AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les assassins tuent eux aussi avec plaisir !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membre inactif

feat. : mmmh sur l'île de la vérité xP
Messages : 87

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Assassin
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Les assassins tuent eux aussi avec plaisir !   Ven 30 Oct - 15:30

Azraël était fatigué, il avait encore ses vêtements d’expédition, ils étaient tachées de terres déchiré de tout côté laissant apparaître quelque morceau de peau d’Azraël, à de nombreux endroits c’était des écorchures d’où le sang suintait, le sang avait coulé sur sa peau blanche ivoire, l’effet était surprenant.


Mais même avec ses blessures et le visage Sali Azraël marchait la tête droite en direction du bureau de Ganondorf. Arborant un air de satisfaction qu’il laisserait tomber devant le bureau de Ganondorf qui était son maitre et à qui il devait le respect mais devant tous ces minables démons mineurs qu’il croisait Azraël se sentait supérieur lui seul était venu à bout de toute l’armée des Yétis, les clauses des obligations que Ganondorf avait été suivie ni plus ni moins. Quoi que posé dans un sac la tête de ce cher seigneur Yétis trônaient ! Mais ça il ne le montrerait que si Ganondorf lui demandait une preuve de sa mission !


En fait Azraël avait été étonné d’apprendre que le seigneur Ganondorf ne s’était pas déplacé pour assister à l’entrée triomphale de son armée dans la citadelle de ces pauvres et insignifiants Yétis ! Mais cela étais dû très certainement à un évènement très important ou tout simplement plus intéressant ! Dans tout les cas, Azraël ne voyait pas où était le problème pour lui il avait tué pour son maitre et d’une certaine façon il s’était bien amusé !


Ses pensées s’étaient écoulées tranquillement dans son esprit, quelques flash lui revinrent même en mémoire, des détails précis de sa mission des détails qu’il ne se souvenait déjà plus des détails insignifiants mais précis !


****



Azraël venait de traverser la porte et était arriver dans ce fameux monde qu’était celui des Yétis, la nuit s’étendait et par ci par là des banc de brumes s’accrochait à des montagnes qui s’étendait en bouclier devant Azraël il se trouvait dans uns sorte de cuvette immense de plusieurs centaines de kilomètres sa vision fort développé lui permettait à peine à distinguer le montagnes les plus éloignées, le centre de la cuvette était occupée par une montagne mais plutôt biscornue, mais à regarder de plus près, il s’agissait en fait du but de sa mission perchée sur un rocher au milieu d’une clairière entourée d’arbre centenaire se tenait l’imprenable citadelle des Yétis.


Azraël se téléporta à la lisière de la forêt centrale, il disparut et réapparut dans une plaine aux herbes hautes. Etonné, il se retourna pour observer quelle distance il avait parcouru avait il mal calculé ? Et bien non, il n’avait parcouru qu’un tiers de la distance à faire pour atteindre la citadelle, la lisière était encore à quelques centaines de mètres de là, c’est ainsi qu’une phrase d’un vieux livre lui revint en mémoire « Nous ne sommes plus si puissant en dehors de notre monde » est ce que ce dicton était en rapport a sa situation ? Azraël chercherait plus tard, mais il devrait faire attention, car il n’avait pas prévus qu’il serait affaibli dans ce monde.
Il devait absolument mener sa mission a bien le temps jouait donc contre lui il avait intérêt à se dépêcher surtout que maintenant il ne distinguait plus la citadelle et se téléporter a travers la forêt serait bien trop dangereux il devrait donc faire comme à la vieille manière, avec une boussole et la piètre carte de cette région enfin au moins il en avait une, en même temps quelle idée de faire un monde si peu avancé, où était l’intérêt de Nectos de vouloir conquérir se monde il n’était même pas stratégique enfin il avait surement une bonne raison et Azraël n’avait pas à la mettre en doute !


Azraël redressa son sac de voyage sur son dos orienta sa boussole et s’avança vers la lisière de la forêt. Certes il aurait pu utiliser ses ailes mais lorsque vous voyez une chauve souris de diamètre 4m vous vous méfiez, il aurait pu prendre un cheval et utiliser les vieilles routes qui s’enfonçait mais il devait surement avoir bon nombres de soldats avec l’armée de Nectos si proches à les envahir Donc bon il utiliserait la bonne vieille méthode celle de la marche à pied et à travers bois.


