AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Waiting on an angel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Waiting on an angel   Jeu 5 Nov - 18:14

Un ronflement mécanique perça le silence de la nuit tombée.

Si elle connaissait cette forêt ? Comme sa poche ! Combien de fois, était-elle venu se ballader seule dans les environs...

April gara la voiture sur le bord d'un petit chemin, à deux pas de la clairière.

Une fois descendue de la voiture, elle passa un manteau épais puis partit s'asseoir au centre de la clairière.

Là, elle posa les mains à plat sur l'herbe froide, jambes en tailleur pour réfléchir un peu.

A tout ce qu'elle venait d'entendre, à tout ce qui s'était passé, à tout ce qui l'attendait encore...A tout quoi.

Le ciel était encore nuageux et la lune allumait une lueur brumeuse à travers le voile gris.

April soupira et s'étendit dans l'herbe, mains jointes, doigts croisés sur son ventre, perdue dans ses pensées...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu
avatar
feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Waiting on an angel   Ven 6 Nov - 16:04

L'envouteuse, assise sur la roche, jouait délicieusement avec ses longues mèches charboneuses humides entre ses doigts habilles.
Les yeux diaphanes de la créature se plantèrent sur la silouhette angelique.


"Assieds-toi ! Je vais pas te manger !"

Mitzrael ne bougea pas, gardant ses distances comme un animal méfiant.
Redoutez le venin du serpent malgrès son regard hypnotique.

A la vitesse d'un cobra, sa main dorée fondit sur la sienne. Un éclaire d'énergie rampa sous sa peau pour s'emparrer de son corps entier. Par réflèxe, il extirpa ses doigts de cette main nocive, reculant de trois pas de sécurité.

"Voilà." Chantonna la langue de vipère. "A partir de maintenant, tu va pouvoir passer du temps près de ton humaine."

Le duo sombre-clair chavira vers "Dane". Il souriait. Il souriait de pleines dents.

La sorcière détailla le sort -cette malédiction- qu'elle venait de lui infliger.

"Sinon c'est trop facile !"

Les doigts du déchus se pressèrent contre sa paume.

"D'ailleurs, la nuit se lève à Chicago"

Son pied effleura silencieusement le sol quand il le recula en arrière.

"Amuse-toi bien !"

Le battement d'ailes projetta des perles aquatiques en apesanteur tendit que l'immortel filla comme une flèche vers sa cible: le serpent allait goutter aux serres de l'oiseau.

Il la happa, la propulsa en arrière.
Au moment où il allait la foudroyer contre la roche, un second éclat d'énergie convulsa son abdomen.

////////////////////////////////////////////////////////////////////

Mitzrael plaça ses bras en croix devant son visage.
Se protèger de cet arbre vers lequel il fonçait.
Mais au moment du choque: rien.
L'ange était passé à travers ce tronc.

Il roula sur le sol. La vitesse de son élant s'estompa. Bientôt, il se stabilisa dans l'herbe sèche de la forêt de Chicago.

Le blond s'appuya sur ses genoux pour se redraisser. Ses iris détaillèrent le ciel. Les derniers rayons du soleil venaient d'être avaler par les ténèbres du voile nocturne.

"Et merde."

Vite, allumer une clope.

Au moment où il allait atteindre le briquet enfoui dans sa poche, une sensation étrange lui perfora l'estomac. Il n'eut pas le temps de se poser de questions: un feu follet roux le transperça.

April O'Brien.

L'humaine s'étalla au centre de la clairière, tête reposée sur ses bras croisés.

Le vairon glissa sa cigarette entre ses lèvres, tirra un coup de vapeur toxique et l'expulsa immediatement dans un souffle brumeu.

Bon aller. Marcher. Contourner April. Effleurer le buisson. Esquiver le tronc. Contourner April. Effleurer le buisson. Esquiver le tronc.

...

Il n'était pas assès buté que pour ne pas remarquer que ça tentative d'escapade ne servait pas à grand chose. Il revenait toujours au même endroit, toujours auprès de la mortelle.

"Très bien." Il écarta les bras. "Et maintenant ?" Il écrasa son mégau sous sa semelle.

Entre que la nuit passe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Waiting on an angel   Ven 6 Nov - 22:12

La jeune humaine fixait le ciel.

- C'est pas vrai ! La cynique April, l'O Brien si froide et désabusée rêvasse sous les étoiles à son amour disparu ! Pire cliché, tu meurs !

Elle rit.

- Sérieux, Mitzrael, tu vois un peu ce que tu me fais faire ?! A cette vitesse là j'aurais lu le carton entier de romans à l'eau de rose qui traîne sur mon palier et pleuré quinze fois devant "Autant en emporte le vent "!

Elle passa sa main dans ses cheveux, en riant toujours.

- Si jamais je dois finir comme Trisha à commander toute l'anthologie de Titanic en édition collector, je te préviens, je te tue !

Nouveau rire.

Elle avait toujours détesté ce film. Premièrement parce que les histoires d'amour jusqu'à présent , pour elle c'était la pire des tortures après un album de Mariah Carey, et deuxièmement parce qu'elle avait toujours considéré que Di Caprio ayant le gabarit d'un cachalot, il avait tout à fait sa place au fond de l'eau.

Elle bailla un peu.

- Et de toute façon, il n'est pas né celui qui me verra porter du rose !

_________________


Dernière édition par April le Sam 7 Nov - 1:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu
avatar
feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Waiting on an angel   Sam 7 Nov - 0:09

"C'est pas vrai ! La cynique April, l'O'Brien si froide et désabusée rêvasse sous les étoiles à son amour disparu !"

Le paupières presque closes du déchu laissèrent apercevoir discrètement les yeux chamarés de couleurs voguer sur le côté.

"Pire cliché, tu meurs !"

La voix crystaline de la dame rousse éclata en un rire mélodieux.

"Sérieux, Mitzrael, tu vois un peu ce que tu me fais faire ?! A cette vitesse là j'aurais lu le carton entier de romans à l'eau de rose qui traîne sur mon palier et pleuré quinze fois devant "Autant en emporte le vent "!"

Son pied glissa sur le côté, passant au travers de l'herbe qui ne se donna même pas la peine de crisser. Il pivotta vers cette somptueuse perfection dont les cheveux de flammes s'étallaient en étoile autour de son visage rayonnant d'un bonheure nostalgique.

"Si jamais je dois finir comme Trisha à commander toute l'anthologie de Titanic en édition collector, je te préviens, je te tue !"

L'ange baissa imperspectiblement le menton. Paradoxalement, il avait envie de lui parler, converser, échanger un mot avec cette humaine, son humaine. Mais cet aroguant tapis de gazon le lui avait bien fait remarquer: il n'était pas là.

"Et de toute façon, il n'est pas né celui qui me verra porter du rose !" enchaina la mortel

L'hétérocrome esquissa un léger sourire amusé qui mourru aussitôt. Il s'avança vers April. Sa main se plaqua contre le sol sans saveur. Il s'appuya dessus pour s'allonger à côté d'elle.

Lui aussi il admira les étoiles moucheter les ténèbres de lumière avant de glisser ses iris ternes sur le visage unique d'O'Brien aux yeux verts.

