours qu'on traitait un adulte comme Botaro de cette façon !

- Bonjour à vous ! fit Lisa en tendant la main à l'excentrique, pas forcément rassurée. Seiji, c'est ça ?

- Tout à fait, chérie ! Et j'adooore vos chaussures ! fit-il en pointant, l'air extasié, les escarpins roses à dentelles noires Jimmy Choo de la mère de famille.

Lisa sourit plus franchement. Un amateur de haute-couture ? Ca c'était une veine !

- Olie est juste derrière, elle gare la voiture et elle arrive. Ah bah la voilà ! fit-il en désignant la forme qui se dessinait de plus en plus nettement près du portail.

- ...Tu as raison, April, je crois que la dinde brûle !

April observa d'un oeil amusé Lisa fuir dans la cuisine.

Elle attendit que la dame âgée atteigne le palier et s'avança pour lui faire la bise.


- Joyeux Noël, grand-mère. Contente que tu sois venue.

- A toi aussi, chérie. Ha ! Ta mère organise un dîner avec tout ce beau monde étranger et tu crois que je vais manquer ça ?

La rousse secoua la tête et rit.

- Entre vite, je gèle pour toi !

Olympe tendit son manteau de fausse fourrure à sa petite fille et salua d'un hochement de tête révérencieux ceux qu'elle savait être un immortel et un chasseur réputé.

April jeta un oeil à droite...Lisa cassait la glace, porte fermée,, avec une application et une concentration plutôt nerveuse.
A gauche, le salon éclairé résonnait des discussions de Jake et des invités.
Nulle chance qu'on les entende.


- Anauel, Botaro, je vous présente ma grand-mère Olympe. Elle aussi a croisé le fantastique et elle a longtemps vécu sur Naudiz où elle a d'ailleurs recontré Seiji, que vous semblez connaître.
Olie, mes plus grands alliés et professeurs.


- Enchantée, lâcha la femme en souriant, mystérieuse.

Gros bruits de métal et jurons. Dans la cuisine, Lisa venait de faire tomber le seau à glace.

April eut un sourire doux et se tourna à nouveau vers ses invités, une main sur l'épaule de la vieille femme.


- Maman et Olympe ne s'entendent pas vraiment...Mais je lui suis reconnaissante d'avoir fait l'effort de t'inviter ce soir pour moi. déclara-t-elle tendrement à l'ancienne qui haussa les sourcils, distinguée avec un petit sourire tranquille.

- Je vais voir si Lisa s'en sort, lâcha la voix de Jake derrière l'arche du salon. Mon ange ? appella-t-il en sortant du salon.

- Messieurs. fit l'homme en serrant la main, souriant affablement à Anauel et Botaro puis Seiji.

- Mon beau-père, Jake. présenta brèvement mais fièrement April.

- Olympe ? Il s'approcha, beaucoup d'attention dans le regard. C'était la première fois qu'il rencontrait sa belle-mère...

- Jake ! le sourire d'Olympe s'agrandit. Elle posa ses mains sur les avant-bras du père Rainford. Voilà donc l'homme qui rend ma fille si heureuse ! Elle m'a tellement parlé de vous ! Je suis ravie de vous voir enfin !

April souriait. Heureuse. C'était le mot exact pour la qualifier. Nageant entre toute cette joie et cette effervescence de sentiments tellement humains...Jamais elle n'avait vécu si beau Noël, et pourtant la soirée commençait tout juste.

Elle caressa, rieuse, la tête du chien loup près d'elle.


- Bon allez, suivez-moi, fit-elle à ses amis alors qu'elle se dirigeait vers le salon, le canidé à sa suite.

/////////////////////////////

- Hé ! Touche pas à ça !

April, assise sur un des gros fauteuils blancs italiens, tentait d'arracher son pillon de poulet grillé aux dents du chien-loup couché sur ses jambes dans toute la largeur du coussin moelleux.

En vain.


- Lâche. ordonna April en tirant sur l'os qui dépassait de la gueule du canidé.

Mais non. Les canines tenaient fermement leur proie.

Autour d'eux, le bourdonnement joyeux des bavardages des convives.


- On a payé un bras un menu canin spécial pour Sa Majesté, alors lâche ! râla à nouveau la rousse.