Il courait a travers bois depuis déjà une bonne demi heure, déjà des écorchures apparaissait un peu partout, effectivement les bois n’étaient pas des plus entretenus. Des branches basses fouettaient son visage, et le sang rapidement venait se déposer à la surface de la plaie tout fraichement ouverte.


Quand par pur hasard Azraël tomba sur une sentinelle Yétis, c’était une bête d’un poil brun, ni une ni deux guider par son instinct Azraël sentant l’adrénaline lui parcourir le corps dégaina son sabre et vint égorger le Yétis sans que celui-ci n’ai esquissé un mouvement de retraite et d’alarme. Le sang gicla au visage d’Azraël tachetant sa veste par une belle ligne nette horizontale. Ainsi que quelques gouttes sur son propre visage. Tandis que le corps du Yétis s’effondrait mollement à terre Azraël se passa la langue sur le sang autour de sa bouche et savoura le gout pendant que ses yeux brillaient d’une lueur de pure cruauté.


Pour dissimuler le corps de sa première victime de cette journée Azraël la fit rouler dans un fossé à l’abri de regard trop indiscret. Il rengaina son sabre et reprit sa course pourvu que la sentinelle ne fût pas accompagnée. Mais il n’avait pas le temps de s’inquiéter pour cela ! Il devait au plus vite atteindre la citadelle.


Sans plus s’attarder sur sa victime Azraël se dirigea vers le centre de la forêt où se situait la citadelle. Il lui fallut encore un quart d’heure de course avant de l’atteindre, c’était un édifice d’une certaine dimension, on ne pouvait certainement pas la rater il y avait six rempart tous plus les uns que les autres et surtout tout surveillé.Ca allait être plus dure que prévu surtout avec son problème de pouvoir.


Azraël s’éloigna de l’endroit ou il se trouvait et décida d’analyser plus en profondeur le bâtiment. Pour ce faire il prit le temps de faire trois fois le tour du bâtiment, il avait trouvé une faiblesse enfin même plusieurs car ces Yétis n’étais même pas capable de s’organiser correctement, tout d’abord un pan du premier mur avait été tout à fait démolis surement par une attaque des démons et ces idiots de bêtes à poil avait concentré la plupart de leur force comme si les démons attaqueraient encore par là. Bon cela simplifiait son travail une fois à l’intérieur il n’aurait que se téléporter sur le haut du deuxième mur et a partir de la sur le troisième etc. en évitant les quelques sentinelles évidement.

Ainsi au bout de quelques minutes Azraël s’était téléporter sur le sixième mur et voyait s’étaler devant lui le bâtiment principal ou se trouvait sans nul doutes les dirigeants à assassiner.


Maintenant il devait attendre, il devait attendre pour appliquer son plan, plan qui allait être dur à réaliser car les conditions n’était vraiment pas favorable, sa physionomie, sa réduction de puissance de son pouvoir, les différences de la citadelle réelle à celle qu’il y avait sur ses documents…etc.


Mais une mission sans problèmes était loin d’être quelques choses d’agréable ainsi ici au moins c’était pimenté. Azraël toujours dans la pénombre du sommet du mur se mit à patienter, il ne fit pas vraiment attention à la conversation entre deux serviteurs Yétis qui se déroulait sous ses yeux jusqu’au moment où l’un deux dit a son compagnon :



« Murpff, tu m’excuses Yolanda faut que j’aille apporter la nourriture aux seigneurs dans leur chambres. Enfin heureusement ce n’est pas dur leur chambre enfin leurs appartements sont l’une à coté de l’autre. »


Azraël resta stupéfait, cet idiot de Yétis venait de lui révéler la seule information qui lui manquai. Les couloirs ne grouillait pas de monde à cette heure, les Seigneurs étaient tous dans leurs chambres en fait tout ce qu’il avait besoin de savoir. Ainsi Morgaï, Rugh et Eir allaient recevoir leur repas. En analysant le plan de la citadelle et en s’y fiant et comparant avec la réalité il déduisit que les chambres était au troisième étages, l’une a coté de l’autre et toute trois avec un balcon et chance unique, ce mur là était arrondi et les gardes sur les balcons ne pouvaient voir les autres balcons.