Là nuit allait être courte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Waiting on an angel   Sam 7 Nov - 1:34

Son rire s'était calmé.
Elle resta un moment à fixer le ciel en repassant les derniers évènements comme un film dans sa tête.

- Je me demande vraiment ce qu'Anauel a voulu dire...

Elle sortit son tout nouveau Blackberry.

- Quel engin hideux ! Bientôt on pourra aller dans l'espace avec des conneries pareilles.

Elle soupira. Et pourtant, bien pratiques.

Où était le temps où les gens se parlaient en face ?

- Bon, alors, je lui demande, je ne lui demande pas ?

Elle jeta un oeil à son téléphone high-tech.

- Si ce truc tombe sur l'écran, je l'appelle pas. S'il tombe sur la coque, je l'appelle.

Elle lança un peu plus haut l'appareil.

Non, April n'avait vraiment aucune forme de respect pour les objets. C'était si simple pour elle...!

Bruit de chute étouffé. Foutu hasard ! L'écran s'était planté quasiment droit dans une parcelle de terre meuble.

- J'ai compris...soupira la rousse avant de composer, résignée, le numéro de Dane Cooper.

- Au pire ça réveillera juste tout Chicago ! fit-elle en collant son oreille contre l'appareil.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu
avatar
feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Waiting on an angel   Sam 14 Nov - 23:26

Mais quel est ce chant délicieusement stridant qui résonnait dans les oreilles assoupies de Botaro ? Un téléphone criard ?
Le traqueur happa la toile de son oreillé. Il le pressa contre sa tête. La machoire de tissus l'englouti en entier.

Faire comme si il n'avait rien entendu!

Au bout d'une interminable minute, l'appareil braillait toujours. Le chien émit un grondement caverneux, enfuyant son museau entre ses pattes allongées. Le traqueur, sourcils froncés, appuya sur le bouton vert. Impossible de décrocher. Il laissa retomber son bras le long de son flanc.

"ANAUEL!! Ta princesse fait vraiment chier!"

////////////////////////////////////////////////////////////////////

D'après le localisateur -malancontreusement encore allumé, faute du chapeauté-, la jeune April O'Brien devait se trouver dans la forêt.

La silouhette imposante de l'anglais enjambait agilement les obstacles naturelles que lui imposait la forêt -oui parce que, bien évidament, l'humaine n'était bien évidament pas restée dans le chantier-

Quand Anauel pénétra dans la clairière, il remarqua en premier lieu la Lexus argentée -non pas pour sa valeur, mais bien parce que la mortelle semblait avoir pris une route moins néfaste que prévu. Bon Dieu de mauvais sens de l'orientation!- En parlant de la dame rousse, elle se trouvait là, éclérée par la lueur aveuglante des yeux de son monstre de métale.

L'âme esquissa un sourire presque tendre -presque, le pimant était perspectible dans le coin de ses lèvres-. Il hocha la tête en guise de salutation.

"Un problème ?"

Commençons déjà par comprendre pourquoi ce caprisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Waiting on an angel   Dim 15 Nov - 0:39

April se leva à la rencontre de l’immortel. Elle allait lui serrer la main mais se ravisa, sachant par expérience avec Mitzrael, que ce contact là était fort déplaisant à ceux de son espèce.

A la place, elle hocha la tête d’un air reconnaissant.


- Je suis désolée si je vous ai réveillé mais ...je me suis laissé dire que les immortels n'avaient pas grand besoin de sommeil...J'espère ne pas avoir eu tort sur ce point...

Je vous remercie…d’avoir accepté de venir.

Ecoutez, Anauel… Ces excuses que je vous ai présentées tout à l’heure étaient sans doute, au fond, intéressées. Je ne peux le nier. Et je ne chercherai pas à le faire même si je le pouvais.

Je suis juste…désolée.

Elle secoua la tête, coupable.

- Désolée de m’être montrée aussi odieuse avec vous. Désolée de ne vous avoir toujours que laissé voir la fille stupide, égocentrique et calculatrice que je peux être.

Elle soupira.

- Je me sens complètement idiote. J’aurais voulu, réellement voulu que les choses soient différentes. Mais on ne peut jamais réellement effacer le passé, n’est-ce pas.. ?

Elle resta un moment silencieuse.

- Je déplore vraiment que vous n’ayez, jusqu’à maintenant, que pu voir de moi uniquement les parts les plus sombres et méprisables.

Je ne suis pas uniquement cette fille intransigeante, agressive, rancunière et cinglée que j’ai pu vous laisser voir. Bien sûr je le suis aussi mais j’ai de bons côtés, je vous assure…

*April ! Bon sang, mais qu’est-ce que tu racontes ? *

- Non. Attendez. Je crois que je fais fausse route là. Je ne cherche pas à me vendre comme un produit de beauté au porte-à-porte.

Ca n’est pas par là que je souhaite aller…

Elle s’assit alors, laissant Anauel la surplomber de toute la stature développée et trapue de Pitt Denver.

Ainsi, il comprendrait qu’elle s’écrasait sincèrement. Du moins, elle l’espérait.

- Je voulais simplement vous dire que je m’excuse et que je regrette sincèrement pour tout ce que j’ai pu dire ou faire à votre encontre.

Elle se mordit la lèvre inférieure, par habitude.

- Et aussi, que pour me faire pardonner et vous prouver ma bonne foi, je suis prête à accepter de suivre tous vos conseils, tous vos ordres et à vous rendre tous les services que vous désirerez.

Elle leva ses yeux verts brillants vers les yeux de « Pitt » en attente du verdict.

Elle aurait voulu lui poser tellement de question. Il y avait tant à demander. Mais non.

Elle préférait qu’il comprenne qu’elle n’était pas seulement l’April si dure qu’il avait rencontrée.

C’était important pour elle.

Savoir en elle ce qui faisait d’elle – elle sentit l’amère saveur du dégoût rien qu’à cette idée – une « O’Brien » …Son père aurait alors été si fier d’elle !

Non, elle ne serait jamais ce genre de personne. Un requin. Si être l’agneau n’était pas une idée particulièrement séduisante, elle refusait catégoriquement d’être un jour le loup.

Rien que l’idée la répugnait.

Ca n’était tout simplement pas April.

- Absolument tous. Sans restriction. Je crois que je vous le dois.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu
avatar
feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Waiting on an angel   Mar 17 Nov - 18:36

Anauel, malgrès lui, souleva sa main en direction de celle qui lui tendait furtivement April. La jeune fille se ravisa immédiatement. L'âme fronsa les sourcils. Etrange attitude qu'elle avait là.

"Je suis désolée si je vous ai réveillé mais, je me suis laissé dire que les immortels n'avaient pas grand besoin de sommeil. J'espère ne pas avoir eu tort sur ce point..."

Effectivement les immortels avaient appris avec le temps interminable dont ils bénéfficiaient à s'offrire au sommeil et non à y succomber.

"Je vous remerci d’avoir accepté de venir."

Enfait, c'était plutôt par crainte que la princesse soit en mauvaise posture qu'il avait "accepté" d'aller à son encontre. Contrairement à Botaro, le nom April suivit du mort -redoutablment sinistre- mort dans les journaux aurait complètement changer le sens de sa journée.