Grognement.

Visiblement l'animal n'était pas décidé.


- Très bien ! Comme tu voudras...

La main blanche attrapa dans la gamelle en étain préparée spécialemet pour l'animal, un large morceau de rosbeef tendre et la porta sous les yeux du canidé à la jeune bouche humaine où les dents blanches la saisirent pour la secouer au su et au vu de la bête.

- Moi aucchi, jpeux l'faire !

Lisa qui discutait tranquillement avec Lucrécia des nouveaux travaux dans Chicago leva la tête un moment et s'arrêta devant l'image de sa fille en tenue de soirée entrain de secouer un steack entre ses dents courbée vers le chien.

Sentant le regard bizarre de sa mère sur elle, April eut un grand sourire angélique, la viande serrée entre ses canines.

Lisa secoua la tête en soupirant et revint à ses invités, priant pour que personne d'autre n'ait été témoin d'un tel tableau.

Décidemment, April resterait toujours la même...

Olympe en revanche fixait Gwëen avec une attention toute particulière. La paupière légèrement plissée, la bouche légèrement moqueuse...April aurit juré qu'elle avait quelque chose derrière la tête. Mais quoi ?

Sur ses genoux, le chien semblait se faire un festin de ses pillons grillés...Bah, si ça lui plaisait !

Elle adressa un regard rieur à Botaro qui signifait quelque chose comme " il est toujours comme ça ? "

Jake lui, semblait s''intéresser de près à la conquête de Jude...

- Et sinon, Roxanne, vous étudiez en quoi ?

Sonnerie. Lisa sauta sur ses pieds. April se tourna vers le chasseur.

- ♫ Qu'on prépare le biberooonnn ♪..., railla-t-elle sachant trèèès bien qui arrivait à présent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Majeur
avatar
feat. : Eva Green
Je suis : Aladiah
J'ai fait : Rp ?
Messages : 637

Feuille de personnage
Orientation politique: Svoboda
Classe&Métier: Soldat, cavalerie lourde
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Noel (titre à modifier ^^)   Mar 14 Sep - 18:45

Jude avait haussé les épaules, soufflant un « ça va … » presque crispé. Mais le détail fut rapidement mis sous trappe : à vrai dire, il avait d’excellentes raisons d’être tendu et il n’était pas question de le lui reprocher.

Les yeux du garçon glissèrent sur le visage de l’Ange, pétillants. Il semblait envisager chacun de ses traits sous un regard nouveau et elle ne manqua d’ailleurs pas d’en faire de même, le sourire encore et toujours accroché aux lèvres. Et le silence s’installa. Silence qui fut cette fois-ci brisé par la voix de l’adolescent –chose assez exceptionnelle.

- Tu es splendide... déclara-t-il.

Dans une expression à la limite de la gêne, la femme découvrit un moment la blancheur de ses dents et lova sa tête dans le cou de l’humain.

- On fera la paire comme ça. ajouta-t-elle sur un ton amusé.

Les doigts de Jude se refermèrent doucement sur sa main. Roxanne en resserra l’emprise presque imperceptiblement. Ses yeux bondissaient d’une décoration à l’autre, comme s’ils découvraient pour la première fois la vaste maison des O’Brien. Ce n’était pas le cas, néanmoins c’était assurément la première fois qu’elle la découvrait si colorée et si … chaleureuse ? Bon, le jeu de l’éclairage y contribuait beaucoup, la présence de Jude aussi certainement, mais ça restait malgré tout surprenant.

Détériorant la quiétude qui s’était installé, le bruit puissant de la sonnette résonna dans l’ensemble du rez-de-chaussée. L’immortelle releva brusquement la tête et se réinstalla avec un peu plus de tenue. Il n’était pas non plus question de paraitre sur la liste noire de ses hôtes –quoi qu’ils devaient être habitués à pire.

Quelques salutations dans le couloir, bruits de pas s’approchant et –oh joie, April et la gérante du Bisher entrèrent en scène. Cette première présenta vaguement le petit monde avant de s’esquiver en cuisine. Aladiah haussa les sourcils, une drôle de moue collée à la face.