Azraël attendit quelques minutes suffisamment pour que le Yétis cuisinier ait le temps de distribuer son repas au premier chef, avant de passer à l’action. Azraël se déplaça, en direction du fameux mur à balcon tout en évitant le regard des Yétis au sol. Arrivé à destination il observa, tout les balcons étaient gardés sauf un surement celui de Rugh le fameux combattant qui devait s’en débarrasser par un souci de prestance. Donc au centre où à droite se trouvait Morgaï et à droite où au centre le fameux Eir. Il devrait compter sur la chance pour Eir et Morgaï effectivement il espérait tomber sur Morgaï en dernier et Eir en premier.


Préparant ses armes, Azraël prit son courage à deux mains, ferma les yeux pour ressentir bien présente l’adrénaline, pensa à l’objectif de sa mission et se lança. Il activa son pouvoir et réapparut entre deux Yétis étonné à qui il ne laissa pas le temps de donner l’alarme, proprement il dégaina ses deux poignards et les enfonça dans la parties parfaite de l’anatomie où ca fait le moins de bruit. En quelques secondes, le balcon prit une couleur rouge, vive les artères bien large où le sang abonde ! Azraël se redressa en enlevant du corps des deux molosses Yétis ses dagues, il ramassa une des haches d’un des garde et se prépara à entrer, bonheur pour lui malheur pour sa victime la porte fenêtre était ouverte, le tout n’était coupé que par un voile


Des méandres inconnus du derrière du voile s’éleva une voix grave et profonde, les paroles furent dites avec rancœur et d’une façon des plus rustres.



« Garde !!!! Que se passe-t-il ? Si vous continuez à faire autant de bruit je vous balance un sortilège que j’ai en réserve ! »


La voix s’éteignit et le bruit d’ustensile commença à se faire entendre. C’était parfait pour Azraël il était tombé sur Eir le fameux « magicien » de Morgaï enfin bientôt il allait devenir l’ex-magicien de Morgaï. Effectivement Azraël avait prévu son plan, ni une ni deux il le mit à exécution.


Azraël respira profondément et se glissa à l’intérieur de la pièce, un grand être de la race des Yétis était obnubilé par sa « recette », Azraël se glissa jusqu’à son dos et lui murmurant une parole douce il lui planta une dague empoisonné dans la colonne vertébrale, Azraël sentit sous ses doigts les os se briser et le sang couler le long de sa main. Quand a Eir, il adoptait une expression d’étonnement, déjà le poison faisait son effet, car Eir s’écroula au sol les jambes paralyser, ses cris d’agonie s’éteignirent, son visage lui aussi se paralysait, petit à petit le sang s’écoulait, Eir ne pourrait survivre à ses blessures mais Azraël préféra prendre un maximum de prudence. Effectivement il attendit qu’Eir se soit vidé de son sang et pour coup de grâce il lui planta une pique trouvé dans le feu dans son cou. Une note d’ironie traversa l’esprit d’Azraël : Au moins, Eir ne s’envolerait pas !


A ce moment là Azraël trancha le doigt où la chevalière d’Eir trônait et il déposa le doigt dans son sac. Maintenant il ne restait plus que Morgaï et Rugh. Lors de sa préparation, Azraël avait pensé à un moyen certes classiques mais très efficaces de tuer Rugh, donc il allait se rendre dans la chambre de Rugh pour mettre se plan a exécution. Maintenant qu’Eir était mort, le temps d’Azraël était compté.


Après un bref retour à l’endroit ou Azraël avait laissé ses affaires c'est-à-dire au sommet d’un arbre bien garnis, Azraël s’était retrouvé sur le balcon de Rugh, ce dernier était sur son lit en train d’astiquer ses armes et de temps en temps il allait voir une grande carte représentant la citadelle qui était accroché sur un des murs.