Mais non. La dame rousse, bien que lamentablement seule, allait bien.

Encore plus maintenant qu'elle avait sifflé son chien pour le retrouver.

Le corps de l'anglais commandé croisa les bras sur son poitraille.

"Ecoutez, Anauel. Ces excuses que je vous ai présentées tout à l’heure étaient sans doute, au fond, intéressées. Je ne peux le nier. Et je ne chercherai pas à le faire même si je le pouvais."

Le patriarche nota le chemin de fleure qu'elle cherchait, en exprèt, à semmer devant ses pieds pour annoncer la suite. Sans doute une grosse pierre grossière.

"Je suis juste…désolée. Désolée de m’être montrée aussi odieuse avec vous. Désolée de ne vous avoir toujours que laissé voir la fille stupide, égocentrique et calculatrice que je peux être. Je me sens complètement idiote. J’aurais voulu, réellement voulu que les choses soient différentes. Mais on ne peut jamais réellement effacer le passé, n’est-ce pas ?"

Silence. Le seul bon point dans ces phrases décorées c'est qu'elle avait raison...sur tout les points.

"Je déplore vraiment que vous n’ayez, jusqu’à maintenant, que pu voir de moi uniquement les parts les plus sombres et méprisables. Je ne suis pas uniquement cette fille intransigeante, agressive, rancunière et cinglée que j’ai pu vous laisser voir. Bien sûr je le suis aussi mais j’ai de bons côtés, je vous assure…"

Comment réagire devant tant d'incohérance si n'est qu'en roulant de l'oeil. Elle s'escusait ou elle suppliait ?

"Non. Attendez. Je crois que je fais fausse route là. Je ne cherche pas à me vendre comme un produit de beauté au porte-à-porte. Ca n’est pas par là que je souhaite aller."

Les sourcils de l'âme se froncèrent un peut plus quand la mortel s'assit, là par terre. A ses pieds.

"Je voulais simplement vous dire que je m’excuse et que je regrette sincèrement pour tout ce que j’ai pu dire ou faire à votre encontre."

April O'Brien...une vraie girouette. Demain elle le haïra comme elle le haïssait hier.

"Et aussi, que pour me faire pardonner et vous prouver ma bonne foi, je suis prête à accepter de suivre tous vos conseils, tous vos ordres et à vous rendre tous les services que vous désirerez."

Son regard dyaphragme se posa dans l'océan bleu qui la surplombait.

"Absolument tous. Sans restriction. Je crois que je vous le dois."

Accompagnant son mouvement d'un soupire, Pitt commença par s'accroupire face à la jeune fille.
Il n'y a pas de dominant ni de dominé dans cette forêt. Juste des prédateurs et leurs proies. Le tout est de savoir donner les rôles.

"Que vous m'appréciez ne changera absolument rien. Ni mon but, ni mes relations, ni mes craintes. Il en est de même pour vous. Ca ne changera pas votre désire égoïste, quel qu'il soit...il sera de toute magnière atteind. Alors ne vous forcez pas à vous aplatîre et à qu'émander pardon, c'est inutile. Vous ne pensez, de toute magnière, pas toutes vos paroles. Comment pourrait-on changer d'avis aussi facilement ?"

Soupire.

"En étant humain il faut croire"

Il hocha la tête.

"Je n'ai ni besoin de vos plaintes, ni de vos services. La question n'est pas qu'est-ce que je veux mais bien qu'est-ce que VOUS -il insista sur le mot- désirez."

Il se redressa, dessinant un rond autour d'April avec ses pas.

"Une porte mennant à Mitzrael ? Croquer jusqu'à la fin au fantastique ? Ou mieu: des réponses à toutes ces questions qui nagent dans votre tête ? Allez-y. Pas besoin d'explication comme quoi votre vie ça n'a pas toujours été facile. Ne vous justiffiez surtout pas. Donner moi juste ces foutus questions et craintes qu'on en reparle plus."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Waiting on an angel   Jeu 19 Nov - 19:35

- Ce que je désire ?

Elle avait prononcé ces mots sans aucune agressivité ou reproche.

- Changer. Effacer, gommer, rayer, arracher, tuer tout ce que j'ai pu être ou faire que je regrette aujourd'hui.

Elle s'avança doucement, toujours aussi peu timide et prit une main d'Anauel dans les siennes.

- Et ça commence par obtenir votre pardon, Anauel. Je suis sincère. fit-elle en levant les yeux sur son regard de jeune british.

- Si vous ne me croyez pas lisez mon âme.
Lisez mon âme et osez dire que ces yeux mentent.

_________________


Dernière édition par April le Dim 29 Nov - 9:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu
avatar
feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Waiting on an angel   Ven 27 Nov - 22:43

"Ce que je désire ? Changer. Effacer, gommer, rayer, arracher, tuer tout ce que j'ai pu être ou faire que je regrette aujourd'hui."

Les doigts humains s'enroulèrent autour de la main contenant l'essance de l'immortalité en son coeur. Anauel détacha ses yeux marins de cette image symbolisant la paix et l'union de deux êtres pour les enfoncer dans les yeux verts.

"Et ça commence par obtenir votre pardon. Je suis sincère."

Que faire face à tant d'obstination si ce n'est que hocher la tête en soupirant, une expression agacée peinte sur les traits du visage ?

"Ce n'est pas si simple Ap..."

"Si vous ne me croyez pas lisez mon âme."

Froncement de sourcils.

"Lisez mon âme et osez dire que ces yeux mentent."

Le patriarche sonda la mortelle, hésitant. Même si la porte était ouverte, entrer à l'interrieur d'un esprit engageait une grande décision. Il ne savait pas ce qu'il risquait de trouver derrière ce regard envoutant.

Il n'était pas comme la plupart de ses congénès. Pour lui, les humains étaient bien plus qu'une simple boite de conserve à ouvrire et fermer à sa guise. Respecter son prochain, tel était le sens de son éthique.

Après un long silence alourdi par les bruits feutrés de la nuit, Anauel baissa le menton.

"Vous avez un étrange pouvoir mademoiselle O'Brien."

Il détacha avec une douceur gracieuse sa main des doigts ravisseurs de la jeune fille.

"Celui de captiver l'immortalité."

Il glissa sa main dans sa poche.

"Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. Faites-en bon usage."

Il n'avait pas lut dans ses pensées, mais il savait qu'elle ne mentait pas.

"Posez-moi vos questions. Je tâcherais d'y répondre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Waiting on an angel   Dim 29 Nov - 10:59

April sourit. De ce genre de sourire doux qui éclairait encore davantage ses iris printaniers translucides.

- Captiver l'immortalité, vous dites ? Croyez-moi certaines fois je m'en passerais bien ! fit-elle, souriant toujours.

Elle hocha la tête avec respect en signe de reconnaissance quand Anauel l'invita à poser ses questions.

- Il y en aurait tellement ! déclara-t-elle en secouant un peu la tête.

J'avoue que je suis un peu..non, complètement perdue en fait.