Alors soit un Dieu tout puissant avait intégré le terme autrefois méconnu de « solidarité » dans son cerveau, soit elle avait reçu un fameux coup sur la tête, soit l’effet Noël était carrément magique sur son espèce. Enfin … Soit ! Pas de mal, que du contraire.

Quoi qu’à peine eut-elle déserté les lieux qu’un silence de mort s’installa entre les invités. Les trois ne s’échangèrent pas même un regard. La rousse n’avait finalement peut-être pas bien assimilé ses cours d’altruisme : elle aurait au moins pu proposer à sa pote de la rejoindre dans la cuisine.

1- Les tâches auraient été plus vite achevées (surtout que la dame en question, barmaid, était accoutumée à ce genre de corvées).
2- Ainsi, accompagnée d’April, elle ne se sentirait pas seule au monde.
3- E t pour couronner le tout elle leur fouetterait la paix.

Heureusement, Jake ne tarda à prendre place autour de la table basse, allégeant en un rien de temps l’atmosphère.

- Hum, Roxanne, donc ... ? déclara-t-il en s’installant à son tour dans l’un des canapés.

L’intéressée tourna la tête en sa direction et acquiesça simplement tandis qu’il renchérissait sur le cas « Lucrécia » (puisque c’était son nom).

Pendant ce temps, la sonnette retentit une seconde fois. Bruits de pas pressants dans le corridor et …

- Joyeux Noël !

La surprise coupa le souffle de la femme qui avala sa salive de travers et ne put s’empêcher de tousser deux ou trois fois. Chacun de ses muscles se contractèrent, d’abord un peu, puis beaucoup plus fort. Et si elle avait senti la main de l’humain se resserrer autour de la sienne, ce n’était rien à côté de ce qu’elle devait lui faire subir.

Tout, n’importe quoi mais pas lui ! Qu’est-ce qu’il foutait là celui-là ?! Ou comment gâcher une soirée en trente secondes …

Lentement, l’Ange déglutit, tentant de reprendre une attitude normale.

Une simple illusion. Juste une impression. Ce n’était certainement pas sa voix qu’elle avait entendue. Elle avait du se tromper, rien de plus.

Une nouvelle femme fit son apparition. Visiblement tendue, Roxanne abandonna là la main du garçon et se redressa vivement, la saluant avec un franc sourire sans oublier de jeter un bref regard dans le couloir. Par malchance, April gâchait la vue … Elle reprit sa place, agacée.

Aussitôt, la cacophonie caractéristique du métal se renversant sur le carrelage recouvrit la voix des invités. On entendit Lisa jurer dans sa cuisine, Jake s’éclipsa aussitôt. Et c’est peu de temps après qu’apparut l’indésiré forcément inattendu ...

A savoir : Anauel.

Précédé par April, un mec habillé comme un clochard, une vieille et ses deux chiens, l’homme pénétra dans le salon. L’immortelle glissa sa main entre les doigts de son « voisin de sofa », dents serrées. Derechef, elle se redressa, saluant tour à tour les nouveaux venus et adressa un sourire parfaitement hypocrite à sa vieille connaissance.

- Enchantée … Pitt, c’est ça ?

Putain si elle avait su …

***

Les invités et les hôtes étaient désormais disposés autour de la table majestueusement dressée. Elle aurait été parfaite si un détail quelque peu … gênant n’avait pas baissé la cote. En effet, la demoiselle avait, à son plus grand plaisir, ce fameux Pitt juste en face d’elle. Pitt qu’elle prit soin d’ignorer à la perfection soit dit en passant.

Heureusement, le père de Jude facilitait la tâche puisqu’il monopolisait son attention.

- - Et sinon, Roxanne, vous étudiez en quoi ?

- Science politique. commença-t-elle. C’est pas forcément ce que je préfère mais mes parents ont beaucoup joué sur mon choix. Ils m’ont fait plaisir en m’envoyant en Amérique pour mes études (je suis native de Grèce) et j’ai par conséquent décidé de suivre leur choix. J’arrivais quand même pas à me décider ... Et vous, vous travaillez dans … ?

Lisa lui servit un verre de champagne. L’Ange, qui l’avait jusque évité, fixa étrangement le liquide doré.

Ca par contre, c’était pas vraiment une bonne idée …

- Euh, pas de trop s'il-vous-plait, je ...

