AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rien n'est gratuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ange Déchu
avatar
feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Rien n'est gratuit   Sam 24 Oct - 21:08

"...mort ce soir..."

Zap

"...désastre..."

Zap

"...la criminalité a encore..."

Zapzapzap

Le doigt pris d'une frénésie sybillin pressait sans relache sur le bouton de la télécomande
Zapper le monde, zapper cette mission, zapper toute cette merde!
Pression sur le bouton rouge. La télé s'éteignit dans un flash grisaillant.
Jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien.

Mitzrael laissa retomber son bras sur le coussin confortable. Sa tête blonde s'appuya contre le dos du divan.
Il embrasa une cigarette. Le voluptede fummé empoisonné qui s'emparra de sa gorge endoctrina sa nerveusité.

Soudain, les pupilles noires s'étendirent, attaquant le duo de sombre-claire. Dans ses yeux dilatés se crayonna une image. La silouhette délicieusement dorée d'une souplesse féline plongea dans l'eau. Ses cheveux charbonneux valsait autour d'elle dans une danse envoutente. Elle ondula avec la grasse sublime qu'elle seule pouvait se veter de possèder jusqu'à la surface. Une cascade se déversait dans le bassin, déposant une fine péllicule d'eau par dessus l'étendue aquatique. Son regard brillant des milles éclats des pierres les plus précieuses se tourna vers le déchu.

L'ange encercla sa tête dans ses bras, récroquevillé sur lui-même. La vision s'était estompée dans son esprit. Sans en comprendre la raison, il était entré en contacte avec l'envouteuse.

Et celle-ci était en train de se baigner sur une îles d'Hawaï.

Les ailes d'oiseau de l'imortelle le conduire jusqu'à elle à une vitesse inhumaine.

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Quand le visage charmeur jaillit avec la douceur d'une sirène de l'eau, une main pâle l'invita à sortir du bassin.

"Je suis venu réclamer ce que tu me dois."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacillice
avatar
Messages : 87

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier:
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: a   Dim 25 Oct - 10:18

Ressia, d'abord surprise de voir débarquer ainsi son déchu préféré, se ressaisit et afficha un sourire dangereux, un sourcil haussé, l'autre fronçé.

Il était, en tout cas, sacrément tenace.

- C'est légitime.

Elle attrapa la main de l'immortel mais au moment de se hisser sur la rive, elle tira de toutes ses forces l'ange vers pour le faire basculer dans l'eau avec elle.

Elle ne lui laissa pas le temps de réagir et le plaqua contre la paroi d'un gros rocher qui bordait la lagune et l'embrassa à pleine bouche.

- Tu ne t'imaginais tout de même pas choisir ?!

Elle rit et ses mains arrachèrent d'un geste sauvage le tissus de la chemise blanche que portait le déchu et parcoururent fiévreusement son torse à présent mouillé alors que ses lèvres s'emparaient toujours, dévorantes, de celles de Mitzrael.

Elle se détacha, ses doigts lascifs continuant leurs danse ardente, faisant glisser ses lèvres sur les siennes avant de relever la tête pour planter son regard opalin incandescent dans les iris chamarrés.

- Est-ce que ta récompense te plaît ? Oh, peut être préfèrerais-tu...

Elle ne finit pas sa phrase mais prit l'apparence de la douce April.
Ayant fait des progrès en comédie et passablement amélioré son jeu d'actrice, elle se composa le regard et la mine pure de la jolie rousse.

Cette fois ses mains virent caresser fébrilement le visage de sa proie, les yeux verts brillaient de cet lueur éperduement amoureuse mêlé d'un profond désarroi, exactement comme celui d'April.

Exactement comme April aussi, elle enfouit ses doigts blancs dans les mèches pâles avec douceur et hésitation puis embrassa ses lèvres avec dévotion en murmurant d'un ton épris et de la voix claire et cristalline de la jeune rousse " Mitzrael, mitzrael.." comme une litanie incessante entre de tendre et légers baisers.

Qu'il est délicieux de dérouter l'ennemi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Déchu
avatar
feat. : Quelque part à mendier de l'amour !
Messages : 974

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier: Sous le joug de Nectos
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Rien n'est gratuit   Lun 26 Oct - 19:49

[Voilà j'ai juste éditer ma demande à la fin :p]

"C'est légitime."

Elle effleura, de ses doigts souverainements affinés, la main blafarde du vairon. Comme les serres d'un rapaces, ils se refermèrent sur le poignet.
Traction.
Le corps angelique perforra la surface de l'eau.

D'un mouvement expéditif, l'envouteuse plaqua sa cible (moi T-T) contre la paroie aigre d'un rocher luisant d'humidité.
Elle faucha alors à la dérobée les lèvres entre-ouverte par la surprise du blond avec une sensualité dénaturée.

Oups


"Tu ne t'imaginais tout de même pas choisir ?!"

Rire narcotique. Elle lui volla un nouveau baiser impétueux. Ses doigts saisirent le tissus fragil de la chemise blanche. Elle craqua sans la moindre résistance.
Le parfum suave qui glissa dans la gorge de l'immortel anesthésia toute anxiétée naturelle. Les muscles décontractés par cette bouche ardente se crispèrent soudainement. Telle une décharge irritente, la sorcière réveilla la méfiance quand ses mains séductrisse flattèrent le torse nu.

D'un mouvement sec, l'hétérocrome happa les poignets de ces mains baladeuses pour les écarter sans plus de retenue.