Ce vieux monsieur Robert à qui j'ai parlé, était-ce bien vous ? Comme vous le savez vous ai entendu parler à votre ami, Botaro, et vous avez dit " Ca n'était pas moi ", y avait-il un rapport avec ce soir où vous m'avez parlé - enfin si c'était bien vous -...?

Ensuite, j'avoue que, vous ou pas,cet homme a semé le doute dans mon esprit. Il m'a demandé si j'étais bien certaine que Mitzrael partageait mes sentiments -désolée de vous noyez dans mes histoires de coeur mais j'ai besoin de réponses - et je n'ai pas su répondre...Depuis, il m'a bien dit que j'étais une des volontés auxquelles il obéissait mais ce juste après que je lui ai raconté ma conversation avec..."M. Robert ".

J'ai parfois l'impression qu'il m'embrasse comme on donnerait un sucre à un bon chien, et qu'il me dit ni plus ni moins que ce que je désire entendre. Bien sûr je ne lui en ai pas parlé...

J'ai mis de la confiance en Mitzrael. Beaucoup de confiance. Et honnêtement je préfèrerais m'enfouir moi même sous terre que de comprendre que j'ai fait une erreur en la lui accordant.

Il est imprévisible, je dirais même instable quelque fois, -enfin je crois bien que je ne suis pas plus saine d'esprit que lui alors...- Mais il semble parfois si...je ne sais pas...fragile, brisé...Il a,des fois, ce sourire triste ou ce regard incertain, on dirait un animal blessé pris au piège...J'ai un mal fou à le cerner et pourtant il est le seul à savoir me bouleverser à ce point...

J'aimerais réellement en savoir plus sur lui. Pas tout, il des choses- je pense- qu'il doit me dire lui-même mais au moins avoir un peu de quoi le comprendre davantage.

Vous voyez au fond, si je dois trouver une porte menant à lui, il me semble qu'elle serait plus spirituelle que géographique...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu
avatar
feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Waiting on an angel   Sam 5 Déc - 23:16

"Il y en aurait tellement !"

Anauel eut l'un de ces sourires amusés qu'ont les vieux quand un enfant leur demande le sens de la vie.

Enormément de question, certe, mais si prévisibles.

Elle commença par lui parler de "Monsieur Robert" ainsi que de la conversation avec Botaro qu'elle a capté, du haut de son toit. Elle parla bien sur aussi de Mitzrael...Et des doutes que Robert avait tissé autour de la relation qu'il entretenait avec l'humaine.

Oui...elle était complètement perdue. Noyée dans ses propres questions, tentant de s'accrocher veinement à une maigre explication flottante, trouvée au hazard dans cette océan de doute...

Anauel hocha la tête en se raclant la gorge.

"Monsieur Robert était effectivement moi-même." Il placa ses mains devant lui, paume face à April. "Mais mes intentions n'étaient pas celles qui vous pensez. Je ne cherchais pas à vous détruire mais à vous aider."

Il laissa lentement retomber ses bras.

"Car oui, effectivement, au départ Mitzrael faisait tout celà pour un but précis."

Voilà, la phrase avait été lâchée. Elle détruisait les mots sur son passage, renforçant le silence de plus en plus lourdemant.

"Mais..." L'âme croisa les bras. "Toutes ces craintes"

April était à l'interrieur, il devait faire vite. Mitzrael poussait. Poussait de toute ses forces pour que la porte de ce tombeau saide. Mais merde pourquoi ça ne bougeait pas! Il serra les dents. April était à l'interrieur mais cette porte ne voulait pas s'ouvrire.

"Toutes ces clés."

Les yeux bigarrés roulèrent vers la fenêtre. Dehors, l'humaine était toujours immobilisée. La question de l'envouteuse résonnait dans sa tête.

"April O'Brien"

Mais pourquoi était-ce mensonge qui sortait ?

"Toutes ces pensées."

Les doigts pâles effleurèrent le visage endormi de la dame rousse. Elle était belle. Vraiment très belle...Mais pourquoi il songeait à ça ?

Anauel leva les yeux aux ciel.

"Tout ces indices me permettent de dire sans me tromper que oui effectivement, April O'Brien est aimée par un déchu qui ne veut pas s'en rendre compte. Son but n'est pas de vous aimer, il ne peut pas s'attarder à cet attachement."

Les pupilles marines glissèrent jusqu'au regard vert.

"Il ne peut pas seulement, même si il refuse de l'admettre, il a été pris dans son propre jeu. Si vous lui demandez de lâcher prise il lâchera. Si vous lui demandez de tirrer il tuera. Si vous lui demander de partire il obéira sans hésitation. De cela j'en suis certain. Presque aussi certain qu'il a cherché à vous protèger de ce qui le pourchasse."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Waiting on an angel   Dim 6 Déc - 0:22

"Monsieur Robert était effectivement moi-même

Mais mes intentions n'étaient pas celles qui vous pensez. Je ne cherchais pas à vous détruire mais à vous aider."

"Car oui, effectivement, au départ Mitzrael faisait tout celà pour un but précis."

April écoutait les paroles d'Anauel. Ecoutait et bouillonait en même temps.

Et s'il lui avouait qu'elle s'était méprise depuis le début, que Mitzrael n'en avait rien à secouer de l'insignifiante humaine qu'elle était ?

Qu'elle l'aimait alors qu'il se foutait pas mal d'elle ?

Elle sentait la peur et l'angoisse de ces réponses là la ronger comme une colonie de termite dévore un tronc d'arbre.

Tout ça marinait en elle, brassé par des centaines de doutes.


"Mais..."

Elle se raidit, prête à recevoir le coup de grâce.

"Toutes ces craintes"

Elle sentait son pouls battre dans ses doigts tant elle les tenait crispés, serrés.

"Toutes ces clés."

DROIT AU BUT ! Non. Non. Calme-toi April. Attends-toi au pire. Oui, c'est ça attends-toi au pire.

"Toutes ces pensées."

Le regard de l'immortel eut un sursaut léger.

April sentait des fourmillements dans tous ses membres.

Dans les iris verts , on pouvait lire un trouble total. Le regard d'un fou qui marche sans cordre d'attache, en équilibre caduque sur un fil tendu au-dessus d'un ravin.

C'est à ces moments là qu'on sait réellement si le Ciel vous a béni.

April, elle n'avait plus envie de savoir. Elle s'apprètait à crier " NE DITES PLUS RIEN " ou a se boucher les oreilles convulsivement quand Anauel commença :


* Fixe ton regard au sol, fixe ton regard au sol *

"Tout ces indices me permettent de dire sans me tromper que oui effectivement, April O'Brien est aimée par un déchu qui ne veut pas s'en rendre compte. Son but n'est pas de vous aimer, il ne peut pas s'attarder à cet attachement."

April sentit la Terre s'arrêter. Elle leva les yeux vers l'être éternel qui lui faisait face, pantoise.

Son cerveau du avoir un raté car elle resta trois secondes, lèvres closes, la tête droite, le regard immobile dans celui d'Anauel, comme une biche aux aguets.