Azraël ne souhaitait pas s’attarder avec Rugh, de toute façon ce Yétis n’aurait pas le temps de comprendre ce qui lui arrivait lorsque Azraël viendrai le tuer, Certes s’était un bon même un très bon guerrier mais ce n’est pas un chien sur deux pattes qui arriverait à arrêter Azraël. Et puis dans ses missions il ne cherchait pas la gloire il ne faisait que servir Nectos et Ganondorf et il prenait plaisir à tuer ses piètres créatures.


Ainsi comme une ombre, Azraël pénétra rapidement dans la chambre et couru vers Rugh celui-ci n’eut le temps que de se saisir de son arme au moment ou Azraël lui écorcha profondément le flanc gauche avec une épée récupérée dans la chambre d’Eir. S’ensuivit un combat acharner entre le démon et le Yétis, mais le Yétis déjà fort affaiblis se fatigua rapidement, enfin plus exactement plus vite que Azraël car le combat dura quelques minutes, Mais fait étrange, ce combat se faisait dans un silence de mort, On entendait à peine le bruit des armes qui s’entrechoquait, Durant ce combat, Azraël fut blesser sans gravité à l’épaule gauche. Peu à peu Rugh ne pouvant plus parer les attaques d’Azraël, qui de temps à autre se téléportait avec minutie, finit par succomber le corps réduit en charpie par les nombreux coups qu’Azraël avait fait. Ici aussi Azraël coupa le doigt ou une bague avec un rubis se situait.


Une fois de plus, Azraël prit une pique du poêle pour la planter dans la gorge de Rugh. En quelque sorte une carte di visite.


Il était temps maintenant, il fallait passer à l’assassinat de Morgaï.


Quelques minutes plus tard alors que la lune n’avait atteint que les trois quarts de sa course Azraël se retrouva sur le balcon avec deux gardes mort à ses pieds, Il était enfin devant l’antre de Morgaï, la pièce était bien plus décorée que celle d’Eir et Rugh, elle était aussi bien plus grande.


Il fallait maintenant entamer son plan, Azraël sortit de sa poche une boule d’une matière particulière mais consumable, Azraël l’alluma et la fit rouler à l’intérieur de la chambre de Morgaï, celui-ci était dans son lit les yeux clos faisait il semblant ? Azraël le saurait bientôt. La boule commença à dégager une intense fumée jaunâtre, une odeur pestilentielle envahit tout de suite la pièce. Morgaï sauta de son lit, l’arme au poing, ainsi il avait été prévenu mais par qui ? C’était un mystère qu’Azraël ne trouvait pas vraiment utile d’élucider alors qu’il venait d’éviter le piège. Mais maintenant il devait découvrir si un deuxième piège suivait ce premier attrape débutant, Azraël comprit qu’il n’en y avait pas avec l’expression de Morgaï effectivement celui-ci avait compris qu’il avait été berné et que son assassin l’observait. La fumée allait être un bon outil pour Azraël, effectivement Azraël sortit d’une trousse une dizaine de longue baguette qui au bout suintait un produit vicieux. Du poison d’une pieuvre très dangereuse. Quoi qu’il en soit, Azraël lança les dix piques en même temps sur sa cible toujours immobile dans la pièce à chercher son assassin. Deux baguettes atteignirent Morgaï, le poison fit rapidement son effet, en quelques secondes, Morgaï s’écroula à terre, ses poumons commençait à être atteint. Azraël traversa la pièce et arriva au niveau de Morgaï qui le regardait les yeux implorant, Azraël sourit à sa victime dévoilant ses canines aiguisée et décapita Morgaï. La tête roula sur le sol. Azraël s’en saisit et ressortit. Déjà le soleil se levait à travers les arbres, juste parfait pour Azraël, il lui avait fallu toute la nuit et maintenant il n’avait plus qu’à s’échapper comme un voleur.