Heureusement, un troisième (et sans doute dernier puisqu'il n'y avait qu'une chaise de libre) DING DONG se chargea de la diversion. La demoiselle se pencha vivement à l’oreille de Jude tandis que les hôtes s'en allaient ouvrir :

- Dis, tu sauras essayer de me le boire discrètement s'il-te-plait ? Parce que l'alcool et ... crois-moi, vaut mieux pas que je vide ça seule si tu tiens pas à supporter l'insupportable toute la soirée.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
"Hé, fini de penser de réfléchir, de cogiter,
Un vrai lieutenant de l’armée n’a pas le droit de s’égarer.
On m’a parlé de patrie, de fierté, de mon sol,
D’un bon devoir accompli, et cet avion décolle.
Je suis sûr d'être un type bien, un véritable puritain, un patriote américain ;
L'Etat a fait de moi un homme, pas un pantin,
On m'a seulement appris à faire le bien."


Dernière édition par Aladiah le Ven 31 Déc - 17:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire
avatar
Messages : 227

Feuille de personnage
Orientation politique: Aucune
Classe&Métier: Avocat
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Noel (titre à modifier ^^)   Mer 15 Sep - 15:43

15h50

- On est bien d'accord, donc. Ta robe est sur le lit et la maquilleuse arrive dans dix minutes. J'ai appellé le taxi : il sera là pour dix-neuf heure quart. Je lui ai déjà donné l'adresse. Tu n'as donc à t'occuper de rien. Il te suffira de surveiller l'heureu et de l'attendre dehors donc surtout, pas d'affolement. Ah, et n'oublie pas tes paquets. Oh ! Et préviens nos hôtes que j'aurai du retard. Une trentaine de minutes sans doute, ou une petite heure ... Et n'oublie pas de fermer l'appartemment à clefs !

Un large sourire se dessina sur le visage d'Owen Linvingtson.

- Allez, je te laisse. A ce soir !

Sur ces mots, il referma la porte de son studio et se rendit tranquillement à sa voiture et fila où l'attendaient ses collègues. La conférence allait pouvoir commencer ...

***

19h43

La porte de l'appartemment grinça à nouveau. Une silouhette noire s'infiltra à l'intérieur. Par habitude, elle déposa sa veste sur "le porte-manteau". Celle-ci s'étala sur le carrelage blanc. Hein ? Mais où était-il passé ? Esquissant une drôle de mimique, l'homme secoua la tête et se rendit à la pièce principale des lieux.

Le cliqueti de l'interrupteur retenti. Automatiquement, l'éclairage s'activa, découvrant au grand jour une scène des plus monstrueuses.

Ce qui devait autrefois ressembler à un salon convenable avait laissé place à ... un truc d'extrême mauvais goût. Le paquet de feuilles qu'il retennait entre ses mains s'éparpilla sur le plancher. Vert, blanc, rouge. La maison était recouverte de couleurs plus tappe-à-l'oeil les unes que les autres. Et quelque chose d'aussi excentrique, d'aussi ... laid ! ne pouvait venir que d'une personne ...

Les sourcils du vampire se froncèrent.

Gweën !

Bon dieu il allait la tuer. Cette fille n'avait aucune once de savoir vivre ! Qu'elle aime ce genre de frivolités passe encore, mais qu'elle en décore son studio, il n'en était pas question ! Il faudrait qu'il règle ça avec elle un peu plus tard. Il était peut-être un peu trop laxiste, elle lui marchait complètement sur les pieds.

Choqué et agacé, l'homme se rendit à la chambre puis à la salle-de-bain histoire de se changer pour de bon et de se préparer pour la soirée. Deux chocs de plus ... Il attrappa ses paquets et se rendit à toute vitesse dans son M5. Vite, quitter ces lieux.

***

20h57

Ding dong !

Ses cadeaux entre les mains, Owen sonna tranquillement à la porte des O'Brien, sourire aux lèvres. La tête rousse de Lisa apparut aussitôt dans l'encadrement de la porte. L'invité tendit deux bouteilles de Champagne à la dame.

- Collection "By and For" de Perrier Jouët, confectionnées à la cuvée Belle Epoque. Liqueur personnalisée et fabriquée selon mes choix.