"Il ne peut pas seulement, même si il refuse de l'admettre, il a été pris dans son propre jeu. Si vous lui demandez de lâcher prise il lâchera. Si vous lui demandez de tirrer il tuera. Si vous lui demander de partire il obéira sans hésitation. De cela j'en suis certain. Presque aussi certain qu'il a cherché à vous protèger de ce qui le pourchasse."

Avez-vous déjà eu cette impression de retomber alors que vous étiez entrain de léviter ou de vous immerger dans un gouffre soudain à la frontière du sommeil ?

Ce fut, à peu de choses près, ce qu'April ressentit alors.
Sauf qu'elle était debout et crut fondre sur le sol.

Elle avait ses réponses. Et toutes semblaient directement sorties de ses rêves les plus démentiels.

Elle resta silencieuse, debout, toujours droite comme un i.

Elle attendait le moment où les caméramans bondissaient d'un buisson en beuglant " POISSON D'AVRIL ! ".


Mais visiblement ce soir-là, le cable était plutôt branché sur " PASSION D'APRIL "...( >< et un jeu de mot pourri, un ! )

Elle assimila doucement mais sûrement les informations qu'elle venait de recevoir en bloc.

Elle comprit alors petit à petit.

Il l'aimait. Elle ne s'était pas fait d'idées. Mitzrael l'aimait. Il refusait de l'admettre et se mentait à lui même mais il l'aimait.


- Alors c'était vrai...Je n'ai pas tout rêvé...

Ses mains glissèrent en haut de son front, à la racine de ses mèches rousses pour glisser dans ses cheveux alors qu'elle réalisait.

- Comme toujours, il ne fait jamais rien comme tout le monde...Il est tellement....Oh bon sang, je....

Son ton était un peu fébrile, sa voix blanche et ses doigts tremblaient légèrement. Quant à ses jambes, seuls les lointaines entités célestes et omnisciente auraient su dire par quel miracle elles la portaient encore.

Sans finir sa phrase, elle fondit sur l'immortel et le saisit entre ses bras, ses larges épaules entre ses membres fins, ses mains pâles agrippant le tissus du blouson de l'immortel.

Elle s'accrocha à lui comme un naufragé à son radeau. Le front logé dans le creux de son épaule, elle le serra davantage, comme une gamine sert sa peluche quand elle a peur.

- Merci...souffla-t-elle, tête appuyée contre sa clavicule.

* Euh, April, debout...! Tu fais quoi là, exactement ? *

Pas sûr qu'Anauel aime être confondu avec un ours en peluche...

Elle se reprit aussitôt et cessa son étreinte, les
joues en feu.

- Wow...Euh...Je...Désolée pour ça...bafouilla-t-elle en rougissant encore davantage.

Bon passons à autre chose, vite.

- J'aurais sans doute du vous le demander plus tôt mais...Et vous, Anauel, qui êtes vous ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu
avatar
feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Waiting on an angel   Dim 13 Déc - 0:06

"Alors c'était vrai. Je n'ai pas tout rêvé..."

Anauel releva lentement le menton. Beaucoups de personnes auraient jugé cette situation comme un drap de cauchemard. April faisait partie des rares cas à prendre les choses sous un angle plus féérique.

La naïveté est humaine.

"Comme toujours, il ne fait jamais rien comme tout le monde...Il est tellement....Oh bon sang, je...." bégailla-t-elle.

Les mots ne semblaient pas sentir le besoin de sortir de sa bouche. Et ils n'allaient pas sortir.

La dame rousse fondit sur l'immortel. Ses bras l'encerclèrent. Elle pressa son corps contre son buste.

Point final.

"Merci..."

Anauel cligna des yeux, surpris. Les yeux marins s'envolèrent vers le ciel. Il se gratta la gorge -histoire d'ordonner à l'attraction terrestre de ramener sur terre O'Brien partie direction de la lune au sourir mielleux-

L'humaine s'écarta soudainement. Le rose de ses joues trahissait sa gène

"Wow...Euh...Je...Désolée pour ça...".

Elle ne laissa pas le temps à l'âme d'ajouter quoi que ce soit que ...

"J'aurais sans doute du vous le demander plus tôt mais...Et vous, Anauel, qui êtes vous ?"

Mutisme. Les pupilles immortelles fuguèrent sur le côté.

Pitt mit un certain temps de réflection avant de laisser entendre le son grave de sa voix.

"J'étais un ange il y a longtemps, avant de ... enfin bref."

Elle n'avait pas besoin de tout savoir. Personne en avait besoin. Il enfonça son regard dans les iris vert.

"La magie écclipsiste est très ancienne et rare. Elle ne s'apprend pas dans les livres mais se transmet. A l'époque, j'ai décidé de choisir Mitzrael en tant qu'apprentit pour lui enseign..."

Il n'acheva pas sa phrase. Le silence dévorra le dernier mot.
Les pupilles noir se réduirent en une simple fente.

Serait-ce possible que...

Ses paupières se fermèrent. Il secoua la tête imperspectiblement de droite à gauche, concient de son changemant de comportement.

"Je crains devoir à vous quitter prématurrément. J'ai une information capitale à transmettre."

Pivottement. Il s'éloigna a grandes enjambèes, laissant planer derrière lui un petit "Prenez soin de vous."

////////////////////////////////////////////////////////////////////

Le rayons du soleil-levant à Miami embrassaient timidement le ciel d'une pudique lumière orangée. Le tirroir du meuble en bois dans le salon s'ouvrit rudemant. La main tremblante de Mitzrael ratissa son fond. Rien. Il referma le compartiment d'un geste ample et brutale. Il se dirigea d'un pas mécanique vers le porte-manteau. Peut être que dans une de ses vestes...

Peut-être qu'il y trouverait son paquet de cigarettes pour se calmer.

"Oh Mitzrael Do'Han, tu n'as pas l'air bien." sussura Cooper.

Les yeux vairon se plantèrent sur la silouhette détestable de l'ancien mortel accoudé au mur. Juste à côté de lui.

"Tu sais ce que dise les humains Mitzrael ?"

Le bourreau se détacha de la paroie d'un mouvement souple du bassin.

"Il n'y a que la vérité qui blèsse." Ses lèvres s'étirrèrent, laissant à découvert le blanc de ses dents. "Une parole pleine de bon sens tu ne trouves pas ?"

Le déchu ne dit rien. Il palpa nerveusement le tissus d'une de ses vestes.
Dane souleva son bras. Il tendit à l'hétérocrome une cigarette. Ce n'est que quand la fummée enveloppa sa gorge que les épaules crispées de l'ange retombèrent.

Une bien triste image que de voir l'immortalité sous l'emprise d'un poison dont même les humains ne veulent pas.

Cooper hocha la tête. Triste et pathétiquement mortel.

Autant mettre à ses profits cette vague perturbatrisse qui rendait "l'increuvable" si fragile. Une teinte grise prit d'assaut l'iris de son regard dyaphane tendit qu'il usait de sa persuasion une nouvelle fois.

"Elle ne t'a pas écouté. Malgrès tes mises en garde elle a préféré écouter cet imposteur. Et pourquoi ?"

Il écarta les bras.