"Est-ce que ta récompense te plaît ?" minauda la charmeuse.

Mais qu'elle aille se faire...

"Oh, peut être préfèrerais-tu..."

Elle laissa sa phrase affriolante en suspens. Comme Mitzrael aurait souhaiter ne jamais comprendre le sens de ces mots...
Ses pupilles se réduisirent en une simple fente quand elles croisèrent les yeux divinements vert d'April O'Brien.

L'éclat pur brillant dans ce regard si frais creuva dans une sanglante intention le coeur du déchu. Les paumes chaudes du fruit défendu embrassèrent les contoures du visage de son Adan fasciné. Ses doigts jouèrent délicattement avec les mèches blés...Tel seule April pouvait si bien le faire. Comme magnétisées, les mains de l'hétérocrome se levèrent vers la chevelure de feu si soyeuse.

Celui-ci oscilla de la tête pour acceuillir la pudeur des lèvres de l'humaine. N'entendant plus que l'appel du chant crystallin de cette voix si mélodieuse, il déposa furtivement ses doigts sur la peau de porcelaine de la jeune fille.

N'oublie pas ce pourquoi tu es ici.

Mitzrael détourna son regard vers celui de Dane Cooper.

Son pied se colla à la paroie rocheuse tendit qu'il plaqua ses paumes à plat contre les épaules de la dame rousse. Pression. Il se propulsa avec violance.

Ses grandes ailes éparpillèrent autour de leurs corps, fillant comme deux flèches à l'unison contre un arbre, des péllicules aquatique sintillantes.

Il appuya l'envouteuse contre l'écorce écrasante.

"Je préfèrerais..."

Il approcha son visage de celui parfaitement immité de sa mortelle.

"Que tu me conduises à Arda"


Dernière édition par Mitzrael le Mer 4 Nov - 1:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacillice
avatar
Messages : 87

Feuille de personnage
Orientation politique: Pro-Démons
Classe&Métier:
Arme(s) / Pouvoir(s):
MessageSujet: Re: Rien n'est gratuit   Lun 26 Oct - 20:46

Ressia se sentit à la fois vexée et ravie.

Ravie parce que cet abruti de déchu se laissait berner comme un bleu par son petit jeu d'imitation et répondait tendrement aux baisers de sa charmante humaine, envoûté.

Et vexée parce que si "April" le tenait sur le champ au garde à vous et en fusion devant elle, il avait repoussé Ressia. Elle. La plus belle de toutes les belles.
Il avait là de quoi sentir son amour propre sacrément touché pour l'enchanteresse sacillice.

Bon, c'était comme ça, c'est tout. Certains démarrent au fantasme de l'infirmière, d'autre de la secrétaire ou de la policière, pour Mitzrael, c'était de l'O' Brien.

Tout à son jeu de " je me paye ta tête en beauté, crétin d'emplumé ", elle ne comprit pas trop le changement brutal d'attitude et se retrouva projetée en arrière.

Elle entendit alors la requête de l'immortel.

Elle haussa un sourcil, suspicieuse...

- Sérieusement ? Tout ce que j'ai à faire, c'est te conduire là-bas ? Tu aurais pu te creuser la tête, quand même ! Demander quelque chose de plus, disons, distrayant...

Elle secoua négativement la tête puis lui fit signe de la suivre, hors de l'eau.

Elle sortit -bien sûr elle n'avait pas pris la peine de se vêtir de quelque maillot de bain que ce soit-, essora ses longues mèches noires et repassa une robe légère et courte de soie ample dont elle laissa négligement la bretelle tomber de son épaule - détail Ressia xD - en arborant une moue peu convaincue.

- Bon, pour être honnête tu me tapes sur les nerfs, le déchu. Mais...j'aime bien les gens qui ont du répondant et je dois avouer que même si je rêve de t'en coller une, parce que tu sais te défendre et me surprendre...je t'ai plutôt à la bonne - comme ennemi, s'entend !

Elle s'assit sur un rocher pour se laisser chauffer par le soleil en passant ses doigts dorés dans sa chevelure humide, ramenée sur son épaule.

- Et comme ta jolie tête blonde me revient, je tiens à garder parole.

Je t'ai promis une récompense. Pas un service. Si tu veux aller sur Arda, je te mènerais à Arda. Mais je ne considère pas ainsi avoir tenu ma promesse.
Et je tiens toujours parole. Enfin quand je le décide...!


Elle eut un petit rire et le regarda, debout près du rocher.

- Assieds-toi ! Je vais pas te manger ! fit-elle en levant les yeux au ciel.

J'ai une autre idée pour toi...

Elle lui attrapa la main et lui envoya une décharge d'énergie.

- Voilà. A partir de maintenant, tu va pouvoir passer du temps près de ton humaine.

Chaque nuit tu sera envoyé près d'elle dès qu'elle pensera à toi. MAIS elle ne pourra d'abord ni te toucher, ni te voir, ni te sentir, ni t'entendre. La première nuit en tout cas.
ensuite, elle pourra juste te sentir;
après ça, te toucher mais sans te voir ou t'entendre,
et bientôt, t'entendre,
Et pour finir, te voir.

Sinon c'est trop facile !

Elle lui adressa un clin d'oeil aguicheur.

- D'ailleurs...La nuit se lève à Chicago...Amuse-toi bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Rien n'est gratuit   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rien n'est gratuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre les mondes :: Les Mondes :: Anteria :: ▌Chicago :: Amérique & Nature :: ▌Mers et océans-