Il adressa un clin d'oeil à la maîtresse de maison.

- J'ai eu la chance de faire partie des cent élus ...* Enfin. Il fallait bien ça pour excuser mon retard -j'étais en conférence, Gweën vous a sans doute expliqué. Alors ... Joyeux Noël !

*Seuls 100 acheteurs ont pu profiter de cette collection de Champagne hors de prix (la plus chère XD) -4166/bouteille, et ça s'achète par pack de 12 pour vous donner une idée (50.000 euros donc).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre inactif
avatar
Messages : 90

Feuille de personnage
Orientation politique:
Classe&Métier:
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Noel (titre à modifier ^^)   Jeu 16 Sep - 16:09

Cela faisait 5 minutes environ que Gweën attendait devant la grille mais le temps s’écoulait si lentement qu’il lui semblait être là depuis une éternité. Heureusement, une « bonne âme », un « Ange tout droit descendu du ciel » daigna enfin pointer le bout de son nez.

C’était un grand homme tout de noir vêtu. Il avait de longs cheveux bruns et une large mèche tombait devant l’un de ses yeux. L’elfe le fixa un moment, le regard plein d’espoir. Était-ce le serviteur qui venait lui ouvrir le passage ? Il passa à côté d’elle et ouvrit le portail tout en la jaugeant comme si … oui, c’était le bon mot : comme si elle était attardée. Ce n’était peut-être pas le domestique en fin de compte …

Mais on ne pouvait pas lui en vouloir. Dans ce monde, elle était la première des ignorantes. Malgré tout, la réaction de l’humain l’intrigua –le regard surtout … : elle n’avait pas été habituée à ça. Dans son monde, si quelqu’un osait la regarder ainsi, il pouvait être sûr qu’il ne respirait plus deux minutes plus tard. Enfin … elle avait cru remarquer que les mœurs d’Anteria étaient bien différents de ceux de Naudiz.

L’irrévérent était suivi par un chien et un autre homme. Ce dernier avait quant à lui les cheveux rasés courts et portait une chemise-cravate.

- Veuillez pardonner l'impolitesse de mon ami. Permettez-moi de vous aider !

- Oh merci mais …

La demoiselle n’eut pas le temps de décliner l’offre que le gentleman se dirigeait déjà vers la porte d’entrée avec le plus imposant et le plus lourd de ses paquets.

Bon, s’il y tenait vraiment …

Elle s’empressa de lui emboîter le pas.


***


Assise sur l’un des fauteuils qui ornaient le salon des O’Brien, la Sylvaine dévisageait tour à tour les invités. Il y avait un couple, presque assis l’un sur l’autre.

*Quel manque de pudeur !*

Elle apprit plus tard qu’ils s’appelaient Jude et Roxanne.

Il y avait aussi une jeune femme avec de longs cheveux bruns, Lucrécia et ses deux « sauveurs », Anauel et Botaro.

L’ambiance s’annonçait plutôt particulière : personne n’avait l’air à son aise.

Quelques instants plus tard, un homme en costume blanc fit son apparition, suivi de près par la grand-mère d’April, Olympe. La ressemblance entre les deux personne était frappante …

La femme âgée s’installa dans un canapé, en face de Gwëen et elle ne se gêna pas pour la dévisager avec insistance. Chose qui la mettait franchement mal à l'aise …

*Mais quand Owen va-t-il arriver ? Il ne peut pas un peu se dépêcher ?!*

La discussion allait de bon train mais la reine ne s’en mêlait pas vraiment. Elle se contentait d’écouter l’une ou l’autre bribe de conversation. A vrai dire, elle n’avait pas ouvert la bouche depuis qu’elle s’était présentée et elle espérait honnêtement que ça allait s’arranger avec le temps.

Quand la sonnette retentit à nouveau, Gweën crut qu’elle allait mourir.

*Quoi?! Encore quelqu’un ?!*

Mais le soulagement se fit vite sentir lorsqu’une voix caractéristique s’éleva du hall d’entrée.

- J'ai eu la chance de faire partie des cent élus ...* Enfin. Il fallait bien ça pour excuser mon retard -j'étais en conférence, Gweën vous a sans doute expliqué. Alors ... Joyeux Noël !