"Elle s'en fiche de ce qu'elle peut représenter pour toi! Tant qu'elle a sa dose de fantastique dont elle ne peu se passer, un peu comme toi et tes foutus clopes. Un désire égoiste qui la pousse à te désobéire conciamment. Franchement Mitzrael mais qu'est ce que tu fous avec elle ? Elle ne t'est d'aucune utilité"

Une brume toxique s'évada des lèvres du blond. Son regard soudain incertain dévia vers le sol. Soudainement, réfléchire le fatiguait. Il voulait juste écouter.

Ecouter ce qu'"Anauel" avait à lui dire.

Dane passa son bras sur ses épaules. L'emprise était parfaite.

"Nous avons beaucoups de choses à partager toi et moi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Waiting on an angel   Dim 13 Déc - 1:03

"J'étais un ange il y a longtemps, avant de ... enfin bref."

"La magie écclipsiste est très ancienne et rare. Elle ne s'apprend pas dans les livres mais se transmet. A l'époque, j'ai décidé de choisir Mitzrael en tant qu'apprentit pour lui enseign..."

"Je crains devoir à vous quitter prématurrément. J'ai une information capitale à transmettre."



April n'eut pas vraiment le temps de répondre à Anauel.

Il partait déjà. De toute façon, il aurait été bien vain de chercher à le retenir.

Nul ne peut capturer l'abstrait. Du moins pas complètement.

Et à la réflexion, cet être là lui semblait bien plus abstrait que concret...

"Prenez soin de vous."

Elle hocha la tête avec un petit sourire. Les immortels, alors !

Bon malgré tout, elle avait appris des choses. Peu à peu, elle ramassait les pièces. Un jour peut être aurait-elle de quoi reformer le puzzle tout entier.

Puzzle de quoi ? Elle n'en était pas bien sûre, en réalité.

Elle attrapa son téléphone dans sa poche.

Il indiquait 4h35. Le petit matin. L'heure où sa mère se levait pour aller faire ses soins du corps dans son spa privé à l'hôtel.

Elle solicita le répertoire, habile compensation et annexe électronique de la mémoire humaine.

Sonnerie.

- Ouiii ?

La voix aiguë de Lisa résonna dans le combiné. La jeune fille lutta contre une soudaine et irrépressible envie de raccrocher direct.

- Maman, c'est moi... April.

- April ? Il y a un problème chériiie ?

- Non...Je...Je me demandais si tu accepterais qu'on dîne ensemble, ce midi, je termine tôt. J'ai pensé qu'aujourd'hui spécialement, on pourrait...

- Oh, chérie, je suis désolée Pavlov m'a déjà organisé une surprise, il a réservé un jet privé pour Rio et séjour de trois jours à l'hôtel en tête à tête. C'est vraiment adorable à toi, mais je ne peux vraiment pas.

- Ah...bon d'accord. Non non, c'est très gentil à lui, je...C'est pas grave, Maman. On se verra une prochaine fois. C'est pas grave.

- Je savais que tu comprendrais, tu es comme ton père, tu sais voir les occasions et les choses importantes là où elles se trouvent !

- Mmmh....

* Non Maman, s'il te plait, ça c'était une insulte...*

- Bon je te laisse chérie, mon massage m'attends.

- Mmh.

- Aurevoir, April, n'hésite pas à rapeller, surtout.

- ...Maman ?

- Ouiii ?

- Bon anniversaire.

- Merci, trésor. Je te laisse, bisous !

- Mmh.

Lisa raccrocha. April rangea l'appareil et alla s'asseoir sur le coffre argenté de sa voiture.

La lumière gagnait peu à peu l'horizon.

Elle n'avait plus qu'à guetter les bottes, le long manteau, le vieux chapeau et le joyeux trottinement canin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu
avatar
feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Waiting on an angel   Dim 20 Déc - 12:07

La main imposante de Botaro se rabattit sur la porte métallique. Elle claqua contre le vieu pick up rangé à proximité du parc et, par concécant, de la forêt. Bruit stridant. Il siffla le chien. Le canide trottina jusqu'aux côtés de son maître. Le chien-loup calqua ses enjambés sur le rythme des pas du traqueur.

Ils progressèrent sans peine dans la flore luxuriante. Les deux complisses eurent vite fait de rejoindre leur but: la clairière et, par extention, April O'Brien.

La bête dressa ses oreils à la vue de la silouhette rousse. Pression. Il se propulsa vers elle, la queue battant sous le caprisse de son contentement. Il posa ses pattes anterrieures sur le pull de l'humaine, tachant le tissus sans plus de remord. Il acceuillit les éventuelles carresses de la victime de sa naïveté animale à coup de lèche amicale. La voix acerbe de Botaro clama.

"Bon ne perdons pas plus de temps" En effet il était 7h30 et non 6h00 quand le traqueur dépassa le rideau de végétation pour pénétrer dans la clairère.

D'un coup sec, il déploya son tabouret dépliant. Il le plaqua contre le sol sec, à côté d'un panier en nausier. Sifflement. Le chien retourna immediatement à sa place: près de son alpha.


"L'entrainement ne ressemblera pas à celui de Jacky Chan. Il ne sera pas question de nettoyer une voiture pour soit-disant apprendre un mouvement implacable déffencif. Nous ne sommes pas dans un film O'Brien et votre ennemi se rira bien de votre danse des bras." dit-il tout en s'installant sur son siège.

Il happa une tartine qu'il déposa sur ses genoux. Il sortit également des entrailles de sa manne un pot de liqueur à la fraise.


"Vous aimez la confiture ?" Il déversa le contenu sur le sol. Le chien se rua dessus pour aspirer à coup de langue le délicieux nectare. "Moi je déteste. Si les scientifiques avaient trouvé un usage à cette substance on ne serait pas obliger de la donner à manger aux gosses pour s'en débarasser"

Ses yeux verts se plantèrent dans le visage d'April.

"Maintenant ça va être à vous de me prouver que vous n'êtes pas juste bonne à jetter aux démons."

Sa main replongea dans le panier.

"Merde j'ai pas de couteau."

Il libera son porte-feuille de sa poche et saisit sa carte de crédit. Il gratta sa brique de beurre pour étaller la substance blanche par la suite sur la tranche de pain en chantonnant "Le beurre est l'argent du peuple!" (clin d'oeil à Mister Been xD)

Il saisit le Dieu Nutela dormant dans le fond du sac de pick-nick.

"Vous avez le pouvoir d'arrêter l'entrainement à tout moment, il suffit de demander d'arrêter et je vous obéirais. Je vous laisse 3 secondes de préparation. Pas une de plus ni une de moins. Utilisez convenablement le temps qui vous est impartit. Ces trois secondes écoulées, je lâcherais le chien à vos trousses. Des questions ?" il ne lui laissa pas le temps d'ouvrire la bouche. "Non bha moi j'en ai une: Vous faites de l'escalade n'est-ce pas ?"

Il arracha goulumant un morceau de sa tartine. Il murmura un je m'en doutais haché tout en caressant le collier cuivré du chien.

"Très bien alors 1"

L'animal se redraissa.

"2"

Il se cambra en avant.

"3!"</FONT>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Waiting on an angel   Dim 20 Déc - 23:55

Le cow-boy finit par se ramener, flanqué de sa boule de poil enjouée qui remuait la queue d'un rythme heureux.