La tête dans un sac, les bagues en poches, Azraël courait en direction de la porte. Laissant derrière lui une armée de Yétis sans commandant. Au bout de quelques minutes Azraël se retrouva devant la porte et rejoignit le monde d’en dessous


****


C’est ainsi qu’Azraël s’était retrouvé devant la porte de Ganondorf, ayant reçu l’autorisation de rentrer, Azraël arrivant au centre de la pièce s’agenouilla et dit avec humilité:


« Voilà maitre, la mission que vous m’avez confiez est accomplie j'espère que le résultat vous satisfaira»


Azraël releva la tête pour observer l’expression que Ganondorf allait adopter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur / Grand Destructeur

Messages : 109

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Général
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Les assassins tuent eux aussi avec plaisir !   Mer 4 Nov - 16:16

Ganondorf était dans son bureau et ruminait les dernières nouvelles. Soudain, un garde le tira de sa rêverie :

- Mon seigneur, on demande à vous voir.

- Qu'il entre, répondit simplement Gannodorf sans même relever la tête.

Le Démon ressorti et quelqu'un entra : Azraël. Ce dernier s'agenouilla et dit :

« Voilà maitre, la mission que vous m’avez confiez est accomplie j'espère que le résultat vous satisfaira»

Ganondorf resta impassible. Ce n'état pas que cette nouvelle lui déplaisait, mais il y avait des choses plus importantes. De plus, sa victoire sur les Yétis était pour le général une évidence.

- J'ai déjà été mis au courant du résultat, les Yétis ont été défaits. Je pense que la mort de leurs chefs a facilité la tâche, comme je l'avais prévu. Il ne me reste plus qu'à décider du sort des vaincus.

Il fit signe à l'assassin de se relever.

- Je n'ai pas encore d'autres missions à te confier. Tu peux vaquer à tes occupations mais reste toujours disponible. Je t'informerais dès que j'aurais du travail pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre inactif

feat. : mmmh sur l'île de la vérité xP
Messages : 87

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Assassin
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Les assassins tuent eux aussi avec plaisir !   Sam 7 Nov - 12:11

Aucune réaction, le général resté de marbre, Azraël ne fut pas vexé ni heureux, il resta lui aussi impassible, après tout cette mission était d'une facilité déconcertante et Azraël était persuadé que Ganondorf pensait de même ainsi tout deux était rassuré sur ce point. D'une autre façon l'attitude de Ganondorf amorçait de nombreux soupçons à Azraël, si une victoire ne faisait pas plaisir à son maitre il devait se passer surement quelque chose de fort important et Azraël espérait qu'il pourrait y participer, effectivement il n'aimait pas être laissé de côté mais jamais il ne devait le révéler il perdrait la confiance nouvellement acquise auprès de Ganondorf, Azraël obéirait et attendrait que Ganondorf lui dise ce qui le tracassait, après tout Azraël existait pour nourrir Nectos et éliminer les éléments pertubateurs au royaume des démons.


- J'ai déjà été mis au courant du résultat, les Yétis ont été défaits. Je pense que la mort de leurs chefs a facilité la tâche, comme je l'avais prévu. Il ne me reste plus qu'à décider du sort des vaincus.

Au signe que Ganondorf lui fit Azraël se releva et écouta ce que Ganondorf lui dit, d'une certaine manière Azraël n'avait pas tort, il se tramait quelque chose ici, mais Azraël ne pouvait s'occuper de ce qu'il ne le regardait pas ainsi tant qu'on ne lui demanderai pas Azraël ne s'en mêlerait pas officiellement.


- Je n'ai pas encore d'autres missions à te confier. Tu peux vaquer à tes occupations mais reste toujours disponible. Je t'informerais dès que j'aurais du travail pour toi.


Rester disponible, s'était tout bonnement parfait, dès que il aurait du travail pour lui, Azraël pouvait donc espérer aller assassiner et voir couler le sang d'être inférieur! A quand celui des humains et celui des anges ?


"Oui maitre, je serai disponible à tout moment !"

Azraël se retira, ne pensant plus maintenant qu'a se laver et se reposer dans ses appartements. Azraël ferma la porte du bureau et partit en direction de l'étage supérieur, un léger sourire se dessinait sur ses lèvres, il en était sûr, bientôt un humain croiserait sa route et qui sait ce qui lui arrivera !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les assassins tuent eux aussi avec plaisir !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les assassins tuent eux aussi avec plaisir !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre les mondes :: Les Mondes :: Les Limbes :: ▌7ème Sous-Sol-