Son patron était enfin là !

En tournant la tête, la native de Naudiz croisa le regard d’Olympe. Un léger frisson d’angoisse lui parcourut le corps. Mais qu’avait donc cette femme à la reluquer ainsi ? Avait-elle seulement tourné la tête quand Owen avait sonné?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre inactif
avatar
Messages : 119

Feuille de personnage
Orientation politique:
Classe&Métier:
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Noel (titre à modifier ^^)   Sam 18 Sep - 13:23

Lucrécia n'était pour ainsi dire, pas franchement à l'aise.

- Et vous êtes la Lucrécia dont April m'a parlé ? Celle qui tient le Bisher's sur le port ? Un sacré courage d'étudier en parallèle ! On ne peux que vous souhaiter de réussir !

- Ah euh ... Oui oui c'est moi. On va dire que j'étudie pas vraiment mais je profite un peu de mon anonymat pour squatter quelques heures de cours par-ci par-là... Merci.

////////////////

Tout un tas de personnes arrivait et ... elle n'en connaissait aucun évidemment en omettant Jude, Roxane et April. Elle avait eu la discrétion de ne pas dire qu'elle connaissait le jeune couple, dans le doute ou les parents n'auraient pas été au courant de leurs extras dans son bar...

Il y avait une autre femme sur le divan, Gwëen, qui était arrivée en même temps qu'un certain Pitt et son ami Botaro, accompagné d'un chien-loup. Finalement elle aurait peut être pu prendre Meiko avec elle...

Elle se leva (pour essayer de masquer sa, comment dire les choses simplement, ... solitude) et alla se poster à la fenêtre en attendant que quelqu'un daigne venir entamer une discussion ou qu'April vienne à son secours, juste une fois !!!

La sonnette retentit une nouvelle fois, un couple encore, et pas des plus curieux... Seiji et la grand-mère d'April selon ce qu'elle avait réussi à entendre de là où elle était...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Noel (titre à modifier ^^)   Dim 19 Sep - 20:26

- Collection "By and For" de Perrier Jouët, confectionnées à la cuvée Belle Epoque. Liqueur personnalisée et fabriquée selon mes choix.
J'ai eu la chance de faire partie des cent élus ... Enfin. Il fallait bien ça pour excuser mon retard -j'étais en conférence, Gweën vous a sans doute expliqué. Alors ... Joyeux Noël !


April en voyant les yeux de Lisa briller comme jamais et ses lèvres découvrirent ses dents irréprochables dans un sourire admiratif, April se tourna vers Jake, lui tapotant l'épaule, compatissante :

- Oh, Monsieur Livingston, je ne sais pas quoi dire, je...Milles merci à vous ! Et vous êtes tout excusé, évidemment, je...Un grand merci !!!

- Je t'aimais bien mais je crois que tu vas plus faire long feu, mon pauvre...plaisanta-t-elle alors que Jake l'écoutait, souriant et sûrement franchement subjugué.

Seiji, qui avait reçu un appel important pour le travail avant de pouvoir se joindre aux invités, téléphonait dans la cuisine en japonais.

Il n'avait, à vrai dire, pas encore mis les pieds dans le salon.

April se leva, se demandant si tout allait bien pour lui, alors que sa mère, charmée menait son dernier convive au salon avec des airs attentionnés comme s'il eût été bâti de cristal.


- Tout va bien ? demanda la rousse en voyant qu'il éteignait l'appareil portable, l'air soucieux.

- Ah, les affaires, Pumpkin, les affaires !

Elle sourit et lui tendit sympathiquement le bras pour qu'il glisse le sien dessous et rejoigne avec elle le salon.

Une fois devant l'arche, elle voulut marcher pour rejoindre sa place mais elle fut retenue par un Seiji tétanisé. Il fixait, muet de stupeur les invités. April cilla, étonnée et dirigea son regard vers le point précis que dévisageait l'homme : apparement, c'était Gwëen.

Elle se tourna à nouveau vers lui. Le tout en quelques secondes seulement. Avant qu'il ne recule, presque paniqué.

Olympe croisa le regard de la jeune fille et chercha celui de Seiji, qui restait braqué sur la jeune femme brune.