Boule de poil qui lui fonça dessus pour lui faire la fête. Façon canine de vous souhaiter la bienvenue.

April ne bougea pas outre mesure. C'était une bonne bête finalement. Juste son maître qui avait été légèrement bercé trop près du mur...mais bon, il ne l'ignorait pas et elle lui devait déjà ça.

Elle gratouilla d'un air un peu absent la tête du chien loup qui, d'humeur artistique, soudain épris d'une certaine passion pour l'abstrait surréaliste, avait pris son pull blanc comme toile et toute la boue du parc et de la forêt comme matière...


En réalité son regard vert était davantage tourné vers le kit du parfait campeur de Botaro.

Bon ne perdons pas plus de temps".

A l'appel sonore de son maître, le chien délaissa son ouvrage et vit s'asseoir près du chapeauté.

April l'observait encore, perplexe.

Il pique-niquait, c'était normal. Mitzrael avait disparu, Anauel s'était évaporé, Zephiro devait encore mâchonner ses sales plans et Botaro...il pique-niquait.

Bon d'accord. Si tu veux, cow-boy.

"L'entrainement ne ressemblera pas à celui de Jacky Chan. Il ne sera pas question de nettoyer une voiture pour soit-disant apprendre un mouvement implacable déffencif. Nous ne sommes pas dans un film O'Brien et votre ennemi se rira bien de votre danse des bras."

Ces derniers mots achevèrent de réveiller April qui n'avait pourtant pas beaucoup dormi.

- " HEIN ? Quoi ? "

Elle afficha une mine incrédule.

" " Entraînement " ? "

Etrangement - oui très étrange...- elle le sentait mal ce rendez-vous...

" Je ne savais pas qu'il était question de..."

" Vous aimez la confiture ? "

Elle resta pantoise

" La quoi ? ...??? "

"Moi je déteste. Si les scientifiques avaient trouvé un usage à cette substance on ne serait pas obliger de la donner à manger aux gosses pour s'en débarasser"

En fait, elle n'en avait aucune idée. Elle avait, à vrai dire, d'autres questions profondément existencielles à se poser que " puis-je dire que j'aime la confiture ? " ou " le chocolat est-il meilleur que la vanille ? ".

Drôle de question, quand même.

En plus, elle suivait toujours la même liste de course et " confiture" n'y a avait pas figuré une seule fois en 7 ans. La dernière fois qu'elle en avait mangé remontait à...elle ne savait même plus.

En tout cas le chien, lui semblait apprécier...

"Maintenant ça va être à vous de me prouver que vous n'êtes pas juste bonne à jetter aux démons."
"Merde j'ai pas de couteau."
"Le beurre est l'argent du peuple!"
"Vous avez le pouvoir d'arrêter l'entrainement à tout moment, il suffit de demander d'arrêter et je vous obéirais. Je vous laisse 3 secondes de préparation. Pas une de plus ni une de moins. Utilisez convenablement le temps qui vous est impartit. Ces trois secondes écoulées, je lâcherais le chien à vos trousses. Des questions ?"
"Non bha moi j'en ai une: Vous faites de l'escalade n'est-ce pas ?"

April resta bouche bée, plus stupéfaite encore.

Combien de types vous racontent qu'ils comptent vous "entraîner " en lançant un chien loup à vos trousses tout en beurrant leur pain- et avec une carte de crédit ! -?

Elle vit les iris perçants foncer sur elle.

Mais Botaro continuait son festin.

La rousse entendit un vague " je m'en doutais "

"Très bien alors 1"

Hé ! Il faisait quoi là, au juste...?

"2"

Non...Il était sérieux ??? Il allait lancer son chien de chasse à sa poursuite...??? Nooon...Il ne ferait pas ça, quand même...

"3"

Si.

Merde ! Cours !

Ses jambes et son instinct de survie répndirent présents avant elle.

Elle détala comme un lapin à travers la clairière.

Elle ne savait pas bien pourquoi elle courait, étant donné que le chien qui la suivait lui lècherait le visage en paradant aux battements de sa queue touffues quelques minutes plus tard.

Mais elle courait. Elle fonçait même en attendant la respiration et les feuilles mortes que déplaçait le loup derrière elle.

Elle se demandait un peu si elle se retournait et s'accroupissait en battant des mains pour jouer avec, comment l'animal réagirait...

En attendant, aussi humaines qu'elles soient, elle tenait à ses fesses.

Elle leva les yeux vers un arbre au tronc épais et noueux.

Botaro avait parlé d'escalade...

Elle se hissa au bois humide et mousseux pour y grimper alors que le canidé fonçait sur elle, à deux doigts de la dépasser. Si elle n'avait pas pris de l'avance grâce aux indications de Botaro, il l'aurait chopée direct.

Elle crapahuta assez haut pour être hors de portée de la bête et se leva sur une grosse branche, s'aidant d'une autre pour se tenir, et fit, essouflée, en direction du chapeauté - il était très spécial et ne devait pas plaire à tout le monde mais elle ne pouvait qu'admirer sa personnalité...Elle et sa manie de s'attacher aux plus cinglés...-:

- "Je...je jure que je ne mange jamais de confiture !" lança-t-elle, à bout de souffle entre deux saccades de respiration.

Bah quoi, un peu d'humour ne tue personne !

Bon c'est vrai que ça n'est pas très utile fasse à un démon.

- " Mais les démons ont des ailes...escalader ne me servirait à rien..."

A moins que ça ne soit pas ce qu'elle cherchait à fuir...

Elle déglutit péniblement.

- " Et c'est bien eux que vous voulez que je fuie...non ? " fit-elle d'une voix blanche, toute envie de rire passée, assez effrayée par une vague idée de ce que pourrait être la réponse à cette question...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu
avatar
feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Waiting on an angel   Lun 21 Déc - 15:56

Les jambes du chien se tendirent. L'animal usa de cette détente brutale pour propulser son corps entier dans la course. Il allongea son cou, plaqua ses oreilles en arrière, éguisant ainsi sa silouhette pour augmenter sa rapidité. Le vent n'offrait plus aucune résistance. Il pourfendait l'air telle une flèche élancée vers sa cible.

Botaro écrasa la croute de son pain entre ses dents, la broyant en finnes miettes sous le poigt de sa machoire. La dame rousse courrait plutôt vite. Sans doute l'habitude d'un quotidien hallètant.

Les griffes, taillées comme des crampons, accrochait rageusement le sol, arrachant un nuage de poussière opaque mélangée aux débris de la terre déchirrée par la vitesse. Malgrès cette couverture de brume, les yeux verts perçurent une April O'Brien escaladant un arbre avec une telle agilité qu'elle aurait put être comparrée à une araignée se hissant vers le haut de sa toile. Le traqueur esquissa une grimace de satisfaction. Une fois à l'abris des crocs de la bête, l'humaine savoura sa victoire entre deux souffles saccadés :

"Je...je jure que je ne mange jamais de confiture !"

Le chapeauté ne put contenir le sifflement sarcastique amusé qui glissa hors de ses lèvres. Il frotta concensieusement sa carte de crédit contre une serviette en papier avant de la plonger dans les entrailles du chocolat à tartiner sans plus de sérémonie inutile. Durant cet intant culinaire, la jeune fille développait ses questions.

" Mais les démons ont des ailes...escalader ne me servirait à rien..."

Botaro étalla le trésor noir sur une nouvelle tranche de pain en dendinant de la tête.

" Et c'est bien eux que vous voulez que je fuie...non ? "

Il lança son unique ordre à voix portante.

"Catch!"

Au pied de l'arbre où était perché l'oiseau rouge, un grondement caverneux, comparable au ronronnement d'une voiture de course, menaça l'atmosphère devenue inquiètente. Le chien se rua bestialement sur un tron. Pression. Il s'en servit pour se projetter sur l'humaine, accompagnant son mouvement d'un rugissement féroce plus proche de celui du fauve que du loup sauvage. Au moment du choc, il plaça ses pattes anterrieures en avant pour repousser sa proie. Impacte. La bête stabilisa sa victime sur le sol. Il referma sa machoire sur sa gorge. Ses crocs saillants enveloppés par une pellicule de bave humide fleurtèrent la peau à nue de la si mortelle April O'Brien.

"Laisse."

Tout s'arrêta. L'animal abandonna sa cible pour retourner, le pas trotteur, vers son maître.

Le chasseur flatta l'encolure de l'animal qui capta tout de suite le compliment: Brave bête.

"Ce collier est un présent d'un prince elfique reconnaissant d'avoir la vie sauve grâce au chien. Il lui prette force, agilité et immortalité."

Il tapotta effectueusement sa paume mise à plat sur l'épaule de son compagnon.

"Première Leçon: ne jamais sous-estimer son adversaire."

Il marqua un temps de réflection à l'adolescante avant d'ajouter.

"Et non les démons n'ont pas tous des ailes mais les anges oui"

Sur ce, il entamma un nouveau décompte.

"Un"

Les pattes du canidé soulevèrent son corps droit.

"Deux"

Il balança son poigt en avant.

"Trois!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain(e)
avatar
Messages : 941

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Anges
Classe&Métier: Etudiante
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Waiting on an angel   Jeu 24 Déc - 11:47

Qu'est-ce que...???

Juchée sur son arbre, April vit le chien - si on pouvait appeller ça comme ça face à une telle férocité - bondir depuis le sol jusqu'à un tronc d'arbre et se jeter sur April, en hauteur.

C'était quoi cette bête ????!!!!

Destabilisée sous le poids de l'attaque, April chuta avec le canidé enragé au sol, dos percutant de plein fouet la terre ferme et dense tapissée d'herbe.

Un peu sonnée par la douleur sourde qui l'assaillait, elle serra les dents mais elle n'eut pas un quart de seconde pour reprendre son souffle ou ses esprits, que le chien attrappa sa gorge.

April resta immobile. Sacré toutou dis donc !

Mais bon, après tout, des anges, des démons, des chasseurs, des morts-vivants alors pourquoi pas des chiens volants ?

" Laisse. "

L'animal obéit. Et s'en retourna, tout fier et joyeux vers le chapeauté.
Celui-ci caressa son fidèle compagnon qui recut le message, yeux plissés, bouche ouverte et langue pendante, haletant gaiement, comme le font les chiens quand ils savent qu'ils viennent de faire du bon travail.

"Première Leçon: ne jamais sous-estimer son adversaire."

"Et non les démons n'ont pas tous des ailes mais les anges oui"
"Ce collier est un présent d'un prince elfique reconnaissant d'avoir la vie sauve grâce au chien. Il lui prette force, agilité et immortalité."

Ah...c'était donc ça ! Elle essuya d'une main son cou tapissé de bave de chien.


Bon. Elle retiendrait.

"Un"

Oh non...Elle n'avait pas franchement envie de courir. Pas par fainéantise, mais parce qu'elle était légèrement en manque de sommeil et donc n'avait pas exactement l'énergie nécessaire...Elle faiblirait trop vite.

"Deux"

Bon, que faire ? La bête se remettait en position de sprint...


" Trois ! "



Ok, cours. Tu chercheras en chemin !

Alors qu'elle commençait à filer, canidé à ses trousses, elle repensa à sa première idée.

Le chien n'était franchement pas méchant, si elle essayait, ça marcherait peut être...?

*Bon, vas-y, tente le tout pour le tout.*

Au pire que risquait-elle sinon se retrouver collée au sol avec des canines sur la gorge et une odeur de chien mouillé ?

Alors, lancée en course devant l'animal, elle fit volte-face pour se retrouver face à la bête qui chargeait et tapa des petits coups du plat de ses mains sur ses cuisses en s'agenouillant quasiment.

- Allez viens ! fit-elle sur le ton qu'on donne à un chien avec qui l'on joue.

Quand la bête fut sur elle, haletante et enjouée, April lui frictionna l'encolure et la gratouilla derrière les oreilles.

C'était un très beau chien.

Elle connaissait un peu ces bêtes là, la femme qui l'avait élevée, Sophie, l'assistante - et acessoirement maîtresse de son père- avec qui elle s'entendait assez bien avait un berger allemand.

Elle attrapa un bout de bois qui traînait sur le tapis de feuilles mortes au sol et agaça la gueule du chien avec pour jouer en le mettant sous son museau, puis le retirant et recommençant son manège.

L'animal s'en saisit rapidement et April tira encore pour le reprendre. Mais la bête, pattes avant allongées au sol, pattes arrière droites, la queue folle, s'accrochait et la jeune rousse finit par basculer par terre, sur les fesses.
Le chien, ravi de sa victoire, aboya et recupéra son jouet improvisé, s'affaissant en travers sur les jambes de l'humaine assise, attrapant son bout de bois entre ses pattes pour le mordiller à l'aide de ses canines accérées.

April sourit et passa sa main dans l'épais pelage gris et brun. Ah les chiens, alors...!

Elle regarda Botaro avec une grimace un peu rieuse à la " désolée, une autre fois, je crois ".

- J'ai beaucoup parlé avec Anauel, cette nuit.
Si j'avais su que ce rendez-vous était dans le but de commencer un entraînement, j'aurais dormi davantage. J'essaierais mais je ne promets pas d'avoir l'énergie de mener à bien toutes les leçons d'aujourd'hui...

Elle caresssa le chien depuis le haut du crâne jusqu'au creux du dos.

- Je sais que cette pause sera de courte durée alors permettez-moi d'en profiter pour vous remercier d'être là pour m'aider et de vous levez si tôt le matin, quitte à déjeuner en pleine forêt, pour éviter que je me fasse ratatiner par un démon ou que je sais-je à la première attaque.

Si c'est là votre but, je m'y plie. Dorénavant, je me coucherai tôt et me lèverais aux aurores s'il le faut.

Elle taquina encore un peu les oreilles du canidé.

- Vous avez raison, ce chien est génial.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Waiting on an angel   

Revenir en haut Aller en bas
 

Waiting on an angel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre les mondes :: Les Mondes :: Anteria :: ▌Chicago :: Amérique & Nature :: ▌Forêts-