- Quoi, Seij' ? Tu n'as jamais vu une banquière ? rit April, surprise et histoire de casser un peu le silence qui s'était installé en quelques secondes.

L'homme pivota de la tête vers elle...Le regard qu'il adressa à la rousse fut quasiment incendiaire.

Choquée par une telle attitude subite, April se tut, dépassée.

Seiji lui, sans rien dire, baissa les yeux au sol et recula sans tourner le dos jusqu'au couloir.


- Mais enfin, Seiji, qu'est-ce qui vous prend ? tenta Lisa.

Mais Seiji était parti se réfugier d'un pas rapide vers la cuisine.

Lisa jeta un oeil interrogateur à April qui répondit avec un haussement d'épaules paumé, la mine incrédule.


- Ne t'en fais pas, il est un peu surmené ces temps-cis. déclara Olympe, tranquille.

Elle se tourna vers Lisa.

- Je t'ai parlé de mes derniers travaux sur la Mésopotamie ? On apprends des choses fabuleuses. Récemment nous nous sommes intéressés à une traduction d'une tablette, ça semble être une sorte d'ancêtre du livre de prière, très jolie prière, je me souviens encore de la première phrase...:

"Khly jhistora doharissehre jhen velystah ore Naudiz " *


[en ange : Cette femme est notre Reine sur Naudiz* ]

Jolie langue n'est-ce pas ?

Tout en récitant ces mots, elle observait Anauel...

April fronça les sourcils. Etrange comme langue quand même. Elle jeta un regard à la vitre de la cuisine qui donnait sur le couloir. Seiji s'aspergeait le visage d'eau en tapotant ses joues comme pour se réveiller.

Olympe surpris le regard vert inquiet et se leva.


- Je vais voir si je peux l'aider...

Elle fit signe de la tête à April de la suivre. Celle ci obtempéra alors que Jake débouchait consciencieusement la bouteille de champagne, un peu perturbé et sûrement un peu jaloux d'Owen en cet instant.

La porte de la cuisine s'ouvrit sous la poigne impérieuse d'Olympe.


- Oh mon dieu, oh mon dieu, oh mon dieu ! articula Seji en s'avançant vers elle, perdu. Tu as vu ? C'est ELLE ! Oh mon dieu !

- Hum, Seiji, reprends-toi. ordonna presque sèchement la femme devant l'attitude paniquée de son ami.

- Mais, Olympe, c'est....

- Je sais.

- Mais qu'est-ce qu'elle....?!

- Aucune idée.

- Je n'ai pas la tenue et aucune l'autorisation pour LA voir ! Mais pourquoi ici ?

April croisa les bras, cherchant à comprendre.

- Le plus simple serait de lui demander.

- Oh non ! Jamais ! Tu oublies ça, tout de suite !!!

- Tu préfères rester terré ici pour la soirée, peut-être ?

- Olympe, l'habitude des Grands grâce à Shenkhar, c'est toi ça ! Pas moi ! Je...-il attrapa son téléphone dans sa poche. Je vends des babioles !!!

- Laisse-moi faire, et calme-toi un peu. Prépare toi, je reviens.

La vieille femme passa devant April et partit dans le salon.

L'étudiante ne comprenait plus rien.

- Ca va aller, Seij' ? demanda-t-elle doucement.

Il lui adressa un regard lointain. Puis hocha la tête. Marcha un peu sur le carrelage lisse. Se tourna à nouveau vers elle et acquiesça encore un peu nerveusement avec un sourire qui se voulait rassurant :


- Ne t'inquiète pas pour un idiot en franfreluches comme le vieux Seiji, il en a vu d'autres !

Voyant l'air pas convaincu de la jeune rousse, il toucha du bout du doigt le bas du front de la jeune fille.

- Ne fronce pas les sourcils comme ça, mon ange, tu vas attraper des rides...!

April eut un petit sourire furtif. Il avait dit ça avec son ton de Seiji chaleureux mais sous les vagues stressés de sa voix, ça sonnait faux et purement joué et son regard restait quand même bien soucieux...
L'excentrique semblait vraiment en proie à une sacrée angoisse.


- Un verre de champagne t'aiderait peut être à décompresser...

L'asiatique refusa net et se cala contre le rebord d'un plan de travail, guettant tout mouvement dans le couloir, ses yeux allant et venant au moindre bruit.

///////////////////////////

- Alors, il va bien ?

- Un coup de stress, ne t'inquiète pas, ça lui arrive parfois quand il travaille trop.

- Il a besoin de quelque chose ?

- Une bonne assurance, je dirais.

- Oh, CE genre d'ennuis...

- Mmmh et d'ailleurs, Monsieur Livington, Mademoiselle Del Castello, compte tenu de votre profession à tous les deux, je crois que vous seriez plus à même de conseiller mon ami...Si cela ne vous dérange pas, cela s'entend. Vous venez ?

- Elle est folle. Elle est folle, elle est folle, elle est folle !

Seiji et April suiviaient les bribes de conversation au loin dans la cuisine.

- April, un conseil, ne deviens pas comme ta grand-mère. C'est une femme extraordinaire mais elle est complètement disjonctée et capable de tout. Elle est tout simplement cinglée...

La rousse n'eut pas le temps de réagir car Olympe poussa la porte, suivie de Owen et de Gwëen.

Aussitôt Seiji plongea au sol, un genoux à terre, tête baissée, aux pieds de Gwëen.

- Votre Majesté ! Je vous demande pardon, j'ignorais que vous vous trouviez ici, je...Je n'aurais jamais accepté de me rendre à la même réception compte tenu de mon rang ! Acceptez toutes mes plus sincères excuses, ma Reine.

Les yeux verts s'ouvrirent rond et secoués.

Reine ?

Olympe s'inclina respectueusement à son tour. April comprit que n'étant pas native de Naudiz, elle considérait, ce qui semblait être leur tête couronnée, seulement à moitié sa Reine.
Enfin Gwëen quand même....Une Reine...!!!

Ca faisait un choc.

Elle regarda vers Owen avec un air à la " tu savais toi ????"

- Majesté, pardonnez le trouble de mon ami. Jamais nous n'aurions cru vous rencontrer ici...C'est....absolument surprenant, à vrai dire. D'autant plus que tout le royaume vous cherche apparement...

//////////////////////////////

Dans le salon, Lisa se tourna vers Jake.

- Tu crois qu'ils s'en sortent ?

- Ta mère m'a l'air d'être quelqu'un qui sait ce qu'elle fait...

- Oui, mais...

- Et ce qu'elle veut !

Lisa sourit.

- Exact.

- Ca me rappelle quelqu'un...dit-il taquin en se tournant vers son fils pour le prendre à parti.

- Roooh ! Tu exagères, chéri, je suis pas aussi autoritaire quand même ! Elle se tourna aussi vers Jude. Si ?

Sans attendre la réponse, elle haussa les épaules et se cala dans le canapé plus près de Lucrécia.

- De toute façon, les hommes ne savent jamais ce qu'ils veulent. Il faut bien quelqu'un pour le savoir pour eux, pas vrai, ma chérie ? fit-elle en posant la main sur l'épaule de Lucrécia.

Jake leva les yeux au ciel.

- L'un de vous est marié ? Ou a des enfants ? demanda Lisa, curieuse à Anauel et Botaro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre inactif
avatar
Messages : 119

Feuille de personnage
Orientation politique:
Classe&Métier:
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Noel (titre à modifier ^^)   Mar 21 Sep - 12:18

La mère d'April vint s'asseoir auprès de Lucrécia et lui posé la main sur l'épaule. Elle avait écouté distraitement la conversation entre Jake et Lisa.

- De toute façon, les hommes ne savent jamais ce qu'ils veulent. Il faut bien quelqu'un pour le savoir pour eux, pas vrai, ma chérie ?

- Parfaitement ! lui répondit-elle avec un grand sourire. J'ai deux énergumènes typiques de l'indécision dans ma vie, vous pourrez demander à April de confirmer !

Lisa semblait une femme très bavarde... Contrairement à Lucrécia. Et elle renchaina avec deux autres invités.

- L'un de vous est marié ? Ou a des enfants ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Noel (titre à modifier ^^)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Noel (titre à modifier ^^)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre les mondes :: Les Mondes :: Anteria :: ▌Chicago :: Banlieue :: ▌Quartiers riches-